MENU ZINFOS
Social

Crise canne : Les négociations reprennent cet après-midi


Malgré les avancées, la convention canne 2022-2027 n’a toujours pas été signée. Les discussions du jour pourraient permettre de conclure ce dossier brûlant qui se négocie depuis plusieurs mois et marquer un démarrage prochain de la campagne sucrière. Mais si les différentes parties n’obtiennent pas satisfaction, la mobilisation se poursuivra, annoncent les représentants des planteurs. Les agriculteurs étaient restés sans nouvelles ce matin et ont décidé de bloquer la circulation devant la préfecture. Une réunion est finalement prévue cet après-midi.

Par SF - Publié le Mardi 12 Juillet 2022 à 13:07

Mobilisés devant dans les jardins de la préfecture depuis le 27 juin dernier, les planteurs de canne ont obtenu, au fil des échanges, des avancées du côté d’Albioma qui s'engage à faire un effort financier et de la part des rhumiers qui proposent une augmentation de la recette mélasse, tous deux sous la condition d’un contrat de performance.

Ils ont également obtenu un soutien financier supplémentaire de l’Etat, dont les syndicats saluent l'accompagnement, pour la sauvegarde de leur filière, une revalorisation de la recette bagasse et de la recette mélasse, mais cela ne suffit pas.

Les syndicats ont exprimé leur colère ce mardi matin car ils n'avaient aucune nouvelles de la part des services de l'Etat quant à la reprise des négociations de la convention canne. Les agriculteurs ont donc bloqué les voies de circulation  devant la préfecture. Une réunion est finalement prévue cet après-midi à 16 heures, selon le président de la FDSEA.

Les représentants des planteurs et les industriels de la filière canne entament un nouveau round en préfecture ce mardi. Les échanges porteront sur le point de désaccord majeur entre planteurs et l'industriel Tereos Océan Indien, à savoir le partage de la valorisation du sucre.

Les planteurs restent déterminés

Doute, déception, espoir, les réunions s'enchaînent mais ne se ressemblent pas. Si les échanges très attendus de vendredi dernier en présence du ministre délégué des Outre-mer ont été jugés "décevants" par l’intersyndicale agricole de La Réunion, la rencontre du samedi avec les conseillers du ministre et la DAAF semblent avoir fait renaître des perspectives.

Les syndicats ont fait part de leurs contre-propositions et on fait des propositions concernant la canne longue machine, qui viendraient renforcer les autres dispositifs. “Si demain le dispositif lé accepté, mi pense que le problème de la canne longue machine devrait être réglé en majeur partie”, a annoncé à l'issue de cette rencontre Pierre Emmanuel Thonon, coprésident du Comité paritaire interprofessionnel de la canne à Sucre, qui mise également sur un meilleur partage des richesses.

Ces propositions seront au cœur des discussions ce mardi et pourraient aboutir à la signature de la convention pour les 5 prochaines années.

De leur côté, les planteurs postés devant les grilles de la préfecture se disent prêts à tenir ensemble, en restant mobilisés jusqu’à obtenir un revenu décent.




1.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 12/07/2022 14:19

Je pense que je vais renter de vacances avec quelques produit fétiches dans ma valise qui d'ici pas longtemps vous ne trouvez plus sur l'ile :)

2.Posté par Coco le 12/07/2022 15:35

Comme les transporteurs devant la région, à foutre le bordel avec leurs engins à plus de 100000 euros
Toujours en train de courir derrière des subventions !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes