Société

Création d'une louveterie à La Réunion : L'appel à candidature lancé par la préfecture

Vendredi 6 Avril 2018 - 18:27

La préfecture de La Réunion a lancé ce vendredi l’appel à candidature pour la nomination de lieutenants de louveterie. Ces derniers seront chacun affecté à un territoire défini. Des recrutements qui vont dans le sens de ce qu’avait proposé le président de la CASUD, André Thien Ah Koon, l’intercommunalité particulièrement touchée par la problématique de l’errance animale. 

Ces lieutenants de louveterie bénévoles auront pour mission de " lutter contre le braconnage et l'organisation des battues administratives (pertinente pour la lutte contre les espèces animales exotiques envahissantes) sous l'autorité du Préfet via la direction en charge de la police de la chasse, à La Réunion à savoir la DEAL".

En revanche, "la lutte contre l'errance animale des espèces domestiques, en particulier la gestion du service de fourrière, relève quant à elle de la responsabilité des structures intercommunales qui doivent mettre en œuvre les moyens pour garantir la sécurité de tous sur cet aspect", rappelle la préfecture.

Les candidats intéressés doivent répondre aux critères suivants :

- être de nationalité française
- jouir de leurs droits civiques
- résider à La Réunion
- détenir un permis de chasser depuis au moins 5 ans
- justifier d'une aptitude physique compatible avec l'exercice de cette fonction sur le territoire réunionnais
- être âgés de moins de 75 ans
- justifier de compétences cynégétiques

Les personnes intéressées sont invitées à déposer leur dossier de candidature avant le 30 mai 2018 auprès du directeur de l'environnement, de l'aménagement et du logement de La Réunion (DEAL) en rassemblant un certain nombre de pièces dont la liste figure sur le site internet de la DEAL  : (www.reunion.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/louveterie974_aac_annexe.pdf)
N.P
Lu 3562 fois



1.Posté par yabos le 06/04/2018 19:39

Où sont les loups?

2.Posté par Samwinsa le 06/04/2018 19:40 (depuis mobile)

Enfin...

3.Posté par Jp POPAUL54 le 06/04/2018 20:08

Genre de garde champêtre mais d'un nouveau genre... puisque non rémunéré.

4.Posté par Maca le 06/04/2018 20:11

Et sinon le pouvoir du maire de verbaliser on en parle ou toujours pas ?
Bon nombre des chiens de la plaine des cafres et d'ailleurs sont des chiens divagants.
La fourrière n'a pas le droit d'entrer dans les propriétés privées.
Si la louveterie est une mesure exceptionnelle, il va falloir démontrer que TOUS les moyens dont dispose la collectivité ont été mis en œuvre, verbalisation comprise.
Encore un coups d’esbroufe, c'est ridicule.

5.Posté par TICOQ le 06/04/2018 20:23

Si la lutte contre l'errance animale relève uniquement des pouvoirs des maires, à quoi servira cette louvetterie qui était censée régler le problème ? TAK aurait-il voulu refiler le bébé et l'eau du bain ? C'est raté.

6.Posté par Réveillez vous le 06/04/2018 21:33

" lutter contre le braconnage et l'organisation des battues administratives"

pk ca exister pas avant ????????????

7.Posté par zoreil du sud le 06/04/2018 22:03

honteux, bienvenu au far west
on va armer le premier alcoolo moyen assoiffé de sang qui va buter tout ce qui bouge
massacrons les victimes de maltraitances et continuons à laisser les abrutis prendre des chiens sonnette sans stériliser ni tatouer et les jeter à la rue sans scrupule
c est ça la politique de l autruche
nou la fe

8.Posté par Victor le 06/04/2018 23:13

La gestion des chiens errants est de la responsabilité des maires, pas du Préfet. Que TAK se mette au travail plutôt que de faire son cinéma! Du renfort contre le braconnage est en revanche le bienvenu.

9.Posté par ti yab le 07/04/2018 03:33 (depuis mobile)

Bénévole... Ha ha ha... Mr le prefet il n'y aura aucun avantage en nature, même pas une tite place à la préfecture pour tes camarades lieutenant de louveterie??

10.Posté par Yojoca le 07/04/2018 08:07 (depuis mobile)

Bravo M. TAK pour cette initiative. Les défenseurs de la cause des chiens errants sont invités À postuler. Après on verra !!!!

11.Posté par Maca le 07/04/2018 08:31

Et si on considère les chiens comme des nuisibles, la commune et la préfecture comptent donc dédommager les éleveurs pour les attaques subies ou est ce qu'on va continuer à se foutre de leur gueule à grand coups d'annonces inutiles ?

12.Posté par Isis le 07/04/2018 08:45

Comment dire ? Peut être faudrait-il déposer plainte contre le préfet pour mise en danger de la vie d'autrui ? Car il n'est pas question de chasse pour chasser du gibier, mais de meurtre envers les animaux. Et que dire d'une balle perdue qui blesserait un enfant ou un adulte ??? Je suis tout à fait d'accord avec post 8. Il faut que les politiques apprennent à verbaliser les faux maîtres de chiens puisque ces maîtres ne se sentent pas responsable d'eux... La stérilisation existe. Une campagne de stérilisation gratuite est en cours dans le Sud. Alors pourquoi créer cette louveterie ?

13.Posté par tortue le 07/04/2018 09:00

Des bénévoles de moins de 75 ans pour être lieutenant de louveterie....................Le Préfet recrute; ah votre bon coeur Monsieur et madame.

Pendant ce temps l'errance animale perdure et perdurera : les maires et les interco ne bougeront pas plus...........

14.Posté par Observateur le 07/04/2018 06:00

toujours des refoulés sur les forums...

15.Posté par pigeon voyageur le 07/04/2018 09:31

Enfin une initiative qui permettra de remplir, grâce à TAK, les futurs vols culinaires à destination de notre caillou, organisés par la 7éme compagnie aérienne chinoise, ainsi que nous a promis notre timonier péï kim-didi, lors de son escapade avec sa cour au coeur du pays du milieu et de ses triades !!!

16.Posté par Dédélaminette le 07/04/2018 10:38 (depuis mobile)

Il n'y a que moi que ça choque???
Dans quelques temps on va dire qu'on est envahit par les loups. Quand ils auront fini de chasser les chiens ils vont aller où d'après vous? En Métropole ils sont un fléau pour les éleveurs et ici on les prend!

17.Posté par Dédélaminette le 07/04/2018 10:39 (depuis mobile)

Pourquoi ne pas renforcer la présence humaine sur une période pour la capture et l'euthanasie de ces chiens errants ?

18.Posté par Marx le 07/04/2018 12:33

@ post 3,
Pas vraiment un nouveau metier, juste dans les 11 siecles mais bon... par contre, oui ce qui est nouveau c'est le benevolat.
Un lieutenant doit normalement elever, desser et mener une meute de battue, ca coute un pognon fou, même pour un passionné. Autrefois,, la meute etait entretenue par les produits des battues, les nobles et villageois bien heureux que quelqu'un se charge de ce qui etait a l'epoque un fleau.
C'est unnmetier tres honorifique, qui nécessite une connaissance de la nature, de la chasse et des chiens exceptionels, les meilleurs sont recherchés dans le monde entier...
Bref, vu l'objectif, des snipers amateurs assermentés et équipés en infra-rouge ferraient un bien meilleur resultat avec quelques grammes de plombs: les meilleurs savent tuer instantanément et sens aucun stress ni aucune douleur, nous en sommes encore loin...

19.Posté par patrick le 07/04/2018 12:56

Merci à ce préfet de nous ramener 50 ans en arrière. Son action en totale cohérence de celle de son illustre prédecesseur Perreau-Pradier permet de rétablir "l'ordre" tel qu'il existait : défense des waza-béké du 97-4, répondre sans délai aux desideratas des Tonton makout péi.
Cet homme, préfet, haut-fonctionnaire reste et demeure au service du pouvoir, il ne peut faire autrement, sinon le mercredi suivant son remplaçant sera nommé en CM. Telle est la vie ou plutôt la carrière de ce salarié. Ça, c'est son pb.
Nous, habitants (historiques comme nouvels arrivants) de ce minuscule caillou, notre souci c'est de voir une décision prise pour satisfaire un incompétent (l'éleveur incapable de sécuriser son outil de travail, son élevage), un ego (un élu alimentaire, carriériste, affairiste au vu et su de tous,totalement déconnecté de la république et de la démocratie, attribution illégale de marché public sans aucune réaction du Contrôle de la légalité, service de L'Etat sous la responsabilité dudit préfet) et une carrière créée une situation encore plus problématique sur ce département.
La réponse du citoyen, de l'administré peut être sur le plan juridique, sachant que beaucoup de décisions préfectorales ici sont illégales.
Dernier exemple en date, l'arrêté prefectoral interdisant l'importation de bovins. Un agriculteur de St-Joseph a attaqué cet "arrêté-péi" et à 2 jours de son référé, le préfet qui n'est pas sot l'a retiré (sûrement sur le conseil avisé du pdt du Tribunal Préfectoral). Merci à cet agriculteur d'être parti à l'école et d'utiliser ses connaissances et son argent afin de faire respecter un droit fondamental, celui de choisir de manger sainement et accessoirement d'obliger la justice-péi à faire ce pourquoi elle est payée (parquet et siège aux abonnés absents à La Réunion).

20.Posté par klod le 08/04/2018 11:27

le "préfet" a confirmé que ce n'était pas pour "tirer à vue" sur ces povs chiens , et c'est bien !!

21.Posté par TICOQ le 08/04/2018 11:57

Une meute de 8 ou 9 chiens errants, des molosses, se baladent tranquillement depuis des semaines entre le front de mer, devant la caserne des pompiers et sous les fenêtres du maire et de la police municipale de Ste-Suzanne. Vous attendez quoi M. le maire ? Une attaque sur un gamin ? Je serai le premier à porter plainte contre vous si mon gamin se faisait agresser.

22.Posté par Observateur le 09/04/2018 06:46

Un coup de pub c est tout, le maître louvetier a un cadre de compétence tres restreint, renseigner vous avant de crier, il ne fera rien c est tout, nous eleveur nous faisons nous meme Maître Louvetier, nous sommes livrer à nous meme !!!, à force de tirer sur des chiens qui entre sur la propriété je suis degouter de tt ses politiques, en 9 mois 40 chiens !!, que fond nos politique ? La CASUD parle de campagne massive à partir du 15 avril, qd vous apeler , la seul réponse c est "nous ne sommes pas au courant", sa c est la meilleur, uné seul solution appliquer la Lois, obligation pour chaque proprietaire d identifier son animal, sinon bam un Pv, sauf que Mr le Maire du tampon refuse cette solution, la police municipale est pour la Paix !!, ben voyons. Encore un coup d enfumage. Au fait autoriser à tuer des animaux domestiques çela est impossible, mais perso j en marre mais je ne fais que me defendre.

23.Posté par doudou le 09/04/2018 16:32

la Réunion dans toute sa splendeur ..une vraie république bananière... ce sont les propriétaires irresponsables qu 'il faut sévir et fortement au porte monnaie pour divagation, non stérilisation, maltraitance. Pfffff rien n'est fait au dépit du bon sens.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >