Education

Crise à l'université ? Un vice-président démissionne

Mardi 25 Septembre 2018 - 09:17

Georges Dalleau, à droite sur la photo
Georges Dalleau, à droite sur la photo
Georges Dalleau, vice-président de l'université en charge de la recherche et de la valorisation, a annoncé hier en réunion du groupe présidentiel sa décision de démissionner de son poste.

Selon lui, ce serait pour "raisons personnelles". Mais en fait, ça fait un moment que la crise couve et qu'il n'est plus en phase avec le président Frédéric Miranville. C'était lui qui avait démissionné l'an dernier du poste de président du conseil académique restreint (CAC R) qui examine les propositions de recrutement et de titularisation des enseignants-chercheurs, démission qui avait déclenché une crise aboutissant au final à un sévère recadrage du président Miranville par le rectorat.

Et cette démission n'est que le dernier épisode d'une crise bien plus profonde. Chose peu connue car pas du tout médiatisée par la présidence, le départ de Georges Dalleau n'est que la troisième démission en quelques mois.

Avant lui, Georges Jonkisz, chargé de mission en charge de la carrière des enseignants, et Michel Jauze, chargé de mission en charge des conditions et qualité de vie au travail, avaient rendu leur tablier.

Ce nouveau départ fragilise encore un peu plus Frédéric Miranville, mais ne met pas sa présidence en danger pour le moment. Il a en effet été été revigoré par le dernier vote de son budget rectificatif juste après la rentrée par 20 voix pour, 15 contre et une abstention, et il peut toujours demander à Gilles Lajoie, le président du conseil académique, de remplacer Georges Dalleau.

Il n'en demeure pas moins que la crise couve au sein de l'université et que le nombre de ses piliers au sein du conseil d'administration fond comme neige au soleil.
Pierrot Dupuy
Lu 6372 fois



1.Posté par La vérité vraie... le 25/09/2018 10:12

Ces gens pensent à nos enfants, puisqu'on vous le rabâche chaque matin !

2.Posté par Modeste le 25/09/2018 11:12

on notera au passage et ce quel qu’en soit l'origine du président, zoreil ou créole....;les problèmes restent les mêmes car à en croire certains.... le local est mieux que la goyave de france.....!

3.Posté par Adieu Le Boulet le 25/09/2018 12:11 (depuis mobile)

Ouf! En voilà une bonne nouvelle pour notre université et pour ses partenaires! Ce Dalleau n’en branlait pas une! Miranville devrait remercier le ciel de se débarrasser enfin de ce boulet

4.Posté par Desireless le 25/09/2018 12:52 (depuis mobile)

Pour résoudre un problème il faut parfois s'en extraire...

5.Posté par carabistouille le 25/09/2018 14:06 (depuis mobile)

Le VPCA formation subit le même traitement et ne devait plus tarder à partir aussi ! La gouvernance à deux têtes sera alors une (télé)-réalité...

6.Posté par Ben le 25/09/2018 14:51 (depuis mobile)

Et pendant ce temps, le personnel essaye de faire tourner la boutique tant bien que mal... A quel moment au sein des hautes sphères de la présidence pense t’on réellement à l’intérêt des usagers, des personnels et à nos missions de service publique.

7.Posté par patoche le 25/09/2018 16:11

La Fabrique de chomeur coute fort chère pour des résultats plus que ridicule.
Zisakan allons nous continuer à payer des impôts pour une université aussi ridicule et inefficace en matière de formation...

Le problème est identique en france hexagonale, la france compte je crois plus de 2,7 millions d'étudiant et parmi eux 62 % son inscrit dans des universités pour finir au chômage.

A quand une grande reforme universitaire? A quand une université digne de quelques choses dans ce pays...
Doit on rappeler qu'un master d'une université française ne vaux quasiment rien à l'international...

Bref pour la fermeture de nombreuses filières universitaires qui ne sont que des filières à fabrique de chômeur...

8.Posté par chikun le 25/09/2018 17:02

La filière ultra gauchiste se porte bien dans la fonction publique quel que soit le secteur : Enseignement, impôts, magistrature etc... Etc... On va continuer longtemps à en baver.

9.Posté par la taupe le 25/09/2018 17:06

S'il y avait moins d'indic. dans cette université pour abreuver les médias qui racontent n'importe quoi, il y aurait moins de crise aussi...

10.Posté par GauDro le 25/09/2018 18:36

Tant que Miranville a de l'argent dans la poche (ou des promotions à distribuer) il tiendra. Bon nombre de petites mains sont prêtes à tout pour avoir une petite monnaie. La CGTR n'a honte de rien dans ce jeu et joue les opportunistes ... et ... ça rime avec communistes ...
Tant qu'il y a de la caillasse, le président de droite sera soutenu par la force de gauche.

11.Posté par ti-pierre le 25/09/2018 18:39

Oh..élu, avec 3 voix, ce n'est pas une mauvaise surprise !
On attend juste le moment ou le SNESUP-FSU prendra ses responsabilités en disant, on a mal joué ! Agir local, avec ce slogan, on attend....

12.Posté par Taupe verte le 25/09/2018 19:12

Il semblerait que "la taupe" soit verte ! ! ! !

13.Posté par Of course ! le 25/09/2018 19:14

patoche, vous parlez pour votre master ... of course !

14.Posté par Toto KraKra le 26/09/2018 07:18

@la taupe : s'il y avait plus de communication dans cette université, il n'y aurait aucune raison de s'en remettre aux dits médias

Il faut dire qu'il en avait vu de vertes et des pas mûres. Certains qui marinent dans leur sauce depuis deux ans se sont démenés en coulisses pour le faire partir. Voyons si le prochain fera mieux... Dans cette université, ceux qui travaillent sont mal vus tandis que les incompétents et ceux bénéfiçiant des magouilles syndicales progressent (dixit le rapport d'audit RH enfin publié)

15.Posté par Ludivine le 26/09/2018 18:33

Les avantages continuent à être distribué. le président du conseil académique, Gilou bénéficie
d'une prime de 10000E par an
d'une absence de service d'enseignement
dun complement de claire de 12000E par an désigné membre du conseil de la culture
d'une promotion de professeur exceptionnel …

16.Posté par créole le 09/10/2018 20:35 (depuis mobile)

Après on crie quand on met un zoreil à la tête d''une grande structure ! c''est qu''il n''a pas de famille ou de copains à placer... les gars, arrêt ek ca ! faut évoluer !

17.Posté par "VIEUX CREOLE " le 20/10/2018 10:52

QUE SE PASSE -T-IL VRAIMENT L’UNIVERSITÉ DE LA RÉUNION DEPUIS QUELQUE TEMPS ??
- ON PARLE DE DÉMISSIONS EN SÉRIES , PREUVES QU'UNE CRISE SÉRIEUSE EXISTE !!
QUEL RESPONSABLE LOCAL -ou NATIONAL - RÉGLERA UNE FOIS POUR TOUTES CETTE SITUATION INEXTRICABLE ??
- NOTRE RECTEUR -originaire de 'Île ,il faut le rappeler ! - ne peut-'en parler -avec le Ministre de l’Éducation Nationale ( Membre important du Gouvernement ) qui a annoncé sa visite prochaine chez nous ) ???J e sais bien que L'Université a son Autonomie propre . . . En tout cas , il déçoit beaucoup de ses COMPATRIOTES ( AFFAIRE DES A.V.S . - appelés A.E.S.H. aujourd'hui -qui a été évoquée hier soir ur France Inter A.E.S.H. en ai une preuve flagrante ! J 'en ai parlé à plusieurs reprises ici même et ailleurs . . . ET , RIEN N' A ÉVOLUÉ DEPUIS LONGTEMPS ,DEPUIS 2005 EXACTEMENT !!! Je n'évoquerai pas ,aujourd’hui ( ce n'est pas le sujet traité )" la triste et scandaleuse 'Histoire des ces Auxiliaires " de l’Éducation qui s'occupent AVEC DÉVOUEMENT des Enfants parfois fortement handicapés ... Ces Personnels ne sont Jamais " cédéisables", jamais inspectées malgré leur Bac + 2 ,3 , 4 ! Ils sont envoyés à" Pôle Emploi" - fort connu - aprés 5 ans de "bons et loyaux services " à L’ÉDUCATION NATIONALE . . . MALGRÉ LA PROMESSE DE" BRIGITTE" aprés l’Élection dé "Jupiter" sur le cas particulier des" Autistes,-une des formes graves de handicaps ) ,ON NE VOIT TOUJOURS RIEN VENIR : "c'est en cours de réflexions" : la réponse faite hier soir sur France-Inter !! Des PARENTS TROUVENT QUE " CELA DURE DEPUIS TROP LONGTEMPS" !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >