MENU ZINFOS
Santé

Covid à La Réunion : Le CHU est à capacité maximale


Voici le communiqué du CHU de La Réunion :

Par Nicolas Payet - Publié le Lundi 26 Juillet 2021 à 16:40

Situation de La Réunion dans l’épidémie de COVID : le CHU tire la sonnette d’alarme

Le CHU de La Réunion alerte la population Réunionnaise sur l’extrême tension pesant sur son offre de soins du fait de la dégradation de la situation sanitaire due à l’épidémie de COVID sur le territoire Réunionnais. L’explosion du taux d’incidence sur notre territoire (environ 500 contaminations par jour depuis plusieurs jours contre 200 lors des précédentes « vagues »), l’émergence du variant Delta, le relâchement des gestes barrière pendant les vacances scolaires et un taux de vaccination de la population qui reste très insuffisant sont des éléments de contexte alarmants.

Pour rappel, le CHU a armé 60 lits de médecine COVID et a atteint ce 23 juillet son nombre maximal de 103 lits de réanimation. Pour rappel les taux d’occupation en réanimation ont souvent dépassé 95% ces dernières semaines (sur 98 lits ouverts). Cela a pu signifier certains jours un à deux lits disponibles pour gérer l’ensemble des urgences vitales COVID et non COVID du territoire !

Ce seuil de saturation intervient après 18 mois d’une gestion de l’épidémie au cours de laquelle le CHU a été en première ligne, se traduisant un épuisement des équipes, aggravé par une arrivée de renforts du national au compte-gouttes en cette période de congés scolaires.

Cette tension concerne au demeurant également les autres établissements de santé du territoire impliqués dans une dynamique de gestion solidaire de la crise COVID, établissements publics au sein du Groupement Hospitaliers de Territoire, et cliniques privées.

Elle fait craindre une dégradation dans les prochains jours de la capacité de réponse du CHU à la fois à l’épidémie de COVID, mais aussi de l’accès aux soins pour les autres pathologies, car la gestion de l’épidémie de COVID nécessite certaines déprogrammations de soins médicaux et chirurgicaux.

A cet égard, le CHU, qui fonctionne habituellement avec 26 salles de blocs, ne tourne qu’au deux tiers de son potentiel d’activité chirurgicale pour mettre à disposition des réanimations des personnels formés. Deux salles de blocs supplémentaires ont été fermées le 23 juillet pour passer de 98 à 103 lits de réanimation.

Ce constat est très péjoratif pour le suivi des patients ayant des maladies aigues et chroniques car beaucoup de patients ont déjà fait l’objet de reports d’interventions chirurgicales, même si les urgences et la cancérologie sont garanties.

Au final, l’évolution très préoccupante de la courbe de contaminations par le COVID ces derniers jours créée une vive inquiétude pour la Direction et la communauté hospitalière, laissant craindre que le CHU ne soit débordé au niveau de ses capacités de médecine et de réanimation, et ce au détriment de patients porteurs d’autres pathologies. Le dilemme de prendre en charge une catégorie de patients plutôt qu’une autre pourrait désormais se poser de manière dramatique pour nos équipes.

La question d’un transfert de patients vers la Métropole ou Mayotte est désormais une option qui ne peut être éludée.

En conséquence, le CHU appelle la population Réunionnaise :

- A réaliser que de plus en plus de patients jeunes sont hospitalisés en réanimation, avec ou sans comorbidités, et que les patients en réanimation ne sont pas vaccinés.

- A accorder sa confiance au bénéfice de la vaccination pour acquérir rapidement une immunité collective indispensable, en particulier, pour les personnes vulnérables et ne pas prendre le risque de mettre en danger celles et ceux de nos concitoyens qui ont besoin de soins à l’hôpital.

- A éviter les conduites à risques comme les grands rassemblements familiaux ou professionnels. 




1.Posté par Roland le 26/07/2021 17:01

Chez moi, toute la famille est vaccinée, et je ne reçois que des personnes vaccinées! Virus beaucoup trop dangereux., il faut être inconscient pour manifester et mettre la population en danger. NON VAX restez chez vous, votre liberté n'est celle des autres!

2.Posté par Le variant de la préfecture le 26/07/2021 17:09

Logique !
L'épidémie est tellement soudaine !
Il faut BAC + combien pour être directeur d'hôpital, ministre, directeur de l'ARS, bref de tout ce bordel ?

3.Posté par Up2date le 26/07/2021 17:11

Vivement un confinement pour les non vaccinés. Identité contrôlée par la police et pass sanitaire obligatoire pour tout.

4.Posté par Théo Courant De Rien le 26/07/2021 17:12

Le jour ou les océans seront pollués de plastiques et qu'il ne sera plus possible de se baigner sans dégager les déchets autour de soi, les gens continueront à les salir et gueuleront parce qu'ils ne sont pas nettoyés.

Voilà ! La prise de conscience autour de ce virus est exactement la même dans les cerveaux de ceux qui continuent à se plaindre d'une politique arbitraire de vaccination, d'autres qui continuent également à relâcher les gestes barrières et à faire des fêtes.

L'individualisme est la gangrène de cette civilisation moderne et les mots " FÉDÉRATION " ainsi que " COLLECTIF " ne veulent plus rien dire.

5.Posté par iver nale le 26/07/2021 17:35

"- A accorder sa confiance au bénéfice de la vaccination pour acquérir rapidement une immunité collective indispensable, en particulier, pour les personnes vulnérables et ne pas prendre le risque de mettre en danger celles et ceux de nos concitoyens qui ont besoin de soins à l’hôpital."

ok mais pourquoi ne pas autoriser les traitements precoces et laisser les medecins prescrire ?
sinon , quelqu'un peut il me donner une source fiable prouvant l'efficacité de cette campagne
de vaccination?
genre medecins indépendants des fabricants ?

sinon il y a les protocoles de traitement indiqués par

https://covid19criticalcare.com/covid-19-protocols/

6.Posté par que dire le 26/07/2021 20:18

bah le bilan est clair ladoucette dehors ou sont les 230 lits covids promis

7.Posté par Choupette le 26/07/2021 20:53

Ben c'est qu'on a un trop petit CHU alors ... .

8.Posté par Momo le 27/07/2021 05:59

Ok montre a nous si les vrai laisse journaliste filmé

9.Posté par Freedom le 27/07/2021 07:48

CHU ou autre toujours à se plaindre covid ou avant covid il sont toujours déborder en ce moment on balance des chiffres à tout va

10.Posté par riverstar974 le 27/07/2021 08:14

Quand je vois tous ces commentaires réclamant plus de contrôles, de répressions etc etc de vrais fachos en herbe... Ces infos sont manipulées. Je connais plusieurs médecins sur l'île et les lits de réa sont loins d'être tous occupés par des "malades" du covid. On verra bien quand toute la population est vaccinée si ces mesures liberticides cessent, j'en doute beaucoup. Ces petits dictateurs en place ont pris le gout du contrôle. On n'a pas entendu au début 2020, le gouvernement nous assurer augmenter de façon drastique les lits de réa dans notre pays??? Mensonge une fois de plus, rien n'a été fait depuis et même dans certaines régions d'autres lits ont encore été supprimés. Non c'est bien plus facile de confiner, imposer des restrictions de liberté que de tenir sa parole et faire que notre système de santé soit à la hauteur. Nous avons des minables à la tête de l'état et malheureusement une bonne partie des Français en sont satisfaits et demandent encore plus ...

11.Posté par taiga974 le 27/07/2021 08:42

Messieurs du CHU , donnez nous des chiffres précis : chaque personne avec leur âge précis et comorbidites , vaccinés ou pas ( pas de : entre 25 et 45 ans ou entre 65 et 80) , que l’on puisse vraiment en tirer une conclusion .
D autre part il faudrait arrêter de donner des pourcentages sans les chiffres qui servent à les réaliser . Par exemple hier sur 863 personnes en réa en France il y’a eu 8 entrées donc 1%.
Avec les chiffres, on peut toujours arriver au résultat que l’on veut , sauf si on les as tous , et là il deviendrait difficile de les manipuler.
On attends la réponse…….

12.Posté par Je ne la fermerai pas le 27/07/2021 10:51

Arrêtez de fermer des lits.
Doublez les et la tension tombera de moitié.


13.Posté par muppets le 27/07/2021 11:50

Le dernier calcul de COVIDTRACKER donne 40 % des capacités prises en réanimation, soit une tension hospitalière de 40 %. cela étant qu'ont fait nos gouvernants et gouverneur depuis le début de la crise sanitaire pour que les hôpitaux puissent y faire face: RIEN. Qui est responsable de ce bordel (restrictions de circulation, motifs impérieux, faillites des entreprises ...), test PCR: EUX. Et comme il n'y a plus d'argent magique dans les caisses de l'Etat qui va payer le coût de ces restrictions: NOUS . Quelle incompétence, on viendra les chercher.

14.Posté par SITARANE le 27/07/2021 14:55

L'ARS pourrait aussi communiquer sur la situation des RH au CHU : ceux qui sont partis, ceux qui arrivent pour se reposer, ceux qui sont en vacances, ceux qui sont en arrêt maladie, ceux qui sont en stage, ceux qui ne sont pas vaccinés...........Qui occupent réellement les lits ??????? Des vols qui arrIvent de MADA et de MAURICE..........La semaine dernière 13 vols en provenance de la 25 iéme commune de l'île : MAYOTTE. Que des touristes en bonne santé ??????????

15.Posté par polo974 le 27/07/2021 21:42

Et ensuite ils accuseront les hôpitaux de ne pas les avoir soignés...

Actuellement on a un doublement de cas par semaine, le temps qu'un cas s'aggrave est d'environ 2 semaines, ça veut dire que d'ici 15 jours, quoi qu'on fasse, il faudrait 160 lits réa rien que pour les covid.
Il n'y aura pas de place pour tout le monde.

16.Posté par LG le 27/07/2021 21:53

Au 24 mars 2020 , on disposait de 111 lits de réanimation.
L'ARS assurait alors que très rapidement cette capacité serait augmentée de 50 lits et s'était fixée pour objectif d'atteindre un total de 230 lits de réanimation.
Ladoucette nous aurait-elle menti?

17.Posté par Zorro le 29/07/2021 15:28

L'hôpital de Mayotte appartient aux Mahorais.
Tout comme celui de la Réunion, c'est bien connu, appartient aux Réunionnais...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes