MENU ZINFOS
Social

Crise canne : Les saisonniers mobilisés devant la préfecture


Les saisonniers de la filière canne manifestent devant les grilles de la préfecture. Ils expliquent être pénalisés par les nouvelles règles de Pole emploi et le démarrage encore retardé de la campagne sucrière.

Par LG - Publié le Vendredi 22 Juillet 2022 à 12:00

La crise autour de la signature de la convention canne et le retard du début de la campagne sucrière provoquent d'importantes difficultés pour d'autres travailleurs que les planteurs et agriculteurs. Le millier de saisonniers qui travaillent dans la filière déplorent le retard du lancement de la coupe de la canne. Ils n'ont donc pas pu commencer le travail et ne sont pas payés.

Ils s'inquiètent aussi de leur sort une fois leurs missions terminées. Les syndicats expliquent que les règles de l'obtention de l'allocation chômage ont changé et il faut maintenant une période plus importante d'activité pour percevoir les aides. Mais les saisonniers risquent de ne pas pouvoir atteindre les quotas d'heures travaillées à cause d'une campagne sucrière écourtée. Ils demandent donc une dérogation au préfet.

 

Alexis Apaya, représentant de la CFDT, explique : "Les salariés ont voulu manifester leur mécontentement car ils n'ont pas de garantie d'obtenir l'allocation chômage du fait du changement de règles à Pôle emploi."

Il précise : "Il faut 910 heures, 130 jours ou 6 mois de contrat pour prétendre à l'allocation chômage. Mais avec une campagne plus courte, les salariés ne pourront pas y prétendre. Ils se retrouvent sans indemnités car la campagne n'a pas commencé et à la suite de leur contrat, ils vont se retrouver dans une situation difficile."

Les syndicats ont été entendus par les représentants de l'Etat ce matin suite à la mobilisation. "Nous avons été reçus par une délégation de la préfecture. On a expliqué nos doléances, on attend une réponse", déclare Alexis Apaya, responsable syndical à la CFDT. Il espère qu'une dérogation sera possible pour les saisonniers de la canne comme cela a été fait dans d'autres filières en métropole.

Jean-Hugues Ratenon a souhaité apporter son soutien aux saisonniers. Voici le communiqué du député : 
Dès ma descente d’avion ce matin, je me suis rendu devant la préfecture pour apporter mon total soutien aux saisonniers agricoles dans la lutte aujourd’hui pour revendiquer une dérogation au décret du 30 mars 2021 fixant les nouvelles règles relatives à l’assurance chômage.

A l’époque de l’examen de cette réforme scandaleuse à l’Assemblée Nationale, avec mon groupe LFI, nous avons combattu et nous nous sommes opposés à ce texte qui, avions nous alerté, allait jeter encore plus dans la précarité celles et ceux qui perdent leur emploi. 

Toujours plus de cotisations sur les bulletins de salaire mais une fois que vous revendiquez vos droits, le compte n’y est pas. Ouverture des droits allongée, une indemnisation moins longue et moins importante. 

Conséquence : des milliers de bénéficiaires se retrouvent étranglés financièrement du jour au lendemain.

Les saisonniers qui vivent déjà dans des conditions difficiles ont été pénalisés par la mauvaise foi de TEREOS sur la convention canne 2022-2027 qui entrainé un retard du démarrage de la campagne sucrière. Résultat :ces saisonniers n’auront pas droit à l’allocation chômage puisque ne réunissant pas les conditions d’éligibilité imposées par Macron et gouvernement : avoir travaillé au moins 6 mois soit 130 jours travaillés ou 910 heures de travail.

C’est pourquoi, je vais demander au Ministre du Travail et au ministre de l’agriculture de s’accorder pour donner cette dérogation aux nouvelles règles d’indemnisation chômage à ces saisonniers, indispensables pour le bon fonctionnement de toute la filière canne-sucre-rhum-énergie. 

Sans eux c’est toute la filière qui en pâtira avec toutes les conséquences sociales et économiques. 




1.Posté par Hick le 22/07/2022 13:23

bloker la route comem tracteurs a soir!
fait peter

2.Posté par jojo le 22/07/2022 13:39

Encore une bnde de gratteur de ku ! .... zoit lé pénalisé, mi comorend ... l

3.Posté par Antoine le 22/07/2022 13:44

Petit cadeau de départ pour Mr Billant ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes