MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Créer un secrétariat d'Etat aux Droits des hommes


Par Radjah Véloupoulé - Publié le Mercredi 22 Septembre 2021 à 18:04

Créer un secrétariat d'Etat aux Droits des hommes
Nombreux sont les hommes qui rencontrent de grandes difficultés, et qui pourtant n'osent pas demander de l'aide, sachant que, dans les conceptions traditionnelles, la virilité s'oppose à la vulnérabilité. Il est temps d'intervenir en créant une institution adaptée à leurs problèmes. Sans aucun doute, trouveront ils les voies adaptées à leurs préoccupations, sans que l'agressivité et la violence fassent irruption, comme catharsis, dans la vie quotidienne. Car, si dès le 19ème siècle, des services sociaux ont été mis en place pour les femmes, ils font singulièrement défaut pour les hommes, en dehors de l'emploi. 

Le secrétariat d'Etat aux droits des hommes, aurait pour vocation de pallier le déficit d'institutions, de services prenant en charge les problèmes et difficultés masculines contemporaines, qui sont à l'origine de situations très problématiques, et dont il est difficile de se dégager, telle la séparation avec l'enfant, et l'exclusivité de la garde par la mère. Il importe ici de contribuer à la circulation des connaissances, à la diffusion d'informations adaptées à la réalité d'aujourd'hui, et à la coordination d'actions mises en place et développées en vue d'apporter des réponses et des solutions pour éradiquer des problèmes devenus majeurs. 

Créer des passerelles avec l'ensemble des ministères, travail, famille, droits des femmes, éducation, santé, et permettre à l'homme de surmonter un certain nombre de difficultés améliorant ainsi la qualité du lien paternel. 
Lutter contre les violences familiales, particulièrement à la Réunion, favoriser un meilleur accès aux soins, quand on sait que les hommes consultent moins que les femmes, veiller à faire respecter la charte parentale des entreprises dans le monde du travail, mettre en place des réseaux de soutien à la paternité, veiller à l'implication des pères dans les études scolaires des enfants, autant de chantiers qui contriburaient à redonner aux pères, le rôle majeur et moteur de l'épanouissement de leur enfant.

Les temps changent, les mentalités aussi, que l'homme Reunionnais et tous les autres, puissent prendre part, et être acteurs, sans toujours être désignés irresponsables et écartés de l'éducation de l'enfant. 




1.Posté par A mon avis le 22/09/2021 23:31

Deuxième billet sur le même thème.
Vous trouvez que les hommes n'ont pas encore assez de droits et de prérogatives dans notre société éminemment patriarcale !

2.Posté par Kayam 🖊 le 23/09/2021 20:26

KayaM
Pour discuter un peu de votre dernière phrase, beaucoup d'hommes ne prennent pas la responsabilité de leur rôle de père et s'écartent d'eux-mêmes de la relation paternelle.

On peut leur imputer le manque d'éducation qu'ils doivent inculquer à leurs enfants. Ils ont parfois (chez beaucoup de jeunes pères) et assez souvent d'autres "chats"(...) à fouetter en laissant derrière eux une trace ; qui ne signifie en rien ou en pas grand chose d'être père civilement parlant.

La fierté (mal pesée ?) la vantardise est pour eux devant des camarades de cordée, un objectif sans qu'ils prennent vraiment conscience de l'importance de leur nouveau statut.

Droits des hommes ? ils en ont, ils en prennent, ils les forcent, les dépassent et en abusent parfois !😏

3.Posté par Bokapola le 25/09/2021 00:16

@KayaM
Et pour c'est cela que l'on doit continuer à se battre pour que l'éducation reste prioritaire quoi qu'il en coûte et que la contraception, sous toutes ses formes, soit gratuite...

4.Posté par Kayam 🖊 le 25/09/2021 13:37

KayaM
J'ai écrit : On peut leur imputer le manque d'éducation qu'ils doivent inculquer à leurs enfants.
Il faut ajouter après d'éducation : ; une éducation sérieuse, saine et de valeur qu'ils...
sinon la phrase n'a pas de bon sens.

Oui bien sur Bokapola, il faut que l'homme comme la femme se sente responsable. Ne pas donner à l'enfant le rôle qu'il n'a pas : ma petite princesse, mon petit prince et les qualificatifs qui le font sentir déjà et trop tôt comme une star.

Chaque petit garçon et chaque petite fille sont appelés à devenir un futur papa ou une future maman. L'histoire se répète indéfiniment. Donc comme support, commencer avec de bonnes bases, les répéter et les faire perpétuer.
Ne pas trop gâter aussi cet-te enfant, savoir dire non à toutes ses caprices et demander quelque chose en retour.
Ex : tu veux que je fasse une fête pour ton anniversaire OK mais à condition que tes notes soient bien. Et n'oublie pas qu'à l'école c'est l'adulte qui décide. A la maison c'est papa et maman. J'ai toujours dit ça à mes 3 enfants.
Kan té ariv té di Moman na in devoir pou signé mwin té dit si na poin la moyenne mi signe pas et si falé vrémen signé, bane kozmen bien pimentés et bien épicés té sava direk dan'n zorey.

L'éducation reste prioritaire dans ce monde chamboulé. Trop de privilèges à ces enfants. Trop trop trop !! Un père doit assumer son rôle et soutenir la mère et 🔁. A deux, c'est beaucoup + facile et c'est moins pesant.

Maintenant il est bien sûr utile et juste que les situations compliquées au sein d'un couple marié ou pas : divorce, violences conjugales ne privent personne - autant la mère que le père - de leurs droits parentaux.
On lit et entend la souffrance de certains pères qui semblent être lésés et je pense que l'amour qu'ils portent à leurs enfants sont à égalité avec l'amour d'une mère ; un peu moins bavard en gestes et paroles certes, mais bien présent et visible.

Que l'éducation sexuelle ne soit plus taboue, qu'elle s'exprime pour faire éviter des grossesses trop jeunes puis des rôles voués à des échecs qui seront indéniablement répercutés dans la société dont on devient tous, à l'insu de notre plein gré, les payeurs de ces mauvaises gestions.

Oui ! que l'éducation binôme reste prioritaire pour que l'avenir se dote de meilleurs futurs pères et futures mères. Peut-on y croire ?? Time will tell 💚

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes