Courrier des lecteurs

Courrier à Marlène Schiappa: Papapio "Pères Amor"

Vendredi 8 Novembre 2019 - 10:31

Madame Marlène Schiappa, 
Mme la Ministre de l'Egalité des Droits et des Chances
Parité ça veut dire: Pareil, Idem, Égale
 
Je fais partie de ces 90% de Papa sacrifiés de genre devant le JAF depuis 18 ans maintenant. Le seul lien qu'on me reconnait avec ma Fille est l'argent, bien sûr.

Refusant de payer les pensions alimentaires tant que le parquet bloquerait les multiples plaintes avec preuves contre la maman, qui conditionnent mes droits avec ma fille, j'ai donc été condamné pour, tenez vous bien, "Abandon de Famille" alors que j'ai toujours multiplié les actions pour que des droits paritaires me soient accordés, comme le peuple français l'a fait voter. 
 
C'est le motif utilisé quand on refuse de payer les "rançons de l'Otage jamais libéré".
 
Le comble après 18 ans de demandes infructueuses et de falsifications volontaires et systématique d'instruction du dossier, de sanctions contre toute ma famille qui n'a même pas le droit de la connaitre (mes parents condamnés à la voir 2x2h derrière les barreaux de l'UDAF depuis sa naissance, sur simple soupçon d'enlèvement exprimé par la mère, ça fait très cher le voyage à la Réunion. 
 
A bientôt 80 ans, ils mourront avant d'avoir eu le droit de profiter d'elle.
 
Plaintes déposées contre trois magistrats pour abus de confiance, abus de pouvoir, instruction a charge pour le père, a décharge pour la mère, falsification volontaire de l'instruction du dossier... Toutes classées sans suite bien sûr. Refus de saisie d'un juge d'instruction sur la base d'un dossier de preuves de 143 pages en correctionnelle. Condamné pour non présentation d'enfant PENDANT les droits qui me sont octroyés au JAF... Voilà le sort réservé par la Justice de mon pays aux pères pour leur genre, pendant que les femmes réclament légitimement la parité, sauf pour l'essentiel, nos enfants.... Crédible ça ?
On nage en plein délire judiciaire, ici c.est "L'Outreau Mère"... 
 
Ici, on massacre à tour de bras les Pères, on les saisis, on les menottes s'ils osent refuser d'être traités comme des "Chiens Géniteurs payeurs" financeurs" de la monoparentalité subventionnée Féminine, dans les "Pouponnières de la France" (ici 1/4 des foyers monoparentaux féminins, en Guadeloupe c'est 52%, et vous n'êtes toujours pas surprise ? ni même concernée ?). 
 
Une INCITATION permanente à la Révolte et à la violence devenue institutionnalisée, seul domaine ou l'on applique, CONTRE LES HOMMES SEULEMENT la présomption de culpabilité, justifiant la séparation d'avec les enfants, avec des peines fermes et définitives , sans sursis ni possibilité que la "justice" ne reconnaisse quoi que ce soit.... et tout ça dans le silence le plus total, en entendant "crier" à la parité à longueur d'année, à l'approche surtout de toutes les échéances électorales, légitimement par ailleurs, mais pour les Femmes seulement... ?!
 
Mme Marlène Schiappa, Mme la Ministre de tous les Citoyens tous genres confondus, vous êtes nécessairement informée de cette situation dénoncée par les Papas depuis toujours, n'est il pas temps de légitimer une fonction par des actes crédibilisant vos prétentions de vraie parité ? A quand une parité éducative de nos enfants à leur naissance ? Les demandes des pères représentent 60% du chiffre d'affaires des tribunaux civiles, et il ne faut pas "cracher dans la soupe", mais cette soupe là c'est nous, et 90% d'entre nous sacrifiés. Alors, quoi qu'on en dise 9 balles sur 10 pour les pères, c'est un massacre de genre, Masculin, "apuriez vous sur la détente" à leur place ? Tenteriez vous votre chance devant un JAF à notre place ?... 
 
Difficile de dire encore le contraire, non ? Retournez vous, 60% de vos proches sont concernés par des séparations. Alors c'est certain, le calcul ne nous est pas favorable à "déviance égale"

*60% x 90% = 54% des Pères séparés de Force de leurs Enfants, contre
*60% x 10% = 6% des Mères séparées de Force de leurs Enfants
c'est la population dont un pourcentage est susceptible de devenir violent en étant séparé(e) de force de ses enfants... Sgullppp... 
On nous attend au tournant pour notre genre.
 
Certes nos Enfants ne votent pas, mais la France a ratifié la Déclaration de leurs Droits dans laquelle on explique qu'ils ont le droit d'être éduqués par leurs parents. On ne peut plus nous rétorquer qu'un weekend sur deux et la moitié des vacances scolaires soit un droit "normal de Père" par opposition avec le droit "normal de la Maman"... Il n'est plus possible de dédouaner la "Ménagère de moins de 50ans" quand elle s'emmêle dans ses contradictions en réclamant, à travers un Ministère qui lui est consacrée, le contraire de ce qu'elle pratique devant les JAFs... 
qui pourra encore prétendre le contraire ? 
 
Comment accepter encore que la parité ne soit applicable que si la mère est d'accord ? C'est un délire non ? Si elle refuse sous prétexte que les prestations sociales devraient être partagées entre parents, ou par pur égoïsme, alors le père est condamné ?

Délirant non ? Comment justifier encore qu'après 12ans de conditionnement Maternel l'enfant soit en âge de choisir d'aller vivre avec un parfait inconnu, son Père ?
 
Vos enfants ne sont pas à vendre, les miens non plus et je me battrais pour que les vôtres ne le soient jamais comme ma fille l'a été. Vous n'êtes pas coupable de votre genre, je refuse qu'un Juge digne de ce nom me condamne pour le mien... Qu'il change de métier s'il refuse d'appliquer les choix des Français en faveur de la parité votée...
 
Mme Schiappa, je tiens à votre disposition le dossier de preuves que les magistrats veulent absolument étouffer par se qu'ils disent le contraire des sanctions et ordonnances délivrées à ce jour... Ici, quand même le représentant du Ministère Public vice procureur général se fait mon avocat, présentant les preuves qui me disculpent, le juge confirme ma peine de prison avec sursis pour disculper ses collègues des erreurs magistrales qui ont abouties aux abus sexuels sur ma fille, chez sa maman, par son "petit ami" qui lui obtient gratuitement 15 à 20 fois plus de droits que moi avec ma fille, pour nous c'est très peu et très cher... Quand on mandate des pseudos "spécialistes pour vérifier que j'ai bien fait les investissements nécessaires pour qu'elle dorme dans sa chambre et son lit chez moi, tandis qu'elle dort dans le lit de cet homme chez sa mère, avec la "bénédiction" d'un staff judiciaire complètement conditionné, à la "masse" et intéressé aux seuls droits des Femmes ?.... 
 
Voyez par vous même; "PMI: Protection Maternelle et Infantile" au lieu de "Protection Parentale et Infantile" . Les protegerait'on des pères ? De leur nature ? Dangereuse ? Quand celle des Femmes ne l'est naturellement pas ?
 
Vous le voyez, la vraie parité entre hommes et femmes n'est même pas comprise par ceux qui sont censés appliquer les lois, nous dupent sans morale ni éthique et qui ont fait des TGI les "supermarchés de la petite Enfance", en faisant payer enfants et pères pour leurs propres frustrations, cher et en €.
 
Madame Schiappa, espérant sincèrement que cette ultime demande soit enfin entendue, parce qu'elle est simplement juste, et croyant en votre esprit d'équité. Croyant aussi en votre volonté de ne pas laisser les générations futures vous présenter comme celle qui savait et n'aura pas voulu y mettre fin parse que trop "d'intérêts financiers étrangers à l'intérêt supérieur de l'enfant", je vous pris de croire Madame la Ministre de l'Egalité des droits et des Chances, en l'assurance de mes respectueux sentiments pour le courage qu'il vous faudra.
Papapio, "Pères Amor", c'est l'image qu'on a de nous dans l'intérêt de tous...
Lu 715 fois




1.Posté par Saucratès le 08/11/2019 11:17

Cher Papapio, votre courrier utilise des termes violents mais c'est une rage que je comprends. On nous bassine à longueur de semaines sur les innommables violences faites aux femmes, sur l'innommable violence des hommes, mais on oublie absolument toute cette violence judiciaire et féminine faite aux pères. Ce déséquilibre dont vous parlez en matière de reconnaissance du droit de garde, les multiples condamnations prononcées par les juges pour abandon d'enfant ou pour non paiement de pensions alimentaires, la discrimination dans les attributions de ces pensions entre les sexes. Tout ceci est inique. Mais il n'y a rien à attendre de Mme la ministre. Il n'y a rien à attendre des féministes sur ces sujets. Les hommes ne sont à leurs yeux que des comptes en banque, des tiroirs-caisse qu'il faut faire cracher, des objets sans aucun droit sur leur progéniture et que l'on rêve de remplacer par d'autres femmes. Seules les préoccupations des femmes ont de la valeur à leurs yeux. Les hommes ne comptent pas, si ce n'est comme pourvoyeurs de subsides monétaires. Il faudrait que les hommes se réveillent, que certains cessent de défendre aveuglement les revendications féministes. Mais c'est difficile ; nous sommes en tant qu'hommes favorables à l'égalité des sexes, les inégalités infondées, injustes nous révulsent, même si le combat des féministes visent à nous éliminer, nous détruire, nous faire disparaître. Nous sommes juste des idiots ! Aujourd'hui, il ne nous faut plus défendre l'égalité pour les femmes mais l'égalité par les hommes ! Et il faut aussi faire disparaître toutes ces usages habitudes qui défendent les femmes : l'égalité c'est l'égalité ! Galanterie ! Les femmes et les enfants d'abord lors des naufrages ... Les compétitions qui leur sont réservées ... Vive l'égalité ! Saucratès.

2.Posté par A mon avis le 08/11/2019 17:58

Votre fille doit avoir plus de 18 ans, si on en croit votre billet.

Elle est donc majeure. Et donc rien ne s'oppose, si elle en éprouve le désir, à ce qu'elle vienne vous voir, vous et vos vieux parents !

Difficile de se faire une opinion et de prendre votre défense à la simple lecture de vos démêlés judiciaires complexes ! (D'autant que vous n'exprimez que votre vision, c'est à dire qu'une vision partielle et partiale de la situation)

Et quant à faire une généralisation, de votre cas particulier, vous vous faites des illusions (même si quelques unes de vos remarques sont judicieuses !).

Vous espérez quoi d'une ministre à la lecture d'un courrier de cette teneur ?

3.Posté par A mon avis le 08/11/2019 18:24

@1.Posté par Saucratès qui écrit :
Mais il n'y a rien à attendre de Mme la ministre. Il n'y a rien à attendre des féministes sur ces sujets. Les hommes ne sont à leurs yeux que des comptes en banque, des tiroirs-caisse qu'il faut faire cracher, des objets sans aucun droit sur leur progéniture et que l'on rêve de remplacer par d'autres femmes. Seules les préoccupations des femmes ont de la valeur à leurs yeux. Les hommes ne comptent pas, si ce n'est comme pourvoyeurs de subsides monétaires. Il faudrait que les hommes se réveillent, que certains cessent de défendre aveuglement les revendications féministes.


Là vous faites fort Saucratès en macho de service !

Ça fait des siècles que notre société toute empreinte de morale chrétienne réduit la femme à l'état de reproductrice au service de l'homme, et pour vous,"Il faudrait que les hommes se réveillent"

Les féministes vous font donc tellement peur ?
Que craignez vous donc ?

Par ailleurs, c'est étonnant que vous contestiez le fait que la garde des enfants soit le plus souvent confiée à la mère : car ça aussi c'est bien un peu machiste non ?
Vous n'êtes pas à une contradiction près !

4.Posté par Papapio,"Père Amor" le 08/11/2019 18:39 (depuis mobile)

2) A votre avis; votre "esprit" de synthèse fait peur. "Conditionnement psychologique" des Enfants, parents 80ans prendre l.avion, vous allez jusqu.a remettre en cause les chiffres...Difficile de pouvoir échanger dans ces conditions, n.est ce pas ?

5.Posté par Papapio "Pères Amor" le 08/11/2019 18:42 (depuis mobile)

On se confronte toujours aux mêmes arguments, quand le fond ne peut être niée, sauf a faire du "négationnisme", on critique la forme... et ouvrir les yeux, possible ?

6.Posté par Papapio "Père Amor" le 08/11/2019 19:16 (depuis mobile)

2) A votre avis; En fait, qu.est ce qui vous gène dans le mot PARITÉ ?

7.Posté par A mon avis le 08/11/2019 19:27

@ 4 et 5 Posté par Papapio,"Père Amor" :

Je n'évoque aucun chiffre. Je n'ai aucun parti pris. Je ne vous connais pas. Je vous donne mon avis de lecteur, c'est à dire ce que je comprends de votre situation en lisant votre texte. Je ne suis pas dans votre tête.

Votre fille est-elle majeure ?
Peut-elle librement voyager ?
A-t-elle envie de vous voir et de voir ses grands parents ?

Ce sont, me semble-t-il les principales questions concernant vos relations avec votre fille !

8.Posté par Papapio "Pères Amor" le 08/11/2019 19:42 (depuis mobile)

Son conditionnement psychologique judiciaire et maternel a fait son oeuvre en 18ans. Interdiction sortie du territoire sans aval de sa Mère, encore 1 délire judiciaire. Personne de ma famille n.a eu droit de la connaitre. Situation "InFemme"

9.Posté par Papapio "Pères Amor" le 08/11/2019 19:44 (depuis mobile)

Et si je propose a la Ministre de lui transmettre les Preuves accumulées, j.ai intérêt a en disposer, vous ne pensez pas? Z.infos en dispose sur CD, de quoi vomir, je vous promet quand on aime ses Enfants.

10.Posté par Papapio "Pères Amor" le 08/11/2019 19:49 (depuis mobile)

https://m.zinfos974.com/Le-defi-d-un-papa-prive-de-son-fils_a143867.html

11.Posté par Nivet le 09/11/2019 13:24

Papapio, je vous rejoins à 100% pour avoir vécu un divorce d'enfer . En plus, le Tribunal avait "perdu" mes diverses demandes. Ahurissant ! J'ai dû occuper de force le bureau du substitut qui m'a menacé de me sortir entre deux gendarmes ! Pour retrouver mes enfants j'ai dû faire appel au service 'recherches dans l'intérêt des familles"
je dois rendre hommage à ce service très efficace. Je n'ai pas vu mes enfants depuis 60 ans . ils sont maintenant dans le Pacifique et m'ont fait comprendre, étant partis très jeunes, que je n'étais que leur père biologique ! Quel gâchis !
Là j'ai compris que la mère avait tous les droits et que le père était un cochon de payeur et un salaud !

Alors, Mme la ministre, égalité papa et maman divorcés.

A.N.

12.Posté par Nivet le 09/11/2019 13:29

rectificatif ; cela fait 37 ans que je n'ai pas vu mes enfants, et non 60 .

A.N.

13.Posté par Nivet le 09/11/2019 13:32

7) Ama, quand votre enfant a été élevé par sa mère et son beau père dans le rejet de son père, majeur ou pas, le mal est fait !
C'est une grande souffrance pour le père.

A.N.

14.Posté par A mon avis le 09/11/2019 14:10

@ 13.Posté par Nivet : encore un étalage de votre vie privée !
Qu'est-ce qui est le plus important :
L'égoïsme d'un père ?
Ou la décision des enfants, (devenus adultes et parfaitement aptes à décider de leur choix) ?

Par ailleurs, quand on lit l'étalage de votre vie privée que vous exposez à loisir sur ce site, on n'est pas étonné que vos enfants ne veulent pas vous voir !

15.Posté par Nivet le 09/11/2019 17:22

14) Ama, quant on y connais rien et qu'on n'a pas vécu cette situation on se montre.........réservé ! Et je reste poli !

A.N.

16.Posté par Nivet le 09/11/2019 18:05

14) Amv, je vous délivre le César de la méchanceté !

A.N.

17.Posté par Papapio "Pères Amor" le 09/11/2019 18:12 (depuis mobile)

14 A ton avis: manifestement vous ne comprenez toujours pas ce que signifie "conditionnement psychologique des Enfants"... Quel choix ont les enfants s.ils n.ont même pas le loisir de vous connaitre ?

18.Posté par A mon avis le 09/11/2019 21:32

@16.Posté par Nivet :
Voilà à quoi vous vous exposez en racontant votre vie vie privée ! (qui n'intéresse personne, contrairement à ce que vous croyez !)

19.Posté par A mon avis le 09/11/2019 21:52

@ 17.Posté par Papapio "Pères Amor":
Votre "lettre ouverte" laisse apparaître une grande détresse. C'est un fait.

Mais dans mes commentaires, je n'ai pas voulu vous offenser, j'ai tenté de vous faire comprendre que votre situation très particulière et surtout vos démêlés judiciaires, ne peuvent pas être résolus par l'intervention d'une ministre.

Et cela d'autant que votre fille est majeure semble-t-il, donc libre de ses choix.

En revanche, le choix de la garde des enfants par le père et du droit de visite, posent souvent problème. C'est sur cet aspect de la situation, et sur les quelques "anomalies" que vous dénoncez à la fin de votre billet, que vous auriez dû centrer votre requête.
Et vous auriez eu certainement plus de poids en vous faisant appuyer par une association qui s'occupe des cas comme le vôtre.

20.Posté par Nivet le 10/11/2019 08:42

13) Ama, je me sens concerné parce que vous dites en post 19 :"donc libre de son choix "!
Je vous enjoins enjoins à relire mon post 13, et le post 17 de Papapio !

Deux conseils 1) lisez correctement et lentement , 2) ne vous engagez pas dans ce genre de sujet si vous ne l'avez pas vécu.

Je président d' une association de médiation familiale, en lien avec la Justice (JAF) Des cas comme ça, vous en voyez souvent.Aussi,si iI existe une association de pères divorcés, c'est bien qu'il y a un besoin de se faire reconnaître !

A.N.

21.Posté par Nivet le 10/11/2019 09:01

19) Ama, j'ai écrit aussi au ministre de l'époque, qui m'a répondu via son Directeur de cabinet . Donc, le courrier est lu. J'ai eu une fin de non recevoir pour dossier clos. Mais j'ai renvoyé le dossier au Président du TGI de Versailles où ma demande avait été envoyée, car toute requête concernant ses enfants se juge sur leur lieu de résidence. Comme je me sentais fort de mon droit à voir mes enfants, et que la juge avait été partisane, je lui ait envoyée copie ! Elle n'a pas été félicitée.......
Il faut tout tenter !

A.N.

22.Posté par L'Ardéchoise le 11/11/2019 00:40

Je n'ai pas envie de m'étaler, mais vu tout ce que mon fils a connu, des choses hors du temps, des droits donnés à la mère (au nom de quoi ?), le non respect par la même des décisions de justice, le laxisme de ceux censés régler les problèmes, les plaintes non suivies pour non présentation d'enfant, j'en passe et de bien pires...
La souffrance de nombreux pères est réelle, il serait peut-être temps de la prendre en compte !!!
Un enfant se construit avec deux parents.
En écraser un dans une machine juridique infernale, c'est inhumain.
A mon avis, s'il faut attendre que son enfant soit majeur pour le connaître, c'est du grand n'importe quoi !
Rater parfois les premiers mots, les premiers pas, la première rentrée scolaire, la première boum, le premier flirt, les premières larmes et tant de choses encore, c'est...c'est... Il y a trop de mots pour décrire la détresse de ces pères.
L'égalité revendiquée par tant de femmes, elle marche dans les deux sens : une femme doit être capable d'ouvrir la porte et de la tenir pour un homme si elle est la première à s'y présenter, une femme doit être capable d'offrir des fleurs à un homme pour le remercier, une femme doit être capable de s'excuser si nécessaire.
Elle n'a pas seulement le droit d'être une femme et d'exiger, selon des droits "ancestraux" d'être traitée en tant que telle si elle veut l'égalité.
Et quelques-unes feraient bien de se poser la question de savoir quelle empreinte elles mettent sur leurs enfants qu'elles privent de père et quels dégâts elles préparent pour la vie future de ces enfants.

23.Posté par MICHOU le 11/11/2019 10:38

Votre cri de colère et de souffrance font de votre écrit un mix difficile à déchiffrer et une généralisation qui ne vous servira.
Attaquer la Ministre, toutes les femmes, tous les professionnels parce que vous êtes malheureux ne vous aidera pas.
Les enfants mineurs peuvent solliciter un avocat personnel, différent de celui des parents pour les représenter.
On peut faire appel de toutes les décisions de justice dans le cadre de la Protection de l'enfant , car c'est d'abord de lui qu'il s'agit
Des visites médiatisées existent justement quand on ne peut exposer un enfant à des visites simples ou des hébergements
Il existe à AULNAY SOUS BOIS, une association, ARIANE qui s'occupe des cas comme le vôtre, il y a peut être l'équivalent ici.
Faites vous aider par les bonnes personnes
Si vous avez raison vous y arriverez
Enfin un enfant majeur n'a pas besoin de l'autorisation du juge pour vous voir, à vous de le convaincre de votre amour, soutien et présence, sans régler votre conflit avec la mère à travers lui.
C'est maintenant entre vous et lui, ne loupez pas

24.Posté par Nivet le 11/11/2019 11:59

23) Michou,relisez les posts 13 et 17. Vous non plus n'avez pas perçu le "conditionnement psychologique" des enfants, élevés par la mère et le beau- père dans le rejet du père originel. après avoir été "formaté", l'enfant, même majeur, ne cherche plus son père !
.
Relisez aussi mon post 11, lorsque vous ne savez plus où sont vos enfants !

Histoire vécue.

A.N.

25.Posté par Papapio, "Pères Amor" le 11/11/2019 16:22 (depuis mobile)

Merci L.Ardéchoise, vous êtes comme nous, simplement à l.image de la vraie Parité, celle qui se distingue de la lutte de pouvoir ignoble, quand on parle d.intéret supérieur de l.Enfant... Merci

26.Posté par Papapio "Pères Amor" le 11/11/2019 16:40 (depuis mobile)

Michou: y'a pas plus aveugle et sourd que celui qui ne veut ni voire ni entendre. Nous voulons l.application de la Loi Paritaire Française votée par le Peuple souverain. Que ne comprenez vous pas? Comment échanger avec l.obstruction ? Merci Nivet

27.Posté par Papapio "Pères Amor" le 11/11/2019 19:32 (depuis mobile)

je n.ai même pas le droit de voire ma Fille porter mon Nom, alors que je l.ai reconnue, dans les délais légaux. C.est ignoble, le juge refuse en "cowboy qui reFait la loi", au lieu de la faire appliquer... A vomir. Ils fabriquent des gilets jaunes

28.Posté par Question ? le 13/11/2019 01:45

22.Posté par L'Ardéchoise le 11/11/2019 00:40

Vous méritez d'être connue.......car je discerne un fond de bonne personne.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie