Océan Indien

Crash de A310 : Un miracle et des négligences

Mardi 30 Juin 2009 - 16:53

Les rebondissements se succèdent depuis le crash de l'Airbus A310 de Yemenia dans l'archipel des Comores. Dernier en date, la découverte d'un survivant, une jeune fille de 14 ans. Retour sur les différents évènements de la journée.


Crash de A310 : Un miracle et des négligences
A la suite du crash de l'Airbus A310 de la compagnie Yemenia, une jeune fille de 14 ans a été retrouvée. Il est amené par bateau jusqu'à Moroni, la capitale comorienne, où il pourra être pris en charge par les médecins de l'hôpital El-Maarouf, principal établissement médical de la ville. Les dispositifs hospitaliers sont prêts à accueillir l'enfant et l'assister au plus vite, dès son débarquement, a expliqué Ben Imani, chirurgien à l'hôpital El-Maarouf.

Parmi les 153 passagers (dont 66 Français) que transportait l'Airbus, trois corps ont été repêchés jusqu'à maintenant. En début d'après-midi, l'Aviation civile du Yémen disait avoir repéré des corps flottant à la surface de l'eau, au large de Moroni. Le crash est en effet survenu à quelques dizaines de mètres de la côte, selon la gendarmerie de Mitsamiouli. Des pêcheurs auraient par ailleurs retrouvé des effets personnels provenant des bagages des victimes du crash.

L'appareil mis en cause

Les causes de l'accident pour l'instant évoquées sont de mauvaises conditions météorologiques, et une forte mer. La communication aurait été coupée juste après que l'équipage annonce l'atterrissage prochain de l'appareil. L'avion mis en cause datait de 1990, et avait à son compte 51.900 heures de vol. D'après Europe 1, le président du Conseil comorien de France avait alerté les autorités françaises des dangers potentiels de la compagnie Yemenia. Des défauts avaient d'ailleurs été constatés sur l'appareil lors d'un contrôle effectué en France en 2007, a communiqué le secrétaire d'État aux Transports, Dominique Bussereau, sur I Télé. Le ministre yéménite des Transports soutient quant à lui qu'une inspection complète avait été effectuée le mois dernier au Yémen.

Les familles touchées étaient principalement de Marseille, mais aussi de La Courneuve (Seine Saint-Denis). Deux cellules de crise ont été mises en place à Marseille et à Roissy, pour accueillir les familles des victimes. Des numéros d'informations sont aussi mis à leur disposition à Roissy, Marseille et Moroni.

Depuis notre île et Mayotte, des secours ont été envoyés dès que possible. Un Transall et deux navires ont été dépêchés sur les lieux.

Numéro d'information Roissy-Charles de Gaulle : 01 48 64 59 59
Johanne Chung To Sang
Lu 1823 fois



1.Posté par Les infos nationales .... quel traitement différent du air f le 30/06/2009 17:30

Certains comprendront tout de suite la différence de traitement de l'information nationale, un petit vol africain ..... à la différence d'un grand vol air france .... pourtant il s'agit aussi de victimes . J'ai entendu une expression il y a 2 jours , créopolitain ....sans rapport avec ces crash mais qui m'a heurté.... et je disais à juste titre que c'est totalement différent de macropolitain.

2.Posté par titou le 30/06/2009 17:54


3.Posté par thibaud le 30/06/2009 18:17

le commentaire no1 relève de la pure paranoia...antifrançaise habituelle
Actuellement en métropole, je viens d'écouter le journal TV de France 2 à 13H (15H Réunion)..l'essentiel du journal a été consacré à l'évènement avec beaucoup de précisions sur le défaut de maintenance de l'appareil
je comprends que les métropolitains en aient plus que marre des commentaires pleins de parti pris émanant de ressortissants des DOM
Effectivement, ça ne durera qu'un temps

4.Posté par yenamarredesinjustices le 30/06/2009 18:34

C ' est sûr que cet avion de Yemena n ' aura pas droit à la même couverture qu' Air France. Après tout ,ce ne sont que des français d' origine comorienne pour la plupart , contrairement aux Français " bon teint " d' Air France !!! Et surtout verra t -on Sarko 1er et Carlita prostrés lors d ' une messe A Notre Dame de Paris , la petite larme à l ' oeil ??? Pas sûr !!!
Eh , oui ! En france , il y a bien des Français de seconde zone !!!

5.Posté par ti pilot le 30/06/2009 18:37

L'appareil sur la photo de l'article ressemble davantage à un boeing 737. En tout cas ce n'est pas un airbus. Condoléances aux familles des victimes.

6.Posté par boyer le 30/06/2009 18:47

a propos de la meteo , le Point à 13h30 disait le contraire:

- le vent soufflait entre 22 et 33 noeuds , et non à 61 noeuds comme le prétend le responsable aéroportuaire;
- la visibilité était supérieure à 10 km;
- il n'y avait que quelques rares nuages à 2.000 pieds;
- les températures était de 24 °C / 17 °C, point de rosée;
-aucune évolution n'était prévue.

7.Posté par Post 3 - réaction le 30/06/2009 19:28

Je crois qu'il s'agit d'une vérité accablante, dans les 2 sens, les métro en ont marre, peut être, mais nous aussi ... les ilois, iliens, domiens. Mais pas de macropolitude, on n'en veut pas. La vérité blesse souvent même si ce n'est pas but. L'essentiel du journal .... pas un journal en continu comme ce fût le cas pour le crash franco Brésilien

8.Posté par pierrot le 30/06/2009 20:49

bonjour je ne conprant pas con puis volai avec des poubaille et de risquai la vie dotrui et qu'il y a des personne qui san richi voila

9.Posté par thibaud le 30/06/2009 22:44

Je redis à "post3"..ça ne durera qu'un temps..et le plus bref possible!
Quand on ne se respecte plus, on a le courage de se séparer

10.Posté par Jeff le 01/07/2009 07:51

Encore tout et n'importe quoi. Il est reconnu que la compagnie Yemenia entretient mal sa flotte. Les pauvres malheureux qui ont perdus la vie, sont les victimes de Yemenia.

Faire l'amalgame avec le vol AF477 est déplacé, ceci n'a rien à voir avec l'origine des passagers.

L'Air bus A330 du vol Rio-Paris semble avoir été entretenu selon les normes, ce qui ne semble pas être le cas de l'A310 de Yemenia.

Thibault vos propos sont déplacés, et vous déviez le sujet. Vous auriez dû écouter "C dans l'air" hier, vous auriez peut-être un peu mieux compris ce que sont les DOM, les deux intervenants martiniquais expliquaient très bien la différence, les deux "technocrates" métro étaient par contre hors sujet avec leur rabachage sur les danseuses de la France.

Le sujet sur l'aéroport de Roissy hier soir à la télé était édifiant.

11.Posté par anonyme le 01/07/2009 08:24

La différence post 7 c'est que le crash franco brésilien était un crash de la compagnie nationale sur un vol direct. Là, il s'agit d'un crash d'une compagnie étrangère sur un vol avec escale dont l'avion aurait été changé en cours de route (ce n'était donc semble t'il pas le même avion qui aurait présenté des problèmes à Roissy et celui qui s'est crashé) : ça concerne donc moins directement la France. Deuxième problème: après le crash du vol Rio-Paris, une nouvelle semaine avec que des "on m'annonce une nouvelle capitale en exclusivité sur notre antenne: nous avons retrouvé le doudou de la passagère 247, qui flottait à environ 2 km à l'ouest de la conserve d'escargots du Jura retrouvée hier, ce qui tendrait à accréditer l'hypothèse d'une désintégration en vol" , ça risquait de faire un peu lourd une nouvelle semaine à ce rythme et de banaliser un peu l'évènement. Troisième problème: le Brésil, ça parle, alors que les Comores 80% des Français situent probablement ça au nord de l'Indonésie... (ce qui me fait aussi penser qu'ils pourraient difficilement être racistes en la matière: je suis pas persuadé qu'ils aient tous percutés qu'on leur parlait d'un pays musulman ancienne colonie française... ) . Enfin, l'accident est quand même moins spectaculaire: alors qu'on a mis plusieurs jours à retrouver l'épave du vol Rio-Paris, ce coup ci il n'a fallu qu'une poignée d'heures pour retrouver un survivant... Un bon sujet de journal, c'est comme un bon film: il faut du suspense si on veut que ça passionne les foules sur la durée. Donc le fait que ça n'ait pas la même couverture , je peux le comprendre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter