MENU ZINFOS
Faits-divers

Course poursuite : Un scootériste fonce sur un gendarme


Par - Publié le Vendredi 23 Mars 2018 à 16:41 | Lu 4203 fois

À seulement 18 ans, ce jeune apprenti cuisinier sans casier judiciaire a fait n’importe quoi le 15 octobre dernier. Il se trouve à Saint-Paul en scooter sur le trottoir quand une patrouille pédestre de gendarmes le remarque. Et là, il décolle à vive allure et entame donc une course poursuite. Il n’a pas de plaques sur son véhicule ; craint-il surement de se prendre une amende… Mais il fait demi-tour, revient et ralentit. Les gendarmes se mettent donc en position pour le contrôler quand il arrive à leur niveau. Mais coup de panique ou manque de jugeote, il accélère et fonce sur l’un des gendarmes. Ce dernier réussit à esquiver, de peu, et lui met un coup de bâton sur la roue. Le scootériste poursuit sa route et slalome même entre les passants.
 
Devant le tribunal correctionnel de Champ Fleuri, il déclare : "J’estimais ne pas les avoir mis en danger, j’allais pas vite". "Suffisamment pour semer les gendarmes quand-même", lui répond le président d’audience. Les gendarmes positionnent donc leurs véhicules à plusieurs endroits stratégiques en attendant de tomber sur le scootériste. Mais il réussit à poursuivre sa route et il est finalement retrouvé à Cap Homard, assis sur le scooter, en train de regarder son téléphone. Attrapé par les épaules, il tente néanmoins d’accélérer et c’est du gaz lacrymogène qui mettra enfin fin à cette mascarade.
 
Assisté par la procureure dans ses déclarations
 
"Pourquoi avoir fui ?" lui demande la cour. "Je savais que j’étais en infraction". Il n’aurait pas eu de plaques car il aurait réparé le scooter et oublié de les remettre. Apparemment cette explication tient la route car il n’est pas poursuivi pour défaut d’immatriculation mais refus d’obtempérer.
 
Il parle peu et n’a pas d’avocat. Mais ce jeune homme sans histoires, bientôt 19 ans, qui a fait des études et travaille dans le cadre de sa formation se voit assisté par la procureure. "Comment expliquez vous ça ?
- Je ne peux pas l’expliquer
- Vous aviez des soucis financiers, vous étiez loin de vos parents, vous êtes seul ici… Je ne veux pas être l’avocat de la défense mais expliquez-vous".
 

En effet, ce Guadeloupéen est à La Réunion, seul, depuis peu. "Vous étiez un danger public ce jour-là, affirme la procureure, et vous auriez pu être poursuivi pour violences volontaires avec arme. Il s’agit donc d’un avertissement". Elle lui explique ce qu’est le sursis, qu’il n’effectuera pas de peine de prison, surement pour ne pas le voir paniquer. Il a donc été condamné à deux mois de sursis.


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Francky le 23/03/2018 18:32

Deux mois avec sursis, quelle honte ......
Si je peux me permettre Madame la Procureure ne voulant pas mettre en doute vos capacités
professionnelles que vous avez acquis durant vos études à l'Ecole de la Magistrature trés certainement
il a été omis involontairement sûrement qu'un scooter pouvait être considéré comme " arme par destination "
dès lors où ce dernier était retourné contre les Gendarmes. De fait la sanction n'est pas proportionnée au
délit pouvant être considéré comme tentative de meurtre envers les dépositaires de l'autorité publique, mais
bien évidemment étant dans un bureau et non pas sur le terrain il vous est probablement difficile d'évaluer donc de comprendre la situation.

2.Posté par L'enflure le 23/03/2018 19:19 (depuis mobile)

Juge la taille !!!

3.Posté par DOGOUNET le 23/03/2018 20:53

Même en Guadeloupe, ils ont des kréol-la-cour tarés, zamalés, lâches.... Au TROU cette graine de bagne !

4.Posté par No comment le 23/03/2018 23:34 (depuis mobile)

Un boug va vole un bout de pain va rentre la zole et li tranquil la bande gendarme n''a dani la tête ou autre faut fait atention quoi i dit tension i poursuivre à mwin

5.Posté par Marre des chauffards le 24/03/2018 06:43

Beau message de laxisme et de renoncement de la part de notre zistisss péi. Les voyous peuvent encore une fois bien rigoler et faire des doigts d'honneur..... votre Honneur !

6.Posté par Daisy d'Herrata le 24/03/2018 05:45

On le constate tous les jours et toutes les nuits: les scooters sont l’école de la délinquance routière. Là où il faudrait sévir de bonne heure, systématiquement et très sévèrement (tout le monde a compris depuis longtemps que les tentatives d’éducation routière ne servent à rien), on constate au contraire un laxisme total. Pas d’assurance, pas de casque, pas de permis (pour rouler à plus de 45 il faut un permis et tous ces engins roulent allègrement à 100). Ces jeunes de 13, 14, 15 ans apprennent très tôt que l’on peut faire n’importe quoi sur la route, au mépris total des lois, en toute impunité, y compris donc quand on tente de blesser un gendarme pour s’échapper. En Angleterre, par exemple, où les policiers sont respectés, c’était minimum 3 ans de prison ferme. Ici, c’est : « mon pauvre petit, tu es donc bien malheureux. Va vite fumer un peu de zamal pour oublier tout ça, et va retrouver tes d
alons. Et n’oublie pas de rendre ce scooter que tu as volé. D’accord? »

7.Posté par Laurent le 24/03/2018 12:51

Je ne peux qu'acquiscer à tous les messages. Je pense que s'il en fallait une preuve, on en a une belle de l'incompétence de nos juges J'aimerais la voir avec une arme braquée sur sa tempe pour voir si elle trouve que ça ne mérite que 2 mois avec sursis et une jolie lecon de morale. Pauvre idiote à coté de la plaque

8.Posté par babar run le 24/03/2018 17:50

nerve pa les gars......ce bande de type la un jour va en prendre a zot aux juges...et la....nous sra la pou regarder.........

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes