Zot Zinfos

Coup de tonnerre à Saint-Benoît : L’IRTS pourrait fermer ses portes

Jeudi 20 Mars 2014 - 15:32

Coup de tonnerre à Saint-Benoît : L’IRTS pourrait fermer ses portes
Au début de cette année, la Région Réunion a notifié son intention de reprendre les locaux de l’Institut Régional du Travail Social (IRTS) qui lui appartiennent à sa direction. Cette annonce est actuellement passée sous silence. Sainte-Marie voire Saint-Paul pourrait bientôt accueillir l’IRTS. La confirmation d’une telle nouvelle consacrerait définitivement la désertification du centre-ville de Saint-Benoit. Déjà confrontée à une déliquescence quotidienne, l’économie de la commune serait  durablement affectée. Plusieurs centaines d’élèves fréquentent cet établissement qui forme les futurs travailleurs sociaux.

La municipalité de Jean-Claude Fruteau est actuellement dans l’incapacité d’anticiper cette fermeture et de proposer une solution alternative. Quasi-absent de la commune, celui que bon nombre de ses concitoyens surnomment le « Maire fantôme », Jean-Claude Fruteau, assiste ainsi impuissant à la fermeture imminente du fleuron de l’excellence scolaire dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. Ironie de l’histoire, cet établissement à rayonnement régional quittera la ville où la désespérance sociale est la plus marquée. Comment un maire socialiste peut-il rester indifférent devant cette fermeture qui sonne le glas d’une redynamisation du centre-ville tant espérée : ces centaines d’élèves, bien souvent extérieurs à la commune, participaient directement à la vie de la cité : ils louaient des logements dans la ville, ils se restauraient sur place, etc. ? En plus d’un maire fantôme, nous aurons bientôt une ville morte. Je comprends mieux que le maire sortant n’ait pas évoqué cette mort peu médiatisée dans son bilan de mandat récemment distribué à la population.

Et que fait la candidate Patricia Piloget Robert ? Cette candidate, conseillère régionale inconnue  dans la « ville des eaux-vives » et qui se vante pourtant dans ses prospectus d’être la seule en position d’infléchir la politique de la Région Réunion et celle de son président (en sursis jusqu’à l’année prochaine) en faveur de Saint-Benoît, est curieusement restée muette sur cette question…. Ô ma ville natale, Ô pauvres bénédictins, nous ne méritons pas les élus que nous avons ! 

Jean Hoareau
Lu 2718 fois




1.Posté par Vérité le 20/03/2014 17:08

Les locaux de l'IRTS n'appartiennent aucunement au Conseil Régional mais bien au Conseil Général. Ne vous trompez pas Monsieur Hoarau de collectivité. Par conséquent ce n'est aucunement le Président de Région Didier Robert qui a notifié cela mais bien la Présidente du Département de La Réunion: Madame Nassimah Dindar. Je vous conseillerai de bien vouloir vérifier vos sources dorénavant pour que votre communiqué n'apporte pas des informations erronées aux Réunionnais. Cependant, je vous conseillerai d'adresser un courrier à Madame Nassimah Dindar pour qu'elle puisse vous notifier les raisons à cela. Vous comprendrez que lorsque l'on veut t le bien-être des Réunionnais et que l'on travaille vraiment dans l'intérêt des Réunionnais, de telles décisions sont inacceptables . Si je peux me permettre, je pense que Monsieur Robert et Madame Robert ne prendraient pas de telles décisions qui mettraient en danger la scolarité et l'avenir de centaines d'étudiants dans le sanitaire et social.

2.Posté par absurde le 20/03/2014 17:14

Une chose est claire: les locaux n'ont jamais appartenu au Conseil Régional mais bien au Conseil Général. Monsieur Hoarau! Pourquoi en faîtes-vous une affaire politique régionale.

3.Posté par citoyenne de la Réunion le 20/03/2014 20:27

Je ne suis pas de l’Est mais je sais que si institut a été implanté à st Benoit c'est grâce à JC Fruteau qui tout fait pour donner à sa ville ce rayonnement en matière de formation et dans un souci de rééquilibrer les territoires

4.Posté par absurde le 21/03/2014 07:53

Monsieur Hoarau, ête-vous candidat à Saint-Benoît? Car votre communiqué n'apporte que de fausses informations aux Réunionnais. Les locaux de l'IRTS appartiennent bien au Conseil Général de La Réunion, ou appelée encore Département de La Réunion dont la Présidente est Nassimah Dindar. Les locaux n'ont jamais appartenus au Conseil Régional ou appelée encore Région Réunion où le Président est Didier Robert. La compétence de la Région : les formations sanitaires et sociales. Cependant, il serait intéressant de connaître les raisons qui ont motivés une telle décision de la part de Madame Nassimah Dindar? Décision qui a et aura un impact considérable sur l'avenir de centaines d'étudiants Réunionnais mais aussi les structures offrant de l'emploi dans le sanitaire et social. Quand une Présidente met partout des affiches "le Conseil Général aux côtés des Réunionnais", on se demande pourquoi la Dame du Palais de la Source n'applique vraiment pas ce qu'elle met en avant. Je pense qu'aujourd'hui, la gente dame a fait l'amalgame entre politique politicienne et intérêts des Réunionnais. Quand le politique mélange cela, cela prouve qu'il ou elle n'a plus sa place sur la scène politique. Madame Nassimah Dindar a utilisé les Réunionnais , elle les a pris en otage dans cette affaire pour régler ses querelles avec le Président de Région qui j'en suis sûre n'aurait jamais fait cela. Je trouve cela regrettable par ailleurs. Enfin Monsieur Hoareau , il serait souhaitable que vous puissiez vous renseigner avant d'écrire un tel communiqué et que vous nommiez les bonnes personnes voir la bonne personne dans votre procédé électoraliste qui n'a que pour but de dénigrer des personnes. Monsieur Hoareau Madame Pilorget est conseillère régionale à l'Industrie et Monsieur Camatchy, conseiller Régional délégué au sanitaire et social . Madame Nassimah Dindar n'a pas pour compétence la formation mais elle est responsable du délogement des Réunionnais qui veulent se former causant des problèmes de relogement. Où peut-on trouver un endroit qui puisse à nouveau accueillir des centaines d'étudiants, avec un site aussi bien placé? Posez Monsieur Hoareau la question à Nassimah Dindar, à celle qui n'est venue que pour se servir avant de servir le peuple.

5.Posté par Transparence le 21/03/2014 11:04

Après tout ces commentaires qui ne disent que la vérité, vous devriez Mr HOAREAU vous excuser auprès des réunionnais car votre mensonge ne respecte pas la dignité Réunionnaise.

6.Posté par Paloma le 21/03/2014 14:21

Oui Monsieur Hoareau, arrêtez de critiquer s'il vous plaît Monsieur Didier Robert et Madame Patricia Robert de la Région Réunion,car il s'agit bien ici de Nassimah Dindar qui veut expulser nos étudiants Réunionnais qui veulent se former. Vos propos sont diffamants et si j'étais une de ces deux personnes moi j'aurai porter une plainte. Si la dame UDI-MODEM-DROITE SOCIALE-COMMUNISTE-SOCIALISTE, oui , si la très chère Nassimah Dindar travaillait vraiment dans l'intérêt des Réunionnais et aux côtés des Réunionnais, elle n'aurait jamais prise une telle décision aux conséquences désastreuses. Où trouve-t-on à La Réunion un tel établissement comme l'IRTS en terme de capacité et de confort et d'aménagement ? Nulle part, je pense. Voilà comment est Nassimah Dindar . Monsieur Didier Robert, lui n'a jamais été comme cela et n'aurait jamais accepté de faire une chose inhumaine comme cela. Il n'agirait jamais de la sorte quand il s'agit de projet d'avenir et de formation des Réunionnais. J'en suis convaincue! Oui, lui a toujours privilégié l'intérêt général au nom de l'intérêt individuel. Il a toujours différencier le temps de la politique politicienne et le temps hors politique politicienne,vous savez pourquoi parcequ'il a des valeurs. Des valeurs Monsieur Hoareau et c'est tout à son honneur. Contrairement à vous qui aujourd'hui passiez pour un ignorant qui ne fait que dénigrer des personnes au seul nom de la liberté d'expression. La moindre des choses que vous auriez pu faire est e présenter vos excuses à ces personnes, oui ces personnalités publiques dont vous avez sali l'image gratuitement mais aussi de vous excuser pour votre ignorance. Le mieux que vous auriez pu faire c'est d'envoyer un courrier à la presse pour dénoncer ce que Nassimah Dindar a fait , celle qui a toujours dit qu'elle militait pour la jeunesse Réunionnaise. Voici son militantisme: les mettre dehors ET en dehors de leur lieu de formation.

7.Posté par Gérard le 21/03/2014 15:11

Bonjour,

Peu importe à qui appartiennent ces locaux, mais c'est une chose très grave si cette fermeture devait être confirmée. J'ai une pensée particulière pour tous ces jeunes qui ont souscrit des baux locatifs à St-Benoît, et surtout pour la ville de Saint-Benoît. Le conseil général de la Réunion est-il déjà intervenu sur cette question ? Comme vous dites, seul doit primer ici l'intérêt général !!!

8.Posté par Transparence le 21/03/2014 16:15

Le départ de cette polémique soulevé par Mr Hoareau est bien "à qui appartient ces locaux" et la réponse est bien: " Le conseil Général " alors on ne peu pas dire "peu importe". La responsable de cette situation est Mme Nassimah Dindar elle doit donc assumer sa décision et les personnes qui en subiront les conséquences doivent savoir à qui s'adresser.

9.Posté par Gérard le 21/03/2014 16:31

ok, mais il faut trouver une solution pour remédier à ce problème. Reste à savoir si les élèves ont été informés de cette éventualité. Au-delà des considérations politiques, c'est de l'avenir de ces jeunes et de la commune de Saint-Benoît dont il s'agit, et c'est le plus important selon moi !!!

10.Posté par Transparence le 21/03/2014 17:31

A mon sens il y a 2 solutions.

1) les élèves avec la direction de l'IRTS et la municipalité doivent intervenir auprès de Mme Nassimah Dindar pour sursoir à la décision et lui demander de proposer une solution immédiate pour ne pas perturber les élèves dans leur formation. Puis étudier une solution pérenne entre la municipalité, l'IRTS et le conseil Général.

2) Faire appel au Conseil Régional en demandant à Mr Didier ROBERT de palier à l’inconscience de la décision de Mme Dindar.

11.Posté par maillot le 21/03/2014 19:43 (depuis mobile)

Bizarre tout cela.....cela ressemble à l histoire de l ARAST....à méditer..

12.Posté par Baptiste le 21/03/2014 20:41 (depuis mobile)

Le problème qui se pose est le suivant:trop de diplômés sortent chaque année de l IRTS, et paradoxalement, beaucoup de structures sociales et médico-social ferment leurs portes...ce qui expliquerait les heures comptées de l IRTS......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >