MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
National

Covid : Les annonces du gouvernement


Jean Castex a pris la parole lundi soir pour évoquer la stratégie de lutte contre le coronavirus alors que le nombre de cas continue d'augmenter sur l'ensemble du territoire.

Par NP - Publié le Lundi 6 Décembre 2021 à 22:00

Le Premier ministre s'est exprimé suite au Conseil de sécurité qui s'est tenu lundi. Le gouvernement a pris de nouvelles décisions pour lutter contre l'épidémie de coronavirus qui continue de prendre de l'ampleur partout en France.

Faciliter la vaccination

Le chef du gouvernement s'est félicité sur le taux de vaccination des Français et sur la campagne de rappel. Il explique que la France a un taux plus important que ses voisins pour la troisième dose. L'exécutif a cependant décidé de faciliter l'accès aux personnes fragiles : la vaccination se fera sans rendez-vous pour les plus de 65 ans qui doivent revalider leur pass sanitaire avant le 15 décembre.

Il a aussi demandé aux personnes qui ne sont pas encore vaccinées de se faire injecter leur première dose pour se protéger et protéger les autres.

Vaccination des enfants

Le Premier ministre a aussi expliqué que la Haute autorité de la santé a donné son accord pour la vaccination des enfants de 5 à 11 ans qui souffrent de pathologies à risque. Les premières doses diluées arrivent le 13 décembre et la campagne pourra commencer deux jours plus tard. (Plus d'informations)

Attention dans les écoles

C'est aussi le retour au niveau 3 du protocole sanitaire dans les écoles. Le port du masque sera obligatoire dans les cours d'école. 

Un dispositif de limitation du brassage des élèves va à nouveau être mis en place pour la pause déjeuner.

Mais le Premier ministre assure que la stratégie de non-fermeture des classes au premier cas de Covid pour un dépistage de tous les élèves est maintenue pour l'instant.

Pas de restriction, sauf pour le monde de la nuit

Jean Castex a affirmé au tout début de son intervention qu'il n'y aura pas de confinement ni de couvre-feu. Mais il a ensuite expliqué qu'il y aurait une exception au principe de non-restriction des activités : le Premier ministre a annoncé la fermeture des discothèques pendant les 4 prochaines semaines (Plus d'informations)

Retour du télétravail

Le gouvernement demande aux entreprises de réinstaurer le télétravail pour 2 à 3 jours par semaine. L'exécutif n'exclut pas de l'imposer à la fonction publique si la recommandation n'est pas suivie.





1.Posté par martin lane le 06/12/2021 22:12

Alors jeannot, toujours sans masque ?

2.Posté par martin lane le 06/12/2021 22:16

DOUBLE PEINE ; On n'ira plus en boite, mais nos impôts payerons pour qu'elles restent fermées.

BLA-BLA-BLA, comme d'hab'

3.Posté par MôvéLang le 06/12/2021 23:45

Les discothèques devront rester fermées, les gendarmes ont pour consignes de fermer les yeux sur les fêtes sauvages jusqu'à 4 heures du matin à condition qu'il y ai au moins 450 participants.et que ceux qui sont alcoolisés restent sur place.

4.Posté par Zeph le 07/12/2021 01:56

@môvélang
Tu racontes N’importe quoi, comme souvent !! T’es sources stp ?

5.Posté par Pio le 07/12/2021 04:08

Il faut annuler le sakifo !!!

6.Posté par Casseur et briseur de l'hôpital le 07/12/2021 05:23

M déconfinement est devenu M déconfiture !

En 2006, il voulait “obliger tous les établissements à se regarder avec lucidité.” Jean Castex, le nouveau Premier ministre, inconnu du grand public, n’est pas un petit nouveau pour tout le monde. Le futur-ex-maire de Prades connaît bien notamment les professionnels de santé, particulièrement remontés ces derniers temps.

C’est lui qui était par exemple l’un des fervents promoteurs de la tarification à l’acte et de la restructuration du système hospitalier entre 2005 et 2007 quand il était directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins au ministère de la Santé (DHOS). “C’est lui qui a été à la manœuvre pour introduire la notion d’objectifs dans l’hôpital et une rationalisation des coûts”, résumait Patrick Bourdillon, de la CGT Santé à Society en avril 2020.


Un tournant vu par certains comme le point de départ de la casse de l’hôpital public. Car cette tarification à l’acte, surnommée T2A, a induit “une course absurde à la rentabilité” selon Hakim Becheur, chef de service à l’hôpital Bichat à Paris par exemple. À tel point que beaucoup de responsables politiques se sont engagés, au fil des années à corriger les effets pervers de ce système, sans que cela n’aboutisse réellement.

7.Posté par FOUTAGE DE GUEULE le 07/12/2021 06:07

Encore une fois, on se rend compte que c'est plus facile d'imposer aux "petits" qu'aux "gros".
- Au delà du fait qu'on impose les règles aux enfants, aux familles, aux PME .. Les grosses entreprises restent libres de décisions. Elles le font où pas, elles sont libres de décider.
Toutes les mesures annoncées ne sont que foutaises. Il n'y a as de décision franches, prises pour l'intérêt de la nation, mais des décisions pour des intérêts économiques.
- Le virus circule ardemment, on ferme les boites, on interdit les rassemblements, on s'etouffe sous nos masques, la solution : on ouvre les aéroports, on circule et on fait ses emplettes de f^tes comme si de rien était , " mértro boulot dodo" et on s'attroupe dans les grosses entreprises. Promiscuité, échanges etc..
Nous sommes dans une pure démagogie. On nous donne l'impression que seule une ELITE est capable de décider de ce qui est bon et de ce qui est pas bon. Les lois sont applicables à une catégorie et non à l'autre. On voit bien que certains se réjouissent de cette crise ( Il suffit de voir les bénéfices des banques francaises cette année).
Autre point à noter, depuis qelques temps je pense qu'on a déplacé le problème, maintenant ce sont les enfants qui sont dans le collimateur. Cette impression qu'on les accuse de transmettre ce virus.
Il ne faurait pas attendre que tout explose pour réagir.

8.Posté par Celine97 le 07/12/2021 06:23

On s'en fout de ces annonces là liberté est où ?

9.Posté par Ma poissonnerie le 07/12/2021 06:55

tous à la case..

10.Posté par Ma poissonnerie le 07/12/2021 06:56

sakifo annulé ???

11.Posté par Jeanne le 07/12/2021 07:34

Fo confiner pour les fêtes et met le couvre feu . Tj le même bla blablabla faut arrêtez . Bana i fe cas zot tête. Ns les mal barrer la.

12.Posté par josepaldir le 07/12/2021 08:15

pas discothèques mais du sakifo

13.Posté par Météore le 07/12/2021 09:36

Et s’il y’en a qui ne comprennent toujours pas pourquoi on ferme les boites de nuit alors que logiquement elles ne peuvent être fréquentées QUE par des vaccinés et que dans un même temps on maintient les écoles ouverts alors que les enfants de moins de 12 ans ne peuvent qu’être non vaccinés, s’il y en qui ne comprennent toujours pas qu’on les prend pour des c…, le jour où on leur dira : pour se prémunir du Covid il faut vous mettre un doigt dans le c… en public, ils le feront ! Mais oui béni oui oui à tous les mensonges du roi et de sa cour.

14.Posté par loulou le 07/12/2021 06:40

Deux poids deux mesures,
Et les bars remplis de personnes , et les meetings et sakifo
Arrête deconner

15.Posté par rivet lea le 07/12/2021 12:30

La semaine dernière Mr Castex avait le covid et cette semaine il est en pleine forme.Il pourrait nous dire comment il s'est soigné?Ainsi on soigne les autres aussi et finis les masques!!

16.Posté par Petit cercueil blanc le 07/12/2021 14:55

Le problème avec Castex, c'est qu'on ne comprend rien à ce qu'il raconte.

17.Posté par Pas con du tout le 08/12/2021 13:10

Nous sommes à la veille de l’ouverture d’un scandale assez proche de la façon dont celui du sang contaminé a éclaté.

Rappel. Le 13 mars 1984, Anne-Marie Courroucé, biologiste au C.N.T.S., annonce les résultats d'une étude menée sur 1 000 donneurs de sang et 133 hémophiles français et observe une forte incidence des réponses positives au LAV pour ces derniers (pour Lymphadenopaty Associated Virus, appellation donnée par le professeur Luc Montagnier au virus). A cette époque les sangs prélevés de même groupe étaient mélangés. Personne ne le savait cela se passait à Lingolsheim dans une annexe du CTS.

Le scandale commence ainsi : "Les résultats de l'étude parisienne ne sont ni publiés ni diffusés aux acteurs de la transfusion sanguine française notamment aux Centres de Transfusion Sanguine de province. Les ministères de tutelle ne sont pas, eux non plus, informés des résultats de cette étude ni des suivantes". Tout le monde avait confiance en Garretta sauf Montagnier.

Pour le Covid, il en va de même avec la dissimulation des dangers de la vaccination ARN contre le COVID et l'exclusion de toute discussion sur les avantages des traitements précoces sur les vaccinations.

Sur cette seconde partie il faut savoir que ANDY HILL, au départ, était partisan de l’ivermectine et qu’il a changé brutalement d’avis sans s'expliquer et qu’ainsi il s’est mis mal à l’aise depuis cette conversion soudoyée par UNITAID et que TESS LAWRIE qui elle n’a pas changé d’avis.

Tess Lawrie demande alors à nouveau : « Me le diriez-vous ? J'aimerais savoir qui vous rémunère en tant que consultant par l'intermédiaire de l'OMS ?'
Hill : « C'est Unitaid. »
Lawrie : ’Très bien. Alors qui a aidé à. . . Quelles sont les conclusions de l'examen que vous avez fait ? Qui n'est pas répertorié comme auteur ? Qui a réellement contribué ?'
Hill : « Eh bien, je veux dire, je ne veux pas vraiment entrer dans, je veux dire, ça. ». . Unitaid !

UNITAID c'est BILL GATES

18.Posté par Pas con du tout le 08/12/2021 13:53

Nous sommes à la veille de l’ouverture d’un scandale assez proche de la façon dont celui du sang contaminé a éclaté.

Rappel. Le 13 mars 1984, Anne-Marie Courroucé, biologiste au C.N.T.S., annonce les résultats d'une étude menée sur 1 000 donneurs de sang et 133 hémophiles français et observe une forte incidence des réponses positives au LAV pour ces derniers (pour Lymphadenopaty Associated Virus, appellation donnée par le professeur Luc Montagnier au virus). A cette époque les sangs prélevés de même groupe étaient mélangés. Personne ne le savait cela se passait à Lingolsheim dans une annexe du CTS.

Le scandale commence ainsi : "Les résultats de l'étude parisienne ne sont ni publiés ni diffusés aux acteurs de la transfusion sanguine française notamment aux Centres de Transfusion Sanguine de province. Les ministères de tutelle ne sont pas, eux non plus, informés des résultats de cette étude ni des suivantes". Tout le monde avait confiance en Garretta sauf Montagnier.

Pour le Covid, il en va de même avec la dissimulation des dangers de la vaccination ARN contre le COVID et l'exclusion de toute discussion sur les avantages des traitements précoces sur les vaccinations.

Sur cette seconde partie il faut savoir que ANDY HILL, au départ, était partisan de l’ivermectine et qu’il a changé brutalement d’avis sans s'expliquer et qu’ainsi il s’est mis mal à l’aise depuis cette conversion soudoyée par UNITAID et que TESS LAWRIE qui elle n’a pas changé d’avis.

Tess Lawrie demande alors à nouveau : « Me le diriez-vous ? J'aimerais savoir qui vous rémunère en tant que consultant par l'intermédiaire de l'OMS ?'
Hill : « C'est Unitaid. »
Lawrie : ’Très bien. Alors qui a aidé à. . . Quelles sont les conclusions de l'examen que vous avez fait ? Qui n'est pas répertorié comme auteur ? Qui a réellement contribué ?'
Hill : « Eh bien, je veux dire, je ne veux pas vraiment entrer dans, je veux dire, ça. ». . Unitaid !

UNITAID c'est BILL GATES

19.Posté par spartacus974 le 09/12/2021 06:49

Notre Jeannot va pouvoir faire vacciner sa fille indigne qui l'avait contaminé à l'insu de son plein gré.

20.Posté par 4milliards661millions le 09/12/2021 20:17

"Medsafe n’a pas conseillé aux médecins généralistes et au personnel hospitalier d’être très attentifs aux événements indésirables et de les signaler rapidement et en détail.

Le gouvernement a ignoré le nombre sans précédent d’événements indésirables signalés à Medsafe et circulant dans la communauté et sur les médias sociaux.

Le gouvernement a lancé une campagne de relations publiques, de promotion et de médias pour informer le public que le vaccin Pfizer covid-19 mRNA était totalement sûr et exempt d’effets secondaires graves, donnant l’impression qu’il n’y avait aucun effet secondaire – pas même les effets graves connus d’inflammation cardiaque que Pfizer avait déjà admis.

De manière inexplicable, les conditions imposées par le contrat que notre gouvernement a signé avec Pfizer pour la fourniture de vaccins n’ont pas été rendues publiques. Nous soupçonnons que le contrat contient des clauses standard similaires à celles utilisées pour les médicaments ayant fait l’objet d’essais de sécurité, telles qu’une disposition stipulant que les discussions publiques sur les événements indésirables ne peuvent être entreprises qu’en collaboration avec la société fournissant le médicament. Si tel est le cas, cela aura paralysé Medsafe et notre gouvernement dans leur approche de l’évaluation et de la discussion publique des événements indésirables."

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes