MENU ZINFOS
Economie

Covid-19 à La Réunion: Une baisse d’activité sans précédent de 28 %


L’Insee, dans le cadre du partenariat Cerom, mesure l’impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 sur le tissu économique.

Par Aurélie Hoarau - Publié le Jeudi 7 Mai 2020 à 11:13 | Lu 1248 fois

Moins 28 % d’activité liée à la crise sanitaire du Covid-19 à La Réunion. "La perte d’activité a été immédiate", a constaté l’Insee. La part plus importante du secteur public dans l’économie réunionnaise amortit cette baisse par rapport à la métropole où la baisse s’élève à 33 %.
Le commerce est le secteur le plus touché par la crise. La contraction de l’activité est évaluée à 60 %, et contribue pour 6 points à la perte d’activité totale. Les commerces soumis à fermeture (décret du 23 mars 2020) représentent 41 % des surfaces commerciales (39 % en moyenne nationale). 
Les entreprises de la construction, quasi à l’arrêt, voient leur activité se replier de 80 % soit 5 points de la baisse totale. 
Fortement ralentie ou nulle, l’activité du secteur de l’hôtellerie-restauration (quelques enseignes se tournant vers la vente à emporter) perd globalement 70% de leur activité. 

56 % de l’emploi salarié privé en chômage partiel
Les activités agricoles et l’industrie agroalimentaire seraient nettement moins affectées par le confinement que les autres secteurs, note l’Insee. Avec la mise en place de circuits courts, l’agriculture semble avoir trouvé des solutions. Quant aux industriels de l’agroalimentaire, la production continue à un rythme "presque habituel afin de répondre à une forte demande de consommation des ménages en cette période de confinement".
Les dispositifs d’aide sont largement mobilisés, notamment le chômage partiel qui concerne plus de 100 000 salariés à fin avril, soit 56 % de l’emploi salarié privé, mais aussi les prêts bancaires garantis par l’État (376 millions d’euros préaccordés au 24 avril). "Les craintes sur les conséquences sociales de la crise restent néanmoins fortes : à La Réunion quatre salariés sur dix et un non-salarié sur deux exercent dans un secteur dont l’activité est réduite de plus de 50 %".
Point positif sur l’environnement, la chute du trafic routier se traduit en une baisse des émissions de gaz allant jusqu’à -70 %. La consommation d’électricité baisse également, jusqu’à moins 20 % en journée par rapport à la normale. Une baisse qui  illustre ce ralentissement sans précédent de la vie économique.




1.Posté par Matthieu le 07/05/2020 14:30

Quand on pense que le gouvernement Macron n'a même pas été capable de convoquer l'ambassadeur de Chine pour lui demander la vérité sur le virus qui s'est échappé du laboratoire P4 de wuhan

2.Posté par JORI le 07/05/2020 19:59

1. Matthieu. Parce que vous avez des preuves que ce virus se soit échappé du labo chinois ? 😂. Vous travaillez pour les services secrets ricains ? 😂 😂

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes