MENU ZINFOS
Santé

Couvre-feu à 18h : Tout ce qui change


Le préfet de La Réunion a décidé d'abaisser le couvre-feu de 22 heures à 18 heures dès ce vendredi 5 mars. Les magasins, les restaurants et toutes les entreprises ont arrêté d'accueillir du public peu avant l'heure fatidique et une grande partie des travailleurs sont rentrés chez eux avant cette heure. L'objectif des autorités est de limiter la propagation du Coronavirus à La Réunion durant les vacances scolaires.

Par - Publié le Vendredi 5 Mars 2021 à 17:59

L'épidémie de Coronavirus continue de prendre de l'ampleur à La Réunion. Le préfet a donc décidé d'abaisser le couvre-feu de 22 heures à 18 heures, notamment pour éviter une flambée de la circulation du virus pendant les vacances. Cette mesure devrait donc durer deux à trois semaines.

Les nouvelles restrictions sanitaires ont un impact sur le quotidien des Réunionnais notamment au travail, dans les transports en commun et dans les restaurants.

Il faut rentrer chez soi avant 18 heures

Jacques Billant a été clair dans ses déclarations : "L'objectif est bien que les personnes puissent revenir chez elles pour 18 heures. Cela va demander une réorganisation de notre quotidien, les entreprises devront donc proposer un aménagement du temps de travail, du télétravail à chaque fois que c'est possible. Ce sont des efforts importants et difficiles mais moindre comparés à un confinement qui mettrait en sommeil la totalité de l'économie de l'île."

Mais les personnes qui ont un motif impérieux pourront toujours se déplacer, munies d'une attestation temporaire.

Transports en commun

Les horaires ne changent pour aucun des réseaux intercommunaux de La Réunion. Les passagers qui montent dans les bus après 18 heures devront cependant être munis d'une attestation dérogatoire de déplacement et d'une pièce d'identité.

Car Jaune précise que certaines lignes seront renforcées durant la journée pour faire face à une demande plus forte à cause d'heures de fonctionnement réduites.

Restaurants et hôtels

Les clients ne pourront plus être servis dans les restaurants après 18 heures. Mais les livraisons de repas pourront continuer jusqu'à 22 heures.

Les clients qui dorment à l'hôtel n'auront pas à s'enfermer dans leur chambre à 18 heures, ils pourront se rendre au restaurant de l'établissement jusqu'à 22 heures.



Baradi Siva
Rédacteur en chef adjoint Qui a fait quoi, où, quand et pourquoi ? 📧 baradi.siva@zinfos974.com 📞 06... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Veridik le 05/03/2021 18:26

De tout façon comme si le confinement n'était pas déjà prévu

On dirai que les Reunnionais n'ont rien respecté

2.Posté par Pongo le 05/03/2021 18:31

Allez voir l’arrêté de la préfecture, le couvre feu c’est à partir du 6 mars.!!!!!

3.Posté par menfin le 05/03/2021 18:48

En tous cas, ca ne changera pas grand chose pour les commercants de st denis, ils baissent le rideau à 17h30...

4.Posté par Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ) le 05/03/2021 19:12

Sibeth Ndiaye, déclarait même le 20 mars 2020 sur une chaîne nationale: « Les masques ne sont pas nécessaires pour tout le monde. Et vous savez quoi, moi je ne sais pas utiliser un masque (…).

Du masque qui ne sert à rien “ à “ 135 €uros pour non-port du masque obligatoire

Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM )

11 Mai 2020 :

Déconfinement et lâcheté de l’État :

Lâcheté du pouvoir politique qui annonce que la France doit se remettre à travailler mais qui multiplie les contraintes technocratiques qui en bloquent la reprise.

L’État ne tranche pas. Il se défausse de la responsabilité sanitaire sur les forces vives qui ont le choix entre respecter la loi, et donc tout bloquer, ou, au contraire, de passer outre la loi et engager leur responsabilité pénale personnelle.

Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM )

Billant jacques , un fonctionnaire aux ordres . Un uniforme qui a trop tendance à se changer en livrée.

Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM )

Mars 2021 , Macron ne sait plus où il habite en politique .

Votre cri est logique , Macron est ailleurs à cause de ses hésitations de la pandémie COVId-19 .

Amen !

5.Posté par @post3 le 05/03/2021 19:13

Le Préfet? Il travaille pour les commerçants...

6.Posté par Mister Magoo le 05/03/2021 19:15

On a la Préfecture qui publie un arrêté pour le 06 mars et c'est demain.... encore un(e) énarque derrière une connerie dont on va entendre parler....
Un coup de Camille ? L'erreur de trop.

7.Posté par Fidol Castre le 05/03/2021 19:16

J'apprends que le préfet s'est trompé dans la date. L'emprisonnement commence le 6. C'est dans le décret.

Avec un tel niveau d'incompétence, on comprend pourquoi l'Exécutif et ses fonctionnaires gèrent si mal la crise covid.
Ils ne savent pas lire un calendrier et prétendent qu'ils comprennent les études qui parlent du covid.

IL FAUT QUE LE PREFET DEMISSIONNE.

8.Posté par Fidol Castre le 05/03/2021 19:20

Voilà le lien : http://www.reunion.gouv.fr/IMG/pdf/2021-365.pdf

" Article 1er : A compter du 6 mars 2021 et jusqu'au 21 mars 2021, de 18 heures à 5 heures, tous les jours, les déplacements de personnes et de véhicules sont interdits dans le département de la Réunion"

Trop fort...

9.Posté par Veridik le 05/03/2021 19:40

@7
Le préfet et sa stagiaire occupent des emplois fictifs car les ordres viennent de Paris
En l'espèce ils ne servent à rien

10.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 05/03/2021 19:54

RIEN A FOUT... JE VIS MA VIE COMMENT ALLEZ VOUS METTRE 800.000 REUNIONNAIS EN PRISON???

11.Posté par Cavallero le 05/03/2021 20:20

Ce qui ne change pas : zazales, aéroport la passoire , écoles la passoire toujours ouvert !!!

12.Posté par titi974 le 06/03/2021 07:32

Ce qui change c est encore plus d embouteillage avec au lieu d une heure de route habituelle pour rentrer en moyenne 50 minutes de plus c est complètement ridicule , à la limite passer de 22 h à 20 h aurait été plus intelligent mais il est bien difficile de demander aux autorités de réfléchir....

13.Posté par Saint seiya le 06/03/2021 09:14

Je soupçonne le monde de la conduite automobile d’avoir été choisi pour être un des premiers laboratoire d’expérimentation à grande échelle du principe de précaution poussé à l’extrême. C’est très important car si vous obtenez des résultats concrets, tangibles et durables, vous enclenchez un changement des mentalités qui permet d’étendre le principe à tout, ou presque tout.
C’est un travail effectué d’abord et avant tout sur le psychique.
Grâce à cela, on peut ensuite obliger la population d’un pays entier à porter le masque tout le temps et partout, pour la même raison : par précaution. Parce que vous êtes « susceptible de » ; peu importe que ce soit le cas ou pas.
Or ce principe est d’une tyrannie impressionnante puisqu’on place sur vos épaules une multitude d’obligations et de contraintes non pas parce que vous vous êtes mal conduit ou que vous êtes un danger avéré pour les autres, mais parce que vous êtes susceptible de l’être : tout est dans l’évaluation de la potentialité. Or cette potentialité, pourtant impersonnelle, aveugle et arbitraire, vous est attribuée en nom propre. Autrement dit on on vous condamne avant même d’avoir fauté, on est condamné et puni sans être ni responsable ni coupable.

Le principe de précaution contient en lui-même trois germes très dangereux à long terme sur la psychologie sociale :
– la déresponsabilisation des individus
– la méfiance généralisée
– l’injustice des mesures prises « par précaution », parce qu’elles deviennent démesurées par rapport à la « faute » commise.
Je le répète, dans ce système, vous êtes sanctionné non pas pour avoir fauté mais pour avoir rompu le principe de précaution, même si cette rupture n’a entraîné aucun dommage. On vous punit à cause du « potentiel » que vous représentez, celui-ci étant à la fois subjectif et arbitraire.
Prenons un exemple ; dans un pays A la vitesse maximale autorisée sur autoroute sera de 130 km/h ; dans un pays B elle sera, avec la même voiture, le même chauffeur, les mêmes conditions de circulation, de 140 ; dans un pays C de 110 ; et dans un pays D aucune limitation. Alors à quoi évalue-t-on le danger ? A partir de données subjectives, arbitraires et totalitaires décidées par une bureaucratie aveugle, qui impose sa volonté par principe et qui, comble de l’hypocrisie, le justifie au nom de la sécurité. Le tyran moderne justifie toujours sa dictature par la sécurité. Pour la voiture, pour les masques, pour tout ce que vous voulez.
Le comble de la tyrannie est atteint quand l’Etat force le peuple à s’associer à sa politique, à aller au-delà de la simple soumission à ses lois (la peur de l’amende, de la répression), c’est à dire à s’approprier lui-même les mesures décidées. Je m’explique : par un subtil mais incessant lavage de cerveau orchestré par les médias (décidément toujours complices du pouvoir) et les gouvernements successifs, le peuple a finit par se convaincre lui-même que, par exemple, rouler vite était dangereux et que donc la vitesse limite choisie par le gouvernement était une mesure salutaire. L’esclave remercie le maître de son esclavage car celui-ci a réussit à le convaincre que sans ledit esclavage la société vivrait dans l’anarchie la plus absolue, et que les gens s’entre-tueraient ; par voitures interposées, par virus, par tout ce que vous voulez. L’Etat veille, il sait ce qui est bon pour vous, dormez braves gens, mais dormez avec la certitude que si l’Etat ne s’occupait pas de vous de cette façon, ce serait bien pire. Bref ils cherchent une tyrannie acceptée, réclamée par le peuple ; c’est d’une hypocrisie absolue.
D’où les deux germes dont je parlais au début : ce système conduit à la déresponsabilisation, le peuple ne cherchant plus à réfléchir à ce qu’il doit faire, à s’adapter intelligemment à la situation (ça aussi ça s’apprend !) on s’en est chargé pour lui : rouler à 50 en ville, point barre. Et puis 30, allez donc , tant qu’à faire. Peu importe que la même rue soit remplie de monde à 4h de l’après-midi et vide à 2h du matin : même vitesse, ne vous posez pas la question. Et si jamais vous n’avez pas compris, on place une multitude de machines pour vous forcer à adopter cette mentalité. On veut que l’être humain soit littéralement un veau au volant, sans réflexion et sans cerveau. Et pour l’y forcer, on lui a répété tous les jours, et on lui a appris, à se méfier des autres : l’autre est un danger potentiel (toujours la potentialité). La charité chrétienne est remplacée par la méfiance généralisée. En substance, si jamais l’Etat ne plaçait pas de règles aussi précises et aussi contraignantes, tous les autres deviendraient immédiatement de graves dangers ambulants. Du moins c’est la mentalité qu’on veut nous faire adopter. C’est exactement la même pour le masque et pour tout le reste.
Donc on finit par évoluer dans un monde d’une tyrannie absolue parce que selon un tel schéma, il est sans fin, et en définitive il sera toujours plus restrictif et plus inhumain.

14.Posté par Mistral le 06/03/2021 09:51

... et la Porte Mayotte ? Elle reste ouverte, elle ?

15.Posté par Tesfolle LA PETOLE le 06/03/2021 11:07

Bien joué FIDOL !

16.Posté par Jean Le Monstre le 06/03/2021 13:51

«Avec, semble-t-il, une méthode commune : le bonheur des peuples commence par UN TOUR DE VIS.. L’URSS s’y essaya sans vergogne, pourquoi le capitalisme devrait-il y renoncer d’avantage ?… Soviétisons-nous, Folleville ! » (…)
« Le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme. Le communisme ? c’est l’inverse ».
(- LE POINT - 29/06/2013, Dominique Dunglas)

17.Posté par Jean Le Monstre le 06/03/2021 20:21

Pourquoi 18 heures ?
Parce qu'à I8 heures le Préfet (Macron) lâche les virus qu'il tenait enfermés dans sa propriété jusqu'à 18 heures, et il les renferme dans sa propriété le lendemain matin.

Après la peur, qui a abêti pas mal de gens, le couvre-feu pour confirmer l'abêtissement, demain la vaccination obligatoire avec une petite goutte de sédatif pour re-confirmation, et après-demain nous serons prêts à marcher au pas quand Macron (le Préfet) nous le commande, prêts à dormir quand Macron (le Préfet) nous le commande, prêts à voter selon ce que Macron (le Préfet) nous le commande, prêts à se rouler dans la boue si Macron (le Préfet) nous le demande ...

Nous serons capitalistes néolibéraux ... mais ... pas du bon côté, du côté de ceux qui ont laissé faire, du côté des indifférents mais du côté des opprimés.

18.Posté par Bruce le 07/03/2021 11:15

Faut arrêter de tout interdire, j’arrive plus a tout désobéir !

19.Posté par Jean Le Monstre le 09/03/2021 09:21

Couvre-feu à 18h : Tout ce qui change
05/03/2021 | Baradi SIVA
Ce que vous risquez si vous bravez le couvre-feu à 18 heures
05/03/2021 | Baradi SIVA

Pourquoi deux articles ? Vous avez peur que nous n’y fassions pas attention ? Ou vous insistez amicalement pour que nous ne soyons pas obligés de verser nos économies que nous n’avons pas faites ?

Nous savons bien que le capitalisme a toujours besoin de s’enrichir.
Il se fout de notre gueule !
Il ne demande pas notre avis, il ne nous demande rien.
Il nous impose des contraintes qui ne servent à rien qu'à nous déformer en marionnette.
Il nous infantilise.
Il nous traite comme des marchandises pour les multinationales, comme des produits agricoles bons pour les vaccins ou pour le glyphosate.

La preuve :
Le 7 avril 2013 les Alsaciens furent consultés par référendum sur une réforme de leur organisation territoriale. Il s’agissait de réunir en une seule entité les deux conseils généraux du Bas Rhin (chef-lieu Strasbourg) du Haut Rhin (chef-lieu Colmar) et le conseil régional d’Alsace. La fusion n’eut pas lieu, les électeurs ayant refusé le projet. Sept ans plus tard, sans consulter les citoyens, sans publicité, on bafoue le vote populaire en imposant une réforme qui aurait sans doute été rejetée comme en 2013. Mais ce n'est pas nouveau en France : rappelez-vous le référendum de 2005 bafoué en 2008 ! A compter du 1er janvier 2021, les départements du Bas-Rhin et du Haut Rhin sont regroupés sous le nom de « Collectivité européenne d'Alsace ».

Qu'attendre du gouvernement depuis qu'il est devenu un instrument de domination ?
Ce n'est pas d'aujourd'hui, ça fait 40 ans qu'on nous prive, petit à petit, des avantages sociaux, du droit de manifester, ... et maintenant voilà le couvre-feu (comme en 1940) !!!

Ce gouvernement a toujours menti.
Qu'attendez-vous de lui ?
Encore des mensonges ?

20.Posté par JORI le 09/03/2021 22:54

19.Posté par Jean Le Monstre le 09/03/2021 09:21
Ce n'est pas parce que vous ne manifestez pas qu'on en serait privé.
Et vous connaissez une personne qui ne nous mentirait pas ?? 😂 😂 😂

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes