MENU ZINFOS
Social

Crise canne : Pas d'accord, nouvelle réunion demain


Les échanges en préfecture n'ont pas permis aux planteurs et aux industriels de trouver un accord sur la convention canne. Les négociations reprennent demain.

Par NP - Publié le Mercredi 6 Juillet 2022 à 13:20


Les syndicats sont ressortis mitigés de la réunion en préfecture. Ils saluent les propositions d'Albioma et des rhumiers, mais leur demandent de revoir les enveloppes proposées à la hausse. Le Département leur a apporté un soutien financier supplémentaire et l'Etat leur a apporté des garanties. Le point de blocage reste le même, celui entre les planteurs et Tereos, au niveau du prix de la tonne de canne par rapport à sa richesse en sucre ainsi que la répartition des bénéfices.

Le récapitulatif des avancées obtenues

Pierre-Emmanuel Thonon, co-président du Comité paritaire de la canne et du sucre liste ce qu'un planteur qui produit jusqu'à 700 tonnes de canne va obtenir : "Il va gagner 11,50 euros sur les premiers 14 millions. Sur les reliquats de la production, on récupère encore 4,50 euros. Avec le point de fibre, on va récupérer 3 euros. Cela, c'est fait".

Les propositions des industriels

"Albioma a mis sur la table une enveloppe de 600 à 700.000 euros. On lui a dit de revoir l'enveloppe à la hausse et de modifier le seuil de déclenchement", a-t-il ajouté.

"Les rhumiers ont fait une nouvelle proposition avec un seuil de déclenchement plus bas autour de 1,5 ou 1,6 million de tonnes. On pourrait avoir des centimes dès cette année. Leur contribution pourra être multiplié par 7 selon la production de mélasse", explique Pierre-Emmanuel Thonon.

Que les planteurs ne doivent pas d'argent à Tereos

"Sur la canne longue machine, il faudra mettre les deniers nécessaires pour que les planteurs ne soient pas redevables, le principe est acté", annonce-t-il, "il nous reste à revoir les leviers." Pour ce qui est de la répartition de la richesse, Tereos doit revenir demain avec une nouvelle proposition.

Une aide du Département, un objectif de signature

Une enveloppe de 4,8 millions d'euros a été décidée par le Département pour combler le manque à gagner sur le plan de résilience de l'Etat. "À la fin du mois de juillet, ils vont acter le volet végétal pour la canne à sucre, ce qui va compenser les intrants", ajoute-t-il.

Jean-Michel Moutama ajoute que le préfet vise une signature de l'accord vendredi durant la visite du ministre de l'Intérieur et des Outre-Mer, Gérald Darmanin et le ministre délégué aux Outre-Mer, Jean-François Carencon.

Le maire de Petite-Île et vice-président du Département, Serge Hoareau, est ressorti le premier de la réunion en préfecture. Il explique que la réunion n'a pas abouti à un accord. "Il y a eu quelques avancées du côté des rhumiers et d'Albioma, mais c'est toujours fermé du côté de Tereos", déplore-t-il avant d'ajouter, "Le Département sera présent pour accompagner les planteurs."




1.Posté par Alain le 06/07/2022 14:15

Si j'ai bien compris, tous les réunionnais mettent la main au portefeuille (au travers des impôts) pour subventionner ceux qui les bloquent sur les routes. Combien de temps cela va t-il encore durer.

2.Posté par Vache à Lait le 06/07/2022 15:16

Autosuffisance Bande de Naze, ma canne c’est fini.

3.Posté par RIVIERE le 06/07/2022 15:16

Filière sous perfusion depuis des lustres!!!!! le sevrage de la perfusion ne semble pas passer on dirait!!!!!

4.Posté par Caroline le 06/07/2022 16:41

Il faut arrêter de subventionner une filière maintenue sous perfusion et sans aucun avenir
Ce n'est pas normal que ces bastringues nous fassent ch..à ce point.
Mr Darmanin doit envoyer de quoi les calmer comme il l a fait en metropole avec les gilets jaunes.

5.Posté par techer le 06/07/2022 17:38

Pourquoi Albioma, les rhumiers doivent ils payer aux planteurs quelque chose qui ne leur appartient pas?
Ils ont vendu leur canne POINT FINAL...
Le reste n'est que transformation de l'usinier qui revent ses produits bagasse, rhum, mélasse, à qui veut acheter!!!
Pourquoi les planteurs ne demandent ils pas a Coca, à COT ou Yoplait de leur donner de l'argent sur ces produits dérivés indirects de la canne car contenant du sucre?

J'en ai marre de la betise humaine et celle la, elle les bat toutes!!!

ETAUCUN JOURNALISTE NE SE POSE DES QUESTIONS SUR CET ACTE DE RACKET!!!

6.Posté par Merlinagr le 06/07/2022 17:52

Arrêtons de subventionner ,avec nos impôts ,cette filière qui n’est pas viable. Ce ,depuis des décennies.Il faut tourner une bonne fois pour toute la page. La canne n’a plus d’avenir à la Réunion.

7.Posté par garbure974 le 06/07/2022 18:04

si ils ont vraiment des c... , alors ils doivent bloquer gillot quand Darmanin va débarqué !

8.Posté par kouille en barres le 06/07/2022 20:58

Les frontières, les ports, les autoroutes, les entreprises de médias, les centres de distribution, et maintenant l'aéroport de Groningue, sont bloqués alors que les agriculteurs néerlandais se battent contre les "politiques vertes" appliquées qui détruisent leurs activités et leurs moyens de subsistance.

L'un des nombreux blocages d'autoroutes par les agriculteurs néerlandais contre l'application de la "réduction de l'azote". L'objectif est de réduire l'azote de 50 % d'ici 2030, ce qui entraînera l'effondrement de nombreuses exploitations. Les suicides parmi les agriculteurs augmentent de semaine en semaine !

locage de l'aéroport par les agriculteurs néerlandais, rien ne rentre ou ne sort.

Les grands médias du monde entier ferment les yeux.

Heureusement, nous n'avons plus besoin d'eux pour voir ce qui se passe.

9.Posté par jojo le 06/07/2022 21:21

de toutes façons, les planteurs de cannes ne seront jamais d'accord ... il faudrait leur verser la valeur d'un lingot d'or pour chaque canne déposée à la balance d'une usine ... ! cela est malheureusement impossible ... donc .... (concluez vous même ..... )

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes