MENU ZINFOS
Société

[Coup de gueule] Son enfant de 10 ans refusé chez le coiffeur "par rapport au Covid-19"


Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 13 Mai 2020 à 11:05 | Lu 8045 fois

[Coup de gueule] Son enfant de 10 ans refusé chez le coiffeur "par rapport au Covid-19"
Les recommandations ne sont pas toujours bien comprises, et l'inquiétude amène parfois à des décisions discutables... Client régulier d'un salon dionysien, Sanel en a fait les frais en début de semaine.

"Après deux mois de confinement, j’ai bien besoin d’aller chez le coiffeur, mon fils de 10ans également. J’appelle [...] mon coiffeur habituel, afin d’obtenir un rendez-vous. Pour moi aucun souci, en revanche lorsque je demande également un rendez-vous pour mon fils, on me passe une responsable du salon, avec un argumentaire très particulier". On lui explique alors que le salon de prend pas de mineurs de moins de 15 ans "par rapport au Covid-19".

"Je suis extrêmement choqué et je lui demande sur quel argument scientifique repose cela, la communauté médicale n’ayant a ce jour aucunement tranché sur le sujet
", réagit celui qui est infirmier de métier. "Deuxième argument : 'on ne met pas les enfants à l'école alors on ne voit pas pourquoi ils devraient aller chez le coiffeur'. Je lui ai expliqué qu'elle mélangeait tout et que cela ne reposait sur rien", raconte-t-il.

Lorsqu'un protocole sanitaire rédigé par le syndicat des coiffeurs est avancé pour expliquer le refus, le Dionysien s'agace : "C'est faux et archi-faux. Je suis tout de même allé lire ce fameux protocole sanitaire sur le site de l’Unec. À ma grande surprise absolument aucune recommandation proscrivant les enfants".

La fiche sanitaire adoptée en CPPNI du 6 mai par les organisations patronales et syndicales indique en effet : "Placer à la vue des clients, et expliquer aux enfants, à l’entrée du salon, les consignes de sécurité à appliquer et mises en place. S’il existe, les diffuser sur le site internet. Les clients doivent venir seuls, ou pour accompagner un enfant."  




1.Posté par Jo le 13/05/2020 11:35

Bin ouai ou ve pa out marmaille Sava lecole ms ou ve ft tte come avant . Choisi pas sat i arrange aou. Si le coiffeur ne prend pas ton gosse et bien vas chez un autre il na pas l'obligation de le prendre

2.Posté par sceptique le 13/05/2020 12:08

s'ils ne peuvent pas aller à l'école, ils ne peuvent pas non plus aller chez le coiffeur, ni au supermarché, ni dans les rues etc.....

3.Posté par serieux le 13/05/2020 12:32

il devrait etre interdit dans les supermarché aussi.

4.Posté par Pffff le 13/05/2020 12:56

bah le coiffeur est libre de prendre qui il veut comme client c'est tout! le marmaille ne va pas à l'école de peur d'être contaminé, mais par contre partir voir le coiffeur qui reste aussi un lieu public, est restreint là les parents trouvent normal.....cherchez l'erreur!

5.Posté par olive le 13/05/2020 13:00

salon de coiffure idiot qui perdra ses clients, voilà tout.

suffit d'aller ailleurs

6.Posté par kana le 13/05/2020 13:20

Bonjour. c'est son salon il devrait bien pouvoir faire comme il veut ...Ensuite rien ne t'oblige a aller chez ce coiffeur si il ne te convient pas change de coiffeur ...

7.Posté par Stleusien le 13/05/2020 13:21

Pas de quoi faire un article
Vous changez de salon et puis voilà
Il y a des choses plus graves non?

8.Posté par li le 13/05/2020 13:36

Pas mieux que cette enseignante qui en interview faisait part de sa crainte d être contaminée par ses élèves et qui se satisfaisait des mesures prises pour protéger le monde enseignant.

Je n en reviens toujours pas !

9.Posté par Ti Tangue confiné le 13/05/2020 12:01

Coiffe à li ou même ..nous étions à 6 et malheureux c’était momon té coiffe à nou

10.Posté par Frigidaire le 13/05/2020 14:10

Moi je suis d'accord avec la responsable de salon de coiffure si on ne va pas à l'école on ne peut pas se balader partout et on reste confiné. Pour cette maman, il faut être constante dans ses décisions, à l'école ou n'importe où à l'extérieur son enfant court le même danger donc soit elle accepte qu'il parte à l'école soit il reste cloîtré c'est un choix dans la vie et c'est du bon sens de rester "droit dans ses bottes" et ne pas naviguer à vue.

11.Posté par Papillon le 13/05/2020 14:19

Sans vouloir être dictatural,coiffeur, restaurateur tous les commerces recevants du public sont quand même privé et tous propriétaire peut refusé un client,sans avoir as se justifier,sauf pour cause discrimatoire, racisme,handicap,,c'est un service payant,mais reste un service et il est en droit de le refuser

12.Posté par tizozo le 13/05/2020 14:21

Ton coiffeur à juste un peu peur et ta pas eu de mal à en trouver un autre.si,en ce moment, ta pas plus graves comme problèmes pour un infirmier c'est que tout va bien !

13.Posté par onyx le 13/05/2020 14:24

oulala beaucoup chichi pour rien !!!!

14.Posté par PERSEE Corine le 13/05/2020 14:53

Je ne pense pas que le coiffeur ait voulu mal faire. Au contraire, il a voulu protèger votre enfant. Dites lui merci au lieur de le critiquer dans les médias.

15.Posté par lud le 13/05/2020 14:58

Pourquoi l'enfant n'est pas envoyé à l'école et en revanche chez le coiffeur çà ne pose aucun problème?? Oui je pense que le coiffeur est libre de prendre qui il veut. Cà doit être encore quelqu'un qui veut faire sa Loi ici...

16.Posté par THOR le 13/05/2020 15:43

Pauvre bibiche......si il est traumatisé ainsi que son enfant par ce refus ils ont qu'à consulter un psychothérapeute, il y a des choses plus graves que cela MDR !

17.Posté par Marie A. le 13/05/2020 15:47

Post 4. Pas d'accord, le coiffeur doit mettre en place des mesures de protection, que ça soit pour les adultes et les enfants.

S'il n'y a aucune disposition restrictive à l'égard des enfants, j'invite ce monsieur à rédiger une plainte au procureur de la République. Et téléphoner à Freedom par la même occasion, Mme Aude, le syndicat des coiffeurs et des associations de consommateurs

18.Posté par Sisi le 13/05/2020 16:40

Un article et alerté la presse pour cela ? Dans quel monde on vit ! Un rdv chez le coiffeur c'est vital apparemment !

19.Posté par Gaelle HOAREAU-BIDOU le 13/05/2020 17:48

Qu'est-ce qu'on en a à battre ? ! Vas chez un autre coiffeur. C'est son salon, il reçoit qui il veut, non ? Encore heureux . Pffft … L'Art de dramatiser bat des records là !

20.Posté par Veridik le 13/05/2020 18:06

Sinon comme sujet ... les profs seront censés signaler les élèves qui critiqueraient le gouvernement...
La dictature en marche

21.Posté par pipo le 13/05/2020 18:31

Quelle histoire! Mais pas de quoi couper un poil de Q en quatre...

22.Posté par stef le 13/05/2020 19:27

mon dié ségnére ! Maman outrée ! Son fils le plus beau a été refusé !
C'est un problème tellement insignifiant, mais madame pense que son problème est essentiel et fait avancer la société apparemment vu qu'elle diffuse l'information. Je traduis : elle pense qu'à sa petite personne ! L'orgueil la pris lo coup
Ca lui dit d'aller faire un tour au Yemen pour redescendre un peu sur terre ?
Pitotyable.
(mi imagine lo fanm lire mon commentaire : outrée²)

23.Posté par boul le 13/05/2020 19:27

un idiot complet enfant ou adulte out client lé danzéré , zenfan i rapport pas assez larzen qd i coiffe peut etre?

24.Posté par QBR974 le 13/05/2020 19:33

Ah! Les commentaires...
Où avez-vous lu que cet enfant ne va pas à l’école???
Seriez-vous aussi compréhensifs si on refuse de laisser entrer votre enfant au supermarché, à la boulangerie, etc.? Ce sont aussi des commerces, ils prennent qui ils veulent...
Il s’agit de quel salon de coiffure, SVP?

25.Posté par Onizuka le 13/05/2020 20:45

C'est quoi cet article digne de Freedom ? haha

26.Posté par Fidol Castre le 13/05/2020 21:04

Les magasins agissent de façon différente :

- certains commerçants prennent des précautions pour être protégés et pour protéger leurs clients

- certains commerçants prennent le client pour l'ennemi qui vient les contaminer et les traitent comme des déchets infectieux tout juste bons à mettre dans un bac. Dans ces commerces, il y a souvent un vigile qui joue au cador en gonflant les muscles. Le client a l'impression d'entrer en prison et de subir une procédure de mise à l'écrou. Il suffit d'éviter ces magasins : grandes surfaces, bricolage, concessions...

J'ai vu un magasin sur Saint-Denis qui est très strict. Il faut un masque pour entrer et attendre le feu vert pour aller dans le rayon. Ce magasin n'a pas vu un balai et une serpillère depuis des décennies. Le gros bonhomme chargé de filtrer les gens avait un tee-shirt crasseux avec des tâches de graisse et de boue. Sa dernière douche semblait dater d'avant le confinement.Mais l'ennemi était le client... Je n'entre pas dans ce genre de commerce.

Prends une douche et nettoie ton local avant de jouer à l'employé de labo P4.

27.Posté par farmer le 13/05/2020 21:52

elle a eu totalement raison de le refuser vu le contexte actuel.

28.Posté par M'enfin le 13/05/2020 22:35

Et alors? C'est pas un service public "chez le coiffeur"!
Il fait ce qu'il veut chez lui ce brave homme!
Et il a même surement raison de restreindre, quand on voit toutes les "âneries" que font les Services Publics!

♪ Laissez pousser ♫ !!!!!!!

29.Posté par M'enfin! 🤬 le 13/05/2020 23:06

à 25.Posté par Onizuka

Mais quel mépris pour cette radio, qu'on écoute ou pas, mais elle à l'écoute de tout le monde pour essayer tout le temps d'aider au mieux, même les plus nécessiteux sur tous les domaines!! Même si des rats bien installés et médisants existeront toujours apparemment ! Et TOI? A quoi tu sers toi?

30.Posté par Targie le 14/05/2020 01:29

Le coiffeur peut recevoir qui il veut.... Mais alors pourquoi accepte t il le père, client habitué...et non la mère, pr ceux qui prennent le temps de lire, merci post 24,.et pas l'enfant ?? Et puis qu'est ce que c'est les histoires " il ne va pas à l'école, pour ceux qui n'ont pas d'enfants...la rentrée c'est le 18/05 sur île, et pas pour tous...parceque là aussi faudrait bien lire c'est un Dyonisien !!! Donc à la Run..Peu importe RESPECTER ce qui froisse l'autre, il a le droit de ne pas apprécier cette situation !!!
Maintenant prenez le temps de respirer, relisez l'article et pensez à vos erreurs de jugement, d'appréciations et changer pour un monde meilleur !!! Traversé presque 2mois confiné pour ne rien en tiré, cela en vaut il la peine ? Demain doit être MEILLEUR, DIFFÉRENT, ENSEMBLE et notre président a le droit de faire mieux et AUTREMENT, c'est le moment du CHANGEMENT !!! P&L😉

31.Posté par Jambalac le 14/05/2020 02:11

Mette un bol sur la tête et coupe saque y dépasse.......

32.Posté par Lulu le 14/05/2020 08:17

zinfos relevez le niveau svp, entre la nana qui se fait larguer et qui règle ses comptes via zinfos, celui là avec son gamin qui n'est pas coiffé......c'est cela vos priorités???? zinfos est il devenu une annexe de radio la di l fé????

33.Posté par Dd974 le 14/05/2020 10:41

Selon la loi on ne peut refuser un client ???

34.Posté par Dd974 le 14/05/2020 10:44

Saviez-vous qu'un commerçant a l'obligation de vendre à un consommateur ?
En effet, s'il oppose un refus, sans motif légitime, il peut être sanctionné pénalement. Les sanctions sont plus importantes encore si ce refus est fondé sur une discrimination (âge, sexe, origine, etc.).

Faites le point sur les règles applicables avec la fiche pratique de l'INC. Vous y trouverez des exemples et, en cas de litige, de précieuses informations sur vos recours.

1 - Le refus de vente de nature économique
1.1 - Le refus de vente est sanctionné pénalement
1.2 - Le refus de vente est exceptionnellement admis

2 - Le refus de vente fondé sur une discrimination
2.1 - Ce que dit la loi
2.2 - Exemples de discrimination
2.3 - Prouver une discrimination
2.4 - Vos recours


1 - LE REFUS DE VENTE DE NATURE ECONOMIQUE
1.1 - Le refus de vente est sanctionné pénalement
"Il est interdit de refuser à un consommateur la vente d'un produit ou la prestation d'un service (…)" (article L. 121-11 du code de la consommation). En d’autres termes, le professionnel ne peut, au nom de sa liberté contractuelle, refuser que vous achetiez un produit ou un service qu’il propose à la vente.

L’interdiction s’applique à "toutes les activités de production, de distribution et de services, y compris celles qui sont le fait de personnes publiques, notamment dans le cadre de conventions de délégation de service public" (article L. 121-11 alinéa 4 du code de la consommation).

Elle ne concerne que les relations entre un professionnel et un consommateur. En effet, depuis la loi n°96-588 du 1er juillet 1996, dite "loi Galland", le professionnel peut légitimement refuser de vendre un bien ou un service à un autre professionnel.

Si vous êtes en mesure de prouver le refus du professionnel, vous pouvez adresser une plainte au procureur de la République. Le refus de vente est sanctionné pénalement par les peines d’amendes prévues pour les contraventions de la cinquième classe – soit 1 500 euros maximum pour une personne physique et 7 500 euros pour une personne morale (articles 131-13, 5° et 131-38 du code pénal).

Le refus de vente est une infraction instantanée. Elle est constituée "au moment même et, par voie de conséquence, au lieu où la décision de refus de vente a été prise" (Cass. crim., 28 avril 1986, n° 85-92398). La juridiction compétente est donc celle du lieu du refus et non celle du lieu de livraison des produits.

35.Posté par lila le 14/05/2020 10:59

Mais on s en fout !

36.Posté par Cyanure le 14/05/2020 15:07

Oui bon, un coup de tondeuse et c'était réglé...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes