MENU ZINFOS
Santé

Covid-19 : 200 tests réalisés au marché du Chaudron ce mercredi


Il y avait foule ce mercredi matin au stand de l’ARS au marché du chaudron. L’opération de dépistage du covid-19 prévoyait 200 tests qui ont été réalisés en quelques heures seulement. Le coronavirus circule-t-il dans ce quartier du chef-lieu ? Réponse dans 48 à 72 heures.

Par - Publié le Mercredi 29 Juillet 2020 à 11:53 | Lu 1218 fois

Derrière les étals de fleurs, de fruits et d’épices, une foule fait la queue devant un stand pas comme les autres. Sous deux grandes tentes blanches, les volontaires se soumettent à un dépistage au covid-19, gratuitement et sans ordonnance.

"On m’a enfoncé un espèce de bâtonnet tout au fond du nez. Ils l’ont tourné pendant dix secondes et ça chatouille! Ça fait mal aussi ! Faut bien respirer par la bouche !" nous raconte Marissa, encore un peu secouée par l’expérience. La jeune femme s’apprête à prendre l’avion prochainement, et doit donc se faire dépister avant d’embarquer.
 
 
 

Monique elle, est rentrée de voyage il y a plusieurs semaines. Et même si elle a déjà réalisé un test avant de rentrer sur son île, elle préfère se rassurer: "C’est pour me sentir un peu plus en sécurité. Je l’ai déjà fait mais malgré tout c’était pas évident. Sur le coup ça pique un peu, mais c’est pour la sécurité de tous donc c’est important. Et surtout ce n’est parce qu’on fait le test qu’il ne faut plus respecter les gestes barrières !"
 
 
 

"Je suis venu me faire tester parce que je repars en métropole, c’est la fin des vacances ! ". Bien que Yannick ne soit pas obligé d’avoir un test négatif pour décoller, ce dernier tient à protéger ses proches et toutes les personnes qu’il croisera durant son voyage. "Le test est désagréable, mais ça passe vite" raconte-t-il.
 
 

"Il ne faut pas hésiter à le faire, ça chatouille c’est tout !" nous rassure Martine, qui s’apprête également à repartir vers l’hexagone.
 
 

Au total, ce sont 200 tests RT-PCR qui ont été réalisés par l’ARS ce mercredi matin, en quelques heures seulement. "Il y a foule, les gens sont là depuis tôt ce matin. Je pense que c’est parce qu’ils sont inquiets. Cette belle opération était nécessaire pour rassurer la population", indique Marie-Anick Andamaye, adjointe au maire de Saint-Denis et déléguée à la promotion santé.
 
 

"C’est également l’occasion de discuter, de rappeler les gestes barrière, et surtout d’insister sur l’importance de porter le masque dans les lieux publics clos. C’est le seul moyen de se protéger et de protéger les autres !"
 
 

Et pour ceux qui n’auraient pas eu l’occasion de se faire tester ce mercredi, une nouvelle opération est prévue au marché des Camélias ce vendredi.



Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Laurent le 29/07/2020 15:20

On oblige les passagers à faire un test covid pour entrer à la réunion , ce qui me paraît logique pour la santé de tous !!! Mais pour tous les personnels naviguants qui habitent à la réunion où qui font escale à la réunion , je serai bien curieux de savoir s'ils le font à chaque fois qu'ils reviennent à la réunion

2.Posté par Veridik le 30/07/2020 01:44

https://m.youtube.com/watch?v=cfke3ip2h50

3.Posté par Alain JAN le 30/07/2020 11:47

Seuls les résultats de Saint Louis sont connus (Tous négatifs). Pour Saint Paul et les autres villes, pas de nouvelles.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes