Océan Indien

Crise à Madagascar : Le Président nomme un nouveau 1er Ministre

Lundi 4 Juin 2018 - 20:55

C'est fait ! Le Président malgache a nommé aujourd'hui un nouveau 1er ministre.
Christian Ntsay remplacera donc Olivier Mahafaly qui avait démissionné un peu plus tôt dans la journée.
Le haut fonctionnaire aura la lourde tâche de former un gouvernement de consensus pour sortir le pays de la crise politique.
Les élections sont prévues à la fin de l'année.


Crise à Madagascar : Le Président nomme un nouveau 1er Ministre
Sommé par la Haute cour constitutionnelle (HCC) de nommer un nouveau 1er ministre dans les meilleurs délais, le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, a finalement choisi un haut fonctionnaire de l'état, Christian Ntsay, pour tenter de mettre fin à l'impasse politique et au risque, brandi par l'armée, de l'instauration de l’État d'exception.

"J’ai nommé Premier ministre Christian Ntsay, un homme expérimenté et ayant les compétences pour l’apaisement a informé le Président malgache devant la presse. 
 
Devant la tournure des événements, Olivier Mahafaly avait préféré anticiper un inéluctable départ en présentant sa démission. Il reste maintenant à savoir si cette nomination, du très contesté Président, satisfera les opposants qui réclament son départ depuis plus de six semaines. Car en choisissant un candidat à priori neutre, Hery Rajaonarimampianina contrevient à la décision de la HCC qui précisait que le prochain 1er ministre devait être nommé sur proposition du parti ayant remporté le plus de sièges à l'Assemblée nationale.
 
C'est ce point, conforme à la constitution malgache, qui sème le trouble entre les différents partis. D'un côté, les partisans d'Andry Rajoelina dont le parti (Mapar) est arrivé en tête lors des dernières législatives, réclament le droit de proposer leur candidat. De l'autre, l'actuelle majorité parlementaire, favorable au Président, revendique ce même droit. Constitutionnellement à Madagascar, les députés ne sont pas autorisés, sous peine de déchéance de leur mandat, à changer de couleur politique. C'est ce détail qui à créé la confusion. Car si le Mapar était bel est bien arrivé en tête aux dernières élections, certains députés avaient depuis tourné casaque pour rejoindre les rangs du président et lui offrir une majorité.
 
L'opposition avait d'ailleurs récemment réclamé des éclaircissements à la Haute cour constitutionnelle concernant ces députés qui avaient déserté le Mapar et pour lesquels une nouvelle demande de déchéance a été déposée. 
 
Désormais, le nouveau 1er ministre a une semaine pour former un gouvernement de consensus. S'il y parvient, il devra gérer le pays durant les quelques mois qui le sépare des prochaines élections prévues en fin d'année. 
.
Lu 1299 fois



1.Posté par Zarin le 04/06/2018 22:41

J'ai beaucoup d'esTIM pour Ra8...

2.Posté par Zarin le 04/06/2018 22:54

Mapar et TIM ont accordé leur violon - Madagascar-Tribune.com
https://www.madagascar-tribune.com/Mapar-et-TIM-ont-accorde-leur,23901.html

lundi 4 juin | Vavah Rakotoarivonjy

3.Posté par Tim le 05/06/2018 01:55 (depuis mobile)

Les bourzane c'est eux qui ont coulé Madagascar

4.Posté par Jp POPAUL54 le 05/06/2018 07:23

Combat de coqs pour le trône !
Les shaddocks politiques pompent le fric pendant que le peuple crève dans la misère.

5.Posté par Dremly le 05/06/2018 08:40

Ah la République Bananniére continue son cinéma
Vivement la suite des épisodes croustilants....

6.Posté par dh le 05/06/2018 09:06

J'aime le titre de l’article. Parce-que rien de nouveau sous le soleil, la crise à mada c'est une constante depuis des années !

7.Posté par laulo le 05/06/2018 09:28

Cette crise est déjà terrible.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2018 - 10:00 La peste fait 2 morts à Madagascar

Mardi 18 Septembre 2018 - 07:49 Mayotte tremble toujours