MENU ZINFOS
Société

Corinne Lepage : "Les bateaux poubelles n'ont pas disparu, ils sillonnent désormais l'hémisphère sud"


L'ancienne ministre de l'Environnement, avocate spécialisée en droit environnemental, nous a accordé un entretien suite à la catastrophe écologique qui touche l'île Maurice.

Par - Publié le Mercredi 19 Août 2020 à 09:36 | Lu 3681 fois

Avocate spécialisée dans le droit environnemental, ancienne ministre de l'Environnement du gouvernement Juppé, Corinne Lepage a une grande expérience des marées noires et des combats juridiques qui les suivent.

Elle avait, notamment, défendu les communes bretonnes polluées par le funestement célèbre naufrage de l'Amoco Cadiz en 1978. Une expérience qui a conduit plusieurs associations mauriciennes de défense de l'environnement à se tourner vers elle pour conseil.

Selon Corinne Lepage, la cause profonde de cette marée noire est la légèreté du droit maritime international, qui "responsabilise trop peu les propriétaires de bateaux poubelles". "Le Wakashio bat pavillon panaméen, son armateur est Japonais, on sait très bien ce que signifie un pavillon panaméen, c'est un pavillon de complaisance, peu de contrôles existent", regrette-t-elle. "En Europe, depuis 2002 et le naufrage du Prestige, on n'a pas eu de cas d'échouage. Nous avons fait évoluer favorablement la législation, dorénavant le pollueur paye". 

"Les bateaux poubelles n'ont pas disparu, ils sillonnent désormais l'hémisphère sud"
, explique Corinne Lepage. C'est pourquoi l'avocate espère un durcissement du droit maritime international, qui repose sur la Convention internationale de 1969 et prévoit de faibles indemnisations. "Il faut que la question du préjudice écologique soit transposée à l'international", affirme-t-elle. Dans le procès qui opposait des collectivités territoriales du Finistère et des Côtes du Nord et la société pétrolière américaine Amoco, l'avocate avait obtenu que la responsabilité du pétrolier soit reconnue, de même pour celle de Total dans le naufrage de l'Erika, en 1999.

"il faut que le risque financier pour les armateurs soit plus important"

En ce qui concerne le Wakashio, l'ancienne ministre estime les circonstances très étranges, le bateau s'étant rapproché des côtes mauriciennes pour une raison inconnue. Le contenu exact des soutes lui pose aussi question : "Il semble qu'il s'agisse de pétrole lourd, mais les médias mauriciens parlent de fioul, beaucoup plus léger."

Une enquête approfondie est nécessaire, selon l'ancienne ministre, qui ajoute "Certes, on parle de tonnages bien inférieurs à ceux de l'Amoco-Cadiz ou de l'Erika, mais ces milliers de tonnes déversées dans le lagon risquent d'être une véritable catastrophe écologique, pour un écosystème fragile et déjà fragilisé par le réchauffement climatique."

Quant au risque que le pétrole arrive sur les côtes réunionnaises, Corinne Lepage n'écarte aucune possibilité : "Si le choix est fait par le gouvernement mauricien de faire sombrer le bateau au large, des hydrocarbures pourraient polluer La Réunion, mais alors, le droit français s'appliquerait."

Interrogée sur les moyens de contenir une telle pollution, l'avocate ne s'avère guère rassurante: "Il faudrait essayer de disposer des boudins, mais on sait qu'ils sont peu efficaces. À l'avenir, pour éviter de telles catastrophes, il faut que le risque financier pour les armateurs soit plus important en cas de marée noire, afin qu'ils s'équipent de bateaux neufs."


Bérénice Alaterre
Passionnée de littérature et de cinéma d'auteur, intolérante à l'injustice, dévoreuse de journaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Jp POPAUL54 le 19/08/2020 10:48

Femme de consensus... de droite,
du centre, de gauche puis de LREM mais tout de même à fortes convictions (et engagements) écologiques.
En quelque sorte une ligne politique éolienne.. quand tu veux tourner... il faut prendre le vent.

2.Posté par RIPOSTE974 le 19/08/2020 10:53

Revoici la Jupette à juppé (1995 - 1997) , Corinne Lepage !

Elle cause dans le poste et elle cause dans le poste . A part ça la vie est belle .

Une sortie médiatique le temps de refaire une longue sieste

3.Posté par Zarin le 19/08/2020 11:26

Elle a raison, les ordures atteignent même la métropole ...

4.Posté par Môvélang le 19/08/2020 12:09

C'est comme les pédophiles, au lieu de les garder en france et les soigner, ils les envoient continuer leurs perversités dans les colonies, chez les sauvages.

5.Posté par ramaya le 19/08/2020 12:56

Encore une ministre qui ne connait pas son sujet, bref incompétente: le Wakashio bateaux poubelles? Un bateau de 11 ans. Le problème est simple, ce bateaux servait à faire des trafics, drogue, cigarettes mais aussi clandestins, c'est pour cela qu'il s'est trop rapproché des côtes mauriciennes...

6.Posté par Kanal bisik le 19/08/2020 19:29

Blablablabla....a cause zot i sava rod un moun déor pou donne un avis sur un événement ,qui se passe a l autre bout du monde ?
2 clowns pour nous dire que des boulettes vont arrivé peu être ,somaké dawar...alé vend la sendre !

7.Posté par Citoyen97400 : scandale d''''Etat mauricien et mini marée noire prochaine à la Réunion ? le 19/08/2020 19:50

Je comprends que cette ministre soit "tenue par la diplomatie" et parle peu.

Mais le pb n° 1 n'est pas le droit maritime international ou la vétusté du bateau (pas si vétuste que ça): il s'agit avant tout d'un sujet général qui n'explique pas le scandale de ce "naufrage". Pour moi, il y a 2 pbs ahurissants et inexpliqués:

1 - PREMIER PB:

Un navire assez moderne, équipé et fonctionnel, sans aucune panne, qui arrive droit sur le récif de corail avec un équipage et un capitaine sensé bien connaître les cartes, la navigation,utiliser tous les équipements électroniques et autres de navigations ... et malgré ça, il se "plante" sur le récif !!!

POURQUOI ???

Soit le capitaine et son équipage sont incompétents totalement ou inconscients, saoûls... et tout l'équipage ne s'occupait plus de la navigation (je ne peux y croire), soit il y a eu "échouage volontaire".

Dans tous les cas, c'est totalement ANORMAL et INCOMPREHENSIBLE. Aucune explication sérieuse n'est donnée au public mauricien ou autre. LOUCHE LOUCHE LOUCHE§§

2 - DEUXIEME PB

Des autorités mauriciennes qui mettent 10 à 11 jours (entre le 25/07 au soir et le 06/08/2020) pour réagir??

Le navire qui était échoué par l'avant au départ (25/07/2020) (avec lumières allumées le soir du "naufrage" et ancres non envoyées), avant qui flottait et flotte encore), se retrouve échoué par l'arrière par la suite. La mer fait jouer les structures qui lachent alors = fuites!!!.

Si, avant que les hydrocarbures ne fuitent par l'arrière, alors que le bateau était face avant sur les récifs (avant flottant et non endommagé) dans les 10 jours, on l'avait remorqué : il n'y aurait pas eu de pb de marée noire!

Donc, LOURDE TRES LOURDE FAUTE DES AUTORITES MAURICIENNES ? Car pendant 10-11 jours, RIEN NE S'EST PASSE pour sortir le navire et le remorquer, ce qui pouvait pourtant se faire au départ!.

Quant le gouvernement mauricien commence à le faire (06/08/2020), c'est parce que les hydrocarbures ont commencé à se répandre par l'arrière du navire qui a "viré" (poussé par les vagues) et s'est échoué par la poupe (détail important). C'EST TROP TARD !!! TROP TARD !!! Le mal est fait!!!.

Donc: pourquoi les autorités mauriciennes qui ne pouvaient ignorer le risque de marée noire et avaient eu le temps de faire déséchouer et remorquer le bateau n'ont rien FAIT durant 10 jours/11 jours?

On peut parler d'incompétence, je n'y crois pas vraiment là non plus.

En réalité, je soupçonne d'autres raisons: droit maritime et business avec le proprio japonais - sté japonaise mère rejeté d'un appel d'offres (voir autre article de ZINFOS) -,? Sans compter les scenarii possibles de trafic de drogue, révolte de l'équipage peut-être mêlé à un trafic, corruption des autorités maritimes mauriciennes, .... ? etc etc

Faute d'infos sérieuses et crédibles, on peut tout imaginer.

Sans compter le risque de pollution sur la Réunion à présent....

Pour moi, tout ceci est très louche, et je ne peux qu'encourager ZINFOS, que je remercie de continuer à chercher, de creuser la question.

8.Posté par Suppositoire le 19/08/2020 21:01

5.Posté par ramaya le 19/08/2020 12:56 :

"ce bateaux servait à faire des trafics, drogue, cigarettes mais aussi clandestins"

Où sont tes preuves andouille ?

C'est plutôt toi qui devrait arrêter de mélanger le zamal avec le rhum, tu sortirais moins de conneries !

Arêtes de faire la fête et va te laver les mains ! C'est le ministre de l'Outre-mer qui te l'ordonne, bougre d'idiot !

9.Posté par Thierrymassicot le 19/08/2020 23:57

C'est exactement la même choses pour nos cochonneries de diesel..On ne les mets pas en destruction, non, on les envoie en Afrique, polluer le continent originel..C'est à pleurer de voir un tel cynisme.

10.Posté par Jambalac le 20/08/2020 17:17

@9

2,5 millions de véhicules polluants vendus à l'Afrique dont 500000 venant de France.
On déplace l'émission carbone mais on demande aux français de payer.

11.Posté par Thierrymassicot le 20/08/2020 19:23

@10 Jambalac
Oui et alors ? Tu ne voudrais pas quand même que ce soient les pays émergents d'Afrique qui paient pour nos turpitudes d'enfants gâtés, si ?

12.Posté par Jambalac le 20/08/2020 22:09

Emergents ? OK mais quand on émergent on essaye de ne pas reproduire ce qui est pas bon.

13.Posté par Thierrymassicot le 20/08/2020 23:37

Tu as complètement RAISON Jambalac.. Il est de notoriété publique que nos gentils africains tiers mondistes, ne sont pas comme nous les occidentaux, pas vraiment humains, ne connaissent pas les affres du consumérisme, ne sont pas sensibles à la publicité outrancière de l'Occident pour les inciter à consommer, que Bolloré et ses sbires n'ont pas pris pied sur le Continent.. Bref, l'africain est content quand il est juste assis sous l'arbre à palabres et qu'il écoute le sage du village.. Bon désolé, mais c'est une caricature de l'Afrique d'un autre âge que ton post m'évoque.. Plutôt pas trop en désaccord avec toi d'habitude, mais là c'est un peu limite quand même..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes