MENU ZINFOS
Economie

Coronavirus : L’incertitude grandit à La Réunion chez les esthéticiennes


Les salons de beauté, spa et ongleries sont victimes du confinement comme le reste des entreprises. Mais malgré la reprise espérée à partir du 11 mai, les professionnels du secteur attendent toujours la validation de leur protocole de sécurité par le ministère de la Santé et des éclaircissements sur les aides.

Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 22 Avril 2020 à 14:32 | Lu 5313 fois


"Nous ne savons pas si les gens oseront venir et si nous serons suivis par le gouvernement", s’inquiète Corine Bédier. Comme de nombreuses esthéticiennes, la présidente de la Confédération nationale artisanale des instituts de beauté (CNAIB) 974 a dû baisser rideau à l’annonce du confinement. Si la date de réouverture se rapproche, les questions demeurent.

Loin de se laisser abattre, la CNAIB nationale a pris les devants en établissant un protocole de sécurité et des fiches sanitaires pour ses ressortissants. Problème, le ministère de la Santé n’a toujours pas donné de réponse sur la validité ou non de ces démarches. Néanmoins, la CNAIB va mettre en ligne des stages sur l’hygiène et la sécurité pour tous les professionnels du secteur.

Mais au-delà de ce protocole, c’est surtout les moyens de reprise qui inquiètent les professionnels de la beauté et du bien-être. Étant donné que le métier nécessite une proximité avec les clients, les esthéticiennes devront se munir d’un équipement digne de professionnels de la santé (masques, gants, surchaussures, blouses, charlottes, draps jetables, gels hydroalcooliques). Un coût supplémentaire qui va peser lourd après 2 mois d’inactivité.

"Il va y avoir des dommages collatéraux"

Surtout que comme l’ensemble des entreprises, les salons de beauté, spa et ongleries sont en attente d’éclaircissements au niveau des assurances, des aides pour les loyers et des annulations de charges sociales. Comme 75% des entreprises du secteur n’ont pas de salariés, elles sont de facto éliminées de certaines aides. Seule une aide de l’État leur est parvenue à l’heure actuelle.

"Comme le dit le président de la Chambre des Métiers et d’Artisanat, il va y avoir des dommages collatéraux", regrette Corine Bédier. Et pour cause, sur environ 700 entreprises que compte le secteur dans l’île, toutes ne devraient pas réussir à survivre si rien de concret ne leur est proposé. 

Une inquiétude particulièrement vraie pour ceux et celles qui ont ouvert récemment, affirme la présidente de la CNAIB à La Réunion. Mais malgré toutes ces craintes, Corine Bédier l’assure : "nous sommes totalement solidaires et restons au fait des décisions gouvernementales".




1.Posté par chikun le 22/04/2020 14:48

Finies les épilations "maillot de bain " . va y'avoir des poils sous les bras et au menton. Mains propres, slip sale ? (rires)
Hein ?! Hein !?

2.Posté par taz.opinion le 22/04/2020 16:26

Mais on (la majorité des quidams de notre île) s'en moque des esthéticiennes et de leurs bourgeoises clientèles !!!!
Il y a d'autres urgences sanitaires et économiques non ???

Quelle m ..... ! En voilà un article provocateur sur les préoccupations d'un business loin d'être essentiel.

La réalité, l'essentiel, le fondamental et le vital ... voilà la question.

3.Posté par Dederun le 22/04/2020 17:01 (depuis mobile)

C'est pas une priorité ça peu attendre il a des problèmes plus, grave avant

4.Posté par La reunion le 22/04/2020 17:40 (depuis mobile)

À toutes les filles que g aimé avant , qui sont devenus femmes maintenant..... Aller pass rasoir po un soir, maquille ou gueule.... Plu inspiration... C à vous.😁😁😁

5.Posté par fox le 22/04/2020 18:08

Ils n'ont pas à s'inquièter, le 11 ils vont être pris d'assaut par des poilues et moustachues mdr

6.Posté par eve le 22/04/2020 18:10

Ah quelles sont jolies les filles .. naturelles ! Finis ces ongles d'ogresses , ces cheveux blondasses , ces bouches pourpres ..

7.Posté par Ali le Kafhir le 22/04/2020 18:31

le retour au triangle ?
au moins ca cachait les imperfections naturelles

8.Posté par Fred le 22/04/2020 21:32

Il y a plus important que ca à mon avis et elles peuvent se le faire elle elle-même.
Les hommes ne feront pas attention et c est joli un look vintage .

9.Posté par anonyme_mouse le 22/04/2020 23:21

c'est sans compter sur ces pseudo masseuses qui vous persuadent que vous irez mieux en 30 minutes et surtout pour 50 balles en vous étalant 1/2 litre d'huile de qualité plus que douteuse le tout face à la mer alors que vous avez la tête face au sol!!!

10.Posté par Cindy douce brebis le 23/04/2020 01:55

le ministère de la Santé et des éclaircissements de la peau et de la santé
a dit qu il faillait
plus d éclaircissements c est bien gentil mais avec le confinement on fait comment pour s y rendre
les soins sont ils rembourséés par la sécu?

11.Posté par Citoyen le 23/04/2020 08:22

Les prestations esthétiques ne sont pas des priorités actuellement
Il serait regrettable que des masques et équipements soient attribués aux salons esthétiques alors que les soignants, les aides à domiciles et tous ceux qui actuellement permettent à la population de "survivre" n'en bénéficient pas.
Réservons ces moyens indispensables de prévention pour les professions indispensables au maintient de la santé....biensûr ces professions subissent des difficultés financières au même titre que les restaurateurs, les compagnies aériennes, me tourisme etc...mais pour l'instant restons lucides...l
Les esthéticiennes c'est pas vital !!! priorité à la santé, aux entreprises et professions qui répondent à nos besoins essentiels et à l'éducation.

12.Posté par jean jouhis le 23/04/2020 11:10

les femmes velues
c au poil !!!!

13.Posté par armelle le 05/05/2020 19:00

le métier des esthéticiennes implique un rapport direct, proche et permanent avec la clientèle et certains soins esthétiques peuvent exposer à des risques biologiques par l'intermédiaire de matériels ou de linge souillés, contaminés et donc à des risques infectieux : les salons sont donc des lieux de travail à risques, notamment pour les voies respiratoires et les risques biologiques : des moyens de prévention sont à mettre en œuvre : "La prévention des risques professionnels des esthéticiennes" : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=396

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes