MENU ZINFOS
Faits-divers

Cour d'assises: Le père violeur face aux témoignages de ses trois filles


Ce lundi s’ouvrait le procès aux assises d’un père de famille accusé d’avoir violé ses trois filles lorsqu’elles étaient enfants. Les victimes ont livré leurs douloureux témoignages hier face aux six jurés qui rendront leur verdict ce soir.

Par - Publié le Mardi 22 Septembre 2020 à 08:24 | Lu 10558 fois

Photo d'illustration : Cour d'assises de Saint-Denis
Photo d'illustration : Cour d'assises de Saint-Denis
Le calvaire des trois enfants n’a pu prendre fin qu’une fois le père de famille pris en flagrant délit, en train de violer sa fille de 12 ans en février 2017, par leur mère qui ne se doutait de rien.
 
Ce lundi devant la cour d’assises, les trois adolescentes ont raconté les sévices que leur propre père leur a fait subir pendant des années: l’une d’elle était violée plusieurs fois par semaine, l’autre a subi des fellations forcées, quant à la belle-fille de l’accusé, une sodomie forcée pendant que sa mère était hospitalisée.
 
Les souffrances des jeunes filles sont encore bien réelles et les conséquences sur leurs vies qui débutent à peine sont désastreuses.
 
Si leur mère n’avait pas découvert l’horreur complètement par hasard, le père violeur "aurait continué" a notamment indiqué la présidente de la cour d’assises, comme le relate le journal Le Quotidien.
 
Paul sera fixé sur son sort ce mardi en fin de journée, il encourt 20 ans de réclusion criminelle.
 


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par mister Magoo le 22/09/2020 08:39

du sursis pour la "justice"... une peine aménagée... il faut protéger le violeur mieux que les victimes et vous ne saurez pas son nom (pour protéger ses filles du qu'en dira t'on).
20 ans ? ma main au feu qu'il ne prendra même pas 10 ans

2.Posté par Papa le 22/09/2020 09:12

Une raclure qui ne mérite pas autre chose qu'une piqûre...

3.Posté par Le Jacobin le 22/09/2020 09:31

PERPÈTE
PERPÈTE
PERPÈTE

C'est pire qu'un animal une grosse vermine

C'est incroyable inacceptable intolérable MONSTRUEUX.

La justice lui trouvera des circonstances atténuantes, la faute sera aux jeunes filles de l'avoir choisi comme Père ?

L'enfer est sur la terre.

4.Posté par Le Jacobin le 22/09/2020 09:33

PAULMERDE §

5.Posté par Abracadabra le 22/09/2020 12:04

La vraie justice et divine.. Celle des homme de ne compte plus pour moi 🙏 pourvus qu'il périssent en enfer.

6.Posté par WWG1WGA le 22/09/2020 17:13

L'article 2 du projet de loi présenté à l'Assemblée Nationale le 14 mai 2018 par la Secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes est extrêmement préoccupant. Il ne corrige en aucun cas une injustice criante de notre droit caractérisée par le fait que c'est à l'enfant ou à l'adolescent(e) de prouver qu'il n'était pas consentant au viol ou à l'agression sexuelle dont il a été victime. Comment imaginer qu'un enfant d'une dizaine d'années pourrait librement consentir à des actes de nature sexuelle traumatisantes commis par un adulte ?

C'est beau la REM

7.Posté par Lulu le 23/09/2020 07:11

à 3.Posté par Le Jacobin le 22/09/2020 09:31 là c'est une insulte envers les animaux, qui se comportent certainement mieux que certains Hommes.......! pour moi c'est tout simplement une pourriture qui devrait juste ,comme on le fait hélas inutilement à nos pauvres animaux....., être euthanasié!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes