MENU ZINFOS
Social

Coronavirus : Une organisation millimétrée pour la continuité des prestations sociales


Par Zinfos974 - Publié le Jeudi 2 Avril 2020 à 19:47 | Lu 4417 fois

Le volet social dans le contexte d'épidémie de coronavirus est abordé ce jeudi à la préfecture.

Isabelle Rebattu, sous-préfète en charge de la cohésion sociale, en présence de Frédéric Turblin, directeur général de la CAF, Jacky Besseyre, directeur régional La Poste, Frédéric Brette, directeur général du Crédit Agricole, ont fait le point sur les solidarités et l’action sociale.

Parmi les sujets abordés : le versement des prestations sociales et le respect des gestes barrière, les violences intrafamiliales et les actions de solidarité sur le territoire.

La CAF a traité pas moins de 150 000 dossiers

Sur le premier point, Frédéric Turblin a assuré que ses services restaient "mobilisés" auprès de la population réunionnaise. Ces 10 derniers jours, la CAF a traité pas moins de 150 000 dossiers, lui permettant d'assurer tous les jours près de 400 rendez-vous téléphoniques. "Dans le strict respect des directives gouvernementales et des consignes sanitaires, la CAF a activé son plan de continuité pour assurer la poursuite de ses missions", indique le directeur général de la CAF.

Pour ce dernier, la priorité "absolue" a été de garder le contact avec les allocataires afin de traiter les droits qui ont été prorogés pour assurer "la continuité des paiements". Pas de souci donc à avoir pour les quelque 125.000 bénéficiaires au titre du RSA, du RSO ou de l'allocation adulte handicapé (AEH pour les enfants) et les quelque 100.000 bénéficiaires de l'allocation logement. Concernant les personnes dont les droits ont été suspendus, Frédéric Turblin a indiqué que les services de la CAF faisaient encore des opérations de rappel aux personnes concernées "pour désuspendre les dossiers".

151 millions d'euros à destination de 280 000 allocataires

La CAF, qui a décidé d'avancer le versement des prestations sociales au 4 avril (pour un total de 151 millions d'euros à destination de 280 000 allocataires), a rappelé qu'en période de confinement, "il n'était toujours pas utile de se déplacer". "Dans le cas contraire, il faut respecter les gestes barrières", a rappelé Frédéric Turblin.

Un avis partagé par le directeur régional du Crédit agricole, Frédéric Brette, qui parle au nom des principales banques de la place. "Certains allocataires peuvent ne pas être dans l'obligation de venir retirer en espèces le montant de ses prestations sociales. Il est préférable de laisser passer quelques jours pour éviter l'affluence dans nos points de vente, ce qui n'est pas conseillé dans cette période particulière", conseille M.Brette.

Ce dernier a également assuré qu'il n'y avait "aucune crainte" à avoir concernant la disponibilité des fonds dans les "gabiers" (distributeurs automatiques) de l'île, ces derniers étant "suffisamment approvisionnés pour faire face à une demande très large".

Les clients détenteurs d'une carte bancaire n'auront pas besoin d'entrer dans les agences

Aux bénéficiaires qui n'auraient pas d'autre choix que de venir retirer leurs prestations le jour J, le directeur du Crédit agricole a indiqué que l'ensemble des banques de l'île mettront en place dès ce vendredi un dispositif pour les accueillir au mieux dans les agences bancaires "pour rendre le service dans la meilleure efficacité et le plus vite possible et assurer la sécurité sanitaire de nos clients et nos agents". "Les clients détenteurs d'une carte bancaire n'auront pas besoin d'entrer dans les agences bancaires de l'île. Ils sont autonomes pour faire leurs opérations aux gabiers accessibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7", précise-t-il, ajoutant que la plupart des établissements bancaires ont revu à la hausse des plafonds de retrait par carte pour faciliter les opérations.


Aux bénéficiaires de prestations sociales ne disposant de carte bancaire, pas d'inquiétude à avoir. Ils devront se rendre dans les agences ouvertes vendredi, samedi, lundi et mardi  pour obtenir une carte de retrait unique. À ce titre, une organisation sanitaire spécifique a été mise en place visant à faciliter le processus avec marquages au sol à l'extérieur et à l'entrée et un filtrage assuré par un vigile. "Le respect de la distanciation est une consigne qu'il faudra bien évidemment respecter aussi bien dans nos agences qu'à l'extérieur", termine Frédéric Brette.

Le directeur régional du groupe La Poste, Jacky Besseyre, a également revu l'organisation au sein de ses agences à l'occasion du versement prochain des prestations sociales. En effet, sur les quelque 280 000 allocataires que comptent l'île, la moitié sont clients de la Banque postale. "Seuls les retraits d'espèces auront lieu le weekend du 4 et 5 avril. Le samedi 4 avril, les 34 bureaux de postes seront fermés et n'ouvriront qu'à compter du lundi 6. Les 6, 7 et 10 avril, pour le paiement des pensions pour les retraités, les 34 bureaux de poste seront ouverts et dédiés exclusivement aux versements des prestations sociales et aux opérations bancaires", insiste -t-il. Les services liés à l'affranchissement reprendront quant à eux à compter du 8 avril. La liste des 34 bureaux de poste ouverts à retrouver ci dessous:

 

Protection des femmes victimes de violences avec leurs enfants

Le risque dans cette période de confinement est de voir s’aggraver les violences intrafamiliales. Les lieux d’accueil et d’hébergement dédiés déjà existants étant déjà fortement sollicités, la CAF et l’Etat ont ouvert un centre temporaire spécialisé dans l’accueil des femmes victimes de violences avec leurs enfants.
Ce centre temporaire spécialisé dispose d’une capacité d’accueil de 30 places. Opérationnel depuis mercredi 25 mars, 5 familles ont déjà été orientées.

Mise en sécurité des personnes vulnérables

Maintien de l'activité des 25 centres d'hébergement, soient 686 places sur le département : centre d'hébergement et de réinsertion sociale, structure d'accueil d'urgence temporaire (SAUT), abris de nuit, hébergement d'insertion...

L'accueil de jour en faveur des personnes sans abri dans les boutiques solidarités est également maintenu (Saint-Denis, Saint-Pierre et Saint-Joseph).

Ouverture de lieux d'accueil 24h/24h dans plusieurs communes, au titre de l'état d'urgence sanitaire, pour la mise en sécurité des personnes sans abri. Ces lieux permettent aux sans-abris qui le souhaitent, de pouvoir s'abriter, se nourrir et assurer une hygiène minimum. L'Etat coordonne avec le 115 et les CCAS des communes la mise en place de ces accueils. Un effort particulier a été porté sur les 3 communes les plus peuplées :

    •    Sur Saint-Denis : 17 personnes sont à ce jour accueillies (capacité 21 places). Le CCAS gère le dispositif avec la Fondation Abbé Pierre.

    •    Sur Saint-Paul, un accueil pour 27 personnes est en cours de mise en œuvre dans les locaux administratifs de l'ancien hôpital Gabriel Martin.

    •    Sur Saint-Pierre, ouverture du gymnase Casabona pour l'accueil de 20 sans-abris. Géré par le CCAS avec l'aide de l'association Sainte-Thérèse. A ce jour, 12 communes ont ouvert des solutions alternatives de mise en sécurité pour les personnes sans abri. 5 communes sont en cours de finalisation du dispositif. Une trentaine de personnes ont été mises à l'abri depuis le début du confinement. Ouverture d’un centre d’hébergement de 20 places spécialisé pour les personnes sans-abris malades non graves contaminés par le covid-19. Le centre est géré par la Croix Rouge. Il pourra être étendu si besoin, et accueillir des personnes seules comme des familles.

Renforcement de l’aide alimentaire

Les CCAS et les associations distributrices d’aide relèvent une augmentation forte de la demande de colis alimentaires et de produits de première nécessité. La plupart des associations et antennes distributrices ont pu poursuivre leur action en étant portées par des bénévoles investis. La Région et le Département viennent d’apporter un soutien financier renforcé pour compléter l’intervention de l’Etat. L’Etat va intervenir auprès des producteurs notamment les industriels de la filière agroalimentaire pour accentuer leurs donations auprès de la Croix-Rouge et de la Banque Alimentaire. Il faut demeurer vigilant et veiller par une évaluation de la situation sociale à réserver les colis alimentaires aux ménages les plus démunis. En ce sens il est fait appel à la responsabilité de chacun.

Accompagnement des personnes vulnérables et les majeurs protégés

Les CCAS ont réadapté leurs services avec l’aide des associations, avec pour la majorité d’entre eux la mise en place de permanences téléphoniques, le renforcement du service de portage de repas, la distribution et livraison de denrées de première nécessité, de médicaments, de l’attestation de déplacement, aide pour les visites chez le médecin, l’accompagnement pour les courses... L’Etat s’est assuré de la continuité du service aux personnes sous tutelle. Les mandataires ont mis en place un suivi régulier par téléphone de la situation des majeurs protégés. Les professionnels, si besoin, se rendent au domicile de la personne protégée pour apporter le soutien nécessaire.

Maintien dans le logement et mobilisation des bailleurs sociaux

L’Etat, par les ordonnances du 23 mars a décidé la prolongation de deux mois de la période de suspension des expulsions locatives, La fin de la trêve est donc reportée au 15 juin 2020.
Les bailleurs sociaux se sont également mobilisés afin d’une part de maintenir les services dans les quartiers prioritaires : permanence téléphonique, gardiens, ramassage des ordures... et d’autre part d’activer les partenariats essentiels à destination de leurs publics sensibles (personnes âgées, isolées...).

Mobiliser les bonnes volontés avec la plateforme : #Jeveuxaider :

La plateforme #Jeveuxaider, permet à chaque citoyen, qui a aujourd’hui du temps disponible et une volonté d’agir, de venir en aide concrètement sur 4 domaines : l’aide alimentaire et d’urgence, la garde exceptionnelle d’enfants, le lien avec les personnes fragiles isolées, la solidarité de proximité : https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/.

Plateformes d’écoute et d’orientation

3919 : Violences Femmes Info, numéro gratuit depuis un fixe ou un portable.
Du lundi au samedi 119 : Enfance en danger, numéro gratuit depuis un fixe ou un portable, accessible 24h/24 et - 7j/7
arretonslesviolences.gouv.fr : plateforme de signalement en ligne des violences conjugales, sexuelles, sexistes, gratuite, anonyme, sécurisée - 24h/24, 7j/7.

Ecoute médico-psychologique : 0800 200 840

Lancement d’un numéro vert régional d’écoute de soutien médico-psychologique à la population, mais également aux professionnels de santé qui en ressentent le besoin. Numéro gratuit du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00. Un service proposé par l’Établissement Public de Santé Mentale de La Réunion et la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique Océan Indien, avec le soutien de l’ARS de La Réunion.




1.Posté par Axel Ardan le 02/04/2020 20:09

Moui et en attendant, ceux qui ne peuvent plus travailler, ils peuvent crever...

2.Posté par Suppositoire le 02/04/2020 21:13

A Maurice aussi le gouvernement procède à une organisation millimétrée. Mais c'est pour la distribution des semences aux planteurs pour faire face à une pénurie alimentaire post Covid. Chacun ses priorités !
Le Réunionnais est un assisté qui se respecte. Depuis que le gouvernement a dit qu'il va aider les entreprises qui seront en difficulté financière, personne ne fait plus rien et attend tranquillement les aides.
A Maurice, le moulin qui fabrique de la farine made in Moris, tourne à fond depuis le début de cette crise épidémique. Le chef meunier de l'île sœur a déclaré qu'ils ont multiplié par dix la production de farine pour permettre aux Mauriciens d'être auto suffisant. Et c'est pareil dans les autres domaines de production alimentaire !
A La Réunion, nous avons la CAF et le système médico-social français. Le Créole, il gagne son alloc, il est bien soigné,ça lui suffit, il est content et il passe son temps à critiquer les autres...

3.Posté par Padre pedro le 02/04/2020 21:24

Un peu d'humour :
https://www.youtube.com/watch?v=2DYrBrOu7-s

4.Posté par DS le 02/04/2020 22:10 (depuis mobile)

Aux grands maux, les grands moyens! 😱

5.Posté par Isis le 02/04/2020 23:16

Franchement, c'est quoi tout ce binz ? Pour une épidémie... On n'en fait pas autant quand il y a la grippe saisonnière ! Pareil en métropole ! Mais comme il risque d'y avoir un krach financier alors je pourrai mieux comprendre...

6.Posté par Domino le 03/04/2020 07:11 (depuis mobile)

Oye, je crois que vous êtes en train de faire votre boulot normalement, sauf que le coût de pub pour consommer est bien fait. Certaines personnes vous remercierons....

7.Posté par Principe républicain le 03/04/2020 14:58

Alleluia
L'île est sauvée. Les prestations sont tombées!!! Aidons ces pauvres ouailles! EDF et Eau vont leur faire cadeau de leur consommation excessive. Nous qui travaillons et serons bientôt au chômage partiel, on devra tout payer voire mettre la clé sous la porte.
Le principe d'égalité est-il encore respecté en France?
D'ailleurs, le confinement s'adresse-t-il à tous de la même façon?

8.Posté par Honneur et Dignité 974 le 03/04/2020 15:38 (depuis mobile)

Post 2
Quand je pense à ce genre de gouvernement égoïste préférant injecter des millions et milliards dans le paraître pour briller au lieu d‘encourager, aider, nourrir, soigner, protéger et éduquer sa population c’est TRISTE! VIVE LA FRANCE!

9.Posté par JORI le 03/04/2020 19:37

8.Posté par Honneur et Dignité 974 le 03/04/2020 15:38 (depuis mobile)
Parce que ces millions et milliards seraient destinés à qui selon vous?. Je croyais que c'était pour éviter la mise au chômage massive comme aux US, mais si pour vous Un chômeur sans ces milliards a les moyens de se nourrir, se soigner, protéger et éduquer sa famille, pourquoi pas. On a déjà le RSA pour ceux qui ne bossent pas.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes