MENU ZINFOS
Social

Crise canne : La menace d’une nouvelle mobilisation sur les routes


C’est peut-être la réunion de la dernière chance ce soir à la préfecture de La Réunion. Les planteurs doivent à nouveau échanger sur la convention canne avec l’industriel Tereos.

Par BS - SF - Publié le Jeudi 7 Juillet 2022 à 17:21

De nouvelles actions coup de poing des planteurs ne sont pas à exclure. Les syndicats sont ressortis désabusés des négociations qui se sont déroulées ce matin au Barachois. Ils déplorent l’attitude de l’industriel principal de la filière canne, Tereos. Les représentants des agriculteurs l’accusent de ne pas soutenir la filière et de vouloir obtenir des dividendes sur les aides accordées par l’Etat aux paysans.


L’attitude de Tereos déplaît

Les syndicats expliquent que l’industriel n’a pas bougé sur les sujets de blocage comme la “canne longue machine” et la répartition de la richesse. Les agriculteurs demandent depuis le début de leur mouvement un “prix-plancher”. Ils ne veulent plus devoir de l’argent à Tereos à la fin de la campagne si leur canne n’est pas assez riche en sucre.

Mais le géant de la filière n’apporte pour l’instant pas de garantie à ce sujet. Il réclame un filet de sécurité de l’Etat. Le préfet a obtenu une clause de revoyure à la place, mais cela ne suffit pas à Tereos.

L’autre point de blocage est le partage de la richesse. Il n’y a toujours pas d’accord sur comment l’industriel et les planteurs se répartiraient des bénéfices supplémentaires si le cours du sucre leur devenait favorable.

Mais c’est lorsque Tereos a demandé à obtenir une partie des aides supplémentaires fournies par l’Etat aux planteurs sur la bagasse et à toucher aussi une partie de l’enveloppe débloquée par les rhumiers que les syndicats se sont fâchés.


La colère des planteurs

Si Tereos veut nous avoir à l’usure, qu’il y aille. Je vais manger, me reposer et on repart en réunion. S’il veut faire durer, on va faire durer”, lance Isidore Laravine, membre du Comité paritaire de la canne et du sucre, passablement irrité par l’attitude de l’industriel.

Mais chacun devra prendre ses responsabilités”, annonce-t-il, “si demain matin, ça bloque sur La Réunion ! C’est la responsabilité de Tereos ! S’il n’y a pas de réponse ce soir, cette solution est envisageable."


 





1.Posté par kreol974 le 07/07/2022 19:40

Bloque toute quand le ministre arrive, si zot lé bon bann agriculteurs et transporteurs... la peur la pate... par contre bloque réyoné i sa travaillé , sa zot lé fort !!!!

2.Posté par Gros blanc le 07/07/2022 20:31

Ces boug la sont des eunuques !!!
Mét zot tracteur gillot ,et devant la CAF,et la SECU !!!

3.Posté par Reveurs le 07/07/2022 20:49

Ça commence à bien faire
Signez cette convention et foutez nous la paix une bonne fois

4.Posté par polo974 le 07/07/2022 21:59

Ils ont quand même vachement de temps libre pour pouvoir camper continuellement devant la préfecture...

Jamais ils n'ont donné leurs horaires annuels. En tout cas, vu le peu de circulation d'engins agricoles hors période de coupe, il est clair qu'ils ne passent pas beaucoup de temps à bosser...

5.Posté par valeo le 07/07/2022 22:25

Le 1er tracteur jaune sur la photo est faible comparé aux autres, son propriétaire n'a pas honte?

6.Posté par C.J. le 08/07/2022 06:05

4.Posté par polo974 le 07/07/2022 21:59
C'est une des caractéristiques de la culture canne....et l'on s'étonne qu'elle perdure malgré son manque d'attractivité économique .
L'activité sucrière dure 6 mois de l'année ..liée au cycle végétal de la plante, l'autre partie de l'année on regarde pousser!
Ils ne sont pas les plus blâmables puisque pour une partie de la population c'est en longueur d'année qu'ils regardent les premiers.

7.Posté par polo974 le 08/07/2022 09:25

6.Posté par C.J. le 08/07/2022 06:05

la différence, c'est les lacrymogènes...

8.Posté par Le Jacobin le 08/07/2022 10:12

"Crise canne : La menace d’une nouvelle mobilisation sur les routes"

Probablement après le départ du Ministre et son trait d'union attaché à l'Outre Mer, très courageux ces planteurs, il faut reconnaître que Monsieur le Préfet à dit: pas de bordel sur la route en présence de ses supérieurs ils ont répondus:

Oui Missié !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes