MENU ZINFOS
International

Crash A320 : Andreas Lubitz était dépressif depuis plusieurs années selon Bild


Par SI - Publié le Vendredi 27 Mars 2015 à 10:40 | Lu 3817 fois

Selon le magazine allemand Bild, Andreas Lubitz, le copilote soupçonné d'avoir volontairement provoqué le crash de l'A320 de Germanwings dans les Alpes, aurait commis son acte à la suite d'une déception amoureuse.

Le tabloïd a fait d'autres révélations sur Andreas Lubitz. Ce dernier aurait fait une grave dépression il y a 6 ans et était régulièrement suivi par un médecin. Selon Bild, le jeune homme avait également bénéficié d'un suivi psychiatrique. 

Selon Lufthansa, la maison-mère de Germanwings, Andreas Lubitz avait subi les tests psychologiques prévus par sa formation et avait interrompu son cursus "pendant quelques mois". Interrogée sur un éventuel congé médical, la direction du groupe a répondu qu'elle ne pouvait en communiquer la raison.

Le patron de la compagnie allemande, Carsten Spohr, a indiqué qu'Andreas Lubitz "était à 100% apte au pilotage, ses performances étaient irréprochables, sans qu'on ne relève d'anomalies". Il ajoute n'avoir "pas le moindre indice sur ce qui a pu pousser le copilote à commettre cet acte horrible".

Concernant l'enquête, des perquisitions ont été menées hier à ses deux domiciles "à Düsseldorf" ainsi que "son logement à Montabaur", où il vivait une partie du temps chez ses parents.

 




1.Posté par Gloseur sensE le 27/03/2015 11:51

Un copilote victime et/ou terroriste ?

Première hypothèse : est-ce que la dépression de ce copilote Allemand Andreas L a été provoquée par autrui, dans le but de lui nuire, de le déstabiliser, de le fragiliser, pour qu'il finisse par se suicider ou pour le pousser à commette un jour ce genre de crime ?

Autre hypothèse, ce copilote Allemand Andreas L. était peut-être aussi un néonazi ou un sataniste, comme le terroriste et fasciste Norvégien Anders Breivik.

Sachant que lorsque le criminel est un terroriste, après son crime, il est assez facile de le découvrir par des preuves explicites, voire implicites.

Par contre, quand il s'agit d'un membre d'une société secrète, occulte, ésotérique, satanique, alors dans ce cas il est beaucoup plus difficile de découvrir la vérité, à cause du secret, de l'omertà qui entoure la secte et ses adeptes.

Ainsi, peut-être que dans les affaires de ce copilote les enquêteurs trouverons, par exemple, un insigne occulte comme le pentagramme satanique.

Quoiqu'il en soit, l'acte criminel de ce copilote Allemand Andreas L est démoniaque et kamikaze - nom donné aux aviateurs Japonais qui au cours de la Seconde guerre mondiale se suicidaient sur les navires ennemis pour les faire couler.

Car précisément, ce copilote Andreas L. a volontairement engagé l'A320 comprenant 150 personnes à bord vers une descente, risquant ainsi de percuter un autre avion de ligne, et en définitive, d'aboutir à son crash sur les montagnes des Alpes.

2.Posté par ALEXANDRA le 27/03/2015 11:55

on va trouver plein d'excuses.......pour éviter de dire la vérité !!!!

3.Posté par PECPEC le 27/03/2015 12:05

Impossible de croire ce qui a été dit, c'est de la manipulation du BEA, qui se dit indépendant suivi par un procureur qui assène des contres vérités.
Rappelez vous de ces deux nombres 76 et 82.....c''est le niveau sonore dans le poste de pilotage d'un A 320, le poste de pilotage le plus bruyant de tous les avions de ligne.
"On entend la respiration du pilote" impossible avec ce bruit d'environnement.
"On entend le bruit de la molette de réglage d'altitude." Manque de bol elle n'est pas cranté, donc totalement silencieuse.
Pourquoi tant de précipitation du BEA, habituellement si prudent, Réponse en 48 heures alors qu'il faut habituellement des semaines voir des mois.
Comment peut on jeter en pâture ce pauvre garçon, imaginez sa famille qui a en son sein un tueur de 149 personnes !
Le gouvernement prêt à tout a voulu surfer sur son efficacité, comme par hasard 3 jours avant des élections. Honte à tous les politiques qui se servent de cette stratégie pour leur service, c'est odieux.
J'ai peur que nous ne voyons jamais la réalité dans cette tragédie, c'est bien dommage !

4.Posté par PECPEC le 27/03/2015 12:09

Poste 1, posez la question aux élèves pilote, tous à un moment ou un autre ont eu des problème tellement la charge de travail est lourd et le niveau très haut.
Autre argument, un suicide qui dure plus de 8 minutes, je n'y crois pas, les psy ont un gros doute. Le suicide est un acte soudain et bref, fusil, pendaison, un flash. Alors 8 minutes à attendre la mort avec une descente quasi normal, ça interroge ! ! !

5.Posté par noe le 27/03/2015 12:34

28 ans ... et trop de responsabilités .... on pète les plombs rapidement ....
Souvent on veut en finir mais pas seul ....

A partir de 41 ans , on est mature , bien dans sa peau , la nouvelle jeunesse , les feux de l'amour vous sourient , on recommence à y voir plus clair et on veut bien vivre !

6.Posté par PLT le 27/03/2015 13:08

Sur un A 320, le réglage du taux de descente géré par le pilote automatique se fait par pression sur un contacteur numérique. Il n'y a pas de molette, crantée ou pas! Quant au bruit de la respiration, c'est du grand n'importe quoi.

7.Posté par Naty974 le 27/03/2015 13:53 (depuis mobile)

Poste 3: tu n'as pas tord

8.Posté par Cochise le 27/03/2015 13:58

Il aurait fait une grave dépression il y a 6 ans et était régulièrement suivi par un médecin. Selon Bild, le jeune homme avait également bénéficié d'un suivi psychiatrique.

Il a le profil type d'un enseignant du public en France .

9.Posté par norbert le 27/03/2015 14:11

Je pense que la compagnie d’aviation allemande aurait du mettre fin à son contrat de travail car trop risqué pour la sécurité des voyageurs. Par ailleurs, la porte blindée est la mauvaise solution dès le départ : il faut éviter que des terroristes pénètrent non pas dans le cockpit mais bien dans l’avion : tout doit être fait en amont - ce qui est déjà le cas. Il faut reconnaitre que c’est ce concept même qui a conduit à la mort de 150 personnes . Je ne peux m’empêcher de penser au commandant de bord de cet avion qui a tout fait pour rejoindre le poste - sans succès - à cause de cette fichue porte blindée : c’est un cauchemar total et un défaut majeur de conception !

10.Posté par Naty974 le 27/03/2015 14:47 (depuis mobile)

Noé ! Arrêtez de dire des conneries purée !!!!

11.Posté par DR ANONYME le 28/03/2015 04:48

En fait, toutes les maladies psychiatriques graves les psychoses s'accompagnent plus ou moins d'une perte de l'instinct de survie; d'où la fréquence des suicides.

Les Prs Philippe EVEN et Bernard DEBRE ont attiré l’attention des médecins et du public sur ces effets catastrophiques quoique rares de cette sorte de médicaments antidépresseurs dans leur livre : Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux. Les pages 507 à 525 donnent tous les détails et toutes les polémiques à ce sujet surtout les pages 518 à 525.

J'attends la publication de ce médicament.

Dans le livre : Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux. Les pages 507 à 525 donnent tous les détails et toutes les polémiques internationales à ce sujet surtout les pages 518 à 525.

Extraits : " La firme est condamnée à verser 6 million dollars à une famille du W….. Le patient a tué sa femme, sa fille et sa petite-fille avant de se suicider; Joseph W……blesse 20 personnes en tue huit et se suicide. C'est établi depuis 2.002. Les ISRS, par ailleurs très efficaces sue des millions de personnes, sont interdits en Angleterre et aux USA pour quelques ca de suicide avec autrui.

Toujours rien en FRANCE et en EUROPE. Les vrais responsables de cet accident sont le service médical de la LUFTHANSA qui devrait mieux surveiller le mental des pilotes.

Mais c’est difficile car une fois la dépression bien soignée, il ne reste plus aucun signe. On pourrait réaliser une PDS mesurant la fluoxétine ou tout autre ISRS.

Selon la justice allemande, les enquêteurs ont retrouvé au domicile d’Andreas Lubitz des formulaires médicaux d’ »arrêts maladie détaillés, déchirés« qui attestent d’une « maladie existante et de traitements médicaux correspondants« .

Ces arrêts maladie concernaient aussi « le jour des faits », soulignant que le copilote était donc en arrêt maladie le 24 mars 2015, le jour où il avait crashé l’A320 dans les Alpes françaises avec 150 personnes à bord.

« Le fait que des certificats d’incapacité de travail, parmi d’autres choses, qui ont été déchirés, qui étaient récents et même datés pour le jour des faits appuient l’hypothèse qu’il a caché sa maladie à son employeur et à ses collègues de travail », a indiqué le Parquet de Düsseldorf, sans toutefois préciser la nature des arrêts maladie.

12.Posté par Les médicaments: ça fait planer...? le 28/03/2015 18:37

11.Posté par DR ANONYME le 28/03/2015 04:48

Pas très clair. Des abréviations inconnues pour le profane que je suis. Et une affirmation avec réserve (Service médical de Lufthansa responsable, mais dépression soignée difficile à détecter.... Euh...).

Sinon, intéressant dans le sens où il évoque les effets parfois dramatiques de certains médicaments (cas du Dr Becaud).

En effet, il sera intéressant de connaitre la médication prise par ce pilote....

13.Posté par L'Ardéchoise le 28/03/2015 20:59

DR ANONYME, le post 12 va dans le sens d'une réponse que je vous ai faite sur un autre article "Ce que l'on sait..."
Intéressant, oui, mais pas pour les profanes.

14.Posté par DR ANONYME le 28/03/2015 21:09

Ben oui mais des modérateurs refusent de donner les noms des firmes . Par contre le livre de EVEN et DEBRE doit être lu au moins par tous les médecins !

15.Posté par ILIANA VANKOVA le 03/04/2015 12:06

EXPLICATION QUI FAIT FROID DANS LE DOS !!! ET SI C'ETAIT VRAI ??
(article sur la mage Facebook, régulièrement actualisé, depuis le 28/3 au fur et à mesure des nouvelles révélations)

Chacun pensera ce qu'il voudra (me concernant, voir N.B. à la fin), mais cette thèse vaut le détour et répondrait à plusieurs questions manquant cruellement de réponse. En tout cas, l'Armée Russe est déjà sur les dents. Selon The European Union Times dès le 25/3, et selon les rapports du Ministère de la défense russe, le A-320 serait abattu, ou du moins atteint, par erreur, à la place d'un missile balistique intercontinental qui devait être abattu lors d'un essai raté du Système américain de défense au laser liquide à très haute énergie HELLADS (High Energy Liquid Laser Area Defense System) depuis la zone opérationnelle de la 31e escadre de chasse de US Air Force basée à Aviano (Italie)! Détail troublant : au même moment, il y a eu des problèmes d'invisibilité d'avions au radar magnétique au-dessus de... Manchester! Selon la même source, le 27 mars la Hollande du Nord a été paralysée par une coupure de son réseau électrique, pour des raisons similaires.
La Flotte du Nord de la Marine Russe est dès le 25 mars en état de disponibilité opérationnelle complète de combat (en original: "Северный флот уже находится в полной боевой готовности"), suite à cette thèse de bavure militaire, ainsi que suite aux rapports détaillés du Ministère de la Défense russe à ce sujet, et suite aux observations notamment d'étranges anomalies électriques atmosphériques aux alentours du 24-25/3 au-dessus du Sud de la France, l'Ouest de l'Italie et le Sud-Ouest de la Suisse, cette région étant la zone opérationnelle de la 31e escadre de chasse de l'US Air Force.
Voici les questions auxquelles il me semble que cette thèse répondrait :
1) Depuis quand un "suicideur" en train de se suicider met-il un... masque à oxygène (le 01/04, les spécialistes nous ont appris que "on identifie clairement le souffle de Lubitz parce qu’il a mis un masque à oxygène") ? C'est comme accrocher un coussin sur sa tête lorsque l'on se suicide en sautant d'un pont! Pour se suicider à bord d'un véhicule, qui plus est un avion, on le précipite dans le vide et on attend son Rdv avec l'enfer; point, à la ligne! ! S'il a mis un masque, ce n'est que la preuve du contraire: il voulait s'en sortir... dans un avion déjà très mal en point (dépressurisé), non ?
2) Pourquoi un copilote qui aurait soi-disant "prémédité" cet acte et "dit à son... EX-petite-amie" (sic) «Un jour, tout le monde connaîtra mon nom et s’en souviendra», n'a-t-il pas laissé la moindre LETTRE pour expliquer son acte... pour avoir la certitude que ledit jour ledit monde ne puisse pas se tromper sur l'auteur dudit acte... et ne serait-ce parce que c'est ainsi que font les "suicideurs prémédités" ? D'autant que, vu le nombre des victimes, la violence meurtrière, le moyen utilisé (crash d'avion), et l'impact de l'affaire (la terre en parle et re-parle), il s'agirait d'un terroriste. Comment se fait-il que, alors que nos 3 "petits" terroristes qui n'ont tué "que" 14 personnes et pas même crashé un avion en janvier dernier à Paris, ils ont appelé tous les media pour s'en vanter... notre notoire "terroriste" de Lubitz, lui n'a même pas revendiqué un cet acte?
3) Pourquoi un copilote prétendument "fou et suicidaire" n'a-t-il pas précipité l'avion à s'encastrer dans le sol de façon la plus sure et rapide, "le nez piqué vers le bas" et le pilote automatique désactivé, mais, AU CONTRAIRE, il a fait le nécessaire pour que l'avion soit en position HORIZONTALE jusqu'au bout (fait reconnu par tous)... comme si il espérait jusqu'au bout, de le faire atterrir sans faire de victimes, tentative qui aurait fort probablement réussi si l'incident était arrivé au-dessus d'une zone plate ?
4) Pourquoi les enquêteurs ont-ils préféré "oublier" les témoignages concordant donnés à l'Armée de l'Air française les heures qui ont suivi le drame par plusieurs personnes qui ont entendu une explosion et vu de la FUMEE (!) sortir de l'avion, pendant qu'il était encore EN VOL, AVANT de percuter la montagne (CF lien n°4 : article de International Business Times) ?
5) Pourquoi personne ne tient compte du fait que les débris sont éparpillés sur une zone beaucoup trop étalée, plusieurs dizaines de hectares, plusieurs flancs du massif montagneux (photos: lien 1 et 2), et que des pièces du fuselage ont été trouvées EN AMONT sur le trajet avant le lieu de l'impact ? Ce qui amène logiquement à conclure que l'avion s'est désintégré en l'air et des débris s'en sont détachés déjà avant qu'il touche la terre. Fait "troublant" dixit un pilote d'hélicoptère de l'Armée de l'Air française cité par International Business Times, huit heures seulement après le drame (CF lien n°4)... c'est à dire avant que les autorités puissent interdire la fuite de certaines infos sensibles.
6) Pourquoi (sinon en raison d'une brusque dépressurisation, voire partielle désintégration de l'avion en l'air) n'y a-t-il pas de trace du moindre appel téléphonique émis par les 148 autres personnes à bord, pendant les 9 longues minutes de descente de l'appareil (entre 10:32 et 10:41), pendant lesquelles le danger crevait au moins leurs oreilles, le commandant criant depuis le couloir, comme nous l'apprend la boîte noire ?
7) Où est le point d'IMPACT d'un avion de 80 tonnes?? Un tel géant s'écrasant à pleine vitesse et à la verticale (par rapport au flanc de montagne) aurait laissé un cratère sensiblement plus important que celui laissé par le crash, presqu'horizontal, du Concorde en 2000. A New York le 11 septembre 2001, les deux avions ont éventré de bout en bout et détruit un gratte ciel chacun! Or ici, il n'y a aucun point de collision unique pouvant être celle d'un avion de 80 tonnes... non-désintégré!
8) Comment expliquer (sinon par la thèse d'un avion déjà désintégré avant de toucher la terre) le manque de débris BRÛLES, FONDUS ET COUVERTS DE CENDRES, alors que, vu la vitesse à laquelle il a percuté la montagne, les réservoirs pleins à 2/3 de kérosène, un A320 aurait intégralement brûlé comme une torche, et même ses parties métalliques auraient fondu. Et le tout, débris et terre, aurait dû être couvert d'une couche épaississime de cendres à ne plus en voir les couleurs, comme après le crash de bien moindre intensité du Concorde en 2000 (dont il suffit de comparer les "images" sur Google) ? Ce n'est pourtant pas le cas ici...
9) Et si l'ouverture de la porte, tout comme la liaison avec la tour de contrôle, était sabotée non pas par le copilote mais par la même raison qui a provoqué la défaillance de l'électronique de l'avion et donc sa chute : un disfonctionnement total provoqué par un laser ultrapuissant dont la principale fonction est justement de neutraliser l'électronique des avions ? Des avions ennemis... ou des avions amis touchés accidentellement...
10) Et si le copilote, qui plus est paniqué s'il était vraiment "psychologiquement instable" comme on essaye de nous le présenter, avait d'autres choses plus importantes à faire que d'ouvrir la porte? Stabiliser et redresser tout seul un avion avec 150 personnes, lorsque toute seconde compte par exemple...?
Enfin, ces 10 questions (et plein d'autres) soulèvent les 2 QUESTIONS PRINCIPALES :
11) Le malheureux copilote, qu'avait-il donc réellement fait, laissé seul dans le cockpit ? A-t-il précipité vers la montagne un avion "bien portant" ou, au contraire, a-t-il essayé de redresser un avion mal en point, plongeant en fumée vers la montagne ??? D'aucuns diront, tant qu'à faire, que, pour mieux "se suicider", il aurait craché l'avion dans la montagne... après y avoir provoqué un incendie... Et s'il n'était qu'un bouc émissaire ?
12) Et s'il était infiniment plus simple, et nettement moins dangereux, de jeter la faute sur un gamin de 27 ans ne pouvant même plus venir se justifier, au lieu de donner l'explication qui jetterait discrédit sur 28 Etats membres de l'OTAN... dont, ne l'oublions pas, tous les Etats protagonistes dans cette affaire... font PARTIE...??! Certains appelleront cela "Raison d'Etat"... Raison de 28 Etats...
Un complot n'étonnerait qu'à moitié. En 1986 et des années après, on berçait les Français avec le mensonge officiel d'Etat que "les nuages radioactifs du Tchernobyl se sont arrêtés à la frontière orientale de la France". Pas très étonnant d'entendre que, en 2015, les anomalies électriques atmosphériques en Suisse et Italie se sont arrêtées... à cette-même frontière orientale de la France dont à une quinzaine de kilomètres est arrivé le drame.....!
Et tant pis pour les 150 victimes et leurs familles...
P.S. du 03/04: La 2ème Boîte noire vient d'être retrouvée. Celle qui enregistre les paramètres du vol et qui est ainsi le seul "temoin neutre" au monde pouvant nous dire si l'intervention du copilote sur le tableau de bord était antérieure ou postérieure à la première seconde de la descente. Elle saura nous dire aussi s'il y a eu défaillance électronique et dépressurisation préalables à la descente, qui auraient donc provoqué celle-ci. Mais sera-t-elle examinée dans les conditions vraiment neutres et, pourquoi pas avec représentant des intérêts du copilote, vu l'énorme responsabilité qui a été jetée sur sa mémoire...? Toute la question est là...! Je considère que la France se doit de laisser y assister les représentants du copilote... SI ELLE N'A RIEN A CACHER!!

http://www.eutimes.net/2015/03/us-laser-test-destroys-germanwings-airliner-killing-150-innocent-civilians
http://www.eutimes.net/2015/03/obama-rages-over-germanwings-plane-shootdown-refuses-to-meet-nato-leader
http://www.eutimes.net/2015/03/us-laser-test-that-destroyed-germanwings-next-plunges-holland-into-darkness/
http://www.ibtimes.co.uk/germanwings-a320-plane-crash-explosion-smoke-before-airbus-plunged-into-french-alps-1493351
http://www.politikus.ru/events/46503-amerikanskie-lazernye-ispytaniya-stali-prichinoy-unichtozheniya-avialaynera-germanwings.html ("Des essais [militaires] américains au laser ont été la raison de la destruction de l'avion de Germanwings"), il est toujours possible de traduire cet article sur des sites de traduction en ligne
***********
N.B.: Je précise que je n'ai aucun intérêt personnel dans cette affaire ni lien avec quiconque de ses protagonistes. Et comme mon nom ne l'indique pas, je n'ai pas non plus pour but de promouvoir des intérêts ou des idéologies Est-Européens (ou autres). Je suis juste qqn qui a la tête sur les épaules, qui essaye de l'utiliser (et y arrive la plupart des cas) et qui réalise que la thèse du "pilote fou" qui se serait suicidé en "sucidant" un avion et ses passagers est une indécente imposture qui ne tient absolument pas debout! Et si ce garçon n'a fait que stabiliser l'avion, mais ses efforts n'ont pas suffi pour faire face à l'état de celui-ci (au moins dépressurisé, voire en fumée) et pour sauver les 150 personnes à bord, dont lui-même...? Je pense juste à sa courte vie, interrompue si brusquement, au fait qu'il ne puisse même plus se défendre, à ce qu'est en train d'endurer sa famille en plus de sa mort, et au fait qu'il est fort possible qu'il est mort en martyr et pas en diable...

16.Posté par ILIANA VANKOVA le 03/04/2015 12:54

Rectif: Pardon, lire "article sur *MA PAGE* Facebook" ci-avant

17.Posté par JD974 le 03/04/2015 12:55

Cette thèse est impressionnante, les arguments faibles et forts étant pour moi :

Arguments faibles :

Ce serait le second accident de l'OTAN après celui au-dessus de l'UKRAINE. L'Armée Russe est déjà sur les dents. La Flotte du Nord de la Marine Russe est dès le 25 mars en état de disponibilité opérationnelle complète de combat.

Depuis quand un pilote en train de se suicider met-il un masque à oxygène au lieu de mourir faute d'oxygène en altitude ? On identifie clairement le souffle d’Andreas Lubitz parce qu’il a mis un masque à oxygène ? S'il a mis un masque, ce n'est que la preuve du contraire: il voulait s'en sortir dans un avion dépressurisé privé d’oxygène ?

Pourquoi ce copilote n'a-t-il pas laissé la moindre lettre pour expliquer son acte ?

Pourquoi un copilote prétendument "fou et suicidaire" n'a-t-il pas précipité l'avion à s'encastrer dans le sol de façon la plus sure et rapide, "le nez piqué vers le bas" ? Mais, au contraire, il a fait le nécessaire pour que l'avion soit en position presque horizontale jusqu'au bout ?

Arguments forts :

Pourquoi les enquêteurs ont-ils oublié les témoignages concordant donnés à l'Armée de l'Air française les heures qui ont suivi le drame par plusieurs personnes qui ont entendu une explosion et vu de la fumée sortir de l'avion, pendant qu'il était encore en vol avant de percuter la montagne ?

Pourquoi personne ne tient compte du fait que les débris sont éparpillés sur une zone beaucoup trop étalée de plusieurs dizaines de hectares, sur plusieurs flancs du massif montagneux et que des pièces du fuselage ont été trouvées en amont sur le trajet avant le lieu de l'impact ?

Pourquoi ne pas conclure que l'avion s'est désintégré en l'air et des débris s'en sont détachés déjà avant qu'il touche la terre ?

Pourquoi (sinon en raison d'une brusque dépressurisation, voire une partielle désintégration de l'avion en l'air n'y a-t-il pas de trace du moindre appel téléphonique émis par les 148 autres personnes à bord, pendant les 9 longues minutes de descente de l'appareil (entre 10:32 et 10:41), pendant lesquelles le danger crevait au moins leurs oreilles, le commandant criant depuis le couloir, comme nous l'apprend la boîte noire ?


TRES FORT : Où est le point d'IMPACT d'un avion de 80 tonnes?? Un tel géant s'écrasant à pleine vitesse et à la verticale (par rapport au flanc de montagne) aurait laissé un cratère sensiblement plus important que celui laissé par le crash, presqu'horizontal, du Concorde en 2000 ?

Or ici, il n'y a aucun point de collision unique pouvant être celle d'un avion de 80 tonnes non-désintégré!

Comment expliquer le manque de débris BRÛLES, FONDUS ET COUVERTS DE CENDRES,
Un A320 aurait intégralement brûlé comme une torche, et même ses parties métalliques auraient fondu. Et le tout, débris et terre, aurait dû être couvert d'une couche épaisse de cendres à ne plus en voir les couleurs, comme après le crash de bien moindre intensité du Concorde en 2000
Et si l'ouverture de la porte, tout comme la liaison avec la tour de contrôle, était sabotée, non pas par le copilote mais par la même raison qui a provoqué la défaillance de l'électronique de l'avion, et donc sa chute : un dysfonctionnement total provoqué par un laser ultra puissant dont la principale fonction est justement de neutraliser l'électronique des avions ? Des avions ennemis ou des avions amis touchés accidentellement.

Et si le copilote, qui plus est paniqué s'il était vraiment "psychologiquement instable" comme on essaye de nous le présenter, avait d'autres choses plus importantes à faire que d'ouvrir la porte? Stabiliser et redresser tout seul un avion avec 150 personnes, lorsque toute seconde compte par
exemple?


2 QUESTIONS PRINCIPALES :

Le malheureux copilote, qu'avait-il donc réellement fait, laissé seul dans le cockpit ? A-t-il précipité vers la montagne un avion "bien portant" ou, au contraire, a-t-il essayé de redresser un avion mal en point, plongeant en fumée vers la montagne?

Et s'il était infiniment plus simple, et nettement moins dangereux, de jeter la faute sur un gamin de 27 ans ne pouvant même plus venir se justifier, au lieu de donner l'explication qui jetterait discrédit sur 28 Etats membres de l'OTAN dont, ne l'oublions pas, tous les Etats protagonistes dans cette affaire... font partie ?

La 2ème Boîte noire vient d'être retrouvée. Celle qui enregistre les paramètres du vol et qui est ainsi le seul "témoin neutre" au monde pouvant nous dire si l'intervention du copilote sur le tableau de bord était antérieure ou postérieure à la première seconde de la descente.

Elle saura nous dire aussi s'il y a eu défaillance électronique et dépressurisation préalables à la descente, qui auraient donc provoqué celle-ci.

Mais sera-t-elle examinée dans les conditions vraiment neutres et, pourquoi pas avec représentant des intérêts du copilote, vu l'énorme responsabilité qui a été jetée sur sa mémoire?

18.Posté par ILIANA VANKOVA le 03/04/2015 13:55

Cher JD974,
Merci d'avoir si attentivement et en profondeur, et si rapidement, examiné mon chef d'œuvre! ;-)
Mais je n'ai pas compris POURQUOI vous trouvez faiblesse dans les "arguments faibles" "pour vous"!

La bavure militaire au laser de l'Otan est le fondement-même de l'article. Sinon, pourquoi poser des questions si on ne tente pas d'apporter réponse.
La bavure d'Otan comme raison, vous la donnez aussi bien dans les arguments "faibles" que dans les "questions principales" où vous lui accordez donc crédit!
Puis, que ce soit par la faute de la Russie ou par la faute de l'Otan que c'est craché l'avion de Malaysia-Airlines au-desuss de l'Ukraine, cela n'a rien à voir avec le crash ici où il n'y a pas de bases russes à proximité... et si il y en avait, c'aurait été celle-là la position officielle pour notre crash ici.

Le fait que le copilote a mis un masque est notamment la preuve-même que l'avion a été dépressurisé beaucoup avant de toucher terre, élément que la version officielle évite comme la peste!
La masque c'est l'instinct de survie. Idiot d'en trouver chez qqn qui venait de se précipiter dans le vide!
TOUS les terroristes font en sorte que l'on leur attribue bien leurs actes (les suicideurs aussi, avec les raisons). Et si jamais, dans l'ignorance, on attribuait cet attentat aux... islamistes, 2 mois après de tels attentats en France?? La "terre" n'aurait jamais parler de Lubitz alors! Raison de plus pour laisser lettre!

Enfin, pour projeter un avion vers la terre, le plus sûr c'est d'en débrancher le pilote automatique et l'y précipiter soi-même, manuellement (je suis une ancienne hôtesse de l'air)

19.Posté par JD974 le 03/04/2015 17:00

Chère ILIANA, je mesure mes arguments selon mes convictions personnelles intimes, et non selon une science aéronautique que vous avez en tant qu'hôtesse de l'air. Ne m'en voulez pas de cette classification.

Lisez ceci qui doit vous conforter dans votre thèse. La 2ème Boîte noire vient d'être retrouvée. Celle qui enregistre les paramètres du vol et qui est ainsi le seul "témoin neutre" au monde pouvant nous dire si l'intervention du copilote sur le tableau de bord était antérieure ou postérieure à la première seconde de la descente.

Elle saura nous dire aussi s'il y a eu défaillance électronique et dépressurisation préalables à la descente, qui auraient donc provoqué celle-ci.

Mais sera-t-elle examinée dans les conditions vraiment neutres et, pourquoi pas avec représentant des intérêts du copilote, vu l'énorme responsabilité qui a été jetée sur sa mémoire?

La boîte noire qui contient « 500 paramètres », entr'autres la vitesse, l’altitude ou le régime moteur de l’avion est retrouvée, noircie par le feu.

Oe elle a été retrouvée par une femme gendarme du peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix dans un endroit déjà fouillé et je suppose déserté.

Elle a été enfouie 20 cm sous terre cela se voit surtout quand on travaille dans l'agriculture. Pourquoi enfouie ?

Elle a été trouvée dans une zone qui avait déjà été fouillée par des enquêteurs, sur la gauche d’une ravine, a poursuivi le magistrat ROBIN.

A t-on voulu cacher cet objet encombrant dans l'équipe des fouilleurs ?

Cet objet est « noirci » par le feu, mais le reste des objets trouvés ne l’est pas. Pourquoi sauf à penser qu'il le fut avant la collision ? Ou volontairement après?

Son état « laisse raisonnablement espérer la possibilité d’une exploitation », a ajouté M. Robin.

20.Posté par ILIANA VANKOVA le 03/04/2015 17:53

Eh non, le BEA a rendu un avis préalable qui... confirme que le copilote aurait délibérément précipité l'avion et aurait même augmenté la vitesse du crash. Je reviendrai ici lorsque j'aurais plus d'infos mais d'ores et déjà je peux dire :
1) Bizarre cet avis rendu... en qques heures (je l'ai entendu à 12h30), vu que la BN leur a été ramenée... hier SOIR ! Il est clair que cette "vitesse" visait à contrecarrer l'arrivée de demandes d'y assister (par les avocats de Lubitz etc...)
2) L'"analyse" de la 2e BN me semble dictée par l'envie de confirmer la 1ère, contre toute évidence et coûte que coûte (toute la question est : POURQUOI?). Exactement comme l'analyse de la 1ère laquelle prétendait entre-autres que l'on "ENTEND(erait)" Lubitz à 10h30 verrouiller la porte blindée du cockpit grâce au bouton « Lock » (...) Puis on l'"ENTEND(erait)" reprogrammer le pilotage automatique pour accélérer la vitesse de descente"... alors que, comme il a été dit ici plus haut, avec un niveau sonore de 76-82 dB, le poste de pilotage d'un A 320 est le plus bruyant de tous les avions de ligne et une molette de MCP n'étant pas crantée, elle est donc totalement silencieuse. Les touches du MCDU le sont davantage! Enfin, même si, hypothèse quasi-impossible, on y entendrait des bruits de touches et molettes, comment sait-on que ce sont celles dont on parle, parmi les centaines de touches et dizaines de molettes dans ce cockpit? C'est justement la 2e BN qui devrait le confirmer... ou pas...
Certes, un coup de théâtre est tjrs possible (mais je ne me fais pas d'illusions). Par exemple, le pilote aurait pu entamer une descente espérant pouvoir poser plus rapidement l'avion en urgence (s'il venait de subir une explosion et/ou brûlait et/ou était dépressurisé), ou pour que celui-ci finisse de se désintégrer à une altitude la plus basse possible...

21.Posté par JD974 le 03/04/2015 21:29

Attendons le message de cette seconde boite noire !

22.Posté par ILIANA VANKOVA le 04/04/2015 11:25

APPEL A CEUX QUI (comme moi) ONT VU LE REPORTAGE!!

En train de compléter mon article ci-avant par une partie consacrée aux ahurissantes contradictions avec certains faits de la préanalyse de la 2ème boite noire, je fais appel à ceux qui, comme moi, ont vu à la TV le témoin local qui disait avoir vu l'avion descendre, AINSI QUE DE LA "FUMEE QUI S'EN ECHAPPAIT"! Je l'ai vu qque part à la TV, mais je ne me souviens plus où. Je ne pense pas avoir rêvé, je pensais même que c'était celui-ci (entre minute 19'10" et 19'30"): http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-petit-journal/pid6515-le-petit-journal.html?vid=1237787. Mais je ne retrouve plus cette phrase. Etait-elle coupée entre-temps? Si j'étais mauvaise langue, j'aurais pu dire qu'il a tt l'air d'avoir subi une coupure, qque part entre 19'27" et 19'29" où la partie avant les termes "pas bien loin" me semble bizarre, mâchée et précédée par une coupure très mal (car postérieurement?) réalisée - non seulement l'on n'entend pas la RAISON pour laquelle le gars pense que l'avion n'allait "pas bien loin", mais manque même le verbe ("aller"?) avant, alors que on ne coupe jamais le verbe dans une phrase. Mais bon, n'ayant pas certitude de l'avoir vu chez eux, je ne veux pas accuser l'émission que je trouve déjà assez courageuse, comparée à d'autres. Je l'ai peut-être vu ailleurs. Le même témoin (Bastien ou Sébastien Giroud) est passé aussi sur TF1, FR2, FR3, M6 (dont on voit ici les logos) ... et peut-être sur plein d'autres chaînes (les chaînes d'info en continu??) qui font partie (ou pas) des groupes qui détiennent ces chaines.
Bref, si qqn a aussi vu ce reportage à la TV... et arrive à en trouver la vidéo dans les archives des chaines... ou qui y trouverait un autre témoignage.... Je lui serai gré...
Merci d'avance

23.Posté par JD974 le 04/04/2015 13:39

Je ne possède pas d'appareil de télévision. Désolé !

La boîte noire et ses 500 paramètres (vitesse, altitude, régime moteur) est retrouvée, noircie par le feu. Pourquoi noircie ?

Elle était enfouie 20 cm sous terre. Pourquoi, elle seule, était-elle enfouie?

Elle a été trouvée dans une zone bien fouillée et sur la gauche d’une ravine (magistrat ROBIN).

Elle est noircie, mais le reste des objets trouvés sur la même place ne sont pas noircis. Pourquoi ?

Une première lecture montre que celui qui pilotait, le pilote ou une commande externe ou un homme qui lui donnait des injonctions, a utilisé le pilote automatique pour engager l’avion en descente (BEA).

Celui qui pilotait, le pilote, la commande externe, la prise de commandement par une tierce personne, a modifié le pilote automatique pour augmenter la vitesse de l’avion en descente (BEA).

Cherchait-il à sauver un avion en feu pour un atterrissage en catastrophe ? Ou à précipiter son avion vers une collision. On n’en sait rien. La boite noire ne parle que de mécaniques. Elle est muette sur les conversations synchrones.

S’il était suicidaire, pourquoi ne pas piquer du nez vers le sol ?

Deux thèses sont encore possibles ?

La thèse selon laquelle Lubitz a précipité l’avion vers sa perte.

Ou alors selon laquelle Lubitz a voulu sauver un appareil en feu avec fumée comme ont témoigné les personnes qui ont vu l’avion avant la collision ?

Ces témoignages ont disparu. C’est ce que l’on appelle de la communication de crise.

24.Posté par ILIANA VANKOVA le 04/04/2015 15:21

un nouveau lien maintenant la thèse de la bavure de l'Otan :
http://metatv.org/a320-une-explication-qui-ne-va-pas-plaire-a-m-obama

25.Posté par JD974 le 04/04/2015 18:50

Un nouveau lien maintenant la thèse de la bavure de l'Otan :

http://metatv.org/a320-une-explication-qui-ne-va-pas-plaire-a-m-obamaN’est-ce pas ce que l’on dénomme communication de crise dans l’Armée de l’AIR ?
Ou alors selon laquelle Lubitz a voulu sauver un appareil en feu avec fumée comme ont témoigné les personnes qui ont vu l’avion avant la collision ?
Ces témoignages ont disparu. C’est ce que l’on appelle de la communication en crise.
Un site discuté attention ! Mais on peut le lire en restant sceptique.
Mais les arguments les plus puissants de votre thèse découlent des constats matériels sur place : pas d'impact notoire sur la montagne ni photo du cratère, enfouissement de la seconde boite noire, éparpillement des débris bien en amont du lieu de collision et bien trop vaste.
Je parierais que des randonneurs cet été vont trouver des pièces d'avion bien au devant du lieu de collision.

26.Posté par ILIANA VANKOVA le 05/04/2015 12:47

Merci pour vos analyses, JD974.
Et dire que d'autres sont en train de m'incendier à propos du même article que j'ai re-publié dans la discussion sur le 2e article de ce site relatif à Lubitz...!
Je travaille sur la suite de mon article, mais c'est dur!
Et je ne me fais aucune illusion quant à la partialité du BVA... lequel a osé prétendre "entendre" des bruits inexistants (des gouvernes) et ce, dans une cabine bruyante de 76-82 dB.

TOUJOURS PERSONNE POUR M'INDIQUER OU VISIONNER LE REPORTAGE AVEC LE TEMOIN QUI A VU DE LA FUMEE ????????

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes