MENU ZINFOS
Santé

Covid : 1 Réunionnais sur 12 est positif


L'épidémie de coronavirus est toujours en progression à La Réunion. La quatrième vague est marquée par les variants Delta et Omicron, plus virulents. Plus de 70.000 personnes sont actuellement positives au covid dans l'île.

Par - Publié le Mercredi 26 Janvier 2022 à 16:22

Plus de 46.000 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés sur la semaine glissante du samedi 15 au vendredi 21 février selon l'Agence régionale de Santé et la préfecture. La circulation du coronavirus n'a jamais été aussi active à La Réunion.

La pression hospitalière est aussi à un niveau jamais atteint avec plus de 300 personnes hospitalisées, dont près de 70 actuellement en réanimation.

Ce sont plus de 70.000 Réunionnais qui sont classés dans la catégorie des "cas actifs". C'est là aussi un record. Ce nombre prend en compte les nouveaux contaminés et ceux qui ne sont pas encore guéris. 

On dénombre donc au moins 1 Réunionnais sur 12 qui est actuellement positif au covid.

Cas actifs

71.260 personnes sont actuellement positives au covid à La Réunion. Elles peuvent être asymptomatiques, malades mais isolées à domicile ou hospitalisées. 

Ces personnes peuvent avoir contracté le virus il y a quelques jours ou quelques semaines mais sont toujours positives. Elles peuvent donc être actuellement contagieuses ou non.

Les mesures à La Réunion

Le préfet a lancé un appel au respect des gestes barrières et à une mobilisation pour la vaccination pour limiter l'impact de la fin de la vague Delta sur le taux de réanimation. Les mesures de couvre-feu sont actuellement toujours en vigueur à La Réunion et au moins jusqu'au 7 février. Le plus haut représentant de l'Etat à La Réunion a expliqué qu'un plan de désescalade n'interviendrait qu'une fois le pic de l'épidémie passé.


Baradi Siva
Rédacteur en chef adjoint Qui a fait quoi, où, quand et pourquoi ? 📧 baradi.siva@zinfos974.com 📞 06... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ah ouais le 26/01/2022 17:05

Du 15 au 21 février... retour vers le futur😂

2.Posté par Jean cachesex le 26/01/2022 17:22

Ça fait 0 sur 6 c'est rien du tout lol...
Pourquoi s'inquiéter ??? Pfuuu

3.Posté par MICHOU le 26/01/2022 17:47

Lettre à TOUS nos ELUS de FRANCE et de NAVARRE aux hommes de loi
La vaccination n'est pas obligatoire et ne l'était pas l'an dernier.
On a pris en otages les citoyens et beaucoup ont du faire les deux injections avec un délai de validité de sept mois.
La question que je pose c'est si c'est légal de restreindre à 4 mois avec effet rétroactif?
Tout contrat qui n'est pas respecté est susceptible d'être annulé
On a trompé les citoyens en leur parlant de sept mois on ne respecte pas ce délai, il n'y avait pas de 3e vaccin envisagé donc comment contrer ce mensonge honteux et le rendre caduque?
Nous comptons sur vous pour nous aider svp

4.Posté par qoop le 26/01/2022 17:47

46000/70000*100=65.7%
Les 2/3 des cas actifs détectés datent de la semaine dernière.

Ça promet!

5.Posté par Elo le 26/01/2022 18:14

Comment y peut avoir ces chiffres puisque c'est en février?......2021 alors????
Il est fort ce monsieur.🤣🤣🤣

6.Posté par Mapilereksa le 26/01/2022 18:16

Tout cela aurait été évité avec le télétravail...mais non ! On préfère voir les gens crever et occuper les hôpitaux plutôt que de les faire travailler depuis chez eux. Ces dirigeants de la honte (chefs d'entreprise, élus, énarques, et tous ces grands messieurs se plaignant H24 de la violence qui monte dans ce pays) empoisonnent avec leur management de la non-confiance et s'étonnent ensuite de la résistance. J'en arrive à espérer une paralysie totale du pays par les contaminations. C'est la seule chose qui réveillera ce pays de moutons. Nous n'avons que ce que nous méritons.
Au passage les malades traités (on commence à admettre que ce n'est pas un vaccin...comme pour les masques au début etc.), vous morflez et vous aidez indirectement les responsables de la situation par vos impôts : PGE, aides diverses et variées. Vous, vos enfants, vos petits-enfants paieront la médiocrité de ces sournois par la dette. BRAVO ! Et n'oubliez pas : En Marche avec les gentils : Pécresse, Hidalgo et celui dont on ne ne nomme plus le nom. Zemmour, Le Pen et Méléchon sont des méchants pour qui il ne faut surtout pas voter.

7.Posté par cam"mome"mille kom twé le 26/01/2022 18:30

microbe part ci microbre par la mi comprend pas poukwa la mori vende bon marsé

8.Posté par Squid le 26/01/2022 19:31

1 personnes testée 3 fois positive dans une semaine est elle comptée 3 fois dans Les chiffres de L'ARS svp?

9.Posté par Ti-Tang le 26/01/2022 20:16

Et alors ? Positif ne veut pas dire malade !
Un bon système immunitaire vient SEUL à bout de ce virus ; pas besoin de " vaccin " plus dangereux que ce virus .
Que l'on arrête de terroriser le moun avec ces contaminations ; le seul facteur qui doit inquiéter , c'est le taux de létalité , pas les chiffres surgonflés matraqués aux infos .
Préservez et renforcez votre immunité naturelle : c'est votre meilleur " vaccin " .

10.Posté par Redbull le 26/01/2022 20:24

Et alors ?

11.Posté par JORI le 26/01/2022 21:31

8.Posté par Squid le 26/01/2022 19:31
Combien de personnes dans ce cas ?? 😂 😂 😂

12.Posté par Dr Anonyme le 26/01/2022 22:08

Mais il faut se réjouir de l’avalanche de signaux positifs, en ce début 2022 !
La meilleure nouvelle : nos enfants seront bientôt écartés de cette pseudo-vaccination.
Mi-janvier, seulement 3 % des enfants de 5 à 11 ans avaient été vaccinés contre le covid. 3 % !
Alors que la vaccination dans ces tranches d’âge est, depuis un mois, recommandée par nos autorités !
Le 22 décembre 2020, le ministre Olivier Véran l’a annoncé chez Jean-Jacques Bourdin comme un fanfaron : « Nous ouvrons aujourd’hui la vaccination pour les enfants, c’est officiel, je peux vous l’annoncer. Il faut vraiment engager cette vaccination des enfants. Il y a environ 350 centres en France qui l’assureront. Il y a également les médecins de ville, les pharmacies à partir de fin décembre »
Et d’ajouter : « Les données sont très rassurantes et le vaccin est efficace ». Le lendemain, notre ministre a même joué au marketing rodé : feindre l’emballement de la population pour le « produit » : « Nous constatons un engouement des premiers jours pour cette campagne vaccinale des enfants. Hier, 15 000 rendez-vous ont déjà été pris. La plupart des rendez-vous sont déjà partis, comme des petits pains ».
En réalité, c’est raté : cette campagne est un échec complet, et c’est tant mieux !
C’est un bon signe de la santé mentale des parents, qui semblent avoir compris que c’était une folie d’injecter un produit expérimental à des enfants qui ne risquent rien du covid !
La meilleure nouvelle : nos enfants seront épargnés comme dans les pays qui nous entourent. Mieux les uns après les autres, ces pays abandonnent les restrictions !
C’est fait : l’Angleterre élimine toutes les restrictions ! Dès cette semaine le port du masque ne sera plus imposé nulle part: évidemment pas à l’extérieur, mais pas à non plus l’intérieur ;
Toutes. Le télétravail ne sera plus recommandé ;
Toutes : le passe sanitaire, déjà très peu utilisé (uniquement pour les grands rassemblements et les boîtes de nuit), sera totalement abandonné.
Toutes. Et dans quelques semaines, les « covidés » ne seront même plus obligés de s’isoler. C’est logique : « nous n’obligeons pas légalement les gens à s’isoler s’ils ont la grippe », a rappelé Boris Johnson.
Le ministre de la santé britannique : « Nous devons apprendre à vivre avec le covid de la même manière que nous avons appris à vivre avec la grippe », car « nous ne pouvons pas éradiquer ce virus et ses futurs variants ». La vaccination risque de nous donner un variant dangereux.
Et l’Espagne est en train de prendre le même chemin. Pedro Sanchez, le président espagnol, a déclaré vouloir « grippaliser la covid et la traiter comme une maladie infectieuse présente de façon latente ou en permanence ». Et pour lui, cela veut dire qu’il faut arrêter de compter les cas ! C’est du bon sens : pour la grippe, on n’a jamais testé tout le monde pour compter les cas positifs un par un. Eh bien pour le coronavirus, c’est tout aussi inutile, désormais, et cela coûte un « pognon de dingue » !
En janvier, les tests PCR ont coûté plus de 1,5 milliard d’euros en France – soit l’équivalent de la « rallonge » accordée aux hôpitaux pour la totalité de l’année 2021!
En Espagne, on a compris qu’il fallait arrêter cette folie : déjà 5 régions ont déjà abandonné le comptage des cas. Fini les tests massifs, au moindre symptôme. A la place, et comme pour la grippe, ce sera aux médecins de famille et aux hôpitaux de surveiller l’épidémie.
Même logique, et même type de discours, en Norvège : « Nous sommes maintenant dans une nouvelle phase où nous devons considérer le coronavirus comme l’une des nombreuses maladies respiratoires à variation saisonnière » (Geir Bukholm, directeur adjoint de l’institut de santé publique)
Même Anthony Fauci, le « pape » du covidisme aux États-Unis, a reconnu publiquement que le covid-19 ne pouvait pas être éradiqué et qu’il ne fallait pas « laisser ce virus dominer nos vies beaucoup plus longtemps ».
L’autre bonne nouvelle, c’est que des « bombes de vérité » commencent à se multiplier, dans les grands médias. Toutes ces vérités « complotistes » sont désormais reconnues !
Le Pr Raoult, montre que la vaccination provoque une augmentation du nombre de cas. Plutôt que de protéger les populations, la vaccination de masse les rend désormais plus vulnérables à l’infection – ce qui est encore illustré par l’explosion de cas inouï en Israël, qui en est à la 4ème dose !
Mais le Pr Raoult n’est pas le seul à commencer à sortir des vérités « indésirables ». Ainsi, les médias commencent à reconnaître que beaucoup de gens sont hospitalisés malades de leurs affections habituelles mais grâce au test RT-PCR an cours d’abandon « avec le covid », et non pas « à cause du covid » !
Un rapport danois a évalué ce nombre à 23 % : c’est la proportion de patients arrivés à l’hôpital pour une autre maladie, un accident ou un accouchement mais testés positifs en arrivant comme le reste de la population!
En France, les autorités ont fini par lâcher les chiffres : ce sont bien 20 % des hospitalisés qui arrivaient pour autre chose que le covid, avant même Omicron !
Et pour les jeunes de 20 à 40 ans, c’était même plus de 40 %, ce qui nous était bien caché jusqu’ici, pour nourrir les peurs sur un nombre soi-disant « élevé » de jeunes hospitalisés pour covid !
Autre évidence qui commence à sortir dans les médias français : le passe sanitaire ou vaccinal ne freine en rien l’épidémie. Le Pr Eric Caumes l’a dit haut et fort, sur plusieurs plateaux de télé et de radio : « d’un point de vue épidémiologie, santé publique, médical, le passe vaccinal est clairement une erreur ».
« Le passe vaccinal est une punition. C’est une affaire de campagne électorale. Ça a été fait dans une optique d’ennuyer les personnes qui ne se font pas vacciner. On ne peut pas bâtir une politique de santé publique sur le fait d’emmerder une partie de la population »
À propos de passe, on a entendu une belle « bombe » sur LCI récemment. Un médecin généraliste y a déclaré que les régions espagnoles qui ont appliqué le passe sanitaire avaient plus d’infections que celles qui ne l’ont pas appliqué ! « Il y a moins de propagation d’épidémie à Madrid (qui n’applique pas le passe) qu’à Barcelone (qui l’applique) », a-t-il déclaré.
Comme il ne fait pas bon dire ce genre de choses, LCI a rapidement essayé de limiter les dégâts sur son site Internet tout en avouant que les 3 régions espagnoles qui ont le plus de cas sont bien des régions qui appliquent le passe sanitaire.
Bref, dans le meilleur des cas, le passe sanitaire ne sert à rien et plus probablement, il aggrave la propagation de l’épidémie en laissant croire aux vaccinés porteurs d’un « passe » qu’ils ne peuvent plus ni être contaminés ni contaminer les autres. Or, comme le dit bien le Pr Caumes, « On voit bien que le vaccin n’empêche pas la circulation du virus en population générale, on en a la constatation tous les jours ».
Même le PDG de Pfizer reconnaît la faible efficacité de son vaccin !
Dans une interview, M. Bourla a dit, mot pour mot que, face à Omicron, « deux doses de vaccin offrent une protection très limitée, voire aucune protection ». Bien sûr, il prétend que la 3ème dose a une certaine efficacité, elle, mais ceux qui se sont arrêtés à 2 doses seront déjà contents d’apprendre que cela ne les protège en rien !
Même les autorités avouent
Surtout qu’il est dangereux de multiplier les doses : même l’Agence européenne du médicament (EMA) commence à tirer la sonnette d’alarme. « Des vaccinations répétées dans un intervalle de temps restreint ne représenteraient pas une stratégie durable sur le long terme », a déclaré Marco Cavaleri, chef de la stratégie vaccinale de l’EMA.
Pourquoi ? La réponse de l’expert européen fait froid dans le dos :
« Si nous avons une stratégie dans laquelle nous donnons des rappels, disons tous les quatre mois environ, nous finirons, potentiellement, par avoir des problèmes avec la réponse immunitaire. Il faut donc veiller à ne pas surcharger le système immunitaire par des vaccinations répétées. »
En clair, à force d’être en contact répété avec la protéine « spike » contenue dans le vaccin, notre système immunitaire pourrait ne plus la considérer comme une ennemie et ne plus s’activer en cas d’infection ! Bref, la stratégie du « tout vaccin » apparaît de plus en plus pour ce qu’elle est : une erreur massive.
On vous dit que vous avez besoin de doses nouvelles tous les 3-4 mois pour maintenir un semblant de protection (je répète : même le PDG de Pfizer dit que 2 doses ne protègent plus) mais en même temps, on vous prévient que faire des doses répétées pourrait être problématique !
Bref, on est vraiment arrivé au bout du bout de l’échec de ces soi-disant vaccins.
La République tchèque en a même tiré toutes les conclusions, en renonçant officiellement à rendre le vaccin obligatoire pour les plus de 60 ans (une mesure pourtant actée en décembre !).
Beaucoup de pays sont encore dans la folie covidiste : l’Autriche, qui a acté l’obligation vaccinale, en vigueur dès le début du mois de février et bien sûr la France, qui instaure un passe vaccinal inutile et liberticide au moment où l’épidémie ne fait presque plus de victimes.

13.Posté par Comite Europeen de Fact Checking le 26/01/2022 23:16

Tremblez. Ne regardez pas ce que votre pays est entrain de devenir. TRRRREMBLEZ c est tout.

14.Posté par Patoche le 27/01/2022 04:26

@ 12 Dr Anonyme

Question au cas où tu es vraiment docteur dans la science hasardeuse, inexacte et très peu développée qu’est la médecine.

Vous avez tué combien de patients (clients) en 2021 à cause d’une faute professionnelle? ( erreur de diagnostic, mauvaise prescription médicamenteuse, surévaluation de la gravité etc )

Ps: https://www.leparisien.fr/amp/societe/erreurs-medicales-il-faut-faire-tomber-l-omerta-23-11-2017-7409418.php

https://www.leparisien.fr/amp/societe/erreurs-medicales-a-quand-une-vraie-transparence-23-11-2017-7409415.php

15.Posté par tantine le 27/01/2022 07:42

on peut pas injecter les gens avec de l'arn pour les modifier génétiquement pour qu'ils fabriquent des protéines spike et s'étonner
1/qu'ils soient positifs
2/qu'ils développent des covid vaxinaux
3/qu'ils transmettent et fabriquent des variants
4/qu'ils fassent des formes graves quand les non injectés font des formes bénignes ou asymptomatiques parce que leur système immunitaire non altéré fait le job = immunité naturelle !




16.Posté par menfin le 27/01/2022 12:15

@tantine, ce que vous dites est un tissu d'inepties, sûrement piochée ça et là sur des sites douteux ou autre forum

17.Posté par Squid le 27/01/2022 12:23

Les chercheurs ont trouvé un nouveau variant indetecabke

😂

Ils cherchent surtout à savoir quel point les gens sont cons à gober leurs inepties

18.Posté par Dr Anonyme le 27/01/2022 12:29

@ 12 Dr Anonyme

Questions : Es-tu vraiment docteur dans la science hasardeuse, inexacte et très peu développée qu’est la médecine. ? Bonnes questions !
J’ai exercé la chirurgie 60 ans de 1961 à 2020. J’ai connu six épidémies. Pout l’une la chylurie filarienne j’ai inventé une intervention publiée à l’Académie de chirurgie.
C’est la première fois sur ces 60 ans que les hygiénistes de bureau font deux fautes criminelles : 1-en interdisant aux médecins de ville leurs prescriptions et 2- surtout en choisissant de façon autoritaire de traiter une épidémie avec un traitement expérimental qu’ils dénomment vaccins sans tenir compte des durées de surveillance qui s’impose avant l’AMM de tout nouveau médicament.
La médecine est effectivement plus un art qui s’apprend au fur et à mesure des progrès qu’une science statistique. J’ai connu en plus des épidémies réunionnaises (amibiase, filariose, nématodes, Chick, dengue malaria) les innombrables épidémies africaines en missions.
J’ai vécu aussi les scandales de nature administrative celui du sang contaminé, de la thalidomide, du médiator, Etc.
Vous me demandez : « Vous avez tué combien de patients (clients) en 2021 à cause d’une faute professionnelle? » Vous ignorez la différence essentielle devant les juges du pénal entre l’erreur de diagnostic et la faute professionnelle, la mauvaise prescription médicamenteuse sous influence de BIG PHARMA, la surévaluation de la gravité pour des raisons de marketing etc.) ? Ces deux points seront jugés par la suite.
Tous les chirurgiens font des erreurs (ce qui signifie sans la volonté de nuire à leurs patients). Tous les médecins font des fautes (en persistant souvent involontairement dans leurs erreurs).
Pour ma part en 60 ans j’ai eu trois procès sur plaintes au pénal. Tous les trois gagnés devant le procureur de la république. Non sans avoir passé de nombreuses matinées à donner des cours de médecine spécialisée à de trop jeunes juges d’instruction. J’ai eu deux procès devant la SD régionale de l’Ordre suivis de sanctions incompréhensibles. Tous deux annulés définitivement par le CNOM sans une indemnisation pourtant bien justifiée. Je ne développe pas ce jour ces deux procès sauf si vous me le demandez.
Voilà qui répond à votre question sur l’omerta que vous supposez importante devant les erreurs commises par des médecins ou par le personnel mis sous leur responsabilité. Sachez que les assurances de responsabilité civile professionnelle sont très élevées : de 500 euros pour un généraliste à 18000 à 30000 euros par ans pour les 14 sortes de chirurgiens. Les obstétriciens sont les plus ciblés au point que la pénurie médicale les touche plus que les autres.
Bonne lectures

19.Posté par JORI le 27/01/2022 13:10

15.Posté par tantine le 27/01/2022 07:42
Et vos informations viennent de votre fondement ?? 😂😂😂

20.Posté par cam"mome"mille kom twé le 27/01/2022 16:22

microb' par 'si microb' par ' la' mi compri pi mi compran pa poukwé la mori vende bon marsé .

21.Posté par Dr Anonyme le 27/01/2022 20:59

Contre la corona-folie, Omicron est vraiment un cadeau du ciel.

D’abord parce que ce variant ne tue personne, ou presque. Tenez-vous bien : sur les trois dernières semaines, il y a eu 12 millions de cas d’Omicron et seulement 800 personnes entrées en soins critiques ! Bref, Omicron est beaucoup moins grave que la grippe.

L’autre avantage d’Omicron, c’est qu’il révèle l’inefficacité totale des vaccins contre les infections à coronavirus. Presque tous les Français voient désormais les double ou triple vaccinés autour d’eux attraper le covid, au même rythme que les non-vaccinés, voire pire !

C’est même pire que ça : les chiffres danois, britanniques et français sont de plus en plus clairs : Omicron frappe davantage les vaccinés que les non-vaccinés ! Donc, vous avez plus de risque d’attraper Omicron si vous êtes vacciné ! Vous ferez une forme « moins grave » ! Est-ce certain ?

Bref, Omicron est vraiment le clou final sur le cercueil de l’idéologie vaccinaliste. Mais n’oubliez jamais une chose. Les autres variants auraient pu et dû être aussi inoffensifs qu’Omicron, si on avait soigné les gens et fait de la prévention.

Nous aurions pu atteindre les mêmes chiffres, très bas, d’hospitalisations et de décès avec la souche de Wuhan, Alpha ou Delta.

Pour cela, il suffisait de faire de la prévention, avec notamment de la vitamine D et de l’ivermectine (une nouvelle étude réalisée dans la ville d’Itajai au Brésil, l’a encore montré : 115 000 de ses habitants ont pris une petite dose d’ivermectine toutes les 2 semaines en prévention, et cela a divisé leur risque d’infection et d’hospitalisation par deux, et leur risque de mourir par trois);
Du soin précoce, dès les premiers symptômes, avec de la vitamine D « rapide » (calcifédiol), de l’ivermectine, le protocole Raoult ou encore beaucoup d’autres molécules naturelles qui fonctionnent très bien.

Aux États-Unis, deux médecins ont traité précocement près de 4 000 patients, avec toutes les bonnes molécules, et ont publié leurs excellents résultats:
0 décès (contre plus de 2 % de morts dans le reste du comté, soit 80 morts sur 4 000 !) ;
2 hospitalisations (contre 20 % dans le reste du comté, soit 800 sur 4 000 !)
Il n’y a pas besoin d’être un expert en statistique pour comprendre ce que cela veut dire.
Ces médecins ont soigné, très tôt, avec des molécules efficaces et pas chères, et ils n’ont déploré aucun mort, et quasiment aucune hospitalisation.

C’est ce qu’il fallait faire contre cette épidémie.
C’était évident depuis le début, pour qui avait les yeux ouverts, sans conflit d’intérêts.
Omicron est en train de nous sauver, parce qu’il est inoffensif, mais nous n’avions pas besoin d’Omicron pour que cette épidémie soit relativement inoffensive.

Nous n’avions pas besoin de confinements, de masques ou de vaccins.
Il suffisait 1) de prendre des précautions avec les personnes les plus vulnérables et 2) de faire de la prévention et du soin précoce.
Voilà la vérité.
Bien sûr, ils feront TOUT pour vous la cacher, jusqu’au bout.
Car ils ont du sang sur les mains.
Les coupables méritent des procès pour crime contre l’humanité.
Mais pour la masse de ceux qui ont cru à leurs mensonges, il faut leur tendre la main.
Vous avez été intoxiqué.
Ce n’est pas forcément votre faute, mais il est temps de vous réveiller.
J’ai même lu cette proposition amusante sur Twitter :
Les Covidiste, j’ai une sortie de crise à vous proposer.
Répétez après moi: « On est prêt à revivre normalement mais ça ne veut pas dire que les antivax avaient raison depuis le début, c’est Omicron qui change la donne. »
Promis, on fera semblant d’être d’accord avec cette version si vous arrêtez de suite

22.Posté par JORI le 29/01/2022 21:48

21.Posté par Dr Anonyme le 27/01/2022 20:59
"Il suffisait 1) de prendre des précautions avec les personnes les plus vulnérables et 2) de faire de la prévention et du soin précoce", après coup il est facile de donner des leçons. Pour ma part je peux vous donner les numéros du loto de la semaine dernière. 😂 😂 😂

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes