Faits-divers

Crash au volcan: Le pilote du Cessna n'a pas survécu

Jeudi 31 Octobre 2019 - 10:25

Le pilote du petit avion de type Cessna qui s'est écrasé au Volcan est décédé, indiquent nos confrères de Clicanoo. Le pilote était très expérimenté, exerçant sur la flotte des Boeing de la compagnie Air Austral.

Rappelons que ce mercredi 16 octobre vers 9H, le monomoteur Cessna s'est crashé à la Plaine des Sables. Le crash a fait deux morts, deux femmes d'une même famille. Le passager positionné sur le siège avant-droit, époux de l'une des passagères décédées, a quant à lui survécu, étant légèrement blessé.  

Le pilote Vincent Bouget, médicalisé en soins intensifs au CHU de Terre Sainte depuis deux semaines, était formateur-instructeur à l'aéroclub du Sud basé à l'aéroport de Pierrefonds. Selon nos informations, il laisse derrière lui une femme et un enfant de 18 mois.

Il y a deux jours, l'Aéroclub du Sud exprimait son émotion et sa "grande tristesse" : 

"L’aéroclub du sud vit actuellement une des périodes les plus sombres de son histoire.

Subir un crash, qui plus est avec des victimes, est le pire des évènements pour un aéroclub.

Au nom des membres de l’aéroclub du sud, je souhaite d’abord exprimer notre grande tristesse devant cette tragédie.

Nos pensées vont d’abord aux victimes et à leurs proches, mais également à ceux qui s’accrochent à la vie. Nous leur transmettons notre énergie positive pour surmonter cette épreuve.

Nous souhaitons rendre un hommage particulier à tous ceux qui ont participé de près ou de loin aux secours des victimes.

Ils ont été particulièrement rapides et efficaces ! Les pilotes qui survolent l’île tous les jours savent désormais, que nous pouvons compter sur eux en cas de coup dur.

Comment ne pas citer, le monde de l’aviation dans son ensemble, qui nous a témoigné son soutien sans faille ? Les messages que nous recevons viennent de nos homologues réunionnais mais aussi du monde entier (Afrique, Etats-Unis, Gabon, Antilles, Océan-Indien, métropole...).

Nous sommes très touchés par ce soutien unanime. « Quand l’aéroclub du sud est en deuil, le monde aéronautique l’est aussi ».
Nous espérons que l’enquête en cours pourra faire toute la lumière sur les causes de cet accident, même si cela ne nous ramènera pas nos amis.

Nous ne pourrons jamais maîtriser totalement le risque intrinsèque à ce genre d’activité, mais savons tous que le retour d’expérience est salutaire.

L’aéroclub continue ses activités de formation de pilotes privés et de pratique du vol à moteur.

Nous tous sommes animés par la même passion : voler !

« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible »

Antoine de Saint-Exupéry

Bon courage à notre "petit prince" Vincent..."
Zinfos974
Lu 18791 fois




1.Posté par ZembroKaf le 31/10/2019 10:11

Condoléances et courage à ses proches.

2.Posté par Modeste le 31/10/2019 10:25

Une pensée particulière pour les proches de toutes ces personnes qui sont mortes dans cet accident!

3.Posté par Marie le 31/10/2019 10:54

Triste nouvelle. Condoléances à la famille.

4.Posté par Choupette le 31/10/2019 11:04

Il n'y a pas de mots pour atténuer leur douleur et les consoler, mais tous mes vœux de sympathie à toutes ces personnes touchées par ce drame.
Sans doute qu'un jour nous avons pris un avion avec ce monsieur comme pilote ... .

5.Posté par Texto Sterone le 31/10/2019 13:26

Sincères condoléances à la famille et à ses proches

6.Posté par PATRICK CEVENNES le 31/10/2019 14:04

fukcd473
C'est une bien triste nouvelle.
Nous allons alors préparer nos cartes, notre règle Jean Cras, notre compas, notre computer, et nous n’attendrons plus que l’ordre du dernier décollage …
Repose en paix.

7.Posté par Jean Thevenet le 31/10/2019 14:46

Je comprend la peine humaine, et l'emprise de la passion de voler mais je profite de ce post pour répéter encore quelques "considérations"..

Il est surprenant qu'il n'y a pas plus de crash par rapport au nombre de vols, vu le comportement de certains aéronefs dans les cirques qui font des manœuvres et un bruit qu'on n'observe pas en métropole: il prennent probablement plus de risques.

Le bruit anormal est signe de d'une dissipation d'énergie plus grande, d'effort de moteur plus grand, de turbulences plus fortes, de vibrations plus forte, d'usure plus forte, d'une mauvaise optimisation. Par exemple les ULM RANS S "coyotte" qui émettent un sifflement de souffle feuille quand ils volent haut là où l'hélice, faute de pas variable, n'est plus optimisée pour la densité locale de l'air: ils ne font JAMAIS ce bruit désagréable en métropole....

Beaucoup d'appareils ne peuvent absolument pas rentrer au terrain en cas de panne-moteur, ils volent trop bas pour sortir du relief et se poser ou cas où. La forêt, les remparts, le rond de Bras Rouge et le Bras de Cilaos ne sont pas très "carrossable" pour survivre à une panne-moteur.... Cette remarque vaut en particulier pour l'autogire (pourquoi utiliser ça si bruyant dans les cirques au lieu d'un autre type d'ULM plus sur, plus efficient, moins bruyant?)

On tend également à prolonger les rotations touristiques dans des situations de météo carrément devenues mauvaises, alors que les nuages se développent, C'est des nuages cumuliformes provoquant toujours des forts cisaillements de vent si il ne masquent pas carrément la visibilité et imposent de slalomer entre, ils font aussi des courants descendants en air clair, et dans l'ascendance c'est "bouché" la base touchant le relief: ce fait écourte l’autonomie en vol plané..

Il s'ensuit, quasi systématiquement des trajectoires potentiellement plus risquées et plus bruyantes, quand ces nuages sont apparus, les survols d'hélicoptères sont quasiment tous en flapping (ça "tape" l'air, c'est encore pire avec les B4 et les H130 qui semblent plus "pointus" au pilotage et font un bruit de sirène en descente, un peu comme les avions allemands en piqué pendant la guerre). Peut être que c'est sûr et fiable quand même, mais en bas c'est plus de nuisances.. Il y a parfois de ce modèle d'hélicoptère en métropole... JAMAIS ils font pareil vacarme (et surtout, ne font pas la sirène)

Des avions ou ULM moteur à fond passent tout de même dans des zones instable ou turbulentes le moteur à plein régime, déconcentrent alors les enfants de l'école de Bras Sec. On ne fait quasi jamais ça à ma connaissance en métropole, il y a pourtant pas mal d'avion, mais c'est rare qu'ils fassent pareil vacarme.

Les survols après 9h du matin sont quasiment toujours dans les turbulences: ils sont non seulement moins surs, générateurs d'un surcroît de bruit, et moins efficients (et les touristes aimeraient mieux voir la vue: on fait des touristes déçus d'un paysage masqué par les nuages, et des survols plus bruyants.

Ces nuisances sonores survenant plus tard voir en après midi sont encore plus gênante du fait que ça retarde le retour au calme déjà bien attendues au bout de 2 ou 3 heure de rotation intensives. Il est surprenant qu'il y a si peu de crash quand les aéronefs se multiplient dans les nuages peut être que ils ont "de la chance"...
Si au moins ce genre d'accident pouvait faire réfléchir sur l'optimisation des vols, si au moins on respectais la règle de voler quand le ciel est DÉGAGÉ (le matin entre 7 et 9h au plus tard mais pas à d'autre moment, aussi pour laisser aussi les lieux en paix, 2 heures de meeting aérien c'est déjà beaucoup au quotidien, sur ce point, c'est même 6h à 8h au plus tard qui serait le mieux, la tranche horaire 8h à 9h est déjà casse gueule car les thermiques ont commencé, mais 6h du matin, dur dur en bas tout de même...)

si on était mieux organisé, les activités aériennes serait encore moins dangereuses et surtout moins indésirables..

Lien youtube...
C'est ce que le tourisme aérien détruit (et de plus en plus aussi en après midi, même avec les nuages)

8.Posté par Pamphlétaire le 31/10/2019 14:47

Condoléances aux familles et amis des victimes. Un accident aérien ayant de lourdes conséquences humaines et matérielles pour l'aéroclub et pour les familles des victimes.

On cabre pour sauver son altitude, l'avion perd sa vitesse et devient mou : on s'enfonce toujours.
Saint-Exupéry (Antoine de) 1900-1944, Terre des hommes, p. 46.

9.Posté par pipo le 01/11/2019 19:03

Je ne vous connaissais pas personnellement, mais je connaissais bien votre voix

+++R.I.P+++

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >