MENU ZINFOS
Santé

Covid : 69 nouveaux cas du 31 décembre au 1er janvier, la baisse se confirme


La préfecture a publié le nombre de cas de Covid entre le 31 décembre et le 1er janvier. La diminution se confirme, mais la préfecture appelle toujours à la vigilance.

Par - Publié le Vendredi 1 Janvier 2021 à 14:36 | Lu 4414 fois

Covid : 69 nouveaux cas du 31 décembre au 1er janvier, la baisse se confirme
Coronavirus covid-19 : le nombre de cas est en diminution.

En ce début d’année, poursuivons nos efforts pour lutter contre le virus !


Durant la semaine du 21 décembre au 27 décembre (semaine 52), le nombre moyen de cas confirmés est de 21 cas par jour (à rapporter aux 39 cas en moyenne de la semaine 51 et aux 32 cas en moyenne de la semaine 50). Le taux d’incidence était de 16,9/100 000 habitants et il reste donc en dessous du « seuil national d’alerte » (50/100 000).

Cette semaine, le nombre de cas diagnostiqués se stabilise et reste à moins de 150 cas.

Il est à noter pour les autres indicateurs :

un taux d’incidence à 27/100 000 chez les 15-24 ans, en dessous cette semaine de celui de la tranche d’âge 25-34 ans,

un taux d’incidence chez les plus de 65 et 75 ans qui est toujours à la baisse,

un taux de positivité des tests à 1,4%, en dessous du seuil de vigilance (inférieur à 5%),

un nombre de tests en baisse (-15%)

un nombre hebdomadaire d’admission en médecine et en réanimation qui se stabilise.

A ce jour, 7 clusters sont actifs et 98 ont été clôturés depuis le mois d’août.

 

La situation actuelle, qui est favorable, appelle cependant chaque Réunionnais à maintenir les efforts constants réalisés dans l’application des gestes barrières au quotidien et en toutes circonstances, afin d’éviter un rebond de l’épidémie dans l’île en ce début d’année compte tenu des vacances d’un contexte d’augmentation de la circulation du virus en métropole.

Le masque doit être porté à chaque fois que la distance d’un mètre ne peut être respectée, pour éviter une transmission du virus. Les limitations de regroupement de plus de 6 personnes doivent être strictement respectées.

Il est tout particulièrement rappelé que :
  • toute personne présentant des symptômes doit se faire dépister au plus vite, soit en contactant son médecin traitant, soit en se rendant dans un laboratoire de biologie médicale ou dans un centre de prélèvement sans rendez-vous ou lors de dépistage organisé dans la commune,
  • les personnes positives doivent s’isoler ainsi que les contacts dans l’attente du résultat du test afin d’éviter la propagation du virus sur le territoire,
  • les voyageurs sont incités à se faire dépister 2 à 4 jours après leur arrivée, conformément aux SMS qui leur sont systématiquement adressés par l’ARS,
  • les voyageurs en provenance de Mayotte sont encouragés à se faire dépister dès leur arrivée au sein de l’aéroport (test antigénique),
  • chacun est invité à télécharger sur son téléphone portable l’application TousAntiCovid qui facilite l’information des personnes qui seraient contact d’une personne contaminée, et permet ainsi de casser plus vite les chaînes de transmission du virus.
 

LES CHIFFRES DU 31 DECEMBRE ET DU 1er JANVIER

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé confirment 69 nouveaux cas de coronavirus covid-19 enregistrés à La Réunion les 31 décembre et 1er janvier, soit une moyenne journalière de 35 cas sur 2 jours consécutifs.

 

Parmi les nouveaux cas :
  • 40 cas sont classés autochtones,
  • 3 cas sont classés autochtones secondaires,
  • 14 cas sont classés importés,
  • 12 cas sont en cours d’investigation.
Parmi les cas précédemment annoncés en cours d’investigation :
  • 13 cas sont classés autochtones,
  • 1 cas est classé autochtone secondaire
  • 2 cas sont classés importés,
  • 4 cas sont invalidés suite à des investigations complémentaires.
  SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE AU 1er JANVIER 2021

 Au total, 9 037 cas ont été diagnostiqués sur le territoire depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020, dont 66 évacuations sanitaires au titre de la solidarité régionale.

 Au 1er janvier 2021, hors décès, compte tenu des 8 706 guérisons, 280 cas sont encore actifs à ce jour.

 9 025 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 10% sont des cas importés.



Evolution des clusters identifiés


Au 1er janvier 2021, 7 clusters sont actifs et 98 clusters ont été clôturés.

Parmi les clusters actifs, on note :

6 clusters de « criticité limitée » ;

1 cluster de « criticité élevée » se situant à L’Etang-Salé

 On note par ailleurs 1 cluster maîtrisé.

 Les causes de contamination dans les clusters identifiés sont diversifiées (établissements de santé et médico-social, milieu professionnel, évènements privés ou publics avec rassemblements de personnes, …).

 Dépistage :

 


Sur la semaine 52, le taux de positivité était de 1,4 % (source SIDEP, ARS). Il est en diminution par rapport à la semaine précédente (2,3%) et reste inférieur au seuil de vigilance (5%).

Une baisse du nombre de dépistage est observée en lien probable avec les fêtes de fin d’année et le jour férié.

 

Le taux de positivité chez les voyageurs a baissé et est de 0,5 %. Le taux de dépistage connait une hausse (26,8% du total des voyageurs).

 

Surveillance individuelle :

Covid : 69 nouveaux cas du 31 décembre au 1er janvier, la baisse se confirme

Le nombre de nouveaux cas baisse en semaine 52 et se situe autour de 145 cas. Les nouveaux cas sont essentiellement autochtones. Le nombre de cas importés connait une légère diminution et représente 14 % des cas.

 Bien qu’une baisse importante de cas soit notée depuis la semaine 46, le virus circule toujours à La Réunion.

• Le R eff (nombre de reproduction effectif : nombre moyen de personnes qu’une personne malade va contaminer)


A La Réunion, en semaine 52 le nombre de reproduction effectif était inférieur à 1, soit 0,62 (source SIDEP). Il a baissé par rapport à la semaine précédente.

 Ces résultats doivent être mis en perspective avec les autres données épidémiologiques.

 • Le taux d’incidence (nombre de cas rapportés à la population pour 100 000 habitants)

Du 21 au 27 décembre, le taux d’incidence était de 16,9 /100 000 habitants bien en dessous du seuil d’alerte (50/100 000 habitants). Ce taux est en baisse par rapport à la semaine précédente.

Toutefois, ces résultats doivent tenir compte du contexte des fêtes de noël et des jours fériés, et d’une baisse de l’activité de dépistage..


Le taux d’incidence est en diminution et en dessous du seuil d’alerte pour toutes les classes d’âge.


En semaine 52, seule la commune de Bras-Panon présentait un taux d'incidence supérieur à 50/100 000.

 CONTACT-TRACING

 Depuis le 11 mai 2020, le contact-tracing autour des cas confirmés signalés est assuré par une plateforme régionale réunissant l’Assurance maladie, l’Agence Régionale de Santé, avec l’appui de la cellule régionale de Santé publique France.

30 à 35 personnels de l’Assurance Maladie et de l’ARS sont mobilisés chaque jour. Près de 350 personnes ont été contactées cette semaine et plus de 28 000 depuis le 11 mars.

CHECKLIST CONSEILS : FAITES LA FETE SANS COVID-19 ! 

 En cette période de vacances, chacun doit renforcer sa vigilance pour éviter une intensification de la circulation virale sur l’île.

 Le respect des gestes barrière et des mesures de protection permet de limiter la transmission du virus, en particulier dans les circonstances les plus à risque que représentent les regroupements de personnes.

 C’est aussi une façon de protéger nos proches les plus fragiles.

La campagne « Faites la fête sans Covid-19 ! » vise à transmettre aux Réunionnais des conseils et astuces pour passer des moments conviviaux en petit comité pendant ces vacances, en famille ou entre amis, en respectant les gestes barrières et en protégeant leur entourage.

 Partagez la vidéo et la check-list « Faites la fête sans Covid-19 ! » sur le site internet de l’ARS :

https://www.lareunion.ars.sante.fr/check-list-conseils-pour-des-fetes-sans-covid

 

APPLICATION TOUSANTICOVID : UNE BARRIERE SUPPLEMENTAIRE CONTRE LA COVID-19

Tout en garantissant leur anonymat, TousAntiCovid prévient les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible.

Cette applicationvient compléter l’action des médecins, de l’Assurance maladie et de l’ARS, en lien avec Santé publique France.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par spartacus974 le 01/01/2021 15:33

36 cas en 2 jours :l’épidémie part à la hausse le 30 décembre 2020
69 cas en 2jours :la baisse se confirme le1er janvier 2021
Pas certain que les lecteurs puissent comprendre la cohérence à moins qu'il y avait besoin de justifier le couvre feu du 31décembre .

2.Posté par Nono le 01/01/2021 15:38

La baisse ce confirme ??? Et cette la pas encore fai depiste a zot ?

3.Posté par berto le 01/01/2021 16:48

Quel est le taux de mortalité a la Reunion ?

4.Posté par Zetoil 4 heure le 01/01/2021 17:32

Post 1 vous m’avez devancé j’allais écrire exactement la même chose. Bonne année

5.Posté par Veridik le 01/01/2021 18:48

@3
Proche de 0% en plus si on enlève les evasan de mayotte comptes dans les chiffres reunion et les personnes qui ne meurent plus de cause naturelle...
Je vous laisse faire le calcul lol

6.Posté par Veridik le 01/01/2021 19:08

Comment est évaluée la criticité d'un cluster ?
C'est critique selon le nombre de personne contaminées ?
Selon que les personnes contaminées soient en rea ?

7.Posté par enfummeurs le 01/01/2021 20:00

Une étude menée en Corée portant sur le suivi médical et biologique de 790 contacts de 285 cas positifs asymptomatiques n’a révélé aucun cas confirmé de covid-19 [4]. La surveillance des patients guéris de covid-19 en Chine n’a également révélé aucun indice évoquant la contagiosité des personnes saines avec tests PCR positifs.

Les conséquences de cette non-contagiosité des « cas » sont colossales

La fable de la transmission par des cas asymptomatiques a été instrumentalisée pour justifier et fabriquer un consentement pour des mesures de privation de liberté, portant sur des populations entières. Si seuls les malades symptomatiques sont contagieux, il n’existe aucune raison scientifique ni médicale de confiner la population saine. Il suffit d’isoler les malades, comme on l’a toujours fait lors des épidémies graves de l’histoire.

Cette propagande mensongère sur la contagiosité des cas asymptomatiques est également avancée pour justifier l’obligation généralisée du port de masques [5] et les campagnes massives de dépistage par des tests dont la positivité chez un asymptomatique ne signifie pourtant en rien qu’il soit réellement contaminé [6], ni contagieux [7].

8.Posté par JORI le 01/01/2021 23:33

7.Posté par enfummeurs le 01/01/2021 20:00
"Cette propagande mensongère"!, et que pensez vous des chiffres chinois, que vous prenez comme référence, concernant le nombre de personnes contaminées ?.
La votre de propagande n'est elle pas mensongère ? 😂 😂

9.Posté par tantine le 02/01/2021 07:37

merci post 7 et véridik, si on ne fait pas nous mêmes le travail des journalistes et citoyens qui devraient tous se poser et poser des questions et demander des comptes on continuera à être pris pour des imbéciles et à subir sans fin les brimades plus bêtes et stupides les unes que les autres de l'absurdistan de jacadi.

pendant ce temps là c'est notre santé mentale et physique qui trinquent parce que tout passe après ce covid de m...

10.Posté par enfummeurs le 02/01/2021 09:33

Depuis le début de l’épidémie de Covid19, les modes précis de la transmission et le rôle des asymptomatiques dans celle-ci font débat. Cette dernière question vient d’être tranchée par l’analyse d’un étude chinoise géante de Wuhan qui démontre que les asymptomatiques ne contaminent personne.

Cette notion est capitale, car elle montre que la pratique généralisée des tests PCR est inutile et explique l’échec de notre politique sanitaire actuelle. Pour empêcher la transmission de la maladie, il suffit (mais nous ne l’avons pas fait) seulement d’isoler réellement (mettre en quarantaine 1 semaine dans des établissements spécialisés) les malades symptomatiques comme on l’avait toujours fait auparavant lors d’épidémies graves.



Une enquête « pharaonique »[1] appliquant des protocoles rigoureux.

En tant que ville la plus gravement touchée par le COVID-19 en Chine, Wuhan avait été confinée très sévèrement du 23 janvier au 8 avril 2020. Au cours des mois suivant, les autorités se sont toujours inquiétées du risque de reprise du COVID-19.

Pour déterminer l’état actuel de l’épidémie, le gouvernement de la ville de Wuhan a effectué un dépistage complet de l’infection par le SRAS-CoV-2 à l’échelle de la ville du 14 mai 2020 au 1er juin 2020. Environ 50 000 professionnels de la santé (principalement des médecins et des infirmières des centres de santé communautaires) et plus de 280 000 travailleurs et bénévoles de la communauté ont contribué à la collecte d’échantillons, au transport d’équipements et d’échantillons recueillis, à l’organisation du processus de participation et au maintien de l’ordre des sites d’échantillonnage.

La campagne de tests PCR ciblait 10 652 513 personnes âgées de ≥ 6 ans à Wuhan (94,1 % de la population totale). Le dépistage de l’acide nucléique a été effectué en 19 jours (du 14 mai 2020 au 1er juin 2020) et a testé un total de 9 899 828 personnes sur les 10 652 513 personnes prévues (taux de participation, 92,9 %). Sur ces 9 899 828 participants, 9 865 404 n’avaient pas de diagnostic antérieur de COVID-19, et 34 424 patients étaient supposés guéris du covid-19. Les techniques de prélèvement, acheminement et d’analyse des tests ont suivi des recommandations nationales bien détaillées ; les tests PCR oropharyngés ciblaient 2 gènes et se limitaient à 37 cycles d’amplifications. Tous les malades PCR positifs ont bénéficié de tests antigéniques IgM et IgG réalisés dans des laboratoires de niveau 2 et des cultures virales effectués dans des laboratoires de niveau 3 de biosécurité.

11.Posté par enfummeurs le 02/01/2021 09:36

@] diable:

à1] Shiyi Cao, Yong Gan, Chao Wang, Max Bachmann, Shanbo Wei, Jie Gong, Yuchai Huang, Tiantian Wang, Liqing Li, Kai Lu, Heng Jiang, Yanhong Gong, Hongbin Xu, Xin Shen, Qingfeng Tian, Chuanzhu Lv, Chanson de Fujian, Xiaoxv Yin & Zuxun Lu Post-lockdown SARS-CoV-2 nucleic acid screening in nearly ten million residents of Wuhan, China • Nature Communications volume 11, Article number: 5917 (2020) https://www.google.com/search?q=Post-lockdown+SARS-CoV-2+nucleic+acid+screening+in+nearly+ten+million+residents+of+Wuhan%2C+China&oq=Post-lockdown+SARS-CoV-2+nucleic+acid+screening+in+nearly+ten+million+residents+of+Wuhan%2C+China&aqs=chrome..69i57j0j69i61l2.2182j0j1&sourceid=chrome&ie=UTF-8

faites nous parts de votre &n&lyse démagogique...et esclavagiste par propagande coupable

12.Posté par spartacus974 le 02/01/2021 10:04

En Chine,cette enquête révèle le fameux cycle d'amplifications des tests PCR alors qu'en France,le nombre d'amplifications reste un secret d'état .....C'est essentiel pour déterminer la validité des tests .
En France,on teste largement en sachant pertinemment que le nombre d'amplifications est largement supérieur à 40.

13.Posté par JORI le 02/01/2021 13:42

9.Posté par tantine le 02/01/2021 07:37
Avez vous déposé votre recours ou était ce juste de la propagande ? 😂 😂

14.Posté par JORI le 02/01/2021 13:47

10.Posté par enfummeurs le 02/01/2021 09:33
Le fait que vous citiez la Chine en exemple, alors que les chiffres initiaux annoncés, sont contestés, montre bien que vous êtes dans une analyse subjective, démagogique et esclavagiste à travers une propagande contestable ! 😂 😂 😂

15.Posté par Saleté de coronavirus le 02/01/2021 13:59

@12. C'est probablement vrai mais le nombre de cas en réa et d'hospitalisation n'est-il pas un critère à prendre en compte ?

16.Posté par tantine le 03/01/2021 21:01

plusieurs collectifs et particuliers font des recours contre les arrêtés abusifs partout en france, ça a abouti dans les hauts de seine et d'autres endroits, c'est en cours à la réunion. procédure après procédure, centimètres par centimètres nous récupèrerons nos libertés !

tout tient sur les tests pcr et la contagiosité des asymptomatiques. les tests sont bidons. les asymptomatiques mis hors de cause. tout s'écroule et 2021 va être l'année des procès. chaih !!!

"L’hypothèse de la transmission par des cas asymptomatiques a été instrumentalisée pour justifier et fabriquer un consentement pour des mesures de confinements extrêmes, portant sur des populations entières, y compris des décrets autoritaires de restriction des libertés. Si seuls les malades symptomatiques sont contagieux, comme le prouve cette très large étude portant sur dix millions de chinois, il n’existe aucune raison de confiner la population saine. Il suffit d’isoler vraiment les malades.

Ce mensonge dominant sur la contagiosité des cas asymptomatiques est également avancé pour justifier l'obligation de port de masques à l’extérieur[3] et les campagnes massives de dépistage par des tests dont la positivité chez un asymptomatique ne signifie en rien qu’il soit réellement contaminé[4] ni contagieux[5].

Cela confirme que les mesures prétendument sanitaires qu’on nous impose depuis des mois sont totalement inefficaces, n’ont aucun fondement scientifique et qu’elles nous détournent des seules mesures efficaces (lavage des mains, quarantaine des malades symptomatiques) expliquant que les pays européens qui les imposent (France, Italie, Espagne, Belgique, Grande Bretagne) se classent dans le top 5 européen des plus fortes mortalités attribuées au covid19."

source : https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/les-bien-portants-dits-asymptomatiques-ne-transmettent-pas-le-covid19-etude

17.Posté par JORI le 03/01/2021 23:18

16.Posté par tantine le 03/01/2021 21:01
Nous allons donc suivre avec attention tous ces nombreux procès que vous annoncez, ainsi que le recours que vous avez dû déposé !! 😂 😂 😂

18.Posté par Yeng Seng le 04/01/2021 15:01

Bonjour et meilleurs vœux.
Comme beaucoup d entre nous je suis outré devant la lourdeur et la lenteur de la vaccination. Est-ce que l’ARS pourrait organiser la logistique : où? ( hôpital, vaccinodrome , cabinet médical , pharmacie,cabinet infirmier, dispensaire , laboratoire médical )par qui ? ( médecins, infirmiers, étudiants sous tutelle de titulaires, internes , pharmaciens, biologistes,ect) qui? Tous ceux qui désirent avec priorité aux ehpads et personnes fragiles et soignants ) sans lourdeur administrative Et sans consultation au préalable, comme on fait pour le vaccin contre la grippe. Au départ vu qu on a suffisamment de vaccins,vaccinons vite et tous ceux qui le désirent) on pourrait livrer des vaccins Pfizer dans l immédiat aux généralistes tous les 5 jours sur commande ( le généraliste s organise avec les demandes de vaccins) William Yeng seng.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes