Education

Cours de créole en primaire: Des parents dénoncent un enseignement "en catimini"

Mardi 6 Décembre 2016 - 17:08

Des parents d’élèves s’indignent que des cours de créole "à l’écrit" aient été délivrés à leur fille sans qu’ils en aient été informés et dénoncent une "volonté de dissimulation".


Ils sont outrés. JMR et A.H, parents d’une petite fille actuellement en CE1, reprochent à l’école dans laquelle leur fille est inscrite d’avoir donné des cours de langue créole "à l’écrit" sans les en avoir informés. En colère, ils évoquent même une "volonté de dissimulation" .
 
Les faits reprochés se sont déroulés à l’école des Camélias, à la Chaloupe Saint-Leu. Un "enseignement de langue créole à l’écrit" aurait débuté alors que leur enfant se trouvait en CP, l’an dernier, sans qu’ils ne soient mis au courant.
 
C’est cette année, alors que leur fille se trouve désormais en classe de CE1, qu’ils ont fait cette découverte. "En septembre, j’ai demandé à obtenir les cahiers de ma fille, et le directeur a évoqué pour la première fois le 'cahier créole' tenu depuis l’an dernier", explique JMR (le directeur est en place seulement depuis cette année 2016/2017, ndlr).
 
Un changement de classe "dans un souci d’apaisement"
 
Une fois le cahier en mains, le papa tombe des nues. "Quand j’ai questionné ma fille à ce sujet, elle m’a répondu qu’à l’école, on lui avait dit de ne rien dire aux parents" , s’insurge-t-il, reprochant : "C’est notre autorité parentale qui est mise à mal". Il souligne : "A priori, aucun parent des élèves de cette classe n’avait été informé officiellement de cet enseignement".
 
Révolté, le papa, qui est par ailleurs délégué de parents d’élèves, décide alors d’interpeller l’inspecteur de la circonscription et de demander des explications au directeur. Peu après, la famille reçoit un courrier de ce dernier, pour l’informer du changement de classe de l’enfant, "dans un souci d’apaisement".
 
JMR avait en effet exprimé une volonté de changer sa fille d’établissement.  D’autant plus que pour sa compagne et lui, le créole à l’écrit serait préjudiciable à l’apprentissage de l’enfant. "Sur son bulletin de troisième trimestre de CP, il est inscrit qu’elle confond les sonorités. Pas étonnant, le créole et la langue française se ressemblent trop ! Elle mélange l’orthographe des deux !", s’indigne-t-il encore, donnant l’exemple de "fille" et de "fiy".  "Pendant un moment, j’ai même pensé qu’elle était dyslexique".
 
"Tout cela est très politisé"
 
Mais les parents l’assurent, ce n’est pas tant l’enseignement du créole qui pose problème, c’est surtout "la manière dont il a été prodigué, en catimini". "On prend nos enfants en otage. Tout cela est très politisé", dénoncent-ils. Pour eux, la volonté de cacher ce qu’ils qualifient de "classe marron" ne fait aucun doute. "Le cahier a même été fourni par l’école contrairement aux autres. Et il ne nous avait jamais été remis", souligne la maman.
 
De son côté, le rectorat explique qu’il s’agit "d'un enseignement de la LVR à raison de 45mn à 1h, une fois par semaine, principalement à l’oral, avec quelques traces écrites, conformément aux programmes en vigueur". C’est en effet ce que prévoit le bulletin officiel n°32 du 8 septembre 2011.
 
Mais alors qu'une habilitation du professeur est nécessaire pour cette matière, les parents d’élèves affirment que l’enseignante n’était pas habilitée l’an dernier, ce qui aurait poussé à dissimuler ce cours de langue vivante régionale. Tout serait rentré en règle cette année. Questionné au sujet de cette habilitation l’an dernier, le rectorat s’est borné à indiquer que "l’enseignante est bien habilitée". Également contacté, l’inspecteur de circonscription assure lui aussi que "tout est règlementaire". "C’était inscrit dans le projet d’école et le conseil d’école en a été averti. L’accord de tous les parents n’est pas nécessaire," (contrairement aux classes bilingues), affirme en effet Patrick Avet-Rochex.
 
JMR s’étonne tout de même de n’avoir jamais été informé alors même qu’il fait partie du conseil d’école. Toujours remonté, il ne compte pas en rester là. Le délégué de parent d’élève a d’ailleurs déjà écrit au recteur, par un courrier en date du 26 septembre dernier, qui n’a reçu aucune réponse à ce jour. Il souhaite désormais s’adresser directement au ministère de l’Éducation. En l’absence d’explication, il envisage même de saisir le procureur. 

Ci-dessous le cahier de créole transmis par le parent d'élève
Ci-dessous le cahier de créole transmis par le parent d'élève

MA
Lu 33550 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

105.Posté par Pierre Balcon le 11/12/2016 14:12

A la vérité vraie , le prof des écoles , qui pense que l'éducation se limite à corriger les fautes d’orthographes des internautes..

Vous m'avez mal lu !
Je critique au contraire l'INSEE et ses conclusions hâtives sur les facteurs d''illettrisme.
Je me rapporte à son enquête de 2011 Information et Vie Quotidienne ( IVQ) , enquête la plus récente me semble-t-il sur le sujet .
Cette enquête nous apprenait qu' à La Réunion en 2011 , 22,6% de la population ayant entre 16 et 65 ans , soit 116 000 personnes , étaient illettrées
Ses conclusions ont été reprises dans son numéro 27 d'INSEE Partenaires d'octobre 2013..
Il y soutient que parler uniquement créole dans l'enfance est un facteur d'illettrisme.
A l'appui il indique que 70% des personnes de 16 ans à 65 ans ( champ de l'enquête) parlaient uniquement le créole dans leur enfance , durant donc leur période d'apprentissage des savoirs fondamentaux.
Parmi ces personnes , 29 % étaient illettrées.
Au contraire parmi les 15% qui parlaient uniquement le français seuls 3 % sont illettrés.

L'INSEE conclut , ou suggère parce que la formulation est ambiguë , à tort , me semble t il , que ce serait donc la pratique du créole qui serait fauteur d'illettrisme.

Sur L'INSEE , je prétends que sa notoriété est largement surfaite , cela ne veut pas dire que je rejette en bloc ses données . Mais j'interroge toujours deux points : les sources et la méthode.
Et là je puis affirmer qu'il y a beaucoup à dire et à redire .

Quant au reste de votre appréciation je vous en laisse la responsabilité. Laissez moi vous confier 3 secrets :
- j'ai de bonnes manières et je ne crache sur personne;
- ayant reçu une éducation convenable ,quand je parle je me présente , surtout quand je prends à partie quelqu'un ;
- quand j'interviens sur le web, ou ailleurs, je le fais pour alimenter le débat démocratique et non pas pour chercher la polémique . Je présente toujours , sans prétendre détenir la vérité , des éléments expurgés de toute idéologie .

104.Posté par La vérité vraie... le 11/12/2016 10:22

Tiens ? Maintenant, Pierre Balcon estime l'INSEE...
Lui qui a chacun de mes post se référant à cet organisme (notamment son enquêtes sur les métros à La Réunion, publié dans l'Express régional, vous savez ceux qui considèrent le créole comme du "petit nègre") n'a fait que cracher sur leurs conclusions.
Je l'avais prédit : quand ça vous arrange, c'est une super institution. Mais, quand c'est le contraire, alors là l'INSEE passe pour une bande de racistes.
Sous vos allures de personne fort intelligente, on découvre un autre visage. Mais, nous ne vous en voulons pas : nous sommes habitués depuis 30 ans de néocolonialisme.

http://www.lexpress.fr/region/dom/qui-sont-les-metropolitains-de-la-reunion_1619532.html

103.Posté par klod le 10/12/2016 23:27

tiens il manque un "pas " à "Nou la pas besoin zakelin qui moucate son banne fra ek le K" kaka , la taille ou meme , ben . di sak na pou di ! créole y moucate créole , ASSEZ !

102.Posté par klod le 10/12/2016 23:23

"lamétropole" ............ j'ai beau cherché sur une carte , je ne trouve pas, meme avec un gps .............. ha, la France , là oui , sympa.................... .le reste, de l'imaginaire coloniale, de "la culture partagée mentér" comme dit le fillon et ses suiveurs dididunord , fontainedusud et nassimahducentre sans compter sinidelouest et viradelest ............. ON EST CERNE par les "droites endémiques fillonistes libérales et révisionnistes à l'ortf " ............... ................. hin ? les mots ont un sens , malgré le temps qui passe ............... difficile hein, hin ? en 20 145 peut etre . passez moi la bonne carte géographique et historique ............. avec les bonnes données GPS

101.Posté par klod le 10/12/2016 22:48

yes kaya , yes li, yes grangaga et d'autres ........... créole partout , toultan ........a nous memes la RUn , tien bo larg pa , na rien ici na deux trois certains y renient zot culture , ou come la zakelin dite farre et olle qui moucate son band fra ......... l'époque dibré et son assimilationisme doudouiste la marqué deux trois, ou le créole sympathique à la sudre ............... ......a koz ca meme , créole lé complexé , ................ connaitre sa culture et une ouverture vers le monde : la maitrise du français indispensable , et d'autres ............ renier sa culture ou la "doudouiser "comme certains s'évertuent à la faire n'est que confusion et iniquité ............

100.Posté par Citoyen 974 le 10/12/2016 19:38

Le créole doit être considéré et doit être accessible à l'enseignement à ceux (aux familles) qui le veulent.
l'imposer est une volonté politique, sans la moindre considération pour l'enfant, qui ne tient pas compte, en fonction de l'âge de l'enfant, des risques de confusion entre français et créole et qui flatte les certitudes de ceux qui vivent (encore!) dans un complexe d'infériorité.

Il faut tout de même faire deux constats:
Premièrement, si le créole fait partie de la culture, force est de constater qu'apprendre une langue nationale représente un plus grand atout pour l'avenir. Juste ou injuste, on a tout de même plus de chance de trouver sa place dans cette économie mondialisée en parlant anglais que créole.

Deuxièmement, les trois quarts des auteurs des posts n'ont pas du croiser beaucoup de profs de français dans leur vie!

99.Posté par li le 10/12/2016 21:42

Les métropolitains métropolitains métropolitains métropolitains sont tres peu à s exprimer dans une autre langue que le français.
sûrement un problème psyco cogni eco socio. Hein?!
créoles zarab sinoi malgas afros komor maho solidaires.
Vite. www.ouvrelokanet.gog pour vos dons et soutiens.
Ensemble luttons contre l andifran.

98.Posté par klod le 10/12/2016 21:33

yes grangaga .......... le créole est un imaginaire indispensable pou nout ti péi , avec ou san k ,la n'est pas le problème , (et nou la besoin les zakeline y moucate le K , honte à elle) comme sur chaque ile créole [bsur cette terre ]b, créole anglophone ou francophone .c'est une évidence pour les linguistes et pou nou meme , sauf pou les éternels goyavisés, les "jaunes " de nout ti péi ; "jaune " au sens Syndicale , ben .............. mwin mi dit , créole en option à l'école , comme ca, nou sa pa oublié les vieux mots créoles ............ l'évidence y arrive , sof koman , ti dousman ............ tien bo larg pa !

97.Posté par li le 10/12/2016 21:23

" il est plus probable que la pratique du créole seul soit parfois le marqueur d'autres difficultés de différents ordres qui sont elles la cause directe de dysfonctionnements cognitifs"

Oh?

in bac perßé i serv touzour
Lo tan trouvé nu sra fini fé lo mur

96.Posté par Pierre Balcon le 10/12/2016 16:18

à post 95
Ne pas confondre rapport de corrélation et rapport de causalité.
L'origine socioculturelle n'est pas en elle même un facteur d'échec scolaire
Bien plus si des recherches en sociologie depuis P. Bourdieu et J-C. Passeron (Les Héritiers 1964) ont mis à jour la forte corrélation entre l’échec scolaire et l’origine sociale, de nombreux élèves obtiennent des résultats fort différents en dépit de données socioculturelles similaires.
De même pour les difficultés psychologiques : certes, le deuil, la maltraitance, les conflits ne favorisent pas la disponibilité nécessaire au bon apprentissage, mais le concept de «résilience» étudié par le psychiatre e B. Cyrulnik doit nous conduire à nuancer cette assertion.
Donc prudence.
Pas de conclusion hâtives.
L'INSEE lui même dans ses études sur l'illettrisme confond souvent corrélation et causalité .
Ainsi , ayant constaté que le taux d'illettrisme est plus élevé dans les familles à dominante créolophone conclut à tort que c'est le fait de parler à titre principal le créole qui perturberait l'apprentissage du français , ce qui reste à démontrer.
On a des tas d'exemple de situations contraires dans les populations frontalières .
Il est plus probable que la pratique du créole seul soit parfois le marqueur d'autres difficultés de différents ordres qui sont elles la cause directe de dysfonctionnements cognitifs

95.Posté par Oula le 10/12/2016 14:34

@94- Entièrement d'accord avec kaya, si on veut associer la réussite scolaire à la langue qu'on pratique, on se fourre le doigt dans l'oeil. C'est en effet, l'origine socio-culturelle qui est le facteur le plus déterminant dans la réussite scolaire.

http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=272

94.Posté par Kaya le 10/12/2016 09:06

Sad la gainye lès zot nom dan'n zistwar la Réinion té koz kréol é lavé pa honte..

Là, la pèr pou in zenfan parské lékol la fé ékrir dé-trwa ti mo en kréol...en misouk.... dan'n do lo paren ! Ban'n prof y dékone osi hein !!! é lo zenfan... si la aprésié lékritir kréol... di pa rien... atension paren y ral in sintir !


Si lafé pou ke out zenfan y réissi dan la vi - kelke swa la manièr ou la lang ke li va kozé - li va réissi

Si lé ékrir ke out zenfan sra in zéro à la gos' din chif - kelke swa la manièr ou la lang ke li va kozé - ben, zéro c zéro !

Dan se zistwar, mi wa sa pliss kom in "paraître pour ne pas être"

93.Posté par cloclo le 10/12/2016 07:04

Le créol à la caz, le français et l'anglais partout ailleurs. Arrêter de renfermer le Réunionnais avec son créole. Ceux qui plaident pour le créole à l'école, à une meilleure valorisation de cette "langue", envoient leurs enfants faire des études en Métropole, aux Etats Unis, au Canada...Le créole pour les pauvres illettrés, les langues étrangères pour les exploiteurs, les intélo. PAS DE CREOL A L'ECOLE

92.Posté par Grangaga le 10/12/2016 04:01

Klod..... noutt' bann' paran la Run té pa ossi mové zis'ka pini zot' z'anfan....pardon....fé sinll', zot' z'anfan séri, ziska tan y pronons' pi.... définitiv'man.... in mo zot' kréol' natirèl', konm' sèr'tin DOM.
Nou dwa ètt' fyèirr' de nou a la Run, é de losson de bann' na.....so Fransé Zozossi.....ou konpran, "dan blan kèrr' nwarr'", nou la pa éritt' so vilin manyièrr' de noutt' momon.
Rèz'man po nou..... é mèr'si Césaire de n'ètt' pa né la Run, sinon.....mèm' N.D, té y poura pa dirr'...."Nou lé pa pliss, nou lé pa mwin"......
Ek' sa la rès'pèk' a nou.....noutt' Réyonèz'té nou la pa ontt' é....nou gainll' pa san passé.............

" Le monde est ennuyé de moy,
Et moy, pareillement de luy"
Charles d'Orléans. Extrait de la carte et le territoire de M. Houellebecq.

Si la zot' y ariv' lirr' é konprann'.... lé Franswa ou satt' y konsidèrr' a li konm'.......pou koué zot' y fé pa z'éforr' po konprann' satt' lé....z'ott'.....zot' lé tro fèbb', tro bètt' ou tro...gro blan pli intélizan......
E noutt' nivo lé tro ba ou y fé tro......nwarr' morèss' dowarr'.........

91.Posté par klod le 09/12/2016 21:42

les cultures régionales , dont le créole réunionnais, n'ont jamais été une opposition à l'ouverture au monde . et à la maitrise nécessaire du français et des langues en générale .......................... au contraire....sauf dans un contexte ou pendant 70 ans on culpabilise les tenants zarboutant dont les comiques , à l'insue de leur plein gré , pour les "excuser", à la zakeline farre et ollé ........... celà donne de la rancoeur ........... , d'autres linguiste ou historiens l'on dit mieux que moi ........... pov run ........ et on s'étonne de ceci ou cela .....................la ru n'a pas eu la chance d'avoir un Césaire ................. rien que du vira ou du dibré et de la farre et olle , gentille par ailleurs , des " angéliques framçais" ........................ ??????????????????? cela explique cela .............toute chose étant égal par ailleurs , comme dise les "économistes" .

90.Posté par klod le 09/12/2016 21:21

MERCI post 87 , "le bon sens prés de chez vous" .................et pourtant na la zakeline dit farrre et olle qui fera la une domin du JIR qui moucate ses frères créoles en KAKA ................. c'est à la run et nulle par ailleurs ................. romarque après 70 ns d'assimilationisme à la dibré et autres zakeline .............. y komprend pourquoi na certains lé "frustrés " sur cette ile .................... la run et nulle part ailleurs ............l'ile domtommienne qui renie le plus sa part créole ...........à kose sa meme na un peu y exprime à zot comme des "tetes frés" ....... pu rien pou revendiqué à part le béké pou monloto ................ je résume , bien sir !




allé zaqueline dit farre et ollé ; créole KAKA , kriké kraké ................. ?????????????????????????????

un meme peup , un meme kosé dans l'Océan indien" francophone et européen" ................. en 20146 , HIN ? domin mi achète pas le JIR ...........lol ! ?

89.Posté par klod le 09/12/2016 21:12

KREOL partout !............... na pu de mot .............., vive "les langues et cultures régionales" .stop au jacobinisme à la fillon de l'ortf et à la valls tauromachiques .................. vive les écoles diwan, ; occitan . Corse ..............et d'autres que j'oublie , vive les "richesses régionales " ! BEN ! na un jour y appelle domin ! .............

88.Posté par L'Ardéchoise le 09/12/2016 21:03

Oula, entièrement d'accord, mais à moins que d'inventer un nouvel alphabet, effectivement, ce n'est pas gagné !

87.Posté par Oula le 09/12/2016 16:03

84.Posté par L'Ardéchoise

Toute proportion gardée, comme le français à ses débuts. Richelieu a du imposer une académie et donc une graphie. A son époque tout le monde ne parlait pas le même français. Suivant les régions mais également en fonction de la condition sociale de laquelle on était issu, le parler n'était pas le même.

Dans le créole, il y a aussi des subtilités suivant les régions, le niveau social mais également des différences assez criantes entre les générations. Mais tout le monde se comprend.

Deuxième point : certes le créole réunionnais se rapproche énormément du français, mais il n'est compris que des créolophones. D'où l'intérêt, à mon humble avis, de construire une graphie qui serait singulière afin d'éviter les confusions.

Mais affirmer que la graphie créole doit se démarquer de celle du français est considéré par les obtus comme de l'anti-patriotisme primaire.

Donc c'est pas gagné !

86.Posté par li le 09/12/2016 15:03

Bip bip bip bip
Paris, we have a problem.

85.Posté par li le 09/12/2016 14:49

Un petit qui ne répète pas les "secrets "à ses parents.
Chô.
Allô docteur.
C est que ça tient jamais sa langue à cet âge là.
"Qu est ce que tu as fait en classe aujourd'hui ? "Ça ne se dit plus ?
"Tu promets de ne pas le répèter parce que maîtresse a dit que c'était un secret" . Bé, ca ne se fait plus ?
Voyons voyons.
Allô doc, mon tou peti a des secrets dont il ne me parle pas.

Poukwé poukué poukoué
Mon langaz ta honte

Le développement
Au plus près du circuit "cognitif "
Bip bip bip bip

84.Posté par L'Ardéchoise le 09/12/2016 10:22

Qu'un langage vernaculaire fait donc tant couler d'encre !
En vrac, il n'y a pas UN dictionnaire et UNE grammaire créoles réunionnais, mais DES, ce qui montre bien la difficulté à attribuer une graphie à des phrases fleuries d'autant que ce que l'on peut entendre dans les bas n'a pas la même sonorité que dans les hauts....
Utiliser oralement le créole à l'Ecole maternelle permet au enfants qui n'entendent parler que créole à la maison de se familiariser avec le français.
Tenter en CP de leur faire écrire, c'est prendre le risque de les mener au casse-pipe.
Ne serait-il pas plus judicieux d'attendre que les enfants aient une parfaite maîtrise de la langue véhiculaire avec laquelle ils doivent aller vers études secondaires, supérieures, diplômes ?
Il y a des langues régionales dont les mots, la construction des phrases sont tellement éloignés du français que leur apprentissage peut s'assimiler avec l'apprentissage d'une langue étrangère, ce n'est pas le cas du créole réunionnais car la majeure partie des mots proviennent du français.
Le "nivo" (voir noe...) en baisse n'a pas que cet apprentissage décrié, il a de multiples facteurs (démission des parents, enfant roi, trop d'enseignants qui n'ont plus la "foi" ou qui manquent d'humilité, multiples réformes, etc...).

Comme au rugby, d'abord les fondamentaux, le reste après !
D'ailleurs en parlant de rugby, c'est "kikidi" que le sport rend bête ?

83.Posté par Choupette le 09/12/2016 10:06

Ah, tout d'même !

Parmi les photos, le français revient "Conte 1" avec un C Messieurs-Dames et non un k ... .

Ces gens-là ne savent pas trop ce qu'ils veulent mais savent ce qu'ils ne veulent pas : le français.

En plus, le faire dans le dos des parents. Ça aussi ça fait partie de la kiltir créole ... .

Lamentable. Vous n'auriez pas 2-3 marmites à gratter par hasard ?

82.Posté par La vérité vraie... le 09/12/2016 00:20

P. Balcon, challlenge...avec 3L : c'est bon je vais dormir ! Vous avez gagné...
Il vaut mieux parfois en rester aux questions économiques ou au commerce maritime.

81.Posté par Zozossi le 09/12/2016 00:11

@77.Posté par La vérité vraie...

Tiens… tiens…
Il n'a pas fallu longtemps pour que vous dérapiez et que ressurgissent des susceptibilités à fleur… et même à couleur… de peau.

Que vient faire ici, alors que je vous exposais votre erreur manifeste relative à l'histoire du mot "challenge" (fait objectivement constatable que vous ne reconnaissez toujours pas), cette histoire de "Blanc" que vous nous amenez comme un cheveu sur la soupe?

Avant d'examiner la valeur d'un argument, vous exigiez déjà que je produise un diplôme, et voilà que vous me demandez maintenant ma couleur?
On passe du ridicule au franc burlesque.

Que nous bassinez-vous avec votre "créolisation"?
Ce n'est absolument pas le sujet.
Il n'est certes pas étonnant que des universitaires (anglo-saxons en particulier) aient cru bon de sacrifier à cette mode terminologique racialiste favorable à leur carrière en opérant un détournement idéologique pseudo-historique du mot "créolisation".

Que cela éveille en vous je ne sais quel obscur assouvissement ne regarde que vous : ne nous entraînez pas, s'il vous plaît, dans des règlements de comptes personnels sans intérêt pour autrui.

Je m'en tiens pour ma part au champ objectif de l'examen critique, et vous cède bien volontiers celui du fétichisme de la magique peau d'âne dont vous ne vous départez pas, et de l'excitation hargneuse qu'il semble vous inspirer.

Vous êtes décidément de moins en moins sérieux, et la montée en puissance de vos insultes n'en pourra mais…

80.Posté par Pierre Balcon le 08/12/2016 22:33

Il semblerait que Zozossi ait quand même raison sur l'étymologie du terme " challlenge".
Je me réfère au dictionnaire culturel de la langue française d'Alain Rey .
Ce mot a été emprunté au 19 ème siècle à l'anglais .
L'anglais l'a lui même pris à l'ancien français du 12 ème siècle , époque où challenge désignait : débat , chicane , défi .
Ce sens est lui même issu du latin calumnia qui veut dire calomnie .
Donc il n'y a pas eu transfert direct du latin au français mais double transbordement comme on dit dans le commerce maritime.
Imputer cette évolution du sens originel à la " créolisation" du mot est quand même osé .
S'il s'agit de dire que les mots "dérivent" aussi bien dans leur sens que dans leur écriture les linguistes ont d'autres manières de désigner ce phénomène .
Mais j'imagine que la vérité vraie a voulu faire une petite dérogation à son statut et donner une petite note politique à son énoncé .
Mettre en rapport , sous le couvert d'un concept apparu au 17 ème siècle , le métissage fatal des maîtres et des serviteurs "nourris dans la maison" avec le métissage des langues est une démarche un peu paresseuse et au résultat approximatif . Il faudrait s'assurer qu'au cours de certaines étapes on n'a pas été en présence de sabir ou de pidgin qui sont des termes plus éprouvés.

Quant à l'arrogance des enseignants qui revendiquent le monopole du savoir , je n'ai pas souvenir que Bachelard , Einstein , Victor Hugo , Maupassant ou Flaubert et consorts aient émargé au budget d'un quelconque rectorat .
En revanche je vous concède que DSK a sévi quelque temps à Science Po.

79.Posté par Loulou le 08/12/2016 21:53

JMR et AH !! quelle misère !!

78.Posté par titi974b le 08/12/2016 21:38

Quelques opinions clés :
Oui le créole est une langue. Et il faudra bien que certains se mettent ça bien dans la tête.
Oui le créole réunionnais est fier d'être créole réunionnais et de parler créole réunionnais.
On ne peut que valoriser notre langue qui puise ses racines dans une fusion de cultures multiples et riches.
Apprendre le créole à l'écrit est peu recommandable pour des élèves ne maîtrisant pas encore bien la lecture du français ; mais l'oral ne doit absolument poser aucun problème.
Résistons à ceux qui veulent nous obliger à écrire le créole d'une seule façon. Quand en plus ils ne se sont concerté avec personne pour imposer leur donne.
Et pour une fois qu'on se sentir libre d'écrire comme on veut sa propre langue, profitons-en !

Un grand merci à tous ceux ici dont les postes soutiennent la langue créole !

77.Posté par La vérité vraie... le 08/12/2016 21:06

Zozossi : j'ai semble-t-il touché votre amour propre...je ne m'en excuse pas, désolé.

Les sources mon cher ami, les sources, toujours pour justifier et argumenter, puisque vous aborder l'argumentaire. Il semblerait là aussi que votre instruction si spéciale mais apparemment si bien (en tout cas pour vous, j'ai des doutes de mon côté...), se soit un peu loupée...peut-être trop de français écrit et pas assez de lectures divertissantes pour l'esprit afin d'appuyer et d'étayer ses dires. Les Créoles ne sont plus couillons : il ne suffit pas de dire "je le sais, donc c'est vrai" ou "c'est moi le blanc qui l'ai dit, donc c'est comme ça". Ce temps est fini...Argumentez, proposez les sources pour vos dires.

Tiens un exemple sur votre dernière et énième connerie "anachronique" sur l'Histoire, les historiens et l'emploi du terme créolisation.
Ce terme est aujourd'hui préféré à celui de romanisation...y compris pour votre tendre Gaule. Mais vous devez en savoir plus que tous ces érudits réunis (J. Webster, P. LeRoux, G. Martinez-Gros, F. Cooper, J. Burbank).
Bon allez ! Dans un soucis de partage, je vous livre une bonne lecture qui vous évitera de sortir des âneries supplémentaires. La Brève histoire des empires, comment ils surgissent, comment ils s'effondrent de G. Martinez-Gros justement, ou les quelques articles suivants (si vous avez du temps bien sûr - vous devez beaucoup travailler à commander vos subalternes - et surtout si le patois shakespearien ne vous insulte pas trop...)

- http://www.cairn.info/revue-annales-2004-2-page-287.htm
- https://www.academia.edu/6724840/The_Creolization_of_Roman_Gaul_Examples_from_Divodurum_Mediomatricorum
- http://www.markbwilson.com/courses/F2012/NHIS3116_Articles/06_Webster-Creolizing.pdf

Et effectivement, je maintiens mon idée de départ : un idiot qui veut faire l'intéressant et l'intelligent. Un BOEAUF quoi ! Un de plus à La Réunion....un de ceux appartenant à la catégorie des "toujours les mêmes se croyant supérieur" je suppose. La dessus je ne pense absolument pas me tromper...
Au plaisir de lire votre prochaine réaction.

76.Posté par GIRONDIN le 08/12/2016 20:58

Dans ce cas pourquoi le rectorat ne répond pas ?
Pourquoi l'école a fourni un cahier directement au marmailles?
Pourquoi le mettre en projet école si le
texte le permet ?
Pourquoi passer par une habilitation ?
Pourquoi ne pas montrer le cahier comme les autres matières ?
Pourquoi mettre la fille dans une autre classe ?
Pourquoi dire aux enfants de ne pas le dire aux parents ?
Pourquoi les parents sont pas au courant de cette enseignement ?
Pourquoi...........

75.Posté par Pierre Balcon le 08/12/2016 20:56

Dernière nouvelle du front de l'Est.
On m'apprend que Mme Bareigts et Mme Orphé ont été investies toutes deux pour les prochaines législatives par ce qui tient lieu de PS local . .
Faut dire qu'elles étaient les candidates uniques du parti , comme à Pékin hier et à Moscou il y a maintenant près de 30 ans .
Partout ailleurs on attend les présidentielles ou au moins les primaires pour les investitures parce que c'est dans la logique de nos institutions.
Ici on verrouille par anticipation parce qu'on sait jamais et qu'au fond on s'en fout de la ligne politique pourvu qu'on ait l'ivresse des mandats .
Quel rapport avec le créole me direz vous ?
Les mots me manquent aussi bien dans notre langue nationale que dans notre langue vernaculaire pourtant pleine d'images , pour définir ce coup d'Etat permanent. .

74.Posté par Pierre Balcon le 08/12/2016 20:29

Je crois qu'on s'égare dans cette affaire .
On s'invective , on s'insulte...
En vain , car l'on tourne en rond parce que l'on prend le problème par le mauvais bout .
La véritable question n'est pas de savoir si le créole est vraiment une langue ( laissons les linguistes et particulièrement celui que notre Assemblée Nationale socialiste vient de refuser de recevoir à Paris trancher cette question ) , si elle est nécessaire à la transmission d'une culture , d'une identité , si elle constitue un bon outil de constitution du savoir ou d'un savoir particulier , si sa pratique et sa compréhension vont favoriser la communication et favoriser ou un enfermement ou une une ouverture etc...
La question est de savoir s'il appartient à l'Etat de s'occuper de régler cette question .
Les bolcheviques , qui prospèrent sur ce site pourtant classé à droite , répondent évidemment en chœur , OUI. C'est dans leur nature d'agir en troupeau et de répondre oui à chaque fois qu'il est question de collectivisme et de la bureaucratie qui va avec .
Les libéraux répondent qu'il faut laisser les gens agir à leur guise .
Que chaque réunionnais fasse comme il l'entend, pour lui et éventuellement pour ses enfants. .
L'Etat doit se limiter à assurer la transmission des savoirs de base, fondamentaux comme on dit ( une langue de base + une langue étrangère+un peu de mathématiques et de science et un peu d'histoire géographie , et pour le sport on s'abstiendra parce que je trouve qu'il rend plutôt bête ) et voilà tout . Ses moyens n'y suffisent déjà pas à cette modeste tâche.
Pour le reste c'est une des vertus de notre république décentralisée que de concevoir les arbitrages et les choix au bon niveau , c'est à dire à la base , à celui de l'individu .
Ah il est grand temps de reprendre en main le combat pour cet individu , qui n'est pas qu'une entité métaphysique mais une réserve de créativité , contre l'instinct grégaire .
C'est comme pour la sécu . Que l'Etat assure les soins de base et que chacun se prenne en charge pour le reste: les coups de fatigue , les épidémies de dengues ,les oins de confort , les traumatismes après le grand raid etc.. .
Et si certains préfèrent mutualiser leurs moyens grand bien leur fasse .
Les coopératives sont faites pour cela et ce ne sont pas les talents de gestionnaires qui manquent , y qu'à voir celle qui prospère pour notre approvisionnement pétrolier !
Je propose que , comme en Bretagne , on créée donc un grande école privée d’apprentissage du créole et lance sur le champ une souscription.

73.Posté par klod le 08/12/2016 20:23

bravo li , un peu de non sens contre le reniement endémique du naturel ...........

72.Posté par Zozossi le 08/12/2016 20:12

@70.Posté par La vérité vraie...

Je retiens de votre prose que je suis "idiot, faisant l'intéressant, faisant le malin, renfermé, voire rance, con, pas enseignant, pas linguiste, comméreur de buvette".

C'est beau comme du Bénard (Jules) , une glwar lokal.

Diantre!
Vais-je survivre à cette honte publique infligée par un homme diplômé et donc intelligent ?...

Quant à vous, vous êtes (je vous cite toujours) "linguiste, créole de naissance, républicain avant tout".

C'est éblouissant.

Et je suppose que vous trouvez cela passionnant pour le lecteur, censé se pâmer d'admiration à l'énoncé de pareils titre de gloire?...

A moins que… à moins que le lecteur n'aille lui-même vérifier le lien que vous lui avez bien imprudemment communiqué à propos du mot "challenge", et que vous n'avez soit pas lu, soit pas compris.

Je n'ai pas besoin pour ma part d'aller laborieusement chercher ailleurs ce que je savais déjà : comme votre lien le confirme, le nom "chalenge" (dérivé du latin) est un mot d'ancien français repris par l'anglais sous la forme "challenge" dès le Moyen âge.

Exactement ce que je vous disais (post 66, trois dernières lignes).

Je ne peux qu'en conclure que non seulement un diplôme ne rend pas plus intelligent, mais que dans certains cas, il ne rend même pas plus instruit…

Et vous ne saurez toujours pas si j'en ai ou non, car je vous répète que tout le monde s'en fout : seule compte dans un échange la valeur intrinsèque de l'argument et l'authenticité des faits mentionnés, ce que, en bon fétichiste de la magique peau d'âne, vous semblez définitivement incapable de comprendre.

Je ne mentionne que pour mémoire vos amusantes considérations sur "les peuples et autres empires (Rome, Espagne du Siècle d'or) qui ont refusé la diversité culturelle", tellement elles feraient bondir n'importe quel historien par leur caractère idéologique anachronique.

Vous n'êtes vraiment pas sérieux…

71.Posté par li le 08/12/2016 19:14

Notre 1ère langue reynion , la langue maternelle comme i di,
Allons la reynion .?
Ko sa i lé ?

Pourquoi est ce que le créole est une langue orale ?
Allons la reynion ?
Poukwé ?

Qui estime que la langue maternelle de certains est un frein au développement cognitif ? Du langage ?
Allons la reynion
Ké lespèce sa ?

Pourquoi est ce qu une grande partie des français ne maîtrise pas le français ?
A koz de leur langue maternelle ?
A koz de la grammaire ?
A koz des milieux socio économiques de certains foyers ?
Allons la reynion ?
Kel est la vraie raison ?

Pourquoi est ce que nous sommes peu à maîtriser l anglais ? L espagnol ? L'italien ? L allemand ? langues enseignées au choix à tous depuis des lustres à l école française ? Pourtant ce n est pas faute de les "pratiquer " depuis le collège voir le primaire !
Allons la reynion ?
O ki lé problème ?

Aussi fou que l interdiction d écrire avec sa main gauche
La langue creole ne fait pas obstacle à l apprentissage du français.
Après mete in règle dan lekri kreol, o la lo massacre.

70.Posté par La vérité vraie... le 08/12/2016 18:18

Zozossi !

Il semblerait que le proverbe : "Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt" puisse trouver en vous son illustration la plus parfaite...

Bon, puisque vous avez voulu faire votre intéressant avec le mot français challenge, je vous invite à aller consulter le site du CNRTL à l'entrée du dit mot challenge...ça vous apprendra à faire le malin (http://www.cnrtl.fr/lexicographie/challenge)... Le mot est utilisé depuis le XIXe siècle sous cette forme et ce n'est pas un mot mot de l'ancien français ou de l'anglais mais une créolisation progressive du latin calumnia. Et oui, les langues évoluent, et encore davantage aujourd'hui. Le simple fait de vouloir penser le contraire ou refuser cette réalité c'est montrer le caractère "renfermé" de son esprit. Attention, je n'ai pas dit "rance" hein, même si nous n'en sommes pas loin...

Le terme créolisation vous choque ? C'est pourtant le terme utilisé par les linguistes pour désigner une partie de l'évolution des langues (celles qui refusent de le faire ont tout tout juste le temps de rejoindre le cimetière ou de donner naissance à de nouveaux groupes : indo-européen -> latin -> français, espagnols, etc.). De la même manière les peuples et autres empires qui ont imposé leur identité ou refusé la diversité culturelle ont fini par s'en mordre les doigts : Rome, Espagne du Siècle d'or. Vous comprenez j'espère ? C'est ce que vous voulez pour votre chère et tendre France ?

C'est un plaisir pour moi, créole de naissance mais Républicain avant tout, de vous instruire en bon françois. Je le faisais en créole à mes élèves, certains ont bien tourné et d'autres non ! Le créole n'a rien à voir la-dedans...

Bon vous n'avez pas répondu à ma question mais j'ai bien compris que vous ne comptiez pas vous atteler à la préparation d'un concours de l'EN. Restez vraiment à vos affaires, tout le monde s'en portera mieux. Vous n'êtes pas enseignant apparemment, certainement pas linguiste pour raconter de telles conneries. Vos propos tiennent davantage des commérages de buvettes.

Nar trouv ZOZO !


Gabriel post 20. La désinformation et propagande maitro est en marche. Recherchez par vous-mêmes :

POUR MAURICE : http://www.lemauricien.com/article/kreol-l%E2%80%99ecole-la-langue-suit-son-cours
POUR LES ANTILLES : https://www.cairn.info/revue-langue-francaise-2010-3-page-127.htm

69.Posté par Oula le 08/12/2016 16:45

@ 66- Essayez au moins de lire un commentaire en entier vous comprendriez ce que l'on dit. Au lieu de balancer des arguments spécieux qui ne veulent rien dire et qui ne convainc que vous même.

Et cette démagogie grodwa qui consiste à dire que le créole à l'école n'intéresse que les seuls bobos zoreils. Ou bien encore à insinuer constamment que les diplômes ne serviraient à rien et que l'instruction rend bête.

Je suis créolophone et je persiste à penser au contraire que la valorisation de sa langue maternelle est de nature à faciliter les autres apprentissages.

Il est faut être sacrément obtus pour ne pas comprendre une telle évidence.

68.Posté par bleu outre mer le 08/12/2016 16:19

66.Posté par Zozossi
Votre monologue comme d'habitude avec vos mots propagande , antinationale mot de la pensée unique du FN,.
MR Jourdain fait de la prose sans le savoir. Vous vous méprisez les autres sans le savoir; Vous avez une vision de vous et une attitude méprisante ce sont les valeurs que vous colporté et vous voulez que les personnes y adhère.

67.Posté par noe le 08/12/2016 14:30

Je clos le débat stérile !
Pas d'apprentissage du créole à l'école ...
Ce n'est qu'un "patois" bon marché !
Jack LANG , dans son temps a voulu faire l'intéressant en classant les pseudo langues "créoles" comme langues !
Une gosse idiotie majeure juste pour baisser le nivo de nos enfants !
Lamentable personnage !

66.Posté par Zozossi le 08/12/2016 14:08

@56.Posté par Antillais
Merci de rappeler que le français est notre langue commune, Zoreils, Réunionnais, Antillais et autres. Merci pour votre bon sens, lequel n'est pas donné à tout le monde, comme le prouvent certains posts.

@57.Posté par Oula
Vous obtenez la palme d'or de l'illogisme: bravo.
Attribuer l'illettrisme à "l'apprentissage exclusif du français à l'école" : il fallait le faire; et vous l'avez fait.
N'oubliez pas non plus d'attribuer les noyades à "l'apprentissage exclusif de la natation".
Je vous vois un brillant avenir au ministère de la Benkassine.

@ 59.Posté par Xavier
Merci de confirmer ce que je disais : l'apprentissage du patois créole à l'école est un gadget qui séduit quelques bobos zoreils comme vous, mais pas les Réunionnais qui, eux, connaissent la question et savent que leur patois n'est pas une langue.
Vous avez grand tort de préférer pour votre fille l'apprentissage du patois créole à celui de la langue arabe, qui est une langue riche et utile, susceptible de vous ouvrir de multiples pays dont certains possèdent une culture très ancienne et passionnante.

@60.
Grand prix du mondialisme niveleur kwéyolo-angliche, avec option "je sais rien mais je dirai tout", qui écrit:
"De nos jours toutes les personnes qui voyagent savent très bien que le français ne sert plus rien."
Je ne sais pas où vous avez mis les pieds ailleurs que dans des fast-foods et des boutiques à touristes où le baragouinage de l'anglais est de rigueur, mais une connaissance approfondie de multiples pays de tous les continents vous aurait appris qu'on rencontre des francophones passionnés par notre langue jusque dans les lieux les plus improbables (et j'en ai des souvenirs nombreux et précis).

Il faut dire que l'abrutissement des Français est tellement avancé que beaucoup ignorent que leur langue reste une langue internationale, et mettent un point de (dés)honneur à bredouiller un anglais de pacotille dès qu'ils mettent le nez hors de chez eux.
Certains se ridiculisent même à répondre en "anglais" à des étrangers qui font l'effort de leur parler en français (j'en vois souvent).
Si au moins ils parlaient bien l'anglais !
Mais la pratique de l'anglais par le Français moyen (zoreil ou créole) est catastrophique.
Le Japon est un excellent exemple de ce que peut la fierté d'un peuple : beaucoup de brevets scientifiques japonais ne sont pas traduits en anglais, et l'excellence de leurs techniques oblige les étrangers à apprendre le japonais.
Le jour où les Français auront compris que c'est la volonté et la dignité qui mènent le monde, et non la soumission ou la mode, on aura progressé.

@63.Posté par La vérité vraie...
Je ne me crois pas obligé comme vous de clamer mon pedigree et d'exhiber mes peaux d'âne universitaires : cela n'intéresse que moi et, surtout, ne renforce en rien un argument qui tire sa valeur de lui-même.
Je connais des illettrés qui tiennent des propos bien plus intelligents que des bourricots bardés de diplômes, car ils se fondent sur le réel qu'ils observent et l'expérience qui les instruit.
Je vous laisserai ignorer quelle activité j'exerce, et si j'ai passé ou non des concours car tout le monde s'en fout -sauf vous qui tenez à exhiber un pauvre parchemin qui ne prouve rien.
Je me contente de parler de ce sur quoi je crois avoir des avis fondés.

Comme votre post est vide -à part des sarcasmes à côté de la plaque-, je ne vois pas en quoi il appelle une réponse.
Donc: rien.
Sinon la confirmation que : oui, la Déséducation antinationale est une calamité qui déforme les esprits pour les formater, ce qui me dispense (contrairement à vos conseils) de m'embarquer dans cet nef des fous.

-Au fait : votre anglicisme "challenge", ça fait peut-être chic, mais en français nous avons "défi".
Et si vraiment vous tenez à "challenge", écrivez-le donc à la française: "chalenge", puisque c'est l'un des innombrables mots de vieux français que les Anglais nous ont pris…

65.Posté par Pierre Balcon le 08/12/2016 13:51

Désolé pour nos concitoyens du Sud mais il faut bien éclairer l'opinion sur ce qui se passe dans la capitale , qui ne fait qu'anticiper l'abîme qui s'ouvre devant nous .
.
Donc au programme sur Saint Denis :
- festival cinématographique , financé par la mairie de Saint Denis , avec 16 films sur "les révolutions dans l'Histoire " où on nous parle de Toussaint Louverture , de Lenine , de Fidel Castro , de Mao et j'en passe et des pires ;
- du 12 au 18 décembre se tiendront les différents Omaz nout zarlor dan kartiés portés par les associations dans les différents quartiers de Saint-Denis. L’objectif est d’intégrer une vision scientifique ( rien que ça ! ) et pédagogique autour de l’ancrage historique de l’esclavage sur notre territoire ;
- et puis donc ce débat surréaliste ouvert sur l'apprentissage du créole à l'école.

Et pendant ce temps là le solde des transferts financiers vers notre île explose , notre balance commerciale se dégrade encore , le marché de l'emploi devient ingérable , la sortie des emplois aidés fictifs s'annonce catastrophique , l'Etat en a marre de financer le RSA , nos hôpitaux affichent des déficits colossaux , l'observatoire des prix n'observe plus rien d'autre qu'une année de silence et la loi sur l'égalité réelle vient étouffer tout débat sur le caractère monstrueux de notre économie où pendant que la moitié de la population vit dans la pauvreté 100 000 salariés du public se goinfrent de sur rémunérations et 100% des contribuables se gavent d'exonérations fiscales.
Vive notre Ile intense... de bêtise..
J'espère que l'histoire ouvrira un jour le procès de tous ces abuseurs de biens moraux et de ces irresponsables fauteurs de faillite .

64.Posté par Pépé le 08/12/2016 11:38

Au final, c'est pas très grave, les gamins qui vont grandir en parlant/écrivant créole vont pas avoir de boulot par rapport à ceux qui parlent français, donc tant pis pour eux.

63.Posté par La vérité vraie... le 08/12/2016 11:15

Mais zozossi qu'attendez-vous pour passer votre concours ? Nous avons besoin de gens comme vous...un tel puits de sciences, de pédagogie et de didactique. Il est très surprenant de voir que le ministère n'ai pas eu la louable attention de vous proposer un sous-secrétariat au faléypenser...
Plus sérieusement, vous ne pourriez même pas tenir une semaine (je suis très large, j'aurai du dire une matinée...et encore). C'est à cause de chargeur de l'o comme vous, les Monsieur jesaistoutyakafokon que l'Education nationale est gangrenée et que les enseignants ne peuvent plus faire leur boulot sans voir se ramener les violences et les insultes à l'école

PASSEZ VOTRE CONCOURS, GAGNEZ LE, PUIS REVENEZ. OU SINON FAITES-VOUS ELIRE ET VENEZ PROPOSER DES REFORMES.
Un vrai challenge que je vous lance : mais vous me direz sans doute "Pas le temps, j'ai autre chose à faire". Ben justement restez y dans votre domaine...

62.Posté par cmoin le 08/12/2016 10:39

Encore plus illettrés et de sans cerveau à la réunion,donc!

61.Posté par bleu outre mer le 08/12/2016 10:33

A propos du français et de l'anglais. Plus de mots Français dans la langue Anglaise que le contraire.
Lié à l'histoire de Guillaume Le Conquérant, qui devient roi d’Angleterre en 1066.

Sinon
Chaque langue véhicule une culture. La suprématie d'une culture sur une autre n'est pas une très bonne idée.
Les langues changent et s'adaptent au fur et à mesure des générations. Elles ne sont pas figées même si elles ont une structure, en métropole en fonction des régions les expressions culturelles en font une richesse. Le kréol est une langue et non un patois ou des individus ont des racines une culture une identité. Touché à ce sujet n'est pas si simple c'est aussi toucher à une identité. Certains peuvent la réfuté d'autre y adhérer. C'est quoi le plus important rentrer dans une uniformisation de parler tout le même langage. Manger mac Do s'abêtir devant la télé, communiquer avec ses enfants via les textos, a ce sujet le langage sms c'est quoi....Ce qui fait la richesse c'est la diversité le métissage et la langue Kréol en fait parti. J’ai toujours été contre le nationalisme sur toutes ces formes et dés que l'on touche à l'identité celui ci remonte. Que l'on enseigne le kréol à l'école pourquoi pas. Cela ne me gêne pas, après cela va dépendre comme cela est fait. La langue Française n'est pas une langue facile à l'écrit. Avec ses exceptions qui confirment la règle.

60.Posté par Kreol à l''''ecole et anglais des le plus bas ages pour l''''avenir de nos marmailles. le 08/12/2016 09:14

La langue française était par le passé une langue importante. Mais de nos jours toutes les personnes qui voyagent savent très bien que le français ne sert plus rien. D'ailleurs ironie de l'histoire une personne parlant l'anglais couramment aura beaucoup plus de facilité à trouver un emploi en France qu'une personne parlant français.

D'ailleurs l'élite française parlent déjà presque plus qu'exclusivement anglais comme dans de nombreux conseils d'administration de grosses sociétés. Récemment encore le gouvernement zorey a fait passé une circulaire rappelant que le français était la langue de la république pour éviter que ses gros cadres supérieurs ne parlent en anglais durant les réunions.

Bref deux poids, deux mesures.

On tente de faire croire au créole que le français est une langue importante alors que dans le même temps tous les petits zorey sont a fond sur l'anglais pour être ouvert sur le monde alors que l'on veux enfermer le kreol dans la France.
D'ailleurs tous les zorey qui écrivent sur ce site qu'il faut que le créole parle français font apprendre l'anglais à leurs enfants. MDR.

Le peuple kreol doit commencer à penser à l'avenir de ses enfants et s'ouvrir sur le monde au lieu d'être complètement enfermé dans la France.

Pour le kreol à l'école qui est notre langue et une maitrise forte de l'anglais des le plus jeunes âges afin de permettre aux marmailles de demain de pouvoir évoluer dans ce monde qui parle anglais.

59.Posté par Xavier le 08/12/2016 08:09

Je suis zoreille et franchement, je préfère que ma fille apprenne le créole à l'école plutôt que l'arabe. D'ailleurs, elle commence à le parler très bien et j'en suis fier ! Alors qu'ils arrêtent de nous les briser avec leurs polémiques à deux balles !

58.Posté par titi974 le 08/12/2016 07:44

Quand on voit le classement mondial de la France qui ne cesse de régresser au niveau de l'enseignement ne serait il pas souhaitable que dans un premier temps on se recentre sur les fondamentaux en privilégiant en primaire l' enseignement du français, des maths de l'histoire géo pour le créole qui est une langue parlée cela se fait naturellement en famille il me semble , et quand on voit le taux d illettré apprendre à lire et écrire correctement doit être la première des priorités.....

57.Posté par Oula le 08/12/2016 05:38

On voit bien les bienfaits de l'apprentissage exclusif du français à l'école : + de 100 000 illettrés.

Bien entendu il ne s'agit pas de remplacer le français par le créole, mais moi je suis de ceux qui pensent que la valorisation de sa langue maternelle est de nature à mettre en confiance les petits créolophones pour l'apprentissage du français, voire pour l'apprentissage tout court. Le créole n'est pas une maladie honteuse.

Un arbre ne peut pas se développer sans racines.

56.Posté par Antillais le 08/12/2016 02:10

A chaque fois que je m'exprimes en Francais sur votre ile on me dit que je fais l'interessant . J'ai une anecdote pour vous mon beau frere qui est Réunionais est venu en vacance en Martinique et a eu un mal fou a communiqué avec mes amis car il maitrise que tres peu le Francais parler par tout les Antillais et pas du tout le creole Antillais tout ca pour dire que ici on devrait insister sur le Francais car sinon comment dialoguer entre Domien si on parle chacun notre creole sur ce tchimbé raide pa moli cé moli a ki raide !

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >