MENU ZINFOS
Santé

Covid: Les orthophonistes et libéraux de La Réunion craignent d'être les grands oubliés


​Des milliers de professionnels libéraux regardent l’avenir avec beaucoup de doute. Une orthophoniste nous expose sa situation mais qui est vécue de façon identique par toute la profession.

Par NP - Publié le Vendredi 27 Mars 2020 à 17:57 | Lu 2435 fois

Avant que les mesures gouvernementales ne soient mises en place, les professionnels de santé ont adapté leur activité. Dans le lot, les orthophonistes faisaient partie de ces acteurs recevant continuellement du public et qui ont préféré couper court aux possibilités de transmission du virus.

Cette stratégie louable va-t-elle leur jouer des tours ? C’est ce que craint la corporation des orthophonistes de La Réunion. Avec elle, toutes les autres branches des libéraux.

"Suite à l'apparition du coronavirus, nous avons pour la plupart décidé de fermer nos cabinets et ce dès le 16 Mars 2020, afin d'assurer la sécurité de nos patients, des enfants et des personnes âgées fragiles, et d'endiguer la propagation du virus. Nous avons stoppé notre activité, en restant solidaires de nos collègues soignants, qui travaillent en première ligne, risquant leur vie et celle de leurs familles", nous informe une orthophoniste exerçant à La Réunion. 

Les mesures rapidement annoncées par le gouvernement avaient pour effet de rassurer, notamment concernant une aide financière de 1500 euros pour ce mois de mars. Malheureusement, à y regarder de près, il s'avère que ces critères excluent un très grand nombre de professionnels de santé.

"Depuis maintenant 11 jours, nous ne percevons absolument plus aucun revenu"

Le premier critère pour être admissible à l'indemnité était d’avoir fermé son cabinet sur décision administrative. Or, concernant les professions libérales, la fermeture n’a pas été officiellement demandée, du moins dans le département de La Réunion. "Nous l'avons fait de notre propre chef et ce pour respecter l'éthique qui est la nôtre", reconnaît cette orthophoniste. 

Un autre critère pose également souci : les professionnels doivent attester d'une perte du chiffre d'affaires d'au moins 70%. "Or nous avons travaillé jusqu'au 15 mars, soit 15 jours sur un mois, ce qui induit logiquement une perte de 50%. Il semble donc presque improbable que nous puissions être concernés par cette perte de 70%. La date précise de réouverture effective étant inconnue, sans aide financière, un bon nombre d’entre nous se verra en très grande difficulté et devra mettre la clé sous la porte !", prédit ce professionnel de santé. "Concrètement, il serait plus logique que la période à retenir pour la baisse d'activité débute le 16 mars. Faut-il le préciser, depuis maintenant 11 jours, nous ne percevons absolument plus aucun revenu", ajoute-t-elle, histoire d'influer sur l'arbitrage gouvernemental qui devrait intervenir dans les prochains jours, semaines…?

"Serons-nous les grands oubliés du gouvernement ? Pourtant, tous nos patients auront besoin de nous … tout comme les patients guéris du Covid-19 qui présenteront certainement des séquelles importantes, suite aux intubations prolongées. Nous nous sommes tous unis, main dans la main, depuis plusieurs jours. Il n'est pas acceptable qu'aujourd'hui les professions libérales et indépendantes soient si peu entendues, si peu reconnues", relaye-t-elle cette forte inquiétude des ortho' et des autres professionnels en libéral. 




1.Posté par moi le 28/03/2020 07:11

En tant que patiente potentielle, je vous soutiens dans votre démarche et vous souhaite beaucoup de courage. En espérant que vos professions puissent se faire entendre.

2.Posté par connerie en tout genre le 28/03/2020 04:31

Vu les salaires vu n’êtes pas à plaindre ni les prioritaires

3.Posté par Cesa le 28/03/2020 09:01 (depuis mobile)

Peut être pourriez vous vous en prendre en premier à votre Ordre qui vous a intimé de fermer et fait comprendre à demi mot qu il pourrait y avoir des représailles ou tout du moins une mise au pilori de ceux qui souhaitaient continuer leur activité ..

4.Posté par Yab le 28/03/2020 10:02 (depuis mobile)

Si zot la besoin inn ti moné , mi peu donne a zot 1 neuro

5.Posté par @connerie le 28/03/2020 17:13

Encore un qui n'a rien fait de sa vie et qui utilise les réseaux pour se vider.
Mon pauvre!
Courage à vous les libéraux!
(signé: non libérale mais consciente que vous êtes importants dans le système de soin)

6.Posté par mazenbron le 28/03/2020 18:10 (depuis mobile)

Et au"yab " faudrait donner plus de neurones 😋

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes