MENU ZINFOS
Communiqué

Crise Canne : Philippe Naillet interpelle le ministre de l'Agriculture


Le député de la première circonscription de La Réunion a adressé un courrier au ministre de l'Agriculture au sujet des difficultés rencontrées par la filière canne :

Par NP - Publié le Mercredi 22 Juin 2022 à 17:45

Monsieur le Ministre, 

Les acteurs réunionnais de la filière canne-sucre ainsi que l’ensemble des parlementaires de notre territoire ont régulièrement interpellé le Gouvernement précédent et le Président de la République ces derniers mois à propos de la prochaine convention canne. Comme vous le savez, cette convention tripartite entre l’État, l’industriel et les planteurs acte les soutiens apportés à la filière ainsi que le prix d’achat de la canne des industriels aux planteurs.

Nous sommes depuis plusieurs mois dans une nouvelle étape décisive pour la prochaine convention canne-sucre 2022-2027 mais plusieurs obstacles rendent difficiles les négociations.

D’une part, la baisse des droits de douane accordée par les différents accords commerciaux négociés par l’Union Européenne a engendré une baisse drastique de compétitivité de la filière réunionnaise, entraînant une concurrence accrue. Cette dernière est devenue plus déséquilibrée encore par le subventionnement public très important de nombreux pays concurrents.

D’autre part, le contexte géopolitique mondial et la récente crise sanitaire influent sur les prix des intrants. En tant que territoire isolé, nous subissons par ailleurs la très forte hausse du coût du fret. Les coûts des matières premières pour les planteurs subissent ainsi une inflation très importante, notamment pour les engrais où le surcoût peut atteindre 700 euros par hectare. Ce seul poste absorbe de fait l’aide de 14 millions d’euros récemment octroyée aux planteurs réunionnais.

Enfin, les professionnels souhaiteraient légitimement bénéficier d’une revalorisation du prix de rachat de la bagasse. À l’heure où sécurité énergétique et transition écologique sont des impératifs au vu des prévisions alarmantes du GIEC, le potentiel énergétique de cette biomasse locale mériterait d’être rémunéré à hauteur de la biomasse importée dans l’île.

Après avoir alerté le préfet de La Réunion le 5 novembre 2021, transmis une motion indiquant le besoin supplémentaire de soutien public de 35 millions d’euros à votre prédécesseur le 7 décembre de la même année, ainsi qu’un courrier au président de la République cosigné par tous les parlementaires réunionnais, le manque de visibilité pour les industriels empêche tout commencement des négociations alors que nous sommes à quelques semaines du début de la campagne sucrière.

Alors que les négociations semblent difficiles en raison de la légitimité des revendications des planteurs et des industriels qui, sans soutien supplémentaire de l’État et/ou de l’Union européenne, ne peuvent répondre favorablement à leurs demandes, la situation semble devenue inextricable. Dès lors, les planteurs organisent des blocages afin de faire valoir et reconnaître l’urgence de leurs revendications auprès du grand public et du secteur industriel. 

Monsieur le Ministre, nous comptons sur votre engagement pour une pleine participation de l’État à cette convention qui doit être préservée durant 5 années. Alors que le nombre d’emplois directs de la filière canne représentent plus de 10 000 emplois, il devient urgent que les conditions d’une négociation sereine, apaisée et constructive puisse avoir lieu dans les plus brefs délais tant pour tous les acteurs de la filière et en particuliers les planteurs et leurs employés que pour notre pays à travers les exportations et la renommée de son sucre de canne. 

Assuré de l’intérêt que vous porterez à cette situation, je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

Philippe NAILLET 

Copie : 
Madame Yaël BRAUN-PIVET, Ministre des Outre-Mer
Monsieur Jacques BILLANT, Préfet de La Réunion




1.Posté par Max le 22/06/2022 18:11

Cela reste un acte isolé
Pas de solidarité des députés Nupes
Très mauvais zéro calbasse

2.Posté par Chavria le 23/06/2022 10:25

Jusqu'où va t'on demander à l'ETAT c'est à dire aux contribuables de soutenir une filière qui, visiblement, n'est plus porteuse d'avenir? Ne convient-il pas, dès maintenant de réfléchir pour une évolution voire un changement radical de l'agriculture à la Réunion ? Face aux grands pays producteurs de sucre, a t'on, ici, les moyens de résister à la concurrence?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes