MENU ZINFOS
Océan Indien

Crash A310 de Yemenia Airlines : Les recherches s'organisent


Peu de temps après l'annonce officielle de l'accident de l'appareil A310 de la compagnie aérienne Yemenia Airlines ce matin, le ministre comorien de la Défense a déclaré que l'armée a envoyé des vedettes rapides sur zone. Des secours militaires partent de La Réunion.

Par Magali Payet - Publié le Mardi 30 Juin 2009 à 09:38 | Lu 1312 fois

Crash A310 de Yemenia Airlines : Les recherches s'organisent
Les recherches commencent à s'organiser pour retrouver l'appareil A310 de la compagnie aérienne Yemenia Airlines et ses 147 passagers et 11 membres d'équipage. Des vedettes rapides de l'armée ont été dépêchées dans une zone située entre le village de "Ntsaoueni" (au Nord de la grande Comore ( Ngazidja ) entre Hahaya et Mitsamiouli) et l'aéroport de Moronie, selon le ministre comorien de la Défense, Hamid Bourhane. "Pour l'instant, nous ignorons s'il y a des survivants", a-t-il ajouté.

Le site internet d'information "Malongo Actualité" relaye ces informations : "des navires civils et militaires ont été mobilisés pour entamer les recherches" et selon un responsable de l'organisme régional de la sécurité aérienne aux Comores, l'appareil serait probablement écrasé à environ 5 ou 10 km de la côte.
Selon l'horaire de la compagnie aérienne Yémenite, l'avion s'est envolé hier à 20h locales de Sanaa (capitale du Yemen) à destination de Moroni (capitale des Comores). L'appareil aurait dû y atterrir à 23h59 locales.

La Préfecture de La Réunion a confirmé le crash de l'Airbus. Des renforts militaire vont partir de Saint-Denis dans les minutes suivent pour aller aider les autorités comoriennes.

Faiblesses des infrastructures aéroportuaires

Les aéroports comoriens présentent un manque cruel d'infrastructures adaptées. Le site Malongo précise que "des accidents aériens sont relativement fréquents aux Comores, même s'ils font peu de victimes et que, par ailleurs, la compagnie Air Comores Services fait partie de la liste noire des compagnies aériennes. Elle est interdite de vol sur le territoire européen, dont Mayotte."

En ce qui concerne la compagnie de l'avion qui s'est crashé, elle est indiquée dans le groupe C*. Ce qui veut dire qu'elle est "sous réserve" dans le classement des compagnies aériennes.  

Yemenia Airlines a donné plusieurs numéros d'urgence: un centre d'appel au 009 671 250 800 ou un numéro d'urgence au 009 671 250 833.
Le site de la compagnie aérienne est difficilement accessible à l'heure actuelle.
Par ailleurs, "Aéroports de Paris" indique sur son site un numéro destiné aux familles des passagers du vol IY626: 01 48 64 59 59.
 
*Les différents groupes concernant la sécurité des compagnies aériennes :

Gpe A : Bon niveau
Gpe B : Niveau correct
Gpe C : Sous réserve
Gpe D : A éviter
Gpe E : Interdite en Europe ou à interdire.    




1.Posté par ASSENJEE.M le 30/06/2009 10:41

5 à 10 km des cotes, peut être que pour les plus chanceux s'il y a des survivants, certains pourront regagner les cotes à la nage comme ce fut le cas il y a de cela quelques années ou un avion piraté avait fini en mer pas loin des cotes des Comores il me semble et des survivants avaient regagné la plage à la nage.

2.Posté par etjosedire le 30/06/2009 11:39

Vu le classement de la compagnie sur l'échelle de sécurité, c'est indéniable que c'est la maintenance, défaut ou absence, qui sera désignée comme responsable. Airbus n'y sera pour rien.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes