MENU ZINFOS
Océan Indien

Covid-19 : 971 décès ces trois derniers mois à l'île Maurice


Par E. Moris - Publié le Mardi 9 Novembre 2021 à 19:43

Ville de Curepipe
Ville de Curepipe
Les chiffres font froid dans le dos. Le député Eshan Juman est revenu sur sa Prime Minister’s Question Time (PMQT) lors de la séance parlementaire de ce mardi 9 novembre, adressée à Steven Obeegadoo, Premier ministre par intérim, en l'absence du Premier ministre en mission en Angleterre.

Selon les chiffres fournis, le pays enregistre le taux le plus élevé de mortalité lié au Covid-19 comparé à d’autres pays et ce malgré le taux élevé de vaccination. Si Steven Obeegadoo concède piteusement que la Covid-19 est devenue « imprévisible », cela après avoir fanfaronné auprès des médias locaux et à l'étranger que les mesures du gouvernement étaient exemplaires, allant jusqu'à parler de Maurice comme un cas unique au monde, probablement le « meilleur élève » de la région Afrique et océan Indien. Omettant au passage les chiffres falsifiés volontairement du nombre de cas de Covid et des décès sur l'île.

 «On a même reçu les félicitations de l’OMS et du président Biden...»

Ce mardi, le ton a changé face à la situation critique et alarmante. En effet, du 1er octobre au 4 novembre dernier, 122 personnes ont succombé à la Covid-19, soit une moyenne de trois morts par jour. Plus de 1000 morts en trois mois comparé à la même période l'année dernière.

2021 : Au mois d'août : 175 décès, septembre : 304 décès et pour le mois d'octobre : 492 décès, soit un total de 971 décès. Par ailleurs, ces dernières 24 heures selon le député travailliste, 1932 cas positifs ont été recensés. 

Rappelons que quelques jours après la réouverture des frontières, soit le 25 septembre 2021, invité sur une radio privée, le numéro 2 du gouvernement, le même Obeegadoo, avait affirmé haut et fort : «Le pire est derrière nous». La question se pose, n'est-ce pas là une responsabilité criminelle de la part des autorités ? A quoi joue le High Level Commitee présidé par le Premier ministre ? 

La nouvelle est tombée ce mardi soir, la ministre de l'Education a annoncé la fermeture des écoles à partir de ce mercredi 10 novembre. Le retour des cours en ligne reprennent à partir de ce jeudi. 




1.Posté par Caf le 09/11/2021 20:22

J espere que cela va en dissuader d'y aller...ce serait le rêve....pei la envahi!

2.Posté par Asticot le 09/11/2021 21:02

[Mode Asticot ON]

oui, on peut mourir en étant vacciné. Mais c'est une forme moins grave de la mort.

[Mode Asticot OFF]

3.Posté par Bin le vaccin ? le 09/11/2021 21:33

% de personnes complètement vaccinées 67,6 %

4.Posté par tonton le 09/11/2021 22:55

Bon, je ne sais pas qu'est qu'il font.... si leur chiffres sont truqué, ou pas.

Mais quelque chose ne cloche pas. Les Réunionnais et les Mauriciens ne sont pas si different.

Il y a quelque chose avec leur traitements ??? Je suppose que ce ça. Ils doivent suivre strictement les recommendation de l'OMS, der leur Marabout, ou de leur Président.

===
Ma fille travaille en étudiant dans le CHU de Strasbourg. Et j'étais surpris d'apprendre qu'ils ont toute liberté de prescrire. Meme l'hydrochloriquine n'est pas banni (on entends autrement dans la presse).
ils administrent Corticoïdes + 3-4 médicaments. Strasbourg n'utilise pas l'hydrochloriquine dans son "mélange", mais elle connaissent d'autre hopitaux qui l'utilisent.

La bas, c'est assez sous controle, sauf qu'ils se font chier: ils n'ont plus le droit de prendre des congés depuis 1an1/2.
Les morts? Existent, vacciné, comme anti-vax. Surtout parmis les vieux (+75/80 ans).
Rien à dramatiser (contrairement à notre marabout "president").

===
lol, je sais seulement: il y a plus de mensonges qui tournent autour de cette "maladie" que des vérités.
Et l'Ile Maurice, ils sont champion....

Hey, préfet, pourquoi tu envoys encore des Réunionnais à Maurice?? Tu veux qu'ils meurent la bas ?
C'est l'irresponsabilité No1 de la Réunion, (toute suite apres: Ladoucette).

Ca devrait bien t'arranger, non? Ah, tes fonctionnaires ils ont besoin d'une pause, de relaxation??
>Mais allez aux Kerguelen, et restez la bas, svp. Infectez les penguins, si sa vous amusent. Ils accepteront aussi de se faire vacciner. C'est de la clientele de ton niveau.

J'ai pas besoin de ton vax: j'évite les gens (comme toi). Ca suffit. Car je ne tripotte pas n'importe qui. Et en Avril on élira un autre président, et tu sera: viré. Hourrah, les vacances aux Kerguelen !
Le calme reviendra.

5.Posté par Fantomette le 10/11/2021 05:16

Ces chiffres sont erronés ! En septembre 60 morts …

6.Posté par Un Réunionnais à Maurice le 10/11/2021 09:22

En matière de responsabilité criminelle de la part des autorités, vous en savez quelque chose, puisqu'au début de la pandémie les autorités françaises avaient affirmé que le masque ne sert à rien,suivirent ensuite des dizaines de milliers de morts. C'est bien beau de regarder la paille dans les yeux de voisin, mais il serait mieux de vous occuper du poutre dans les votre !

7.Posté par Yab le 10/11/2021 15:47

Post 2,
C'est quoi une mort moins grave ?
Je ne savais pas qu'il existait des niveaux de gravité dans la mort.

8.Posté par Appel à la résistance le 11/11/2021 12:09

80% de la population à Maurice a été vaccinée. Est-ce discutable ? Si cela ne l'est pas, comment les partisans qui se sont fait inoculer un vaccin pour combattre le covid19 vont-ils comprendre cette nouvelle épidémie de coronavirus alors qu'ils se croyaient protégés par la vaccination justement?

Comment peuvent-ils essayer de faire croire que les 20% de non vaccinés sont la cause de la reprise de la contamination. On attend encore leurs arguments. Alors que la nouvelle épidémie se fait, tout simplement, avec un virus muté un delta comme aux Indes voici quelques mois.

Les scientifiques avait averti en 2020 que les virus variants allaient profiter des succès des vaccins ciblés sur les virus de souche pour envahir le terrain libéré avec une vitesse augmentée mais une virulence amoindrie.

9.Posté par Appel à la résistance le 11/11/2021 13:32

MAURICE pourrait bien s'inspirer de ce qui s'est passé aux INDES.

Le 7 mai 2021, au plus fort de la flambée du virus variant delta indien, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré : « L’Uttar Pradesh (fait) le dernier pas pour enrayer le COVID-19 ».

L’OMS a noté que « les équipes gouvernementales de cet ETAT traversent 97 941 villages dans 75 districts en cinq jours dans le cadre de cette activité qui a débuté le 5 mai dans l’État le plus peuplé de l’Inde, qui compte 230 millions d’habitants ».

L’activité comprend un programme agressif de test et de traitement de porte à porte avec des kits de médicaments. L’OMS explique : « Chaque équipe de surveillance est composée de deux membres qui se rendent dans les maisons des villages et des hameaux éloignés pour tester toutes les personnes présentant des symptômes du COVID-19 à l’aide de kits de test rapide antigéniques. Les personnes dont le test est positif sont rapidement isolées et reçoivent un kit de médicaments accompagné de conseils sur la gestion de la maladie ».

L’OMS poursuit : « Le jour de l’inauguration, les agents de terrain de l’OMS ont surveillé plus de 2 000 équipes gouvernementales et visité au moins 10 000 foyers ».

Ce reportage a été publié sur le site Web officiel de l’OMS en Inde. Ce site détaille le travail de l’OMS contre le COVID-19 en Inde, y compris une discussion sur son « Cours en ligne pour les équipes de réponse rapide ».

Ces équipes sont les équipes gouvernementales dont il a été question plus haut et qui ont été chargées de mener le programme de test et de traitement à domicile dans l’Uttar Pradesh. En discutant du rôle de l’équipe de réponse rapide (RRT), le site de l’OMS rapporte,

« L’OMS a produit et publié ce cours à l’intention des équipes d’intervention rapide travaillant aux niveaux national, sous-national, du district et du sous-district pour renforcer la réponse à la pandémie, avec le soutien du Centre national de contrôle des maladies, du ministère de la Santé et du Bien-être familial, du gouvernement indien et des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies.

Les équipes d’intervention rapide bénéficient du soutien des CDC des États-Unis, sous l’égide de l’OMS. Ce fait valide encore plus le programme de test et de traitement de l’Uttar Pradesh et confirme qu’il s’agit d’un effort conjoint de l’OMS et des CDC.

La partie la plus révélatrice de l’article de l’OMS est peut-être la dernière phrase : « L’OMS aidera également le gouvernement de l’Uttar Pradesh à compiler les rapports définitifs ».

Cinq semaines plus tard, le 14 juin 2021, les nouveaux cas avaient chuté de 97,1 % et le programme de l’Uttar Pradesh a été salué comme un succès retentissant.

Selon ZeeNews of India, « la stratégie de dépistage, de test et de traitement donne des résultats ».

« L’État dirigé par Yogi a également enregistré une forte baisse du nombre de cas actifs de COVID, qui est passé de 310 783 en avril à 8 986 aujourd’hui, soit une réduction remarquable de 97,10 % ».

Le 2 juillet 2021, trois semaines plus tard, le nombre de cas avait diminué de 99 %.

Le 6 août 2021, le black-out médiatique de l’Inde sur l’Ivermectine a pris fin avec les reportages des grands médias.

Les médias occidentaux, y compris les grands médias, ont finalement reconnu ce que contenaient ces trousses à pharmacie de l’Uttar Pradesh. Parmi les médicaments, il y avait de la Doxycycline et de l’Ivermectine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes