MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Coronavirus : Une alerte pas comme les autres !


Par Edvard LOPIN - Professeur de Yoga - Publié le Jeudi 2 Avril 2020 à 19:04 | Lu 911 fois

Coronavirus : Une alerte pas comme les autres !
Aujourd’hui des réflexions ou des analyses sérieuses et fort intéressantes  abondent sur les réseaux sociaux à propos de la situation actuelle. Elles apportent souvent des éclairages différents mettant en lumières les difficultés que nous traversons, et plus particulièrement en France. Le philosophe Jean-Loup BONNAMY parle du déclin Français, la philosophe Eva ILLOUZ dénonce l’imposture du néocapitalisme, l’observateur de la vie politique, le réunionnais Darma SEETHANEN parle de l’inanité d’un système économique et financier mis en place par une minorité pour une minorité. Comment ne pas être d’accord avec ces constats ! S’ils expliquent le drame que nous vivons actuellement -  des services de santé en grande souffrance et qui malgré tout font le maximum pour apaiser les souffrances des autres, des gouvernements ça et là en désarroi qui essaient d’endiguer la crise comme ils peuvent, une économie au bord de la faillite  – ce ne sont pour moi que des causes apparentes, car l’origine de la crise se situe bien plus en amont. En effet la crise que nous traversons n’est pas seulement une crise sanitaire, sociale, économique ou financière,  elle est aussi d’ordre SPIRITUEL.

C’est bien parce que certains hommes, dont la plupart de nos gouvernants ont oublié leur dimension spirituelle et entraînant ainsi une partie  de la société derrière eux qu’aujourd’hui nous en sommes là.

La Nature a doté l’être humain d’une faculté exceptionnelle : l’intelligence et sa capacité de raisonner.  Faculté qui nous permet d’élaborer une démarche rationnelle et rigoureuse  pour explorer notre environnement extérieur et de disposer d’une somme de connaissances de plus en plus vastes et précises. L’efficacité de la démarche rationnelle dans ce domaine n’est plus à démontrer. Mais orientant la conscience vers l’extérieur, elle fait de chaque situation, de chaque être un objet d’analyse et de possession. Cette conscience mue par le désir d’avoir, d’acquérir et de posséder (posséder la connaissance, l’information, le matériel), décompose et fragmente artificiellement le Réel qu’elle ne peut comprendre dans sa globalité, et par  définition le Réel est global. Elle nous livre une connaissance relative que nous prenons bien souvent pour une connaissance absolue. D’où les décisions et les actions contradictoires qui abondent dans notre société.

Délaissant notre intériorité et orientée vers l’extérieur, la conscience que nous pouvons qualifier  d’objectivante  nous pousse à chercher le bonheur à l’extérieur de soi pour combler un vide intérieur, équation qui est bien évidemment impossible à résoudre, car ce bonheur ne peut être qu’éphémère.

Quoiqu’il en soit cette pandémie nous apprend que le moment est venu pour opérer un changement de paradigme, c’est à dire un changement radical de mode de pensée et de fonctionnement. Il faut cesser de considérer la pensée rationnelle comme fondement exclusif de la représentation du monde. Il nous faut apprendre à réorienter notre conscience pour développer une « conscience intérieure ». Cette démarche nous incite à changer notre regard sur nous, sur les autres et sur tout ce qui nous entoure.

Ce retournement de la conscience ne peut pas être le résultat d’un simple acte de volonté. Il résulte d’un long travail sur soi, d’une longue préparation. Nous pouvons même parler d’une nouvelle forme d’éducation qui intègre toutes les dimensions de l’être humain : physique, émotionnelle, mentale et spirituelle.

A qui incombe la responsabilité de la mise en œuvre d’une telle éducation ? Est-ce à la Religion,  à l’École, ou à d’autres structures existantes ou à inventer ? Probablement une action collective, concertée et harmonieuse de tous les acteurs de la vie publique est plus que jamais nécessaire.

Le but de mon propos n’est pas d’apporter aujourd’hui une réponse précise à cette vaste question, mais d’attirer l’attention sur l’urgence de la situation et d’ouvrir un champ de réflexion où chacun puisse trouver sa place pour remplir la mission qui est la sienne. A chacun de s’y engager en son âme et conscience.


 




1.Posté par polo974 le 03/04/2020 11:48

""" La Nature a doté l’être humain d’une faculté exceptionnelle : l’intelligence et sa capacité de raisonner. Faculté qui nous permet d’élaborer une démarche rationnelle et rigoureuse ... """

Passons sur "La Nature a doté l’être humain"...

Mais par quel miracle (humour), pouvons-nous parler de spiritualité dès lors que nous sommes sensés élaborer une démarche rationnelle et rigoureuse ? ? ?

2.Posté par IXE le 03/04/2020 12:00

Dans le yoga (toutes formes confondues, avec ou sans dévotion), l'exploration du champ de conscience (interne et externe sont complémentaires) passe invariablement par "l'ouverture des nadis". Cette pratique conduit inevitablement à l'acceptation progressive de l'hindouisme, lequel explique que ces canaux énergetiques sont des portes... Je ne formule pas une critique contre la religion, ma précision ne porte que sur l'emploi de techniques religieuses anciennes, souvent réinventées, qui peuvent faciliter à terme l'enseignement religieux. Les pratiquants doivent en avoir...conscience.

Ce n'est donc pas une critique du yoga ou de l'hindouisme, mais une information à connaître avant de se lancer.

Dans le contexte actuel, je crois que les religions proclamant une "espérance" peuvent, en complément du soin médical si nécessaire, offrir le nécessaire soutien psychologique.
Dans une autre mesure, le bouddhisme peut également proposer le récentrement évoqué dans ce courrier.

3.Posté par Soixante Trois le 03/04/2020 17:08

La spiritualité n'est pas de ce monde. Cessons de rêver .

4.Posté par Grangaga le 04/04/2020 21:56

Nous pouvons même parler d’une nouvelle forme d’éducation qui intègre toutes les dimensions de l’être humain : physique, émotionnelle, mentale et spirituelle.

Sak' i vé dirr'........" Noutt' tètt' lé pa bon", swatt'......
Nou té mal' édiké.... swatt'.......
Nou arr' swivv' zot' z'édikacyion.....swatt'.....
Ek' in nouvo l'ar'zan, pansé, l'ès'porr', Zézi......swatt'....
Mé kansa zot' va donn a nou.... in pé lo tan panss' in pé parr' nou mèm'...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes