Société

Couronne d'épines: Une étoile de mer mangeuse de corail à surveiller

Jeudi 16 Novembre 2017 - 09:18

C’est une étoile de mer mangeuse de corail. La couronne d’épines (acanthaster planci) est une espèce capable de causer d’importants dégâts sur le récif corallien. Composée de 12 pattes, cette étoile de mer peut être visible au large, mais aussi dans le lagon. 

Alors que sa présence est répertoriée autour de l'île Maurice, de nouveaux spécimens ont été repérés à Rodrigues, laissant craindre une prolifération dans l'océan indien. À La Réunion, si quelques individus sont parfois aperçus, rien d'alarmant, tient à rassurer la Réserve Marine. "Il n'y a pour l'instant pas de pullulation"indique en effet Tévamie Rungassamy, responsable adjointe de la cellule scientifique, précisant que "la plus grande vigilance" reste de mise.
 
"L'acanthaster planci fait partie de l’écosystème, c’est normal d’en trouver. On nous avait d'ailleurs rapporté quelques pics il y a une quinzaine d'années. Quand il y en a une quantité raisonnable, il n’y a pas de problème", précise-t-elle.

"Mais si ça pululle, ça peut détruire des pans entier du récif, comme on a pu le voir en Australie notamment"Une pullulation qui pourrait s'expliquer par de "multiples facteurs, comme la sur-pêche de ses prédateurs (le triton par exemple), ou encore le réchauffement des eaux"
 
Ne pas toucher

Ainsi, en cas d’observation d'une couronne d'épines - aussi appelée coussin de belle-mère - la Réserve recommande de lui envoyer une photographie de l'individu (à l'adresse info@reservemarinereunion.fr). 

"Il ne faut pas les toucher", prévient Tévamie Rungassamy. D’abord parce qu'elles sont ornées de piquants, mais aussi parce qu’en cas de stress, elles ont tendance à relâcher leurs gamètes, ce qui pourrait être de nature à favoriser la prolifération.

"Pour l'instant, on ne peut pas parler de pullulation à Maurice. Mais si ça devient le cas, alors on devra être très réactif à La Réunion", anticipe-t-elle. L'injection de produits dans la couronne pour la faire mourir pourrait alors être envisagée.

"L'association Reef Check est intervenu en 2009 en Polynésie française en injectant du bisulfate de sodium, un produit considéré comme non dangereux pour le milieu. A Mayotte, en 2000, la Daaf a initié des journées destinées au prélèvement de cette espèce", précise encore la responsable adjointe de la cellule scientifique. 
 
M.A - marine.abat@zinfos974.com
Lu 3771 fois



1.Posté par Mitili le 16/11/2017 10:36

D'habitude les étoiles s'attaquent aux bans de moules. Une surveillance des plages s'impose.

2.Posté par Grangaga le 16/11/2017 12:56

Oussa y lé, oussa y lé.......
Oussa y gainll' pèss' a li...........
Y fé in bon retourr' si l'invès'tis'man.....
Si mi mètt' a li sèk', dan la somènn' ma gainll' vann' konm'...dékoracyion Noèl'.......
Va sanz' in pé de noutt' vié kouronn' do bwa, si la portt' là..........
Ek' sa va fé d'in pièrr', deu kou............
Lé pa kouyion oté........va nétway'll'.......koray'.......
Konm' y arass' mové z'èrbb' dann' bitacyion...........
_"Alé ramass' z'étwal'...dan la mèrr' ".....
Lé pli zoli k'...." alé kaka borr' d'mèrr' ", ou......
"Alé batt' outt' ki, sètt' fwa dan la mèrr' ".....
Fé t'atansyion, y pikk' kan mèm'..........

3.Posté par soyonsserieux le 16/11/2017 15:21

reef check chimiste? quelle blague!
Faut s'informer un peu mieux et sur les degats collateraux, et se mettre à la page

4.Posté par Adjupette le 16/11/2017 16:16

Post 1

J'ai jamais vu ni entendu des moules jouer du clairon.
Fermez l' banc !

5.Posté par Morderire le 16/11/2017 19:01

Post 1: Si la couronne des pines s'attaque aux moules, où va-t-on Jésus Marie Joseph?

6.Posté par Jules Bénard le 17/11/2017 09:21

Il faut rester vigilant, très vigilant : cette saleté a déjà détruit l'essentiel de la vie marine sur la Grande Barrière de Corail.

7.Posté par Fredo974 le 17/11/2017 11:28

Laissez la vivre sans son milieu naturel qui est l'eau de la mer
C'est comme le requin bouledogue ... Décidemment , les humains sont trop méchants et un jour la Nature se vengera !

8.Posté par Le misanthrope le 17/11/2017 11:29

@ Jules Bénard - post 6

On peut alors qualifier l'espèce humaine de la même manière, qu'en pensez-vous ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter