MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Santé

Covid en France : Bars et discothèques sont les lieux à plus haut risque


L’institut Pasteur vient de publier une étude sur le variant Delta concernant l’été dernier. Ce rapport a permis de confirmer que l’aération des pièces est l’un des facteurs clés dans la transmission du virus. Ce rapport présente également les lieux les plus à risques.

Par - Publié le Vendredi 26 Novembre 2021 à 15:12

En ratant son penalty face à la Suisse, Killian Mbappé a visiblement sauvé des vies en France. Une étude portant sur la période du 23 mai au 13 août, consacrée au variant Delta, indique que les soirées à regarder l’Euro de football ont été l’un des facteurs de contamination les plus importants sur la période. Le taux de contamination a été multiplié par deux pour les moins de 40 ans durant la compétition.

Si l’élimination prématurée des Bleus avait été un manque à gagner pour les bars, ce n’est peut-être rien comparé aux résultats de l’étude ComCor. Les conclusions de cette étude menée par l'Institut Pasteur en partenariat avec la Caisse nationale de l'Assurance maladie (Cnam), Santé publique France et l'institut IPSOS est un nouveau coup dur pour certains chefs d’entreprises. C’est en effet par trois que le taux contamination a été multiplié chez les moins de 40 ans qui fréquentaient les bars.

Bars et discothèques pointés du doigt

Les endroits les plus à risques pour la contamination sont donc les lieux clos mal aérés, conclut le rapport. Cela inclut les bars, les discothèques, les soirées privées. Les restaurants n’ont pas montré de sur-risque, mais le Professeur Fontanet, en charge de l’étude, précise que l’été permettait l’ouverture des fenêtres.

Les transports sont également pointés du doigt pour un risque aggravé. Le métro augmente le risque de 20%, le train de 30%, la voiture partagée et le taxi de 50%. Les lieux de cultes, les lieux culturels et les commerces (exceptés ceux de proximité) ne présentent par contre pas de risques accrus.

Les enfants créent un sur-risque

Autre point sensible de cette étude, le rôle des enfants dans la transmission. L’étude ComCor démontre que la présence d’enfants chez les plus de 40 ans est un facteur de sur-risque d’infection. Plus l’enfant est jeune, plus le taux est élevé. Ainsi, le risque grimpe de 20% avec les lycéens, 30% pour les collégiens, 40% pour les primaires et atteint 90% pour les moins de 3 ans.

Aération et masques sont la clé

Cette étude sur le variant Delta confirme que le virus se transmet fortement par les aérosols, les nuages de particules émises lors de la respiration. Elle montre également que le variant Delta a un taux d’incubation plus court que les autres, passant de 5 à 4,3 jours. Ce qui accélère la chaîne de transmission.

En conclusion, cette étude montre l’importance de l’aération et du port du masque en intérieur. "Rien qu'une porte ouverte en intérieur sur un couloir, dans une salle de classe par exemple, c'est déjà quelque chose, même si c'est mieux d'ouvrir une fenêtre", a expliqué Arnaud Fontanet à l’AFP.

Cette étude a été menée sur la base de données de 12 634 personnes testées positives entre le 23 mai et le 13 août, et 5 560 personnes-témoins non infectées.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par LOL le 26/11/2021 16:25

Non sérieux ??? Incroyable !

2.Posté par MR LOGIQUE le 26/11/2021 16:25

waouhhhh.
suis kan même impressionné par cette trouvaille
et le Gd Raid, SAKIFO, elektropickale etc!!!

3.Posté par batman le 26/11/2021 16:29

ah bonnnnn... pas besoin bosser institut pasteur pour comprendre que ces endroits c des nids de transmission.. donc fermez moi ces bars et discothèques boit et danse zot case...

4.Posté par Les choses bougent vite le 26/11/2021 16:51

les commerces (exceptés ceux de proximité) ne présentent par contre pas de risques accrus.


Le virus est plus méchant chez le chinois que chez Hayot.

5.Posté par Sandrine... le 26/11/2021 17:20

Ce n'est pas que les bars et discothèques ce sont tous les lieux fréquentés en masse (établissement, centre commerciaux, lieux de culte, ect..)

6.Posté par Le Jacobin le 26/11/2021 17:20

Ah bon !

Ce n'est pas vrai monsieur le Gendarme.

7.Posté par Mdrrrr le 26/11/2021 17:32

Abon je savait pas sa moi comme par magie ils ont trouver la source

8.Posté par Samwinsa le 26/11/2021 17:33

Ah bon?? Pourtant i reste ouvert!!
Zautorités incapables...

9.Posté par GIRONDIN le 26/11/2021 19:35

Ah bon !

Pourtant Pour entrer en boîte de nuit, le pass sanitaire est demandé.

Les nervis du vaccin pourraient m'expliquer ?


Ou bien ?

Il y a des données qui suggèrent qu’avant l’arrivée du variant Delta, les vaccins réduisaient la transmission d’environ 60 %, avec Delta cela a chuté à 40 %.
Dans de nombreux pays et communautés, nous craignons qu’il n’y ait cette idée fausse que les vaccins ont mis fin à la pandémie, et que les gens qui sont vaccinés n’ont plus besoin de prendre d’autres précautions.

10.Posté par Fatigué le 26/11/2021 19:43

Fermer immédiatement boîtes de nuit et contrôler vraiment les pass sanitaires dans les bars restaurants
Fermeture immédiate de ceux qui ne contrôle pas le pass j en ai vu beaucoup qui demande rien
Y en a marre de tous ceux qui vacciné pas et qui respecte rien

11.Posté par kraz le 26/11/2021 21:31

Ici c'est grand raid, les salons à tout va, sakifo, vélo tour etc.
Veille bien, sakifo ça finir ça coince a nous, là il fait rien pour ramasser la thune, toujours les mêmes i goutte après

12.Posté par Roseau le 26/11/2021 22:19

Mdr 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣⚰️

13.Posté par Samwinsa le 26/11/2021 22:42

Ici, préfet la di sé regroupement familial la cause : sétacroire les familles i retrouve à zot dann bars et en boîtes

14.Posté par Karloss le 27/11/2021 06:17

Post13 ou n'a raison,
Kan ma entendu sa,la fait monte mon diable, le préfet y prend les Réunionnais pour des cons!!
Et sa balit et vergoze et deux trois de nos élus y laisse Di, les bars et boîte de nuit tout demoune les Collé avec ,sa les pas contagieux ?? Si li té en Martinique/Guadeloupe li n'aurai jamais di la merde pareil

15.Posté par Karloss le 27/11/2021 06:20

Mi esper demoune va boycotte le sakifo...

16.Posté par Néné le 27/11/2021 07:07

Sa nous connait depuis la ouvert pas de masque pas contrôle les pass sanitaire sont fraudé n'a des personnes mineures qui rentrent mi arrête la n'a trop à dire monsieur le préfet reste chez ou et les forces de l'ordre reste déhors pour contrôler les conducteurs

17.Posté par tantine le 27/11/2021 15:11

"Le scénario est maintenant bien rodé. En amont, il commence par des avis de scientifiques qui, alors que tout est supposé « sous contrôle », annoncent la possibilité du retour d’une nouvelle vague épidémique. Ces oracles sont bientôt confirmés par des données venant de pays plus ou moins lointains ; tout va bien en France, mais ailleurs c’est très grave. Les hypothèses de nos scientifiques s’avèreraient donc exactes. Les articles de presse pleuvent sur la panique engendrée dans ces pays et les mesures très dures en passe d’être mises en œuvre. Ces mesures nous paraissent démesurées, mais une petite voix nous dit qu’il faut se préparer à ce que ce soit bientôt notre tour. Enfin, Santé Publique France donne l’estocade et annonce à son tour une élévation « inquiétante de l’incidence », sans vraiment expliquer ni de quoi il s’agit exactement, ni en quoi elle est inquiétante. Cette information est immédiatement relayée par de puissants organes médiatiques. Elle est ensuite reprise par les autorités qui remettent en place des mesures contraignantes (masque obligatoire dans toutes les écoles et dans la rue de départements de plus en plus nombreux). « En même temps », le porte-parole du gouvernement nous assure de ne pas nous inquiéter. Cela inquiète encore plus car, à chaque fois qu’il ne faut pas s’inquiéter, nous pouvons être sûrs du contraire ; cela est en général confirmé quelques jours plus tard. Le nombre d’articles publiés sur la prochaine vague augmente et prépare le terrain. « Quelques dissidents » sont invités à s’exprimer pour faire bonne mesure car nous sommes en démocratie, juste le temps de les décrédibiliser incompétents, naïfs, inconscients, irresponsables, dangereux, complotistes.

Depuis toujours, une épidémie se caractérise essentiellement par le nombre de malades et de morts qu’elle provoque. Ainsi, ce que l’on appelle normalement « incidence » est le nombre de nouveaux malades en une semaine rapporté à la population, lequel permet d’évaluer la dynamique d’une épidémie de maladie transmissible à évolution rapide. L’arrivée des tests et la massification de leur utilisation dévoyée à partir d’août 2020 a permis de redéfinir l’essence même de la définition classique de l’épidémie. Dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, les estimations de l’incidence à destination du grand public ne se réfèrent plus aux nouveaux malades ou morts engendrés par le virus mais à des porteurs de virus qui, à plus de 80 %, ne sont pas malades et ne le seront jamais. De fait, le nombre de porteurs de virus est beaucoup plus important que le nombre de malades ou de morts. Il est donc fallacieux d’utiliser le même mot « incidence » pour représenter une réalité différente de la définition communément admise par les épidémiologistes, l’incidence d’une pathologie.

Pourtant, l’incidence d’une pathologie est un outil élémentaire utilisé pour le suivi de toutes les épidémies sous surveillance depuis des dizaines d’années (dont la plus emblématique est celle des syndromes grippaux). Pourquoi n’est-il pas appliqué pour l’événement épidémique du siècle ? Probablement parce que les incidences de la maladie covid-19 (et non des tests positifs) sont tellement faibles qu’elles ne peuvent être décemment invoquées pour justifier les mesures de contrôle qui apparaîtraient à l’évidence disproportionnées : confinements généralisés de la population, port du masque obligatoire dans la rue, taux de couverture vaccinale aberrant, passe sanitaire. Si l’incidence « classique » était utilisée, les populations n’auraient plus peur et n’accepteraient pas ces mesures considérées dès lors comme extravagantes."

Laurent Toubiana censuré par médiapart !

18.Posté par Squid le 27/11/2021 17:53

Ah bon ?
Je croyais que c'était les rassemblements familiaux ...
Tiens mais nous aurait on (encore) raconté des conneries ?

Du coup c'est bon? On est plus complotistes ?

19.Posté par Ouais... le 27/11/2021 20:59

Ça voudrait dire que l alcool ne désinfecte pas ?...

20.Posté par eric le 29/11/2021 08:15

OUi et le metro 20/100 des contaminations

mais ou sont donc fait ces tests??


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes