Océan Indien

Crash aux Comores : La survivante va bien

Mercredi 1 Juillet 2009 - 10:46

Une jeune fille de 14 ans a été retrouvée vivante sur le site de l'accident de l'airbus A310 de Yemenia Airlines qui s'est abîmé en mer hier matin au large de l'archipel des Comores. La seule survivante a été hospitalisée hier et ne présente pas d'inquiétude au niveau de son état de santé physique.
Par ailleurs les boîtes de l'appareil auraient été repérées et à Roissy, des jeunes comoriens ont bloqué l'embarquement d'un vol de Yemenia à destination de Sanaa.


Crash aux Comores : La survivante va bien
Une adolescente de 14 ans est la seule rescapée pour l'heure de l'accident d'avion qui s'est produit hier au large de Comores. L'appareil était un airbus A310 de la compagnie aérienne Yemenia Airlines avec à son bord 153 passagers dont 66 français. La jeune fille avait embarquée avec sa mère à Marseille pour rallier Moroni via Sanaa. Le crash est survenu après la correspondance, quelques minutes seulement avant sa destination finale.

La jeune fille s'appelle Bahia Bacari, selon le Journal de l'île, elle a 14 ans, elle a été repêchée vers 14 heures après 12 heures de dérives. Elle ne savait pas nager et s'était accrochée à un débris de l'appareil. Le médecin qui s'occupe d'elle aux Comores est rassurant sur son état de santé physique : elle était consciente et elle parlait lorsqu'elle a été transportée à l'hôpital de Moroni. En revanche sur le plan psychologique, les médecins sont plutôt réservés. L'adolescente ne pleure pas et est très calme. Ce qui inquiète les psychologues.

Les boîtes noires repérées

Quelques heures après le crash, des sources médicales avaient parlé d'un premier survivant âgé de 5 ans, mais l'information a été démentie. Hier les corps de trois victimes ont été repêchés.
Les boîtes noires de l'appareil ont aussi été repérées et des moyens ont été envoyés sur place pour tenter de les récupérer. En ce qui concerne les recherches, l'hexagone a envoyé sur le site de l'accident deux bateaux de la marine Nationale et un Transall pour effectuer un vol de reconnaissance.

L'enquête commence et s'annonce difficile

Directement mis en cause, la vétusté de l'appareil de la compagnie Yemenia Airlines. La météo, défavorable selon certaines sources pourrait aussi être une piste à explorer pour l'équipe du BEA (Bureau d'Enquêtes et d'Analyses) qui doit se rendre sur place.
 
Deux numéros d'urgences à destination des familles ont été mis en place par les autorités françaises :

- un numéro spécial à Marseille : 04 42 14 36 66
- un numéro national : 01 48 64 59 59

Quatre cellules de crise ont été mises en place : l'une à Paris (aéroport de Roissy), l'autre à l'aéroport de Marseille-Provence, une encore à la préfecture des Bouches-du-Rhône et une dernière à Marseille, au consulat des Comores (04 91 63 45 23, 46, bd du capitaine Gèze dans le 14e).

Par ailleurs, les familles et les proches ont aussi la possibilité d'appeler l’ambassade de France à Moroni (Comores) : 00 269 77 30 753.

Des jeunes comoriens en colère bloquent un vol depuis Paris

Selon un article publié ce matin sur lemonde.fr des jeunes Français d'origine comorienne , en colère, ont bloqué ce matin Roissy l'embarquement d'un vol de la compagnie Yemenia à destination de Sanaa, avec escale à Marseille. C'est ce qu'a indiqué à l'AFP le vice-président de l'association de la diaspora comorienne d'Ile-de-France, Mohamed Mze.
Magali Payet
Lu 1370 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >