MENU ZINFOS
National

Covid-19 en France: 80 nouveaux décès ces dernières 24 heures, 26 310 au total


187 pays dans le monde sont touchés par la pandémie de COVID-19. 4 millions de personnes ont déjà été atteintes. 275 527 personnes en sont décédées, mais 1,33 million de personnes en ont guéri. L’Europe reste toujours fortement impactée avec plus de 1,5 million de cas et de 150 000 décès. En France, depuis le 1er mars, on comptabilise 26 310 décès liés au COVID-19, soit 80 de plus que la veille. Le point du ministère de la Santé :

Par Aurélie Hoarau - Publié le Samedi 9 Mai 2020 à 21:58 | Lu 1781 fois

Covid-19 en France: 80 nouveaux décès ces dernières 24 heures, 26 310 au total
En France, hier, SOS médecins a réalisé 314 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 4% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 542 passages pour ce même motif, soit 2% de l’activité totale.

22 614 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 et 265 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures.

2 812 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation. 38 nouveaux cas graves ont été admis. Le solde reste négatif en réanimation, avec 56 malades graves COVID-19 en moins. 4 régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 75% des cas hospitalisés. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 104 hospitalisations, dont 23 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 95 829 personnes ont été hospitalisées. 56 038 personnes sont rentrées à domicile, sans compter les dizaines de milliers de personnes guéries en ville.

Depuis le 1er mars, nous déplorons 26 310 décès liés au COVID-19, 16 573 décès dans les hôpitaux et 9 737 décès dans les établissements sociaux et médicosociaux.

Nous remercions toutes celles et ceux, qui se sont mobilisés ces derniers mois. Ces efforts, ont permis de prendre en charge les patients atteints de COVID-19, mais aussi tous les autres malades. Tous les patients atteints de pathologies chroniques doivent poursuivre leurs soins et suivi. Tous les professionnels de santé sont mobilisés pour vous aider à poursuivre les actes de dépistages et de prévention en particulier la vaccination.

L’épidémie est toujours active et évolutive et le virus circule dans de nombreuses zones du territoire. Il nous faut poursuivre nos efforts pour promouvoir la distanciation physique d’au moins un mètre, l’ensemble des gestes barrières, dont le port du masque grand public quand la distance d’un mètre ne peut être respectée et la réduction, au maximum, du nombre de nos contacts. Ces mesures demeurent indispensables pour les semaines à venir. Cet esprit de responsabilité est nécessaire pour le bien de tous. Protégeons-nous les uns les autres !

Numéro d’information national offrant un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000





1.Posté par LadiLafé le 10/05/2020 07:45

Pourquoi il y a toujours des nouveaux décès, est-ce qu'il y a déjà eu des anciens décédés ou décédés une deuxième fois ?

2.Posté par Matthieu le 10/05/2020 08:41

L'épidémie touche à sa fin comme chaque année avec la grippe saisonnière, celle ci est simplement plus méchante que d'habitude

3.Posté par martin lane le 10/05/2020 13:04

Nous sortons du confinement dans les mêmes conditions que lorsqu'il nous a été imposé....

4.Posté par Matthieu le 10/05/2020 14:24

Si le gouvernement avait autorisé la nivaquine,nous n'aurions pas eu cette mortalité parmi nos vieux et nos malades,on a cherché quoi au juste ?

5.Posté par JORI le 10/05/2020 17:37

4. Matthieu. Vous êtes médecin ? 😂 😂

6.Posté par spartacus974 le 10/05/2020 19:26

Beaucoup de décès sont classés COVID sans aucune réelle investigation.Il faut donc prendre ces chiffres avec une très grande précaution.Mais,il faut remarquer que tous les chiffres sont en baisse constante depuis un certain temps comme si l'hypothèse du Professeur Raoult se vérifiait avec la courbe en cloche sur une douzaine de semaines.N'en déplaise aux idolâtres de la seconde vague.....

7.Posté par parlamer le 11/05/2020 08:18

« Pour la première fois de l’Histoire, la Cour constitutionnelle a jugé que les actions et les décisions d’entités européennes ont été au-delà de leurs compétences légitimes et qu’elles n’ont donc pas de validité en Allemagne », a déclaré le président de la Cour, Andreas Voßkhule. Dans un passage virulent, la Cour rappelle aux juges européens qu’ils sont les garants des traités et non l’inverse. Les magistrats ont utilisé le terme latin ultra vires, qui signifie « hors de ses compétences ».....

l' UE qui n'a pas aidé l'italie dès le départ... mais avec retard

Une Cour constitutionnelle allemande qui tire sur le frein....

La Racaille Empoisonne Manifestement la population...

Pas de tests pour ne pas détecter dans les écoles, au travail dans les transports....

Ne pas détecter pour ne pas soigner (avec le plaquénil +azytromycine ) en demandant aux médecins de ville

de ficher les patients atteins et renier leur serment d’Hippocrate, et le secret médical

Ne pas soigner pour terroriser et mettre en esclavage sanitaire les populations en première ligne

Bientôt les bobos gauchiottes mondialistes vont découvrir une France ou

les tours d'habitations des cités vont brûler

et des pompiers qui ne peuvent intervenir...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes