MENU ZINFOS
Société

Couac au cimetière de la Possession : La mairie promet une enquête interne


Ce dimanche, deux familles n'ont pas pu enterrer leurs proches comme cela était initialement prévu. À cause d'un manque d'effectifs, les deux défunts ont été provisoirement inhumés, avant d'être définitivement enterrés ce matin. Dans un communiqué, Vanessa Miranville, la maire de la Possession promet de faire toute la lumière sur ces dysfonctionnements.

Par Maxime Bonnet - Publié le Lundi 26 Septembre 2022 à 09:49

L'unique fossoyeur présent ce dimanche n'a pu que partiellement creuser une des deux tombes requises ce jour-là.
L'unique fossoyeur présent ce dimanche n'a pu que partiellement creuser une des deux tombes requises ce jour-là.
Tout est parti d'un post sur les réseaux sociaux d'un élu municipal d'opposition. Philippe Robert s'est ému de la mésaventure qu'ont connue deux familles de la Possession. Alors qu'elles se sont présentées au cimetière de la ville ce dimanche, avec le cortège funéraire, seule une tombe avait été partiellement creusée, l'unique agent n'ayant pas eu le temps de commencer la seconde.
 
"L'un a été fait à moitié, le cercueil a été recouvert d'un peu de terre et d'une planche de bois... La famille devra revenir pour le finir demain ! Et l'autre a été reporté à demain [ce lundi 26 septembre, ndlr]. La famille qui était au cimetière a dû rentrer chez elle avec le corps de leur mère pour revenir demain. Plus de service fossoyage à la mairie pour faire place à des entreprises privées... tout ça pour des soi-disants économies de bout de chandelle qui n'en sont pas !", s'agace l'élu d'opposition.
 
"Ceci n'est malheureusement pas un canular. Voilà le résultat des décisions de la maire et de son équipe, peut-être trop occupés à harceler ou s'entre-harceler au lieu réellement travailler pour la population", tacle Philippe Robert, en référence aux récentes affaires de harcèlement qui ont touché l'exécutif municipal.

"Un enchaînement extrêmement malheureux de circonstances" pour Vanessa Miranville
 
Devant le tollé créé par cette affaire, la maire elle-même a fini par réagir. "Un enchaînement extrêmement malheureux de circonstances a conduit, ce dimanche, deux familles endeuillées à souffrir du dysfonctionnement de notre service public. Je tenais, avant toute chose, à leur présenter nos excuses et à leur assurer du soutien de la municipalité dans cette double épreuve", écrit l'édile.
 
En cause selon elle, un sous-effectif chez l'entreprise chargée du fossoyage les week-ends et jours fériés. "La Possession a recours, depuis le 1er septembre de cette année, les week-ends et jours fériés, à une entreprise de fossoyage au lieu de pompes funèbres afin de pallier son manque de fossoyeurs consécutif à des problèmes de santé des agents et aux difficultés de recrutement pour ce métier particulièrement pénible. Fait rare, cette entreprise a dû faire face, ce dimanche, avec un seul et unique agent, à deux inhumations quasi-simultanées. Avec des effectifs manifestement sous-dimensionnés, elle a été confrontée à la fouille de la première tombe, à la rencontre de difficultés totalement imprévisibles sur la nature du sol (blocs rocheux, ferraille, déblais divers…)", explique Vanessa Miranville.

Une réunion va prochainement être organisée pour envisager les suites à donner à cette affaire. "Je mesure la douleur des familles et je comprends leur colère, que je partage, de tout cœur, face à ces défaillances de notre service public, et m’engage à déterminer les responsabilités qui ont transformé ces moments de deuil et de recueillement en une épreuve supplémentaire", conclut la maire.
 




1.Posté par Pascale le 26/09/2022 10:44

Franchement ils devraient porter cette affaire en justice c'est totalement inacceptable. Ces fonctionnaires sont grassement payés et sont incapables de faire le travail qu'on leurs demande... une procédure disciplinaire pour licenciement pour faute grave doit être mis en place. Ce n'est pas aux gens de fouiller la terre surtout qu'ils pourraient trouver des restes et tout... sanitairement c'est inexcusable la... en ce qui concerne le harcèlement qui est soulevé dans l'article c'est l'apanage et la sspécialité des vampires PN...

2.Posté par Bof le 26/09/2022 12:45

Le problème Vanessa, c'est toujours de la faute des autres...Responsable mais jamais coupable...🤥🤥🤥

3.Posté par Euh le 26/09/2022 13:24

L'entreprise privée chargée du fossoyage est en sous effectif? Les tarifs pratiqués sont trop bas, afin de décrocher le marché. La mairie ne doit plus attribuer de marché au moins disant, c'est trop casse gueule. Certains services communaux ne doivent pas être transmis au privé, même si l'Etat l'autorise et que cela permet de faire des économies, car la mairie est alors en défaut de service public.

4.Posté par Faineante le 26/09/2022 13:28

Désolé pour ces familles. C est insupportable. Le Maire est en vacances, ses troisièmes de plus de trois semaines en 10 mois, et se fend d un communiqué style maîtresse d école entre deux chansonnettes en métropole.

5.Posté par Père vert le 26/09/2022 14:11

Et bien évidemment, leur trouduc en profite pour en faire de la récupération politique. Quelle honte.

6.Posté par 999 le 26/09/2022 14:12

Ce n'est pas digne d'une ville civilisé un fossoyeur payé au smic i gainge pas fé un geste allé on va dire 25 hrs par semaine.
par contre lé frais de bouche, lé frais de mission etc...méditation mett pas moune dand malizé déja la point medecin pour contater le décés. on dirait ses des incapables.

7.Posté par DISAK NA POUDI le 26/09/2022 16:19

"Un enchainement extrêmement malheureux de circonstances" c'est à l'épreuve de ce genre de situation qu'on peut évaluer sur pièce, la bonne gestion d'une collectivité.

Voilà le résultat de l'externalisation ! On ne va pas me dire que dans toute la Possession et plus largement dans toute la région ouest la mairie ne trouve pas des gens pour accomplir cette mission si délicate et si éprouvante. Il faut payer les gens là correctement c'est tout !

Dans le nord, si Primat et Bois Rouge sont complets et cela arrive, vous gardez votre défunt dès fois pendant 72 heures (expérience vécue) ou en chambre froide, si non, vous trouvez, une autre solution par vos propres moyens... kilé la kiltir et la koutume réyioné dan toussa ?

Moins d'une dizaine de salles mortuaires dans la région nord pour plus de 200 000 habitants ! On ne va pas me dire que l'on ne se moque pas des usagers...

Parlez-nous toujours de vos grands projets, quand vous n'êtes pas capables d'assurer l'essentiel , bande de zozos.

La Possession serait-elle devenue la ville de toutes les dérives ? à voir la presse OUI...

8.Posté par oté la Réunion le 26/09/2022 16:33

Sur la photo, le monsieur creuse presque à main-nue, sans protection! Normalement, il doit porter une combinaison entière de protection! Il met en péril la santé publique parce qu'une bactérie peut être au fond de la tombe...

9.Posté par Homme Libre le 26/09/2022 17:10

à Pascale,
Vous êtes rapide à casser du fonctionnaire, c'est un réflexe pavlovien à la Réunion.
Si vous aviez pris la peine de lire l'article, peut-être auriez-vous compris (pas sûr) que les week-end c'est une entreprise privée qui est chargée de fouiller les tombes.
Soyez moins bête la prochaine fois...

10.Posté par Ineptocratie le 26/09/2022 19:01

Je ne peux que partager la tristesse et la colère de la famille d'autant plus que cela ne s'est pas passé mieux pour l'autre inhumation. Et je leur adresse toutes mes condoléances. Simple citoyen, je considère que c'est vraiment scandaleux ! Cette maire, championne de la communication, maître de la transparence, dans les médias dès que l’occasion se présente, reine de la probité et de l'honnêteté est incapables de gérer le service minimum du fossoyage, alors le reste !. "Je m’engage à déterminer les responsabilités qui ont transformé ces moments de deuil et de recueillement en une épreuve supplémentaire" , ose t-elle dire.. Encore une fois, comme c'est le cas, depuis le début de ses mandats "ce n'est pas de sa faute” !. "Mais, madame, les respnsablilités sont toutes trouvées ! c'est vous qui êtes responsable, juridiquement, moralement, politiquement de ce qui reste du service public sur la Possession. Vous êtes responsables de vos choix managériaux et surtout financiers particulièrement hazardeux qui ont conduit à cette débacle !" . Dans cette époque de médiocrité ou la notoriété s’obtient par les réseaux sociaux, où les léus ne le sont que par une faible partie de l'électorat, cette dirigeante, coqueluche des télévisions, démontre bien que la popularité médiatique ne fait pas la qualité de l’élue.

11.Posté par doudou le 26/09/2022 19:50

voila ce qui arrive quand on veut faire des soi disant economies . on donne un marché au privé , au moins disant st sans controle des capacité s de cette entreprise .
et pendant ce temps, l'adjoint aux finances demissione et se retrouve directeur de cabinet ( avec un gros salaire ) et qui a decidé de son salaire . ? lui meme et le bureau municipal auquel il appartenait ;?? en espérant que le proc i rouve lo zié la dessus . affaire a suivre .

12.Posté par Didier le 27/09/2022 22:16

La mairie promet une "enquête interne"...
après avoir externalise le service du fossoyage.
Autant dire que ses dirigeants veulent... "enterrer" le problème !

13.Posté par valeo le 28/09/2022 08:17

Mme Miranville, faites le ménage, c'est votre crédibilité qui est en jeu à chaque fois qu'un problème survient sur votre commune.
A moins que vous soyez comme les autres maires...?
Bravo au post 12, beau jeu de mots.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes