MENU ZINFOS
Faits-divers

Cour d'appel : Polygame, il considère ses filles comme des objets sexuels


Il avait évoqué les esprits qui s'emparaient de lui pour justifier des agressions sexuelles commises sur ses filles mineures et juré qu'il ne se souvenait de rien. Condamné à 7 ans de prison, il risque, en ayant fait appel, de voir cette peine alourdie.

Par Isabelle Serre - Publié le Jeudi 25 Août 2022 à 14:17

Contrairement à son procès devant le tribunal correctionnel, Moudala C. a été beaucoup moins bavard ce jeudi matin devant la cour d'appel de Saint-Denis. Mais le peu qu'il a déclaré risque au final de lui coûter très cher. "Pourquoi vous avez fait appel ?", demande le président Yann Boucharé.

Le prévenu condamné à 7 ans d'emprisonnement en première instance tourne la tête de tous les côtés, roule des yeux et hésite à répondre. Puis, il déclare qu'un autre détenu de la prison où il est incarcéré lui a dit qu'on pouvait. Il a donc suivi son conseil. "Vous reconnaissez les faits?", insiste le président. Le quadragénaire bougonne une vague réponse à travers laquelle on comprend qu'il trouve la peine un peu sévère. Et alors qu'il n'a visiblement pas compris la question, il reconnait les faits gravissimes qui lui sont reprochés.

Sur une décennie, Moudala C. a agressé sexuellement ses deux filles âgées d'environ dix ans à l'époque ainsi qu'une de leur cousine, la première à le mettre en cause : "Quand ma tatie partait faire les courses et que je restais seule avec lui, il m'enfermait dans une chambre et me touchait. Il m'embrassait sur la bouche et me caressait le sexe". 

Une emprise paternelle très forte

À leur tour, les autres racontaient que, tous dans le même lit pour passer la nuit, Moudala profitait du sommeil des adultes pour commettre ses agressions.

Lors de son premier procès, le prévenu avait évoqué les esprits qui s'emparaient de lui et lui faisaient faire des choses dont il oubliait ensuite la teneur. Il avait également évoqué un complot de la part de la mère de ses filles. Prenant ces arguments pour argent comptant, son avocat avait requis la relaxe au motif qu'il fallait le croire sur parole. 

Ce mardi, c'est le parcours de vie difficile de Moudala, né à à Mayotte en 1983, qui a été mis en avant par la défense pour expliquer la dérive d'un homme polygame livré à ses pulsions sexuelles. L'avocat a fait remarquer à la cour que son client avait fait un pas en avant en reconnaissant les faits.

Il demande à leur mère de les enfermer

Mais le représentant de la société n'a pas apprécié les déclarations du mis en cause de la même façon. Au contraire. Devant l'indolence et l'absence de remise en question, il a enjoint la cour à prononcer une peine plus lourde, soit 9 ans de prison et 5 ans de suivi socio-judiciaire. "Les relations entre ce père et ses filles étaient totalement sexualisées. Il les considérait comme des objets à tel point qu'il demandait à leur mère de les enfermer dans leur chambre quand elle s'absentait", a rappelé Jean-Philippe Rey pour le parquet général.

Or, lorsque la chambre des victimes n'était plus accessible, Moudala vaporisait sous la porte de la bombe à cafards pour les obliger à lui ouvrir. 

La cour a mis sa décision en délibéré au 6 octobre prochain.




1.Posté par valeo le 25/08/2022 16:08

Un animal.

2.Posté par Zendet le 25/08/2022 16:11

C'est tout ce qu'ils savent faire, et comme l'un d'entre eux, un jour m'a dit : " moi je ne travaille que le soirrrrr ".
On a compris !

3.Posté par Skop le 25/08/2022 17:09

Il ne s'agit pas de polygamie mais d'inceste ! Il doit être condamné à plus !

4.Posté par Squid le 25/08/2022 19:14

Comment ces faits ne sont ils pas juges à la cour d'assise franchement

5.Posté par Marie le 25/08/2022 20:35

on peut aussi y mettre fin définitivement

6.Posté par Zazou le 25/08/2022 22:31

7ans ...c peu....😤😤

7.Posté par Royal Bourbon le 26/08/2022 03:52

L'inceste et les violences conjugales se banalisent ici ! En plus d'être incestueux, il est pédophile ! Et il prend seulement 7 ans sans compter qu'il veut faire appel ?? Le traumatisme des pauvres fillettes à perpétuité là dans, on en fait quoi ! J'espère qu'on va "le toucher" aussi en prison et le bombarder de Tupic sous la porte de sa cellule !

8.Posté par ⌐╦╦═─ ✧zₐzₐₘₐₕₑₗₗ ▄︻̷̿┻̿═━一 le 26/08/2022 06:36

Polygamie inceste agression sexuel et seulement 7 ans mais c'est quoi ce délire !

9.Posté par HULK le 26/08/2022 06:43

Deux ans de plus ce serait bien? Çà apprendrait à tous ces sal...rds qui font appel de reconnaître le mal qu'il font et accepter leur peine. Remarquez,en AFGHANISTAN, les fillettes sont vendues à partir de 5 ans. Il était encore dans l'échelle de la honte, non?

10.Posté par Tintin le fonctionnaire le 26/08/2022 09:05

Zinfos 974
Remettez vous en question immédiatement, votre communication est déplorable.

Confondez vous polygamie et inceste ???
Vous avez un sérieux problème là.
Soyez plus précis dans votre titre ça porte a confusion.
Je remarque souvent des malformations sémantiques dans vos articles, vous devriez vous faire relire avant de publier.

C'est navrant un tel niveau

11.Posté par Orlon974 le 26/08/2022 09:18

Tiens un autre candidat qui pourrait servir a la cause écolo sauver les requins ils ont faim..

12.Posté par komssameme le 26/08/2022 11:46

Encore un malade, un sauvage de l'île voisine sur notre territoire sans foi ni loi mais ok pour les allocations de France. Allons payons toujours des impôts pour ces délinquants sexuels. Dégoûtant !

13.Posté par Népomicenne hoareau le 26/08/2022 23:21

C'est bizarre que des politiciens français aient transformé en département une communauté qui pratique la polygamie, aux antipodes des valeurs de la République.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes