MENU ZINFOS
Faits-divers

Coup de couteau dans le dos, coup de sabre au bras : 4 ans de prison


Un homme de 66 ans comparaissait ce lundi dans le cadre de la comparution immédiate pour des faits de violence avec usage d'une arme. Cette agression à Saint-Denis s'est produite une nouvelle fois sous l'effet de l'alcool.

Par - Publié le Mardi 24 Août 2021 à 09:06

Coup de couteau dans le dos, coup de sabre au bras : 4 ans de prison
Alain S., 66 ans, est sans domicile fixe et ne perçoit pas le moindre moindre revenu en raison de la perte de ses papiers, ce qui ne facilite en rien ses démarches administratives. Il vit depuis 8 mois dans un squat sous l'oeil bienveillant du propriétaire des lieux. Le 18 juin dernier, un dalon passe le voir et ils descendent à deux une bouteille de rhum. L'homme s'en va bien éméché et croise trois personnes qui viennent à leur tour boire un verre - plutôt 2 bouteilles - avec Alain. Alors qu'ils sont tranquilles à siroter, le dalon revient pour boire un verre avec eux, mais se fait éconduire alors qu'il avait emmené la première bouteille. 

Il part très énervé, puis revient pour récupérer sa sacoche qu'il ne retrouve pas, à ce qu'il dit. Le ton monte avec Alain et il veut en découdre. Les amis présents tentent de calmer le jeu et l'atmosphère s'apaise. "Il veut absolument batay avec moi. L'alcool a monté et je me rappelle plus trop, mais ma la reçu un coup de poing avec li", explique Alain à la barre. "L'alcool a monté" est le moins que l'on puisse dire ! Alain part soudainement prendre un couteau et tente de piquer son dalon. Il en est empêché et dépossédé de son arme, une première fois. Il retourne prendre un autre couteau puis le plante dans le dos de sa victime. 

Résultat, 21 jours d'ITT, une opération chirurgicale, une plaie lombaire de 9 cm et 11 points de suture

Il faudra l'intervention d'une des personnes présentent pour retirer sa main agrippée au couteau encore planté dans la chair de la victime. Alain n'en a que faire, il part et revient avec un sabre et assène un coup derrière le bras de son dalon qui s'effondre en sang. Résultat, 21 jours d'ITT, une opération chirurgicale, une plaie lombaire de 9 cm et 11 points de suture, une plaie au coude de 16 cm et 18 points de suture, une plaie à la joue gauche de 5 cm et encore une au pavillon de l'oreille gauche.

La police est appelée, interpelle Alain et le place en grade à vue. Les taux relevés sont assez impressionnant : Alain, 1,94 g/l d'alcool dans le sang; la victime, 3,13 g/l ainsi que 2,38 et 2,72 g/l pour deux des convives alors que la dernière n'était pas en état de souffler... 

Comme l'explique la procureure de la République lors de ses réquisitions : "Ce sont des violences extrêmement importantes, même si il n'y a pas d'antécédents. La victime est agressive et virulente, mais les coups sont portés lorsqu'elle ne le menace plus. Il est écarté et revient à la charge à plusieurs reprises, avec différentes armes. Il y a 5 plaies pour au moins 4 coups portés, il fait preuve de beaucoup de détermination. Ces faits sont extrêmement graves, je vous demande une peine de 2 ans de prison dont 1 an de sursis probatoire renforcé ainsi que le maintien en détention". 

"Son sang n'a fait qu'un tour pour mettre un terme à cette situation"

"Il reconnait les faits mais il y a une grosse quantité d'alcool", rebondit la défense pour sa plaidoirie. "La victime est particulièrement agaçante et agressive. Son sang n'a fait qu'un tour pour mettre un terme à cette situation. Il n'a pas de circonstance atténuante pour autant, mais il a perdu la tête ce jour -à sous l'effet de l'alcool et de la colère. Il convient de le condamner, mais il n'est pas nécessaire qu'il fasse une année entière en détention à son âge", ajoute la robe noire pour la défense de son client. 

Avec 13 mentions à son casier pour des faits de vols essentiellement mais rien depuis 1998, Alain est finalement lourdement condamné à 4 ans de prison dont 1 an avec sursis probatoire renforcé. Il est maintenu en détention. Si l'expertise psychologique indique qu'il ne présente pas de caractère de dangerosité, le tribunal a considéré que la répétition des coups portés et la détermination dont Alain a fait preuve est particulièrement grave, sans compter le bilan médical de la victime qui ne s'est pas constituée partie civile.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Damnatio memoriae le 24/08/2021 11:16

Nou lé fier nout péi
Nou lé capab
Nou la fé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes