Océan Indien

Crash d'un Boeing 747 sud-africain en 1987 au large de Maurice, l'enquête rouverte

Mardi 4 Décembre 2012 - 06:50

Crash d'un Boeing 747 sud-africain en 1987 au large de Maurice, l'enquête rouverte
Le 28 novembre 1987, le crash du Boeing 747 Helderberg 295 de la South African Airways, assurant la liaison Taiwan-Johannesburg, a coûté la vie à 140 passagers et 19 membres d'équipage, au large de l'Ile Maurice.

L’avocat Peter Otzen, né dix jours après la catastrophe, dont le père a trouvé la mort dans l'accident, a saisi la Cour constitutionnelle d'Afrique du Sud, pour que soit nommée une nouvelle commission d'enquête, pour lever le voile sur les circonstances du crash. La Cour constitutionnelle a accepté sa requête de supplément d'informations.

L'avion de la SAA Helderberg 295 qui devait faire une escale technique à Maurice, avant de repartir sur Johannesburg (en plein régime d'apartheid à cette époque) a disparu en mer à 160 kilomètres des côtes Nord-Est de Maurice.

Il y a plus d'un an, un ancien pilote de la compagnie sud-africaine avait brisé la loi du silence, en affirmant à la presse que les boîtes noires de l'avion ont été manipulées au niveau des enregistrements du cockpit, par le directeur des opérations de la SAA.

Les conversations des pilotes n'ont pas pu ainsi renseigner les enquêteurs, car les dernières minutes d’enregistrement avant le crash, retranscrites sur le CVR (Cockpit Voice Recorder), ont été "supprimées".

De forts soupçons de transport illicite de cargaisons d'armes et de munitions ont toujours plané, comme cause supposée de l'incendie qui aurait entraîné la perte de l'appareil au large des côtes mauriciennes.
 
L'avion de la South African Airways transportait aussi 28 tonnes de fret dans ses soutes. En 1987, l'Afrique du Sud était soumise à un strict régime d'embargo sur les armes.

Source : http://www.indian-ocean-times.com
Lu 1213 fois



1.Posté par Non journaliste le 04/12/2012 11:10 (depuis mobile)

Comme d'autres journalistes internationaux vous pourriez préciser les soupçons de transport de matières nucléaires qui prennent feu au delà d'une certaine quantité. C'est ce qui se dit à l'étranger par de grands journaux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues