Economie

Cosmétiques : Plusieurs sociétés sanctionnées pour des accords exclusifs d’importation à La Réunion

La haute autorité de la concurrence a décidé ce mardi de sanctionner plusieurs fournisseurs et grossistes importateurs de parfumerie, suite à des accords exclusifs d’importation à La Réunion mais également aux Antilles et en Guyane. Ces pratiques sont interdites dans les outre-mer par la loi "Lurel" depuis 2013. Sur notre île, un accord exclusif concernait les produits de la marque Bourjois entre mars 2013 et janvier 2014.

Jeudi 10 Octobre 2019 - 10:50

"Ces pratiques ont entravé le développement de concurrents et pesé sur le pouvoir d'achat des ménages", estime l’autorité de la concurrence.
 
Pendant un peu moins d’un an après que la pratique soit interdite dans les outre-mer, la société Sodibel, filiale de "Établissements Frédéric Legros", a bénéficié d’un contrat d’exclusivité d’importation des produits de beauté de la marque Bourjois.
 
La société vient d’être sanctionnée par l’autorité de la concurrence à hauteur de 23.000 euros. Ses fournisseurs, le groupe Chanel à l’époque puis le groupe Coty, ont également écopé d’une sanction de 13.000 euros. Les sociétés concernées n’ont pas contesté les faits.
 
À noter que ce n’est pas la première fois que Sodibel est sanctionné pour des faits similaires : en 2017, la société de Frédéric Legros est dans l’obligation de débourser 30.000 euros pour un accord exclusif d’importation avec les Sociétés Materne, fournisseur des marques Materne, Mont Blanc, et Pom’Potes.
 
Pour rappel, les accords exclusifs d’importation sont interdits à La Réunion comme dans tous les territoires d’outre-mer depuis 2013. Conséquence de la loi "Lurel" qui entend répondre aux problématiques spécifiques des territoires ultramarins tels que l’éloignement, l’étroitesse des marchés, ou encore l’existence de barrières à l’entrée pour les nouveaux concurrents.
 
Les groupes Procter & Gamble, et Parfumerie d’Outre-Mer ont également été sanctionnés ce mardi pour des accords exclusifs d’importation aux Antilles et en Guyane.
Charlotte Molina
Lu 4862 fois




1.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 10/10/2019 11:32

23000€ d'amendes ?

Combien de bénéfices ? Chiffre d'affaires ?

2.Posté par GIRONDIN le 10/10/2019 11:54

Super

Et sinon les taux d'octroi de mer + Tva sur coût et fret :

Savonnette 13% + 8,5%
Déodorant 18% + 8,5%
Après Shampooing 18% + 8,5%
Produit capillaire 22% + 8,5%
Eau de parfum 28% + 8,5%

3.Posté par MICHOU le 10/10/2019 12:30

ce n'est pas la 1ere fois normal qu'est ce que 23000e devant leur chiffre d'affaire?

4.Posté par DURAND le 10/10/2019 17:52

l 'amande ne doit pas correspondre aux benefices alors pourquoi ne pas recommencer
comme pour ceux qui detournent de l'argent
le travail fictif
ect ect

amande ridicule

5.Posté par Choupette le 10/10/2019 18:50

4.Posté par DURAND

c'est "et caetera, et caetera". C'est du latin et on l'entend bien à la prononciation. Sinon ""ect ect" ne veut STRICTEMENT rien dire.

6.Posté par Claude le 10/10/2019 20:22 (depuis mobile)

Demander à ses békés combien ils ont provisionné pour s’acquitter d’une amende pour pouvoir acheter vindemia. Il s’agit de dizaines de millions. Comme quoi rien de les faits peur.

7.Posté par Pamphlétaire le 11/10/2019 01:52

1/ Faire son profit : Employer à son avantage.
Mettre à profit : Utiliser quelque chose pour en tirer le plus d'avantages.
Tirer profit : Donner une issue avantageuse à quelque chose.

2/ "Ils achetaient des marchandises qui, haussant par rapport à l'assignat avec une rapidité singulière, augmentaient de prix dans leurs mains, et leur procuraient en peu d'instants des profits considérables." (Adolphe Thiers 1823-1827 "Histoire de la Révolution française")

3/ "Ils avaient pillé les pays conquis, fait le profit sur la solde et partagé les profits des compagnies." (Adolphe Thiers 1823-1827 "Histoire de la Révolution française")

4/ "Si la lutte pour la suprématie commerciale est source de profits, il faut naturellement la continuer, mais si, au contraire, elle va contre les intérêts du travailleur, et rend son sort pire que celui d'un sauvage, débarrassons-nous alors des marchés extérieurs, et de notre empire industriel."
(Jack London 1903 "Le Peuple de l'abîme")

5/ "La distinction entre compétition acceptable ou frauduleuse, les marges de profits décentes ou inadmissibles, etc."
(Denis Szabo 1978 "Criminologie et politique criminelle")

6/ Source de profit ou vache à lait : personne qu'on exploite, source de profit.

Je jugeai par là que le public était une bonne vache à lait qui se laissait aisément traire.
Lesage (Alain René) 1668-1747, Gil Blas, VII, XIII.

8.Posté par MadeinlaReunion le 11/10/2019 09:03 (depuis mobile)

A voir aussi de nombreuses familles éyant le monopole » électroménager quincaillerie ...etc paierai les grandes enseigne pour ne pas s installée ici et donc ne pas concurrencer .... faudrai éclate sa au grand jours ...

9.Posté par polo974 le 11/10/2019 09:08

C'est sûr que Chanel figure sur la liste de première nécessité...

ça doit être les foncs de l'insee qui ont demandé à leurs collègues réparation à cette injustice, vous savez, ceux qui ne voient que 7% de vie chère...

10.Posté par LOL le 11/10/2019 17:23

c est bien le problème ses sociétés familiales ont le monopole et ne permettent pas aux autres de s'implanter.
En plus de cela les postes à responsabilités ne sont que pour la famille et les métro à méditer...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Octobre 2019 - 10:20 Costa Croisières déserte La Réunion