Faits-divers

Coup de feu à Cité Fayard : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Vendredi 6 Octobre 2017 - 20:16

Coup de feu à Cité Fayard : Un individu interpellé et placé en garde à vue
Un individu, suspecté d’être impliqué dans le drame survenu hier soir à la Cité Fayard a été interpellé ce vendredi en milieu de matinée. Selon les informations du Journal de l’île, l’homme est depuis placé en garde à vue. 

Jeudi soir, un coup de feu retentit dans la Cité, un jeune homme est grièvement blessé au visage. La victime consciente a été évacuée à l’hopital. Son pronostic vital n’est pas engagé.
NP
Lu 2994 fois



1.Posté par DOGOUNET le 06/10/2017 20:48

Cité Fayard...cité kanyar !

2.Posté par Lol kaf le 06/10/2017 21:05 (depuis mobile)

Encore un deux gratel lo ki te i gratte quand l effet i monte zot fesse i lance fallait pique à zot entre zot franchement la jeunesse i sa va su un mauvais chemin de nos jours tous sa pou qoue un ti femelle ou un Biz la mal prend .

3.Posté par mi dit sake mipense le 06/10/2017 22:08

st andré "ça mèm mèm"

4.Posté par Pala ek Sa le 07/10/2017 08:18 (depuis mobile)

Apres Avant De juger Faut connaître les Personne Wa Avant Dit Fayard Kaniard Le jour Sava le port Comment i Ft Dont !? Fayard Nous Va entend La Plus Part Du Temps Émeute
Mais Bon La Personne La tirer Li La agit Sous l'effet connaitre Avant parler

5.Posté par Guésar le 07/10/2017 11:08

Les temps changent, à chaque période ses tribulations et la société reste violente certes pas comme avant où l'individu n'était pas vraiment "pris en compte" mais aujourd'hui qu'il l'est cette violence est de mon point de vu insidieuse et étant contre toute forme de violence cela m'horripile. La violence est malheureusement partout et ces tentacules se deploient au taff dans les rapports hiérarchiques ou unilatéraux, à la télé (où les critères d'avant suscitaient indignation et aujourd'hui pure banalisation), dans les transports en commun (obligé de faire de la pub contre les incivilités), dans les établissements scolaires, dans les familles (bourges ou pas d'ailleurs), dans mon frigo (certains mois, la violence économique creuse l'estomac), dans les propos publicistes des responsables politiques (qui ne pouvant agir globalement donnent du spectacle au peuple en raflant la mise au passage), à la radio avec des sons prônant le gangstérisme (souvent idéalisé et idolâtré par une partie de la jeunesse au grand dam de leur propre et belle Culture), dans le langage (où celui qui n'a pas reçu les bonnes "bases" prend ce registre comme normatif au lieu d'être récréatif la JULifacation des esprits jeunes), dans le graphisme relatant des messages visuels souvent incompris des béotiens (je ne dis pas que je les maîtrise tous), dans les rayons de supermarché se "battant" pour un produit dont l'obsolescence programmé flatte l'égo de son acquéreur (faisant bien rire les Hayot et leurs marketeurs).....Et oui face à cela une partie de ces jeunes face à autant de stimulis se retrouvent dans un "Bad movie" aux conséquences irréversibles saupoudrées de paradis artificiels et de drogues légales replissant les poches de Johnny, ou des pré-mixeurs sous les mélopées bien boostés de Dj cirrhose.
À cela il faut ajouter la concentration dans un lieu donné de facteurs sociaux alarmants, de détresse, de discrimination géographique et de colmatages divers des pouvoirs publics. Il est alors possible de penser que certains ont choisi de vivre dans leur "Thug Life" ou 'Mossoul" prenant des chemins raccourcissant leur existence (et celle souvent de ceux qui n'ont rien demander !). Cette "Thug Life" cohabite avec la frustration (voir l'omerta) chez ceux qui aspirent à une vie paisible (la majorité) dans ces quartiers.
Dans ces quartiers se côtoient au quotidien la bonté, la solidarité, l'envie de s'en sortir par le haut, l'envie d'entreprendre et bien d'autres choses positives qui sont dans l'ombre de ces faits déplorables et qui à mon grand désespoir ne sont pas assez mis en exergue alors qu'une bonne Nrj créative pourrait "exploité" favorablement. Je pense aux petites mains qui devront sur le terrain redorer "l'image" de ce bout de territoire auprès de la population( surtout les jeunes) et qui comme Sysyphe (pas pour le mêmes raisons) remontent leur lourd rocher au quotidien.

6.Posté par Julia HOAREAU le 07/10/2017 11:27

Fa yard mal parti,

7.Posté par Blacko le 07/10/2017 12:08 (depuis mobile)

FULL FAYA

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Décembre 2017 - 07:01 Découverte macabre à Saint-Joseph

Dimanche 17 Décembre 2017 - 07:11 Le permis à peine obtenu, on le lui retire