MENU ZINFOS
Société

Couturières indépendantes : Oui, elles peuvent continuer à vendre leurs masques en tissu


Par - Publié le Jeudi 7 Mai 2020 à 18:00 | Lu 4443 fois

Une polémique est apparue sur les réseaux sociaux au sujet d'une "certification" obligatoire nécessaire pour toute vente de masques. De nombreuses couturières se posent la question suivante : Qu'en est-il de la réglementation en vigueur pour les masques dits "alternatifs" ? Selon de nombreuses "publications" sur les réseaux sociaux, les masques devraient être certifiés pour pouvoir être vendus rapporte FranceBleu

Pour les professionnelles, la certification étant trop chère, elles craignaient ne pas pouvoir assumer ce coût supplémentaire. Il apparaît à la lecture du texte, que la mise sur le marché de ses masques "alternatifs" est bien possible mais, sous certaines conditions : 

- Ces masques ne doivent pas porter le logo réservé aux masques "grand public",
- Toute production artisanale ou industrielle, commercialisée ou remise à titre gratuit, se réclamant des spécifications Afnor, s’en réclame de façon fondée et sans alléguer une protection contre les aérosols du covid-19,
- S’agissant de contrôles physiques, ces derniers masques n’ont pas de défauts majeurs comme une couture sagittale (verticale nez/bouche) ou d’autres défauts manifestes, eu égard au nécessaire ajustement au visage,
- Toute production artisanale ou industrielle, commercialisée ou remise à titre gratuit, qui ne répondrait pas aux spécifications établies dans la note interministérielle du 29 mars 2020 modifiée, ne revendique pas une capacité de protection garantie particulière.

En conclusion, les couturières peuvent vendre leurs masques "alternatifs", s'ils ne présentent pas de défaut manifeste. Elles ne peuvent toutefois pas revendiquer les caractéristiques que les masques en tissu ne possèdent pas. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par PATRICK CEVENNES le 07/05/2020 19:30

fukcd473
J'ai entendu parler de la polémique en métropole à propos d'une couturière qui a été sommée de faire certifier les masques en tissu qu'elle confectionnait.
La pauvre a dû tomber sur un haut fonctionnaire encore plus con que la moyenne de notre administration centrale reconnue pour son efficacité et sa célérité qui devait s'emmerder grave dans son bureau.
Donc on apprend qu'il aurait fallu faire certifier les masques pour la coquette somme de 1100 euros.
Malgré le tollé, il me semble que notre administration centrale a relancé cette pauvre couturière.
Je ne sais pas, mais comme l'impression de le voir comme un éléphant au milieu d'un couloir, certaines de nos couturières vont se retrouver devant les tribunaux parce que des bisousnours auront été infectés par le covid19 ou supposeront l'avoir été en raison d'un asque non homologué. Mdr !

2.Posté par Jean Luc le 07/05/2020 23:28

La France, on préfère crever mais en étant aux normes au moins..

3.Posté par eric le 08/05/2020 06:56

beaucoup des ces bouts de tissus resteront invendues

mauvais plan pour les couturieres

4.Posté par spartacus974 le 08/05/2020 08:50

En France,un gars se noie ......Pour le sauver,un ami veut lui lancer une bouée mais Edouard Philippe,dans toute sa grandeur,intervient pour lui interdire car la bouée n'a pas un certificat d'homologation aux normes CE.
Voilà toute l'absurdité de ces technocrates qui se cachent derrière des réglementations pour ne rien faire,surtout quand cela ne va pas dans leur intérêt.La polémique sur le protocole Raoult est l'illustration type de cette malveillance.C'est dramatique car cela conduit probablement à des milliers de morts.

5.Posté par eric le 08/05/2020 09:37

on peut quand meme critiquer les prix qui sont exorbitants

pour un simple bout de tissus a l'efficacite non prouvée

je suis etonne que personne n'en parle

6.Posté par IXE le 08/05/2020 17:51

Peut-on parler de normes, lorsque l'objectif assigné (la barrière contre le covid-19) n'est pas atteint ?
L'Afnor a bien émis des "recommandations".

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes