MENU ZINFOS
Faits-divers

Crash d'ULM au Maïdo : La carlingue hélitreuillée


​La carlingue brisée de l’ULM de la compagnie Felix a été acheminée sur le belvédère du Maïdo après son hélitreuillage. Les gendarmes de la BGTA, aidés d'un enquêteur du Bureau enquête analyse (BEA), pourront enfin examiner l’appareil dans les jours qui viennent. Les officiels ont été appuyés par l'équipe d'Hélilagon qui a été chargée de déblayer la zone pour réaliser l'opération de levage.

Par IS -RL - Publié le Jeudi 14 Octobre 2021 à 13:35

Crédit photos : PGHM
Crédit photos : PGHM
C’est ce jeudi que la carcasse de l’aéronef abîmé au sommet des remparts de Mafate a été enlevée. L’opération d’enlèvement de l’épave de l’ULM, dirigée par le commandement de la gendarmerie, a été effectuée avec succès.

Elle a réuni de nombreux services de la gendarmerie, chacun dans les spécialités nécessaires au bon déroulé de la mission, à savoir la BGTA, en tant que service enquêteur, la compagnie de Saint-Paul pour la sécurité des accès routiers, la section aérienne de la gendarmerie pour le transport des militaires, que ce soit le jour de l’événement qu’aujourd’hui, et le PGHM pour la sécurisation du site et l’aide apportée à l’helpeur d’Helilagon.

Dimanche dernier déjà, lorsqu’il a fallu lever le doute sur l’état des victimes piégées dans la carlingue, le médecin urgentiste déposé par l’hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie et les pompiers spécialisés du GRIMP avaient dû être encordés. 

C’est avec la même précaution que l’ensemble des intervenants ont approché la zone d’impact, très abrupte, ce jeudi.

Dimanche matin vers 8H30, un aéronef de type ultra-léger motorisé de la compagnie Felix est venu percuter la paroi des remparts de Mafate, en contrebas du belvédère du Maïdo. Un pilote comptant 1400 heures de vol et son passager, un client profitant d’un circuit touristique au-dessus des plus beaux sommets de l’île, y ont trouvé la mort. Ils avaient 40 et 28 ans. 

L’inclinaison et la friabilité du sol aura demandé aux secouristes pas moins de sept heures pour sécuriser l’approche. La désincarcération des victimes ne sera possible que vers 15H45, soit environ 7 heures après le crash.

Lundi, mardi et mercredi, les conditions d’aérologie n’ont pas permis de procéder au travail préparatoire nécessaire avant l’enlèvement de la carlingue.  

L’enquête de la brigade de gendarmerie des transports aériens ne fait que débuter. L’acheminement de l’aéronef dans le hangar de la BGTA à Gillot devrait être d’une aide précieuse pour reconstituer les minutes qui ont précédé la collision, notamment en examinant la mécanique de l'engin. 

Ce type d'enquête peut durer des mois voire des années. Les gendarmes spécialisés devront tenter de déterminer quel est le ou les facteurs qui ont favorisé la survenue de cet accident aérien. Le temps dégagé ce matin-là au-dessus du cirque de Mafate, selon les autres pratiquants d’ULM ayant emprunté le même couloir aérien, semble d’ores et déjà exclure le manque de visibilité qu'aurait pu rencontrer le pilote aguerri.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes