MENU ZINFOS
Social

Crise canne : Blocage de l’usine du Gol


Les planteurs se sont donné rendez-vous dans le Sud devant l’Usine de Bois-Rouge ce matin pour manifester contre le protocole d’apport des cannes.

Par GD-SF - Publié le Jeudi 21 Juillet 2022 à 10:01

Mobilisés hier devant l’usine de Bois-Rouge, les planteurs maintiennent leur mouvement ce jeudi. Comme à Bois-Rouge, agriculteurs et représentants syndicaux sont postés devant l’usine de Saint-Louis suite au protocole instauré par Tereos sur le contrôle renforcé de la richesse. La demande de réunion avec l’industriel n’ayant pas abouti la veille, ils réclament une discussion sur ce point de désaccord et refusent le nouveau procédé d'échantillonnage. "Tous les syndicats rejettent en bloc cette décision prise par le président et son équipe Tereos au conseil d'administration du CTICS", fait savoir le président de la FDSEA.

“Une vérification incontestable des mesures pour les cannes longues coupées mécaniquement”

Abordant ce dispositif spécifique adapté aux planteurs utilisant la coupeuse péi dans un numéro de Canne Echo Spécial convention canne, Tereos indique qu’il est “indispensable que la mesure de la richesse des cannes récoltées par la coupeuse péi reflète la réalité de la teneur en sucre et en fibre des chargements. C’est pourquoi la Convention Canne prévoit une vérification incontestable des mesures pour les cannes longues coupées mécaniquement. Le dernier paragraphe de l’article 9 bis demandait au CTICS de mettre en place la procédure permettant de garantir la juste mesure de la richesse pour ce type de coupe. C’est ce qui a été fait lors du Conseil d’administration du CTICS du 18 juillet".

L’industriel assure que la mesure “ne concerne qu’une poignée de planteurs qui ont fait résolument le choix de ne pas respecter les règles d’une transaction loyale”. Un discours contesté par les syndicats. 

"Demain ils seront capables de faire passer un autre bien pire !"

Ces derniers déplorent la méthode employée pour valider le protocole, en leur absence, et le contenu de celui-ci qui “les fait passer pour des voleurs”, pour le président de l’UPNA. Ils invitent l’industriel à “revoir sa copie”.

En ce qui concerne la poignée de planteurs concernés, “c’est faux”, affirme Dominique Giga, qui poursuit : “Si l’on commence à changer les règles, ce n’est pas qu’une poignée de planteurs, mais tous les planteurs qui seront concernés demain”. Il est rejoint par Guillaume Sellier qui l'assure : "Si aujourd’hui ils sont capables de faire passer en force un protocole comme celui-ci, demain ils seront capables de faire passer un autre bien pire !"

Michel Moutama, président de la CGPER, absent de la mobilisation hier, a organisé ce jeudi une réunion sur la plate-forme de réception des Casernes, afin d’évoquer la situation et “la situation matérielle très difficile” dans laquelle se trouvent les adhérents de la CGPER tout en se joignant au mouvement des planteurs.

Le président des Jeunes Agriculteurs appelle par ailleurs ce matin l’ensemble des présidents de syndicats et l’ensemble des planteurs “à ne pas entrer dans le jeu de Tereos, qui cherche à tout prix à nous diviser ! “





1.Posté par Euh le 21/07/2022 12:37

Un taux de sucre mesuré exclusivement par Tereos, sans recours possible pour les planteurs. Un endettement élevé pour préparer le terrain à la plantation de la canne uniquement, afin de bénéficier de subventions pour les copains vendeurs de machines agricoles, un niveau de rendement jamais atteint puisque je vous le rappelle, ce n'est pas un laboratoire indépendant qui mesure le taux de sucre, bref qui a intérêt à pousser nos agriculteurs au suicide?

2.Posté par Les planteurs se plantent un couteau en plein cœur ! le 21/07/2022 12:57

La filière canne se suicide en direct !
Elle ne savait pas qu’elle était déjà morte…….
Bon débarras et passons aux choses vraiment sérieuses.

3.Posté par Le SOS d'un petit planteur le 21/07/2022 13:04

Mi veut coupe mon kan'

Mi veut livre mon kan'

Mi veut travail et fé travail mes trois coupeurs attitrés

Alors mi dit à zot' toute, arrête fé chier à nous

Zot' i bataille pou zot'

Argarde lo tonon , lu noré 5000 tonnes kan', lu veut touzours plis!!!

Mi coupe, mi charze, mi livre et tansion mi voit zot' figuire dovan mon l'usine!!!!

Zot' i dékone grave les gars!!!!

4.Posté par Jf le 21/07/2022 13:15

Combien de fois et de temps les résultats des taux de sucre prennent?
Il faut installer des zones tampons en attendant les résultats si cela est possible. Et régler les problèmes des fraudeurs dans les 2 camps...Arrêtez de protéger certains qui pénalisent d'autres...

5.Posté par baboik le 21/07/2022 14:58

@post 1.
Je rappelle que c'est le CTICS qui est chargé de contrôler les mesures et que cet organisme est lui même contrôlé par le ministère de l'agriculture ce qui fait qu'effectivement il n'y a pas moyen de contester la mesure puisque c'est l'état lui même par le biais de cet organisme qui contrôle la teneur en sucre...
En gros les planteurs souhaiteraient qu'on leur payent une canne a un prix plancher même si leur canne ne contient pas ou peu de sucre...

6.Posté par Petit producteur le 21/07/2022 15:12

Post 1
Le CTITS est géré par les professionnels.
Comment cela se passe dans les champs ? Ceux qui ont du matériel vont placer des cannes propres aux endroits stratégiques où pourrait passer la sonde. Ailleurs on fourre les cannes moins bien nettoyées . Aussi, ils ont un fort rendement en sucre .
Ceux qui comptent sur les prestations d’un autre agriculteur, qui sont très pressés quand ils viennent couper et assurer le chargement, le font très vite et mal ce qui explique la faible richesse de certains petits producteurs dépourvus de matériels.
Il ne faut donc pas toujours accuser TEREOS . Et c’est un peu la mentalité de certains agriculteurs. Certains se ventent d’être à 16 -17 alors que d’autres sont à 10-11.
Ils ne sont même pas capables d’être solidaires avec les plus petits en faisant également pour eux un travail plus propre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes