MENU ZINFOS
National

Covid-19 en France : 574 décès de plus en 24 heures


​Le Ministère des Solidarités et de la Santé fait état du nouveau bilan du coronavirus en France ce lundi 13 avril 2020.

Par LG - Publié le Lundi 13 Avril 2020 à 21:52 | Lu 2407 fois

De nombreux patients atteints du Covid ont été évacués par TGV médicalisé
De nombreux patients atteints du Covid ont été évacués par TGV médicalisé
En France, 98.076 cas sont recensés depuis le début de l’épidémie, soit 2673 cas confirmés de plus qu’hier et 32.113 personnes sont hospitalisées pour infection au COVID-19, soit 287 de plus qu’hier en tenant compte des sorties. 6821 patients dans un état grave nécessitent des soins en réanimation.

Au cours des dernières 24H, 227 nouveaux malades du Covid-19 ont été admis en réanimation. Le solde des admissions en réanimation, qui représente le nombre total de patients à prendre en charge en plus chaque jour est pour le cinquième jour consécutif négatif de 24 patients.

A l’hôpital, 9588 décès sont à déplorer depuis le 1er mars. Dans les établissements sociaux et médico-sociaux et sur la même période, elle s’élève à 5379 décès liés au COVID-19. Au total, 14967 décès sont ainsi à déplorer depuis le début de l’épidémie, soit 574 de plus qu'il y a 24 heures.

La France se situe actuellement dans une phase de "haut plateau"

Enfin, depuis le début de l’épidémie, plus de 27.718 personnes sont sorties guéries de l’hôpital. Il faut y ajouter les dizaines de milliers de personnes guéries en ville.

La dynamique constatée ces derniers jours semble ainsi se confirmer : l’impact de l’épidémie est majeur et la France se situe actuellement dans une phase de "haut plateau".

Dimanche soir, le ministère de la Santé avait annoncé qu'au cours des dernières 24 heures, 310 décès avaient été enregistrés en milieu hospitalier, soit 9.253 décès au total dans les établissements de santé depuis le 1er mars. Dans les 5.218 établissements sociaux et médico-sociaux, 5140 décès rattachés au COVID-19 étaient à déplorer depuis cette date. Au total, 14393 décès étaient enregistrés en France depuis le début de l’épidémie.





1.Posté par andrée le 13/04/2020 23:49

Le Dr. Nicole Delépine balance tout sur le décret du 28 mars autorisant l'euthanasie par Rivotril
Extrait du Décret n° 2020-360 du 28 mars 2020 complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire
« II.-Par dérogation à l'article L. 5121-12-1 du code de la santé publique, la spécialité pharmaceutique Rivotril ® sous forme injectable peut faire l'objet d'une dispensation, jusqu'au 15 avril 2020, par les pharmacies d'officine en vue de la prise en charge des patients atteints ou susceptibles d'être atteints par le virus SARS-CoV-2 dont l'état clinique le justifie sur présentation d'une ordonnance médicale portant la mention “ Prescription Hors AMM dans le cadre du covid-19 ”.

2.Posté par Ar-no le 14/04/2020 00:32

@andree Étonnant de venir citer ici un médecin anti-vaccins (http://docteur.nicoledelepine.fr/vaccin-gardasil-danger/) alors que la seule vraie solution contre le covid sera un vaccin...

3.Posté par parlamer le 14/04/2020 07:58

"Certaines études ont montré également l’intérêt du zinc en complément .

Depuis certains médecins de première ligne, que sont les médecins généralistes, laissés seuls avec leur débrouillardise, sans test et dépourvus de chloroquine, ont essayé des protocoles de traitement avec des molécules autorisées (azythromycine + sulfate de zinc) sans attendre les résultats des grandes études universitaires du type Discovery qui s’intéressent surtout aux malades moribonds.

Et ça fonctionne !

Bien sûr, ils n’ont pas fait d’études en double aveugle contre placebo avec une cohorte de milliers de patients mais entre ne rien faire et proposer un traitement sans danger, il y a toute une marge que certains ont franchi avec succès pour leurs malades.

Ce qui est étonnant, c’est que BFMTV n’en parle pas, que seuls sont interrogés les brillants hospitalo-universitaires tel Karine Lacombe.

L’embêtant , c’est que les témoignages remontent aussi bien en France qu’ à l’étranger et que l’on va se poser des questions.

Pourquoi avoir interdit le Plaquenil ?

Pourquoi n’avoir pas lancé un vaste programme de dépistage de la population ?

Pourquoi n’avoir pas tenu compte de ces remontées de terrain et proposer un protocole de traitement à tous les médecins généralistes afin de limiter les entrées en réanimation et limiter la durée du confinement?

Pourquoi n’avoir pas lancé une vaste étude auprès des médecins de premier recours sur ces traitements ?

Pourquoi les médias aux ordres se sont ils intéressés uniquement à la réanimation avec force reportage sur des services débordés et au confinement généralisé jugé indispensable malgré toutes les conséquences socio-économiques qui va en découler ?

Et si pour finir on voulait absolument nous imposer le vaccin indispensable pour nous sortir du confinement puisque – on vous le dit – il n y a pas de traitement ! "

4.Posté par Ti Tangue professeur le 14/04/2020 07:59 (depuis mobile)

Simi comprend bien le docteur de à Marseille est vraiment un fou ...un charlatan Y raconte n’importe de quoi , puisque domoun y « crève » et y préfère médicament Rivotril que de l’hydoxichloroquine » ?

5.Posté par Domino le 14/04/2020 08:00 (depuis mobile)

Doutant encore des chiffres, le plateau est encore haut, si on peut parler de plateau, continuité peut être. Notre futur quotidien ? Vivre avec et plus vivre ensemble.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes