MENU ZINFOS
National

Covid-19 en France : Plus de 90.000 cas en 24 heures, un record


Avec 91.608 nouveaux cas en 24 heures depuis le début de la pandémie, la France enregistre ses "pires chiffres", prévient Olivier Véran.

Par Stéphane Pierrard - Publié le Vendredi 24 Décembre 2021 à 10:07

Covid-19 en France : Plus de 90.000 cas en 24 heures, un record
Les Français sont invités à réaliser un test avant les rassemblements familiaux ou entre amis pour les fêtes de fin d’année. Et pour cause, la France a battu un triste record, hier. 91.608 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés, selon les données publiées par Santé publique France ce 23 décembre. Un seuil jamais atteint depuis le début l’épidémie en mars 2020 et qualifié de "pires chiffres jamais enregistrés depuis le début de la pandémie", d’après ministre de la Santé, Olivier Véran.
 
Bientôt 100.000 contaminations par jour ? 

Confrontée à une cinquième vague, la France redoute le variant Omicron qui se répand à toute allure sur le territoire. Olivier Véran, en déplacement dans un centre de vaccination parisien, estime que le seuil des 100.000 contaminations quotidiennes serait atteint "plus près de Noël que du Nouvel An". Le ministre a précisé que dans les territoires où Omicron "circule beaucoup, pour l'instant, il n'entraîne pas de vagues d'hospitalisations".




1.Posté par Squid le 24/12/2021 10:33

C'est le réveillon de Noël
Vous pouvez pas nous lâcher un peu avec vos articles anxiogènes ?

Pas un journaliste pour dire que les cas positifs ne sont pas des malades

Franchement, arrêtez

2.Posté par riverstar974 le 24/12/2021 10:35

Le ministre a précisé que dans les territoires où Omicron "circule beaucoup, pour l'instant, il n'entraîne pas de vagues d'hospitalisations"....donc foutez-nous la paix avec ces chiffres alarmistes pour rien sauf à forcer plus de moutons à se précipiter pour se prendre plusieurs doses de vaccins bientôt tous les 4 mois

3.Posté par Celine97 le 24/12/2021 11:01

On s'en fiche de ces betises

4.Posté par Royal Bourbon le 24/12/2021 11:08

Tout ça la faute aux aéroports ! Si Omicron est moins virulent que Delta il fera quoi le prochain ?? Les anti tout qui ne respectent rien continueront à vivre comme bon leur semble, à voyager, à brasser encore un peu plus et fabriquer de nouveaux variants !

5.Posté par Pas con du tout le 24/12/2021 11:24

Retenons du Ministre : "pas de vagues d'hospitalisations. Allons plus loin et gardons Omicron

Selon Telegram Coronavirus info live, un rapport tout récent interne à l’OMS et encore caché aux medias recommande à la tête de l’organisation « de retrouver enfin la raison. »

Plusieurs personnes de cet organisme appellent à profiter de la dangerosité diminuée d’Omicron sélectionné, rappelons-le par une vaccination menant à des mutations sur la protéine de pointe.

Il semble désormais raisonnable de penser le contraire de ce qui est préconisé par nos autorités et de penser qu’une intervention vaccinale de masse ciblée sur cette nouvelle variante du SARS-CoV-2 soit injustifiable ou maladroite ou pire aggravante pour deux raisons principales :

La première raison est le risque de déplacer la pression sélective vers certaines des nombreuses nouvelles mutations mal comprises d’Omicron qui pourraient favoriser l’émergence de variantes beaucoup plus dangereuses qu'Omicron lui même.

Rappelons que la vaccination trop ciblée laisse de coté de nombreux mutants susceptibles de devenir des variants insensibles aux vaccins quoiqu’encore sensibles aux traitements antiviraux.

La seconde raison est que l'arrêt des vaccinations pourrait favoriser de façon inattendue l’apparition d’une immunité de chaque personne touchée par cet Omicron peu pathogène ce qui aboutirait à une immunité collective durable bien plus efficace que la vaccination trop ciblée sur la protéine Spike.

La 1ère étape est maintenant derrière nous. Omicron pourrait être une porte de sortie à condition de tout arrêter et de ne surtout pas l’attaquer frontalement avec une nouvelle génération de vaccins anti-Omicron, ce qui mènerait inévitablement à la 2ème étape, celle qu’on veut absolument éviter.

De plus en plus de gens à l’OMS en sont également convaincus.

6.Posté par spartacus974 le 24/12/2021 11:32

La preuve implacable de l'échec de la vaccination mais peu importe car certains fous furieux en veulent davantage ,croyant que la répétition d'un fiasco peut mener à la victoire.
Des éternels loosers qui veulent aujourd'hui piquer les gamins pour se venger de leur indécrottable médiocrité.Tous les pays champions de la vaccination connaissent des taux record de contamination alors que l'injection devait faire disparaitre le gros vilain virus.
Tournée générale de pulco ce soir au moment du réveillon!!!!

7.Posté par Malzack le 24/12/2021 08:55

les médias et ceux qui relaient toute cette propagande ont une lourde responsabilité par leur non analyse objective de la situation.
Le retour de Karma fera mal.
Des cas ne sont pas des malades.
Zinfo n'est pas obligé de relayer la.propagande.
Zinfo gagnerait en crédit et en notoriété s'il osait vraiment poser le débat et éclairer ses lecteurs de façon objective.




8.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 24/12/2021 12:05

Les records sont faits pour être battus.
Pour une fois qu'on en bat un en France...

9.Posté par Salut le 24/12/2021 12:58

Royal bourbon post4

Arrête dire n’importe les anti tout ne peuvent pas voyager

Comme si ou ou respect la loi

Ridicule toute cette propagande

10.Posté par Manguo le 24/12/2021 13:11

*Pendant les fêtes les gens se déplacent bcp + donc + de tests réalisés.
* Combien de symptomatiques sur les 90000?

SUIVANT !

11.Posté par Squid le 24/12/2021 13:16

4.Posté par Royal Bourbon le 24/12/2021 11:08

C'est quoi "tout" dans anti-tout?

12.Posté par Pas con du tout le 24/12/2021 13:38

M’enfin, il faut être dénué des plus élémentaires capacités d'observation pour ne pas voir que les miracles de Sainte Piquouse n'ont pas eu lieu.

Que 90% de la population est vaccinée, et que pourtant nous ne sommes pas guéris et nous vivons toujours masqués. Que nos oreilles se font toujours pilonner par ce : « gestes-barrières ». Que nous devons toujours « respecter les mesures de distanciation sociale ». Que « le port du masque couvrant la bouche et le nez est obligatoire pendant toute la durée de votre trajet ». Qu'« un nouveau confinement n'est pas exclu ». Que « le retour du couvre-feu est une option qui est sur la table ». Que « les entreprises sont fortement incitées à recourir au télétravail ». Que « les boîtes de nuit ont refermé ». Que « pour endiguer l'épidémie, le gouvernement envisage de fermer les cinémas ». Que les garçons de café effectuent toujours des contrôles aux frontières de leur terrasse. Que les hideuses tentes de tests sont toujours là. Comme les atroces flacons de gel hydro alcoolique, qui trônent fièrement et vulgairement sur la moindre petite table de restaurant.
Que l'épidémie flambe toujours. Et qu'elle se fout amplement de nos petits rituels de dévotion superstitieuse à Sainte Seringue (le jour où je finis ce texte, 23 décembre 2021, j'apprends que nous avons atteint le record de contaminations en 24h depuis le début de la pandémie. Avec 90% des Français vaccinés.

La conséquence logique qu'en tirent nos gouvernants — et la majorité de nos concitoyens ? Il est urgent de rendre la vaccination obligatoire pour endiguer les contaminations.

Des croyants ! Le sens critique se meurt. L'esprit logique est mort. La raison est enterrée. L'obscurantisme de notre temps attendait un culte à sa mesure. À sa mesure minable. À sa minuscule mesure. Il l'a trouvé. Les fanatiques de la piquouse sont entrés en religion. Et ils s'y sont donné corps et âme — enfin, ce qu'il en reste. Ils n'en sortiront pas. Peu de religions, en effet, exigent un engagement aussi total — aussi irréversible — que le culte de Sainte Mille doses. Peu de religions exigent de leurs fidèles qu'ils fassent don de leur corps. Qu'ils sacrifient jusqu'à leur sang, et jusqu'à cinq fois par an, sur l'autel de promesses d'un paradis terrestre sans cesse repoussé, pendant que se répand l'enfer.

13.Posté par Chabal le 24/12/2021 13:40

En Israël ils sont à la quatrième dose de Moukat !!!! C'est Quoi ces conneries ?? Il ne marche pas une merde ce Moukat et arrêtez de raconter n'importe quoi , le père d'un de mes meilleurs amis et décédé avec un schéma vaccinal complet alors arrêtez franchement stop . Véran le véreux si tu veux me faire vacciné faudra que tu viennes toi même .

14.Posté par Pas con du tout le 24/12/2021 18:40

Combien ?
Combien d'injections, avant que le premier doute ne les effleure ?
Combien d'humiliations, avant que leur dignité complètement anéantie essaie de se rebeller ?
Combien d'années d'aveuglement, déjà 2, combien plus, avant qu'ils constatent que rien ne change ?
Combien savent qu'en tendant le bras pour piquouze, ils ne font qu'une chose : la manche pour Pfizer ?
Il est hélas à craindre que ces quatre questions combien restent sans réponse. Il semble même à craindre que cette question, « Combien ? », apparaisse saugrenue à la plupart des dévots de Sainte Piquouse : quand on aime, on ne compte pas. Or ils l'aiment, leur duperie.

Ils l'aiment à la folie — c'est le cas de le dire. Ils l'aiment, ils ont appris à l'aimer, et ils sont, désormais, obligés de l'aimer. Pourquoi ? Pour ne pas se renier leur foi. Car il s'agit d'une foi.
C’est une religion teintée d’une sorte d’une nouvelle charia sanitaire.

Une foi primaire, bien sûr, une foi de cons, bien à l'image de notre époque de cons et de son humanité super-conne ; une foi bien sotte et bien obtuse, une foi fanatique, suivie de son inévitable cortège de sectarisme, d'intolérance et de haine du mécréant.

Une foi rudimentaire qui, à rebours de Saint Thomas d'Aquin et de deux mille ans de génie catholique, exclut toute raison. Jusqu'aux plus élémentaires capacités d'observation.

15.Posté par IKKI le 25/12/2021 00:03

Le vaccin est la solution, la preuve la pandémie gagne et l'humain perd, c'est un échec incontestable... Et oui on prétend stupidement que les vaccinés en meurent moins, le problème est qu'il faut raisonner à l'échelle planétaire et là, la vaccination n'est absolument pas équilibrée. Pire à l'échelle de l'émergence des zoonoses, rien n'est seulement fait afin d'en traiter les causes, on ne s'intéresse qu'à d'hypothétiques conséquences tout en sachant qu'il va y en avoir de plus en plus du fait de l'agression de la biodiversité. Perso je suis du côté de la Nature, c'est au delà de notre ego, ou de notre affectif, une recherche d'équilibre... D'ailleurs qui peut s'y opposer, elle gagnera dans tous les cas. Prétendre lui imposer un modèle revient à obliger des extincteurs dans une centrale nucléaire qui est vouée à exploser. Joyeux Noel, perso je le vis très bien, même si le choix de la vaccination se fait avec un flingue sous la tempe. La Nature gagnera nécessairement.

16.Posté par spartacus974 le 25/12/2021 07:38

La France emprunte la voie tracée par Mayotte avec des taux d'incidence historiques.Cela inquiète alors qu'il faudrait s'en réjouir car cela entraine une immunisation rapide de la population.Aujourd'hui,Mayotte est sortie de la crise COVID et démontre que les mesures de freinage ne servent à rien,pire encore elles aggravent l'épidémie .La Suède avait eu la bonne intuition en croyant à l'immunité de groupe naturelle qui a toujours permis d'enrayer toutes les grandes épidémies.Une fois de plus,l'Homme a cru qu'il pouvait faire mieux que la Nature et découvre qu'il na fait qu'aggraver la situation.Finalement,une belle leçon d'humilité pour notre humanité en ce jour de Noël.

17.Posté par Pas con du tout le 25/12/2021 10:02

Que l'épidémie flambe toujours. Et qu'elle se fout amplement de nos petits rituels de dévotion superstitieuse à Sainte Seringue (le jour où je finis ce texte, 23 décembre 2021, j'apprends que nous avons atteint le record de contaminations en 24h depuis le début de la pandémie. Avec 90% des Français vaccinés. La conséquence logique qu'en tirent nos gouvernants — et la majorité de nos concitoyens ? Il est urgent de rendre la vaccination obligatoire pour endiguer les contaminations alors que tout indique le contraire. C’est croire à Sainte Piquouze !
Des croyants ! Le sens critique se meurt. L'esprit logique est mort. La raison est enterrée. L'obscurantisme de notre temps attendait un culte à sa mesure. À sa mesure minable. À sa minuscule mesure. Il l'a trouvé. Les fanatiques de la piquouse sont entrés en religion.

Et ils s'y sont donné corps et âme — enfin, ce qu'il en reste. Ils n'en sortiront pas. Peu de religions, en effet, exigent un engagement aussi total — aussi irréversible — que le culte de Sainte Mille doses. Peu de religions exigent de leurs fidèles qu'ils fassent don de leur corps. Si les INCAS ! Qu'ils sacrifient jusqu'à leur sang, et jusqu'à cinq fois par an, sur l'autel de promesses d'un paradis terrestre sans cesse repoussé, pendant que se répand l'enfer.

18.Posté par toxine le 25/12/2021 15:41

" La base de données de la pandémie présumée de Covid-19
Plusieurs milliards de personnes dans plus de 190 pays ont été testées (ainsi que retestées) pour Covid-19 à l’aide du test PCR qui est défectueux et invalide.

Nous parlons d’environ 260 millions de prétendus « cas confirmés de Covid-19 » (PCR positifs) au niveau mondial.

La pandémie aurait causé plus de 5 millions de décès liés au Covid-19.

Ce sont des nombres absurdes et sans signification. C’est un grand mensonge.

Et cette base de données sert à justifier l’imposition du « virus tueur » à ARNm du Covid-19, sans parler du « passeport vaccinal ». "

bienvennuie sur la planète des SINGES...et des covidiotcrtaes scientistes corrompus

19.Posté par Allava Comjtepousse le 26/12/2021 23:15

Moi je vis au Rwanda depuis 5 ans. La crise du covid a duré 6 mois en 2000. Depuis fin 2000 on n'en parle plus, la vie est redevenue normale. Aucune vaccination n'a eu lieu, sauf pour les français à qui l' ambassade a promis l'enfer s'ils ne se faisaient pas vacciner (Johnson 1 seule et unique dose) en juillet dernier. Depuis 15 jours, l'ambassade nous gonfle à nouveau en nous racontant que finalement il faut d'urgence faire une nouvelle injection, avec Pfizer cette fois-ci ! Quand je raconte cela à mes amis rwandais, ils sont morts de rire...

20.Posté par Pas con du tout le 27/12/2021 09:47

Une voix discordante de plus dans le débat des pour et des contre quant aux incitations à la vaccination contre le Covid-19.

Le virologue Jean-Michel Claverie, professeur émérite à l'université d'Aix-Marseille, a estimé le 25 décembre sur BFMTV que ces nouveaux sérums (par ailleurs des prouesses scientifiques) n'étaient pas utiles ni pour empêcher d’attraper le virus ni pour empêcher la transmission du virus.

«Le vaccin n'est plus une arme», a ainsi assuré le fondateur de la Société française de virologie, s’il en a été une auparavant en 2020 où l’épidémie est tombée sans vaccins sans médicaments comme toutes les épidémies de grippe.

Des preuves ? «Le vaccin ne marche pas du tout ni pour empêcher la contamination ni pour éviter la transmission aux autres affirme le Pr Claverie.

On savait déjà que le vaccin n'empêchait pas la transmission du variant Delta de vacciné à vacciné (puisque le mutant Delta échappe aux effets du vaccin), ou de vacciné à non-vacciné (pour des raisons presque semblables).

Avec le variant Omicron, il fonctionne encore moins bien pour empêcher cette transmission», a-t-il étayé pire il a plus de possibilité de se multiplier plus vite que les deux autres. D'où, selon le scientifique, le grand nombre de cas en France, avec 104 611 personnes testées positives le 25 novembre, un record en 24 heures alors que sans vaccins, en 2020 nous avions 60496 cas.

Le vaccin ne marche pas du tout pour empêcher la transmission «La troisième dose de vaccin dure encore moins longtemps que les précédentes. On sait maintenant qu'au bout de trois mois, ce gain qui passe de 30% à 80% d'efficacité [avec le rappel] et même redescend à 30%. Donc il va falloir trouver une autre solution», a poursuivi Jean-Michel Claverie.

Avec le variant Omicron, le vaccin «n'est plus une arme». Plus grave, il se multiplie plus vite et «cette notion de troisième dose que l'on veut forcer est un petit peu illusoire».

Le déclin de l'efficacité des vaccins même après la dose de rappel soulève des inquiétudes. Ainsi le 20 décembre, Le Monde relevait par exemple, dans son entretien avec le PDG de BioNTech (à l’origine du vaccin à ARN messager produit avec Pfizer) Ugur Sahin, qu'une équipe allemande avait «fait récemment état d’une baisse très rapide de l’efficacité, même après trois doses». «Après trois mois, celle-ci retombait à 25%», indiquait le quotidien.

Le PDG de Pfizer reconnaissait que la perte de l’efficacité contre Omicron du vaccin Pfizer/BioNTech était «très probable» avec le temps, mais qu'il fallait encore en mesurer la rapidité accrue.

Face au déclin rapide de la protection des vaccins, la Haute autorité de santé (HAS) française prône (sans arguments) la réduction à trois mois du délai pour le rappel vaccinal. L'HAS se base sur des données faisant état d'«une remontée de l'efficacité vaccinale à 75% deux semaines après une dose de rappel».

Caramba, le patron de l'OMS a récemment mis en garde contre l'idée selon laquelle il suffirait d'administrer des doses de rappel pour se sortir de la pandémie de Covid-19 : «Aucun pays ne pourra se sortir de la pandémie à coups de doses de rappel et les rappels ne sont pas un feu vert pour célébrer comme on l'avait prévu», avait déclaré le 22 décembre Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'un point de presse à Genève.

Qui ne voit pas que l'épidémie flambe toujours. Et qu'elle se fout amplement de nos petits rituels de dévotion superstitieuse à Sainte Seringue.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes