Faits-divers

Correction à coups de ceinture: Sylvia Otello devant le tribunal le 30 mars prochain

Vendredi 17 Février 2017 - 18:01

Sylvia Otello ne s'est pas présentée ce vendredi matin devant le tribunal de Saint-Pierre dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). Sur les conseils de son avocat, Me Georges-André Hoarau, celle qui avait "corrigé" son fils à coups de "ceinture caporal" et filmé la scène, demande une audience publique, ce que ne permet pas la CRPC. Le 30 mars prochain, Sylvia Otello devrait donc s'expliquer pour ces faits de violences avec arme sans ITT et enregistrement et diffusion d’images relatives à la commission d’une atteinte volontaire à l’intégrité de la personne.

L'affaire avait fait un buzz considérable. En octobre dernier, la vidéo diffusée en live sur Facebook par Sylvia Otello avait récolté des centaines de milliers de vues. On la voyait "corriger" son enfant, un adolescent, à coups de "ceinture kaporal" pour le punir d'avoir volé. Des faits qui avaient suscité le débat, sur les modes de punition d'une part, mais aussi sur la diffusion d'images sur la toile à l'insu de la personne filmée.

Suite à cet emballement, et alors que l'histoire avait été relayée par des médias nationaux, la mère de famille avait été placée en garde à vue
Lu 17674 fois



1.Posté par Loranger le 17/02/2017 18:20 (depuis mobile)

Que peut on reprocher a cette mère. A part facebook???? La on ne pourra pas dire qu elle ne s occupe pas de son enfant!!!!laissez les vôtre chez leurs copains et vous verrez qu ils ne sont plus ce que vous affirmez!!!!!

2.Posté par Loranger le 17/02/2017 18:22 (depuis mobile)

Punissions coparal ou matraque?????meme traitement? ???????

3.Posté par Grobof le 17/02/2017 19:02

Elle semble pourtant tellement douce et gentille sur cette tof...

4.Posté par kreol974 le 17/02/2017 19:05

je suis d'accord sur le fond sur la correct ; mais par contre on se rend compte qu'elle aime plus se faire de la pub ^pour elle que pour la cause vraiment... d'ailleurs c'était une habituée déjà de vidéos en ligne avant cet évènement... Bref, c'est plus pour essayer de faire pression , et de la pub qu'elle veut un procès public...mais bon je le redis, son fils la mérite son coup de ceinture....mais ne nous laissons pas manipuler

5.Posté par Loranger le 17/02/2017 20:22 (depuis mobile)

Ou peut être punitions. ....

6.Posté par Choupette le 17/02/2017 22:14

" ... à l'insu de la personne ... "

C'est quoi cette invention, encore ?!

L'ordi était posé sur la table et on voyait la maman montrer à sa progéniture l'écran qui enregistrait tout. C'était en live.

Ah oui, c'était à l'insu de son plein gré ... . Prrrr ... .

7.Posté par Dazibao le 17/02/2017 22:54

Avec la dame OTELO c'est quasi du Shakespeare.........

8.Posté par saibjee le 18/02/2017 09:13

voici la logique du système pourri dans lequel on vit:Je lis dans les journaux que 'les élèves alcoolisés et sous stupéfiants de St louis ont été tout simplement 'remis à leur parents' ..... en clair, quand ils font des conneries, c'est dém........de toi avec, c'est ta progéniture. Par contre quand tu veut corriger ton enfant, là tu te retrouves au tribunal 'pour violence avec arme'.... deux trois coups de ceinture c'est qualifié 'd'arme' .... dans ce cas on devrait trainer devant les tribunaux tous nos parents et grand-parents, qui ont parfois et ce pour notre BIEN utilisés ceinture, fouette filaos, fouette bambou, nerfs d'boeuf.... ?

9.Posté par Am"diter le 18/02/2017 11:45

Choupette encore un dérapage d'incompréhension: "à l'insu de son plein gré" signifie que même si l'ordi était sur la table, l'ado n'a pas donné son accord pour que cette vidéo soit diffusée.
Que la mère corrige son enfant c'est compréhensif, qu'elle fasse partager ces images sur les réseaux sociaux c'est inadmissible!

Qu'elle soit jugée pour cela!

10.Posté par momo le 18/02/2017 13:22

cette mere est un exemple a suivre et si quelqu un doit avoir honte c est la justice

11.Posté par Vérité le 18/02/2017 13:35 (depuis mobile)

Elle cherche simplement le buzz rien n'empêche de corrigé son enfant mais le faire sur les réseaux sociaux c'est con

12.Posté par christian le 18/02/2017 14:17

Déjà , dans son regard , nana la méchanceté
Son marmaille , la peur , mi comprends
De plus , fait l'intéressant devant un webcam pou lo zeux do monde
Tape plitot out mode de Vie CHOUPTTE

13.Posté par GOUTTE A NOUS le 18/02/2017 17:10

Au lieu d'accepter une "petite" audience de reconnaissance de culpabilité devant le procureur de la république elle a suivi les conseils de son avocat et refusé de comparaître.
Elles sera donc convoquée devant le grand tribunal correctionnel pour un procès à sensation.
Moralité : au lieu de payer un "petit" honoraire pour un "petit" procès. Elle a suivi les conseils de son avocat et payera un "TRES GROS HONORAIRE" à son avocat.
Et elle risque sans doute d'êtres punie plus durement par le tribunal correctionnel.
A qui profite le crime ???
En tout cas son avocat aura un grand et beau procès et passera à la télévision pour faire sa publicité.

14.Posté par sabouk le 18/02/2017 20:42

mi espère que son bad boy i donne a li la fessé tous les soir.

15.Posté par patrick le 18/02/2017 22:26

Cette mère doit être sanctionnée.
Et pour la correction infligée à son enfant, les violences physiques étant tjrs la partie émergée de violences psychologiques encore plus dramatiques et traumatisantes pour l'enfant. Elle est en train de fabriquer un animal rempli de haine, ce gamin prépubère à l'adolescence retournera sa violence soit sur sa charmante et si aimante môman soit sur les malheureux quidam qui croiseront sa route le tout avec un cocktail 974 (rhum-artane-zamal) pour enlever ses dernières inhibitions.
Et pour la mise en scène qu'elle en a faite afin de satisfaire un besoin nauséeux de notoriété : "to be popular".

16.Posté par TICOQ le 19/02/2017 07:45

la marque Kaporal aurait du déposer plainte pour mauvaise utilisation de ses ceintures !!!

17.Posté par Crikotte le 19/02/2017 07:53

à patrick je cite " les violences physiques étant tjrs la partie émergée de violences psychologiques encore plus dramatiques et traumatisantes pour l'enfant."......ben voyons encore un psychologue de salon....regardez autour de vous maintenant ces pauvres enfants....à qui on laisse tout faire....! nous nous faisons partie de la génération "coup fouette" et je peux vous dire qu'on a pas été traumatisé et que cela nous a remis dans le droit chemin, qui plus est on ne pouvait pas faire ce qu'on voulait, tant qu'on était chez nos parents on était sous leur autorité, et je leur dit merci car grâce à eux j'ai pu m'en sortir et j'arrive à affronter les moments difficiles ! beaucoup comme vous prône ce genre de connerie du style "l'enfant roi" et le résultat il suffit de lire les journaux tous les jours! inutile de me répondre en prenant des cas extrêmes qui ne sont pas la majorité!

18.Posté par dany le 19/02/2017 09:25

Patrick se prend pour un psy mais il raconte surtout n importe quoi moi je suis des années ou a chaque fois qu on faisais des bêtises ben les coup de ceintures coup de caoutchouc on prenait même des coups a l école devant tous les élèves ben moi j ai jamais fumer du zamal jamais pris de l artane jamais lever la main sur ma femme bien souvent on cherche trop a couvrir les horreurs que l on fait avec le passer et quand je voit des commentaires comme sa je me dit n importe qui pourrai être psy finalement

19.Posté par nativel le 19/02/2017 16:56

Kaporal a réussi un bon placement de produit !! citée 2 fois dans l'article, en quoi la marque de la ceinture a t'elle une importance dans cette affaire ?

20.Posté par Phoenixia le 20/02/2017 01:10 (depuis mobile)

Quand je lis certains commentaires sur la violence à infliger aux enfants comme étant de l''éducation je suis beaucoup moins étonnée du résultat des assises pour maltraitance des enfants ainsi que de la maltraitance conjugale ... Juste à vomir.

21.Posté par Shim le 20/02/2017 09:06

euh patrick.. ouais ok, merci de vous taire si c'est pour déballer ce genre d'âneries.

22.Posté par LA VERITE PROFONDE le 20/02/2017 18:34

Moi je dis qu'il faut voir plus loin que tout cela pour comprendre les faits.

Beaucoup de monde, (ou presque) donne raison à cette dame d'avoir réprimander et corriger son fils, mais si l'éducation parentale nécessaire depuis la petite enfance était de rigueur, ce garçon ne sortirait pas pour accomplir de tels faits.

Qu'on le veuille ou non, il y a eu défaut d'éducation et de bon suivi à un moment donné.

Tous les parents qui ont su élevé et qui ont su suivre convenablement leur(s) enfant(s), n'ont pas à se plaindre de défaut de comportement de ces derniers....

Voilà tout.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter