MENU ZINFOS
Santé

Covid-19 à La Réunion : 3 cas importés aujourd'hui, 2 des cas d'hier étaient autochtone


La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment 3 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 enregistrés à La Réunion ce dimanche 2 août à 15h00, soit un total de 667 cas depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020. Les 3 nouveaux cas sont des cas importés, concernant des voyageurs dépistés 7 jours après leur arrivée à la Réunion. Les deux cas en cours d’investigation hier, sont classés autochtones.

Par Aurélie Hoarau - Publié le Dimanche 2 Août 2020 à 15:37 | Lu 4651 fois

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE AU 2 août 2020


667 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 71% sont des cas importés.

 

• Bilan des cas investigués :
 

 

 

Cas cumulés

Variation par rapport à J-1

 

Cas importés
(personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire)

473

+3

Dont cas issus d’une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale

55

0

 

Cas autochtones secondaires
(personnes ayant un lien direct avec des cas importés)

79

0

 

Cas autochtones
(personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé)

115

+2

 

Nombre total de cas investigués

667

+5

 

 

• Situation sanitaire :
 

 

Nombre de cas

Variation par rapport à J-1

Cas hospitalisés hors service de réanimation

15

0

Dont cas issus d’une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale

12

0

Cas hospitalisés en service de réanimation

3

0

Dont cas issus d’une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale

3

0

 

 

 

Patients guéris (au 27/07/2020)

592

 

 

 

 

Décès de personnes atteintes du Covid-19

4

0

 

• Contact-tracing : plus de 4 900 personnes appelées individuellement et suivies

Le « contact-tracing » est un dispositif qui a pour objectif d’identifier et de rappeler toutes les personnes ayant été en contact proche avec un cas confirmé de Coronavirus pendant sa période de contagiosité (on parle de «sujets contacts» ou de «contacts»).

Ces personnes font l’objet d’une enquête téléphonique au cours de laquelle est évalué leur état de santé et leur est précisé l’importance de :

  • respecter un isolement strict (quatorzaine)

  • surveiller quotidiennement leur état de santé

  • appeler immédiatement le 15 en cas de difficultés respiratoires et signes d’étouffement

  • appeler son médecin traitant dès apparition de symptômes (pour un rendez-vous ou une téléconsultation) pour une prescription d’un test virologique

  • porter un masque en cas de contact en face à face avec d’autres personnes

 

Le dispositif de contact-tracing repose désormais sur 3 niveaux différents et complémentaires, assurés par :

  • le médecin traitant au premier niveau : identification de l’entourage familial le plus proche,

  • l’Assurance maladie au second niveau : identification milieu professionnel, amical …

  • l’ARS au troisième niveau : investigations des situations complexes et des cas regroupés en collectivités pour repérer précocement et limiter la formation de cluster.

 





1.Posté par David le 02/08/2020 16:24

Donc, si je comprends bien, les personnes montent dans l'avion, tout le monde se sent en sécurité (ceux qui sont dans l'avion et ceux qui vont les accueillir à la Réunion) puisque normalement ils ont fait un test négatif, et puis 7 jours après ceux qui volontaires uniquement font le test sont pour certains positifs (super donc en fait le système du test au départ ne marche pas vraiment); je vous laisse imaginer que dans les 50 % de ceux qui ne font pas le test 7 jours après, certains véhiculent tranquillement le virus et du coup, on ne s'en débarassera pas tant qu'il n'y aura pas de vaccin , et d'autant plus qu'avec le retour massif et la rentrée mi aout çà va sans doute repartir de plus belle... Un enfant de 10 ans vous poserai la question : mais pourquoi on ne teste pas tous les voyageurs 7 jours après, pour etre sur ? Ah mais peut etre que le Prefet et l'ARS pourraient répondre à cet enfant ? Mais ce qui m'étonne encore plus c'est qu'aucun journaliste ne traite ces sujets que se soit reunion 1ere et antenne réunion, personne ne s'interroge donc sur un système de dépistage défaillant ou pour le moins incomplet ???

2.Posté par Hugh le 02/08/2020 16:55

Si je comprends bien, les tests 72h avant d'embarquer ne servent pas à grand chose puisque des passagers arrivent tout de même avec le virus qu'ils auraient contracté dans les 72h après le test PCR demandé.

Alors, pourquoi ne pas instaurer également au moment d'embarquer dans l'avion un test sanguin instantané, même s'ils ne prouvent pas une efficacité totalement avérée ?

Ma femme est rentrée le 16 juillet de métropole avec un test obligatoire demandé par la compagnie AF.
Je suis allé la chercher à l'aéroport et nous avons fait une septaine à la maison. Certes pas obligatoire mais convenue entre-nous.
8 jours plus tard, nous étions, après un test en labo, heureusement tous deux négatifs à la Covid.

C'est à chacun de se prendre en main ou faut-il encore attendre des protocoles qui ne prouvent pas leurs efficacité ?

On marche sur la tête...

3.Posté par X le 02/08/2020 17:06

DAVID
Posez la question à ZINFOS , le roi de la subvention ...

4.Posté par Hugh le 02/08/2020 17:21

Une autre hypothèse sur un cas positif sept jours après son arrivée à La Réunion ou ailleurs même.

Le passager se présente avec un test PCR réalisé 72h avant d'embarquer. Il est négatif sinon, il n'embarque pas.
Donc !
Soit, il a contracté comme je le supposais tout à l'heure le virus après son test de départ, soit il n'a pas respecté la septaine et a contracté par un autre biais le virus après être arrivé et, de ce fait, cela supposerait qu'un cas autochtone lui ait transmis ?

La septaine ne doit-elle pas devenir obligatoire de retour de voyage ?
Qui va prendre la responsabilité de l'imposer ?

De ce fait de toutes mes suppositions, ne faut-il pas insister sur un double test. Celui de 72h avant de se présenter à l'aéroport et un test instantané sanguin ( 10 minutes d'attente ) avant l'embarquement dans l'avion ?

Les cas importés, autochtones et, importés autochtones seraient plus précis et cela permettrait de comprendre déjà cet imbroglio de tableau de résultat où il est difficile d'y voir clair.

Ensuite, c'est à l'ARS et la sécurité sociale de faire son boulot et de prendre ses responsabilités sur une septaine imposée et donc obligatoire ou pas.
Je ne suis pas décideurs et du coup j'interroge les instances de santé publique sur ces faits.

5.Posté par Mimi le 02/08/2020 17:55

Pourquoi le test au bout de 7 jours jours n'est-il pas obligatoire comme l'est le test au départ ? Pourquoi enlever les mesures qui assurent la non contamination à La Réunion ?
Abérrant !

6.Posté par Thierrymassicot le 02/08/2020 18:02

1.Posté par David le 02/08/2020 16:24

C'est sur que le système de dépistage 72 heures avant ne prévient pas que le voyageur se contamine en sortant du labo et soit positif en montant dans l'avion...La seule solution serait l'observance d'un stricte quarantaine( de 7 jours mini) dès le pied posé sur l'île..

Et oui, on ne se débarrassera pas du virus tant qu'on aura pas de vaccin, c'est le message d'alerte hier de l'OMS

Ce qui n'est pas rassurant, c'est qu'un vaccin contre un coronavirus n'a jamais pu être effectué pour les humains...Il me semble qu'uniquement un vaccin pour les canidés concernant un corona a pu être élaboré......Mais, bon, vu les moyens mis en place, l'effort planétaire pour y arriver, il devrait quand même être possible d'avoir une bonne nouvelle..Et puis, n'oublions pas non plus qu'un traitement sera surement découvert, rapidement espérons-le.

7.Posté par Pascale le 02/08/2020 22:27

Mais concrètement Asticot, trouves tu toujours que cette gestion de crise de la part de l'ARS a vraiment été plus qu'exemplaire? :) MDR MDR!!!!
La preuve étant des malades arrivent encore en masse.... :) et le nombre de cas 100% autochtone va sans doute exploser sous peu... :)
Pour le vaccin je te le laisse, car c'est plus qu'évident que c'est fait volontairement pour nous injecter je ne sais quoi...

8.Posté par Pascale le 02/08/2020 22:28

@Mimi: parce que tout ceci n'est que de la poudre aux yeux! :) s'ils le voulaient vraiment il n'y aurait plus aucun cas ici... :)

9.Posté par Thierrymassicot le 03/08/2020 00:31

Pascale tu es de plus en plus ridicule.

10.Posté par Gramoune le 03/08/2020 03:34

Avec tous le trafic aérien de cet été... on peut s’attendre à une hécatombe en mi septembre... le petit jeu du va et vient entre Saint Denis de la Reunion et de Paris de France va nous coûter cher. Mais bon que voulez vous les gens aiment bien faire mumuse en avion. Vivement que les tarifs retrouvent leurs prix initiaux. je me souviens du temps où nous avions 2-3 vols par semaine pour Paris de France. C’était le bon temps. C’était la Reunion paisible. Nous étions moins zoreyisé dans notre mode de vie... et en plus moins d’avion=moins de pollution. Que du positif. Vivement le doublement voire le triplement des prix du billet Paris France-Saint Denis Reunion.

11.Posté par Mimi le 03/08/2020 06:18

.Posté par Pascale le 02/08/20
Notre gouvernement l'a dit. Le confinement était pour FREINER la Covid. Maintenant qu'il y a moins de cas, les médecins absobent mieux le flux de malades.
Mais ici, cest possible de ne pas avoir une catastrophe sanitaire comme en Métropole et pourtant ces autorités laissent infectent notre île.
À chaque fois leurs mesures ont une faille pour laisser le virus passer par un trou. Tout est fait avec des mesures défaillantes.
Il faut certes, continuer de vivre mais imposer absolument des mesures correctes sinon ça va être mauvais pour La Réunion. Avec les cas autochtones purs de ces derniers jours, ça craint pour nos fesses. Je pense aux petits vieux et les personnes fragiles... 😔

12.Posté par Jo le 03/08/2020 06:35

Dans l’avIon et pendant 7 jour ils ont pu contaminé plein de gens en commençant par leur proche.

Et encore pensons à ceux qui ne font pas les test 7 jour après vu que c pas obligatoire

13.Posté par Veridik le 03/08/2020 06:40

Massicot sera le 1er à aller se faire vacciner ensuite pour montrer que l'ARS et L'OMS font de l'excellent travail

14.Posté par parlamer le 03/08/2020 09:45

est ce que ces cas était des personnes malades ?

peut être faudrait il que les médias arrentent d'enfumer la population avec sa propagande sanitaire ?

15.Posté par parlamer le 03/08/2020 10:14

Un autre point interpelle la généticienne : la technique choisie de vaccination va modifier votre profil génétique. Il s’agit donc d’un changement fondamental pour l’espèce humaine qui ne peut et ne doit être décidé par quelques politiques financés par Bill Gates et alliées de FB et Google et imposé à des milliards d’individus. Mme Henrion-Caude nous dit son désespoir sur la politique de vaccination obligatoire contre le Covid par un vaccin OGM, déjà décidée en Italie et qui se profile largement en Europe et en France en particulier si nous ne réagissons pas.

16.Posté par spartacus974 le 03/08/2020 10:29

Il faut à tout prix différencier personnes malades et personnes positives au test PCR.Beaucoup parlent et racontent n'importe quoi en diffusant de l'angoisse et des contradictions.Un test PCR positif n'est pas une preuve de contagiosité.En Corée,de nombreuses personnes guéries présentaient encore un test PCR positif.L'ARN viral peut être détecté longtemps après la disparition du virus infectieux.Il est raisonnable de penser que bon nombre de personnes positives à la PCR actuellement furent contaminées au plus fort de l'épidémie.
Les adeptes de la seconde vague basent leurs élucubrations sur aucune base scientifique sérieuse et nous font penser aux oracles de l'Antiquité.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes