MENU ZINFOS
Faits-divers

Coup mortel sur le front de mer de St-Pierre : Peine plus lourde pour Evan Pitreboth


Il avait fait appel de sa première condamnation à 18 ans de prison. Evan Pitreboth sort de ce deuxième procès avec deux années de plus.

Par - Publié le Mardi 9 Avril 2019 à 19:04 | Lu 4925 fois

En ce deuxième jour de procès, Evan Pitreboth a maintenu la théorie de l’accident et de la panique. Alors qu’il est jugé en appel pour le meurtre de Geoffrey Duterque le 25 octobre 2015, à la sortie du Duplex à Saint-Pierre et malgré les demandes de l’avocat général hier, l’accusé a donné peu d’explications supplémentaires. "Vous dites que tout est flou et que vous avez agi dans la panique mais changer ses habits, dissimuler l’arme et prendre un café avec un copain, c’est plutôt signe d’une fuite préparée", affirme une avocate des partie civiles.
 
Evan Pitreboth nie. "J’ai jamais souhaité ça", insiste-t-il. Il ne voulait certes peut-être pas la mort de Geoffrey Duterque mais son acte a tout d’un acte délibéré. Selon le médecin légiste, la plaie au dessus de la clavicule gauche montre bien un mouvement de haut en bas et vers l’arrière du corps. Si la théorie d’une victime dans une position particulière empalée sur le couteau d’elle même n’est pas impossible, elle est peu probable. Les témoins, également, affirment que les deux hommes étaient face à face et qu’Evan Pitreboth a fait un grand geste ; ce qui soutient les observations du médecin.
 
19 incidents en prison
 
Après les faits, son comportement laisse aussi à désirer. Le président de la cour d’assises, Michel Carrue, évoque 19 incidents en détention dont la possession de téléphones et de stupéfiants. "Il me semble que c’est la première fois que je vois 19 incidents en détention". La réponse d’Evan Pitreboth : "Je suis naïf, je me laisse embrigader". Puis cette page Facebook créée depuis la prison sur laquelle on retrouve des photos de "caïd". Pas le profil d’un homme qui essaye de se remettre des faits. "C’est pour donner une impression, explique-t-il, pour entrer dans un moule et paraître dur face aux autres".
 
Un syndrome post-traumatique ?
 
Le portrait n’est donc pas fameux. Seul un élément dans l’analyse psychologique joue en sa faveur. Alors qu’Evan Pitreboth vivait en métropole, il a été attaqué par un groupe d’individus et frappé pendant plusieurs heures. Un ami, présent, aurait aussi été forcé à le frapper. Il est donc possible qu’il souffre d’un syndrome post-traumatique "où la peur arrive et le sentiment de déjà-vu est intenable". Un stress qui explique peut-être son geste ? L'expert psychiatrique n'est quant à lui, pas d'accord.
 
L'avocat général a rappelé les mots de l'accusé: "Je préfère dire que c'est un accident et ne pas me tourmenter l'esprit plus que ça". Evan Pitreboth avait été condamné à 18 ans de réclusion en première instance.

Le verdict est tombé peu après 21H ce mardi 9 avril. Evan Pitreboth a été condamné à 20 années de réclusion criminelle. Une peine conforme aux réquisitions prononcées il y a deux heures.



Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Dubois le 09/04/2019 21:30

2 DE PLUS GOUT A ZOT

2.Posté par la langue na poin le zo le 09/04/2019 21:37

Le compte est bon le mot n'était pas le plus long!!!!!!! PENDANT CE TEMPS là des frais supplémentaires pour le recours que les contribuables devront payer

3.Posté par Tanos le 09/04/2019 22:41 (depuis mobile)

La peine maximale, pour une fois que la justice va au bout d’une peine, il faut le souligner. Néanmoins il a enlevé la vie à jeune qui ne reviendra plus, 20 ans ça reste peu comparer à une vie enlevée

4.Posté par Reyonais le 10/04/2019 03:21 (depuis mobile)

Une vie... un frère... un membre d’une famille... un ami en effet post 3 « tanos » c’est dure et difficile pour ceux qui restent. Un coup de trop à vouloir se défendre dans l affolement. Paix à son âme, parti si jeune!!! Mas c’etais Aussi un ami non?

5.Posté par Kiki le 10/04/2019 23:35 (depuis mobile)

Ce mot "faire appel" faut bien comprendre sa signification : t''as déjà reçu une gifle, c''est comme si t''en redemandait une 2e. C''est ce qui lui est arrivé. Qd t''as ttes les preuves contre toi, vaut mieux faire profil bas. M''enfin, justice est rendue.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes